Mesurez votre audience Site de Jean-Michel Aubier - Actualits

ACTUALITES 2004


LA SAUVEGARDE DE RVi

Comme il a été annoncé sur les ondes d'Ici Bruxelles, la décision de mettre un terme aux émissions en anglais, français et allemand ne relève pas de problèmes budgétaires, mais d'une volonté interne de réorganiser RVi.
Il est donc urgent de réagir. Voici quelques adresses.
Pour écrire au ministre flamand des médias :

Kabinet van de Vlaamse Minister voor Media Geert BOURGEOIS
Alhambra Building
Avenue Emile Jacomain 20
1000 Bruxelles

On peut également écrire au directeur de la VRT (à l'origine donc de la décision)
Algemeen-Bestuurder VRT
De Heer Tony Mary
Reyerslaan
1043 Bruxelles

Et bien sûr soutenir RVi à l'adresse habituelle :
Ici Bruxelles, 1043 Bruxelles
info@rvi.be

N'hésitez pas à déposer vos remarques sur le livre d'or de RVi !

 

Vous pouvez consulter le point de vue des rédactions concernées de RVi

Selon la direction de la radio, qui a décidé de mettre un terme aux émissions en anglais, français et allemand, "les émissions en langue étrangères sont un reliquat de la guerre froide et du temps des colonies. Les émissions en OC et OM coûtent cher et ne rapportent rien en terme de publicité. Il faut donc les remplacer par un outil moderne de communication, à savoir l'Internet " (RVi - 30 octobre 2004)

Voila la réponse qu'a faite le ministre flamand des médias, Geert Bourgeois, à un auditeur :

" Cher Monsieur
J'ai bien reçu votre lettre du 31 octobre 2004 m'informant de votre intérêt concernant les réductions prévues à RVi.
Tout comme vous, je déplore la suppression des émissions en langues étrangères de RVi, une station qui a pour responsabilité de faire connaître la Flandre dans le monde. En tant que ministre des médias, je déplorerais profondément la possible disparition de cette fenêtre flamande sur le monde
Je suis déjà submergé de courriers électroniques et de lettres du monde entier dans lesquels à la fois flamands et étrangers me demandent de maintenir les langues étrangères de RVi. Souvent, RVi est pour ces gens, la seule source directe d'informations sur la Flandre. Egalement, en ma qualité de ministre du tourisme, je regrette profondément, alors que beaucoup d'étrangers ont connu la Flandre grâce à RVi
En dehors de l'Europe, les flamnds pourront se reporter au site web sur lequel les programmes de la VRT peuvent être écoutés. Je regrette aussi cette décision. Il est évident que de nombreux flamands en Afrique, en Asie et sur d'autres continents devront se débrouiller par eux-mêmes, ayant difficilement accès à Internet.
Je souhaite en conséquence poursuivre mes consultations avec la VRT afin d'étudier les possibilités de maintenir RVi en tant que lien avec la Flandre à la fois pour les nerlandophones et les étrangers.
Je vous suis reconnaissant de votre intérêt et demeure à votre disposition pour de plus amples informations. " (Mike Terry, rec.radio.shortwave - 26 novembre 2004)

La situation de RVi, la station internationale de la Flandre, semble de plus en plus compromise. Alors que le ministre flamand des médias signale dans une lettre que la VRT est autonome dans ses décisions, la lettre qui émane cette fois de la maison mère de RVi indique clairement que les informations sur la Flandre seront désormais des textes sur Internet et qu'aucune diffusion en audio n'est prévue. RVi devrait donc quitter les ondes courtes, les ondes moyennes, le satellite et la diffusion sur Internet fin mars. La radio internationale disparaîtra donc totalement puisque les rares émissions en néerlandais qui subsisteront seront des relais des programmes domestiques (2 janvier 2005)

UKRAINE / RUSSIE

Les autorités ukrainiennes ont démenti les affirmations de la Voix de la Russie faisant état de brouillages de ses émissions en Ukraine. La Voix de la Russie a déclaré que " depuis la première quinzaine de décembre, la Voix de la Russie est en partie brouillée sur les ondes moyennes à Kiev ". La source du brouillage serait une station locale à Kiev. Un officiel russe a précisé que l'émetteur en cause n'avait pas reçu d'autorisation légale. La Voix de la Russie diffuse ses programmes à destination de la Communauté des Etats Indépendants et des pays baltes 15 heures par jour depuis le printemps 2004, en utilisant un émetteur de 1000 kW fonctionnant sur 999 kHz et situé à Grigoriopol en Moldavie (agence ITAR-TASS via BBCM via DXLD)

La direction de la Voix de la Russie est déterminée à obtenir des informations complémentaires. " La direction de la Voix de la Russie n'est pas satisfaite des explications fournies par la Radio Télévision Ukrainienne et a envoyé une plainte " précise un communiqué de presse de la station qui cite un porte parole du Chef du Centre Russe des Fréquences Radio selon lequel ces interférences se sont produites pendant la campagne électorale en Ukraine. " Une inspection technique a été conduite après la découverte par un correspondant de la Voix de la Russie d'un bruit sur la fréquence et suite à de nombreux appels téléphoniques d'auditeurs à Kiev. Il est à noter qu'aucune gêne n'a été constatée sur cette fréquence dans les autres régions de l'Ukraine " ajoute-t-on à la station russe. " Les résultats de l'inspection seront fournis à la partie ukrainienne pour éclaircir les circonstances de ces interférences " (Interfax via BBCM via DXLD)

EGYPTE

Les 2 et 3 janvier, de nombreuses émissions ont pu être entendues sur les fréquences de Radio Le Caire, tendant à prouver que les réductions ne sont pas encore entrées en vigueur.Mais dans un quotidien egyptien daté du 30 décembre, le ministre des médias a annoncé qu'il avait pris la décision de réduire les langues du service pour l'outremer. Sur les 35 langues, il n'en restera plus que 11 seulement et ce, à compter de " la semaine prochaine "

Parmi les langues entendues les 2 et 3 janvier, citons l'anglais, l'allemand, le français, l'albanais, le turc, le russe, l'italien, l'haoussa, le thai, le malais. Certaines ne devraient logiquement pas subsister parmi les 11 retenues.

CHINE

Le nouveau président de Radio Chine Internationale a présenté ses vux aux auditeurs de la station. Il a notamment déclaré : " Cela fait 63 ans que RCI a été fondée. En 2004 , RCI a marché sur les pas du développement de la Chine et a connu une évolution historique. RCI a mis en place un système radiophonique international et moderne où le support Internet est aussi important que la radio elle-même. En plus de la radio, les auditeurs peuvent connaître de manière plus rapide, plus pratique et plus complète la perception de la Chine sur le monde via Internet. On dispose maintenant d'une autre passerelle et d'une nouvelle fenêtre sur la Chine. Durant 2004, nous avons également réajusté nos fréquences et nos horaires et amélioré les programmes afin de satisfaire au mieux les besoins des auditeurs et pour favoriser la communication avec eux. Le site de la radio est déjà disponible en 42 langues. Plus de 1.800.000 lettres d'auditeurs de 160 pays et régions du monde ont été reçues en 2004, un record absolu. Nous allons continuer sur cette lancée en améliorant la proximité avec nos auditeurs ainsi que la qualité des émissions. En parallèle, le site proposera plus d'articles de photos et de fichiers sons " (Radio Chine Internationale - 01 janvier 2005)

ETATS-UNIS

Des discussions sont en cours antre le Broadcasting Board of Governors et Radio Free Europe / Radio Liberty dans le but d'adopter un nouveau nom pour la station émettant depuis Prague. On souhaite en effet refléter les changements politiques en Europe ainsi que les nouvelles cibles de RFE/RL (où l'Europe n'est plus une priorité). Selon des sources autorisées, les actuels services Radio Free Europe et Radio Liberty devraient être réunis sous le nouveau nom " Radio Liberty International " dans le courant de 2005 (Bernd Trutenau via DXLD - 01 janvier 2005)
Au 3 janvier, la cloche qui est le logo des deux stations était toujours présent sur les sites Internet alors qu'il était prévu qu'un nouvel emblème fasse son apparition.

CENTRAFRIQUE

Radio Centrafrique émet toujours de 1700 à 2300 TU sur 9590 kHz via un émetteur de 500 kW situé en France. Si le signal est puissant, la qualité audio est assez médiocre et les coupures ne sont pas rares. On entend alors le programme de RFI à la place.

CHINE

VT Communications a signé un contrat important avec Radio Chine Internationale qui permettra à la station chinoise de diffuser vers l'Afrique du Sud, le Mexique et le Brésil avec les moyens nécessaires requis pour de tels services.

Selon l'accord, VT Communications acheminera des programmes en anglais et chinois vers l'Afrique du Sud, en anglais et en portugais vers l'Amérique du Sud et en espagnol vers le Mexique et l'Amérique Centrale. Les émissions seront envoyées par satellite aux différents centres émetteurs (Mike Barraclough via DXLD - 20 décembre 2004)

Ainsi, après la récente ouverture de son site albanais, Radio Chine Internationale poursuit son offensive de proximité sur les ondes courtes.

ETATS-UNIS / REPUBLIQUE TCHEQUE

Le logo de Radio Europe Libre / Radio Liberté qui représente une cloche, disparaîtra des sites Internet des deux stations à compter du 1er janvier 2005. Dans la majorité des nouvelles cibles géographiques de RFE/RL, les cloches sont trop intimement associées avec le christianisme. Afin de ne pas être assimilée à une partie d'une " croisade ", la station basée à Prague va introduire un nouveau logo dans quelques jours. Bien que cela n'ait pas été confirmé, la couleur orange pourrait y figurer.
Par ailleurs, la station devrait continuer d'occuper le bâtiment de l'ancien parlement tchèque jusqu'à la fin de 2007. Il n'a pas encore été décidé de l'endroit où sera basée la station ensuite. " Plusieurs situations près de Prague sont en discussion " a déclaré la porte-parole Anna Rausova à l'agence de presse CTK, ajoutant que la date à laquelle sera prise la décision n'était pas encore connue.La station financée par les Etats-Unis diffuse en plusieurs langues notamment vers des pays où la liberté de la presse n'est pas respectée. Les discussions relatives à son déménagement ont débuté après les attentats du 11 septembre 2001. Depuis cette date, des mesures de sécurité renforcées ont été mises en uvre et à certaines occasions, des blindés ont gardé le siège de la station. Actuellement, des gardes patrouillent 24h/24 autour du bâtiment et sur le toit.

Bien que la location soit symbolique (1 couronne par jour, soit moins de 5 cents américain), la station prend en charge les frais opérationnels et de réparation, a déclaré le Ministre des Finances Bohuslav Sobotka, répondant lors d'une séance de questions à la Chambre des Députés (Radio Nederland - 21 et 22 décembre 2004)

FRANCE

Radio France a exprimé le 21 décembre sa "gratitude à tous ceux qui ont contribué à la libération longtemps attendue"des deux journalistes français otages en Irak, Christian Chesnot et Georges Malbrunot.
"Le président de Radio France, Jean-Paul Cluzel, les journalistes et tous les personnels de Radio France se félicitent de la libération de leurs confrères Christian Chesnot et Georges Malbrunot", a indiqué le groupe public dans un communiqué.
"Nous remercions tout particulièrement les personnalités qui ont apporté leur soutien sur nos antennes pendant cette épreuve de 124 jours, Reporters Sans Frontières, ainsi que nos auditeurs pour leurs innombrables témoignages de soutien", a ajouté Radio France (AFP via voila.fr - 21 décembre 2004)

SLOVAQUIE

Voici un extrait de la lettre reçue de la part de Radio Slovaquie au sujet de l'avenir de la station :

" A ce jour, nous sommes dans une totale expectative. Fin de premiere décade de décembre, le Parlement a rejeté les trois propositions de budget pour la Radio nationale, présentées aux députés. Cela signifie que nous allons commencer l'année 2005 sur une dotation budgétaire provisoire. La situation devrait normalement se régulariser au cours des premiers mois de l'an prochain mais, dans l'état actuel des choses, nos informations, si des moyens financiers nouveaux que ceux de l'Etat ne sont pas trouvés par notre Direction, il est plus que probable que les émissions en ondes courtes de RSI disparaissent de la grille au changement d'horaires fin mars. Seules resteraient les transmissions via WRN et sur Internet. Des que nous aurons des informations nouvelles et sûres, nous vous informerons immédiatement " (Tania Minarovicova -Radio Slovaquie Internationale via Roland Paget)

ALLEMAGNE

Voici les prochaines émissions de la station Hamburg Local Radio :

le 1er janvier entre 1000 et 1600 TU sur 5925 via Jülich en Allemagne

le 2 janvier entre 1300 et 1500 TU sur 9290 via la Lettonie

chaque samedi entre 1000 et 1100 TU sur 6045 kHz via Jülich en Allemagne

(Mike Terry, HCDX)

DANEMARK


World Music Radio (WMR) station commerciale, émet de façon intermittente. Elle devrait être en ondes avec une puissance de 5 kW jusqu'au lundi 20 décembre sur 5815 kHz. Il était prévu qu'elle émette avec 10 kW jusqu'au vendredi 17 décembre 2100 TU, pour passer ensuite à une puissance deux fois moins élevée. Après quelques ajustements techniques, la station espère pouvoir diffuser sans interruptions dans le signal (Stig Hartvig Nielsen WMR , via HCDX - 16 décembre 2004)

ROYAUME-UNI

L'ancien Directeur général de la BBC, Greg Dyke, a condamné les plans de son successeur, Marc Thompson, de supprimer 2900 postes. S'exprimant dans le programme d'informations Newsnight de la BBC, Dyke a qualifié ces restrictions " d'incroyablement débiles ". Il a ajouté que s'il était resté Directeur Général, il n'aurait pas décidé les actions qui ont été prises. Il a indiqué que ces restrictions étaient " un appel au gouvernement " et il pense qu'elles affecteront négativement la créativité de la Corporation. " Je pense que la créativité d'une organisation est basée sur le moral, l'enthousiasme et l'énergie des équipes " a-t-il déclaré. Il a également critiqué le Conseil des Gouverneurs de la BBC qui a accepté cette situation " car beaucoup de ces gouverneurs sont des personnes qui siègent pour les dernières années et qui soutiennent une approche totalement différente " (Radio Nederland - 15 décembre 2004)

REPUBLIQUE TCHEQUE

Radio Prague pourrait à l'avenir diffuser ses programmes en anglais et allemand sur les ondes longues. En réponse à un auditeur dans le programme du courrier des auditeurs du 12 décembre, le Directeur de Radio Prague, Miroslav Krupicka, a déclaré : " ce n'est pas une réalité aujourd'hui, mais nous réfléchissons à la possibilité de transmettre nos émissions en anglais et allemand sur les ondes longues. L'émetteur est utilisé par le premier programme domestique - Radiozurnal - qui est diffusé en FM et également en ondes longues sur 270 kHz avec une puissance de 750 kW. Nous sommes en pourparlers avec cette station pour qu'elle nous donne un espace sur les ondes longues de façon à ce que nous puissions être écoutés au-delà de la frontière tchèque, c'est-à-dire en Allemagne, en Autriche et en Pologne car les ondes longues portent plus loin que les ondes moyennes et la FM. Ainsi, nous pourrions être écoutés en Europe Centrale et de l'Est. Ceci bien sûr en complément des ondes courtes. Nous sommes déjà sur les ondes courtes, nous y resterons, mais nous recherchons des moyens d'être écoutés en République Tchèqye et en Europe Centrale. En république Tchèque, nous sommes diffusés actuellement en FM en anglais à Prague ; c'est un service pour les touristes, pour les hommes d'affaires etc , qui est bien apprécié, d'après ce que j'ai entendu. Donc, une extension via les ondes longues seraient appréciable, nous y travaillons, mais ce n'est pas encore pour maintenant " (Radio Nederland - 15 décembre 2004)

FRANCE

L'intersyndicale de la radio Radio France Internationale (RFI) s'inquiète mercredi dans un communiqué des conséquences que fait peser la nécessité de financer la future chaîne française internationale d'information (CFII) sur l'avenir de la radio.
L'intersyndicale a été reçue le 15 décembre par le député UDF François Rochebloine, président de la mission d'information sur la création d'une télévision française d'information à vocation internationale.
Elle relève un propos du ministre délégué au Budget Jean-François Coppé, selon lequel les 30 millions d'euros destinés à financer la CFII "sont gagés sur des économies qui seront réalisées l'an prochain dans le même secteur".
L'intersyndicale se demande si l'on va "dépouiller RFI pour habiller" la future chaîne de télévision.
Elle souligne par ailleurs que RFI, comme les autres opérateurs de l'audiovisuel extérieur (CFI, TV5, Euronews) et l'Agence France-Presse, "se trouve écartée" du projet.
"Déjà pénalisée en 2005 par un budget (+1,1%) qui augmente moins que celui de Radio France et moins que l'inflation, RFI risque de voir son éventuel projet de développement hypothéqué par des coupes budgétaires", conclut l'intersyndicale (AFP via yahoo.fr - 15 décembre 2004)

AFGHANISTAN / ETATS-UNIS

A peu près deux tiers des personnes qui écoutent la radio en Afghanistan écoutent Radio Free Afghanistan, selon une étude conduite pour Radio Free Europe par le " Broadcasting Board of Governors " aux Etats-Unis.
L'enquête montre un taux d'écoute de 61.6% du programme en dari et en pashto " Radio Free Afghanistan " de la station américaine Radio Free Europe/ Radio Liberty. Ce taux monte à 70% à Kaboul.
Ce type de pénétration démontre l'importance du soutien aux émissions internationale américaines, a indiqué Kenneth Tomlison, du Broadcasting Board of Gouvernors.

Le président de RFE / RL, Thomas Dine note la réputation de Radio Free Europe en matière d'objectivité, de professionalisme et de dépassement des différences ethniques. " Nous sommes fiers de ce qu'a réussi Radio Free Afghanistan ces trois dernières années. La force que nous avons développée pour aider le pays entier à se relever d'un chaos d'un quart de siècle est clairement appréciée par nos auditeurs "
Radio Free Afhanistan et la Voix de l'Amérique diffusent 24 heures sur 24 en Afghanistan. Radio Free Afghanistan fournit des informations locales et la VOA diffuse des informations internationales. Le Congrès américain a réuni les fonds nécessaires pour créer Radio Free Afghanistan en décembre 2001, dans le cadre d'efforts pour bâtir un Afghanistan démocratique et pacifique suite à la guerre menée contre les talibans.
Au sujet de la fiabilité des informations diffusées, la grande majorité des sondés les jugent dignes de confiance. 54% se sont déclarés favorables aux Etats-Unis, 64% estiment que les choses en Afghanistan vont dans la bonne direction. Quand on leur demande la première chose à laquelle ils pensent en parlant des Etats-Unis, ils mentionnent l'aide américaine à la reconstruction du pays
L'enquête a été réalisée par InterMedia Survey Institute du 17 août au 2 octobre 2004, auprès de 3169 adultes de 15 ans et plus dans les provinces de Kabul, Herat Balkh, Nangarhar et Kandahar. La marge d'erreur est estimée à plus ou moins 1,7% (Information de RFE/RL, via BBCM, via DXLD - 15 décembre 2004)

COTE D'IVOIRE

L'organisation internationale de défense de la presse Reporters sans frontières (RSF) a demandé au secrétaire général de l'ONU Kofi Annan d'intervenir pour que la situation de la télévision publique ivoirienne soit "normalisée", indique un communiqué de cette organisation.
RSF a demandé par lettre à M. Annan "d'intervenir pour que la situation de la Radiotélévision ivoirienne (RTI) soit normalisée, alors que doit entrer en vigueur le 15 décembre le volet des sanctions (de l'ONU) à l'encontre de certains acteurs de la crise ivoirienne", selon ce communiqué, transmis mercredi à l'AFP à Abidjan.
"Dans la matinée du 4 novembre, le siège de la RTI a été la cible d'une prise de pouvoir par la force, effectuée par des hommes en armes et soutenue par des miliciens aux ordres de la présidence. Un nouveau directeur général, M. Jean-Paul Dahily, a été placé d'autorité", rappelle RSF dans son courrier.
A compter de ce jour, les médias d'Etat ont "plusieurs fois relayé des appels au crime, des mensonges et des mots d'ordre organisant les violences de la rue".
"Après plusieurs séances d'écoute et de visionnage", RSF a constaté, "alors que les rues d'Abidjan étaient livrées aux pillages et aux violences, que la RTI et Radio Côte d'Ivoire s'étaient faites les relais enthousiastes de fausses informations ou de rumeurs provoquant ou précipitant ces violences. En direct, ces chaînes ont organisé l'insurrection et galvanisé les émeutiers".
"L'équipe dirigeante imposée le 4 novembre est toujours en place et le directeur général légitime de la RTI, Kébé Yacouba, ne peut plus exercer ses fonctions", souligne RSF.
"Même si elles restent sourdes à nos demandes et à nos protestations, les autorités ivoiriennes ne devraient pas tolérer que l'arbitraire continue de régner au sein de leur administration. Pourtant, s'agissant de la RTI, c'est toujours le cas. Depuis plus d'un mois, la situation est bloquée", s'inquiète
Adoptée 15 novembre, la résolution 1572 de l'ONU avait imposé un embargo immédiat sur les armes à destination de la Côte d'Ivoire.
Elle prévoyait, à partir du 15 décembre et à défaut d'une application totale des accords de paix inter-ivoiriens de Marcoussis, une interdiction de voyager et un gel des avoirs pour des personnes qui seraient considérées comme responsables des blocages politiques, de violations des droits de l'homme ou d'appels à la haine.
Le Conseil de sécurité de l'ONU doit commencer ce mercredi à dresser une liste des personnalités concernées, ne précisant pas toutefois le délai nécessaire à l'établissement d'une telle liste (AFP via yahoo.fr - 15 décembre 2004)

FRANCE

L'assemblée générale des personnels de RMC Moyen-Orient a voté vendredi 10 décembre la fin du mouvement de grève débuté le 2 décembre. Le travail devait reprendre samedi à 0 h. " Les avancées obtenues dans le protocole de sortie de grève et les discussions que nous avons eues avec la présidence, nous ont permis de dénoncer un système pervers ", a indiqué l'intersyndicale. Selon l'accord de fin de grève, RFI sera plus impliquée dans l'organisation et la gestion de l'antenne de RMC-MO, et une nouvelle grille sera développée sous l'autorité de Philippe Beauvillard, Directeur Général par intérim, par le comité stratégique nouvellement mis en place. Un poste de conseiller, chargé d'assurer la coordination entre le comité stratégique et la rédaction, est créé auprès du Directeur Général par intérim. Un rédacteur en contrat à durée déterminée sera intégré avant la fin de l'année, en attendant d'autres intégrations en 2005. La négociation sur les statuts et rémunérations des animateurs s'ouvrira avant le 31 janvier ; les négociations devant aussi s'ouvrir dès cette semaine pour une prime de 850 euros. En outre, la présidence s'est engagée à réintégrer Samy Kleib, rédacteur en chef démis de ses fonctions au sein de RFI. A l'issue de la période de transition qui s'ouvre pour une durée souhaitée " la plus courte possible ", mais estimée à trois mois, c'est tout l'organigramme de RMC-MO qui sera revu. Quant au directeur de l'antenne, Bechara El Bonn, dont les grévistes demandaient le départ, il reste en place, mais placé sous l'autorité directe - " la surveillance ", indique-t-on de source syndicale - de Philippe Beauvillard. Celui-ci aura aussi pour charge de veiller " à ce que le principe de l'égalité de traitement entre les salariés sur la base des seuls critères professionnels soit strictement respectée ", stipule l'accord de fin de grève (Satellifax - 13 décembre 2004)

FRANCE

Au début de la guerre en Irak, El-Bonn Bechara, directeur de l'antenne de Radio Monte Carlo-Moyen Orient, a été accusé de faire de la station " une tribune pro-Bush ". Réponse de l'intéressé : " J'ai une hiérarchie qui m'a soutenu pour ma gestion et pour mon traitement irréprochable du conflit. " Dans un contexte de négociations salariales et de chute d'audience liée à la concurrence d'autres radios arabophones, la position d'El-Bonn Bechara est difficile à tenir. Pour l'heure, les esprits semblent s'être apaisés : " Nous tirerons les leçons du passé ", concède le directeur de l'antenne. [...] (Libération via Satellifax - 14 décembre 2004)

ISRAEL

La suppression des ondes courtes, initialement programmée pour le 31 décembre a finalement été repoussée au 30 mars 2005 (Glenn Hauser, DXLD - 12 décembre 2004)

COREE DU SUD

Radio Corée Internationale a décidé de rester sur sa fréquence de 5955 kHz pour son émission en français entre 2000 et 2100 TU. Cette fréquence est relayée par Skelton en Grande-Bretagne. La réception est très difficile, notamment pour les auditeurs au nord de la Loire. Le problème vient notamment d'interférences de la Voix de la Russie, mais aussi, de Radio Chine Internationale qui a ouvert son relais albanais le 28 novembre dernier. Considérant toutefois que de nombreux auditeurs plus au sud bénéficient d'une réception correcte, Radio Corée Internationale ne devrait donc pas changer de fréquence et recomande l'utilisation d'Internet pour ceux qui rencontreraient des difficultés

ROYAUME-UNI

La prochaine émission de la station European Music Radio aura lieu le dimnche 19 décembre à 1500 TU sur 9290 kHz, via un relais situé en Lettonie (EMR via HCDX - 08 décembre 2004)

FRANCE

La grève entamée le 2 décembre à RMC-Moyen-Orient (RMC-MO) a été reconduite le 8 décembre, pour le huitième jour consécutif, jusqu'à vendredi 9 à 1200 TU, a indiqué à l'AFP une porte-parole du comité de grève.
Selon le comité, la décision de poursuivre la grève a été prise à l'unanimité lors d'une assemblée générale qui réunissait 32 membres du personnel de cette radio d'expression arabe, qui compte 74 personnes, dont une quarantaine de journalistes et d'animateurs.
Une nouvelle assemblée générale devait se tenir ce vendredi.
RMC-MO est une filiale à 100% de Radio France Internationale (RFI), et émet en ondes moyennes et courtes dans les pays du Proche-Orient.
Dans une lettre adressée aux autorités de tutelle - ministère des Affaires étrangères et ministère de la Culture et de la Communication -, le comité de grève et l'intersyndicale dénoncent les méthodes du directeur de l'antenne, Béchara El-Bonn.
Ils dénoncent également une "mauvaise gestion" qui "contribue au gaspillage de l'argent public" ainsi que "les "dérives éditoriales" qui affectent la radio.
Le comité de grève et l'intersyndicale estiment que si M. El-Bonn "est maintenu en poste par l'indécision du PDG (Antoine Schwarz, PDG de RFI et de RMC-MO), ou par un appui politique quelconque, c'est le naufrage annoncé de l'entreprise" (AFP via yahoo.fr - 8 décembre 2004)

L'ébullition actuelle est survenue au lendemain de la mort brutale, à la suite d'une crise cardiaque, d'un des journalistes les plus en vue de la radio, Ghassan Kallek, 52 ans dont 27 passés dans l'entreprise, l'un des plus éprouvés aussi. Ses amis et ses proches font état d'une invraisemblable série de brimades (quasi-impossibilité d'assurer sa spécialité, la rubrique cinéma ; lettre d'avertissement à la moindre seconde de retard dans le studio, où il présentait un grand journal de l'après-midi ; dizaine de week-ends consécutifs de service, etc.). Il faut croire pourtant que le personnage bénéficiait d'une certaine estime en dehors de sa direction, en France comme au Proche-Orient : à ses obsèques, fin octobre au cimetière de Thiais, pas moins de 70 couronnes. [...] Détail : quelques jours plus tard, sa veuve recevait de RMC-MO une missive datée du 4 novembre qui l'informe que, dans sa grande générosité, la station " avait décidé de ne pas faire, comme il est d'usage, un prorata des jours travaillés, mais de procéder au règlement de la totalité de ce mois ". Pour cause de décès, Ghassan Kallek n'avait pas travaillé cinq jours d'octobre (Le Canard enchaîné, édition du 8 décembre, via Satellifax - 09 décembre 2004)

AFGHANISTAN / ROYAUME-UNI

Les auditeurs à Kaboul peuvent maintenant écouter les émissions du service mondial de la BBC 24 heures par jour en anglais, grace au lancement d'une nouvelle station FM, " BBC 101.6 FM ". Behrouz Afagh, chef du service pour l'Eurasie à la BBc a déclaré : " grâce à cette nouveauté, les auditeurs à Kaboul peuvent pour la première fois écouter les programme complets de la BBc en anglais, avec une réception parfaite, en plus des émissions de la BBC en pashto, farsi et ouzbeck via d'autres émetteurs FM de la BBC.

La BBC dispose ainsi d'une quinzaine de fréquences FM en Agfhanistan. Les programmes peuvent également être écoutés en ondes moyennes et courtes (Radio Nederland - 08 décembre 2004)

ROYAUME-UNI

La BBC a annoncé le 7 décembre la suppression de 2 900 emplois, soit près de 10 % de ses effectifs, des délocalisations ainsi que des réformes radicales pour moderniser l'entreprise. A trois semaines de Noël, le directeur général de la BBC, Mark Thompson, a précisé au personnel que ces suppressions d'emploi, qui s'étaleront sur trois ans, visaient à économiser 320 Millions de livres par an (environ 460 Millions d'euros). Elles touchent principalement les services administratifs, les ressources humaines, les services financiers et juridiques notamment.
L'information n'est pour l'instant pas touchée, mais de nouvelles suppressions d'emploi devraient être annoncées en mars prochain, qui pourraient cette fois toucher les journalistes, a précisé la BBC. La presse anglaise évoque jusqu'à 6 000 suppressions d'emplois sur les trois prochains années.
Mark Thompson a également confirmé que 2 000 salariés de la BBC, travaillant notamment aux sports ou aux programmes jeunesse, devraient déménager de Londres pour s'installer à Manchester dans un délai de cinq ans.
La BBC, qui emploie actuellement 27 634 personnes, espère par ces réformes en profondeur prouver la valeur de service public de l'entreprise, avant la révision de sa charte royale qui définit ses objectifs et lui permet de toucher la redevance publique. Cette charte royale, d'une durée de dix ans, arrive à expiration fin 2006. (Satellifax - 8 décembre 2004)

 

ETATS-UNIS

Le Directeur Général de la Voix de l'Amérique, David Jackson, a envoyé un courrier électronique le 29 octobre destiné au personnel de la Division des emissions en anglais, tentant ainsi d'apaiser le malaise, l'anxiété et la colère générés par les récentes coupures dans le programme " VOA news Now ". Il a écrit qu'il n'y avait " pas de diminution dans les heures de transmissions ". En réalité, le programme VOA News Now qui était diffusé 19 heures par jour, ne l'est dorénavant plus que 11 heures par jour (AFGE via DXLD via WWDXC - 7 décembre 2004)

ROYAUME-UNI

La BBC a annoncé le 7 décembre la suppression de 2 900 emplois, soit près de 10 % de ses effectifs, des délocalisations ainsi que des réformes radicales pour moderniser l'entreprise. A trois semaines de Noël, le directeur général de la BBC, Mark Thompson, a précisé au personnel que ces suppressions d'emploi, qui s'étaleront sur trois ans, visaient à économiser 320 Millions de livres par an (environ 460 Millions d'euros). Elles touchent principalement les services administratifs, les ressources humaines, les services financiers et juridiques notamment.
L'information n'est pour l'instant pas touchée, mais de nouvelles suppressions d'emploi devraient être annoncées en mars prochain, qui pourraient cette fois toucher les journalistes, a précisé la BBC. La presse anglaise évoque jusqu'à 6 000 suppressions d'emplois sur les trois prochains années.
Mark Thompson a également confirmé que 2 000 salariés de la BBC, travaillant notamment aux sports ou aux programmes jeunesse, devraient déménager de Londres pour s'installer à Manchester dans un délai de cinq ans.
La BBC, qui emploie actuellement 27 634 personnes, espère par ces réformes en profondeur prouver la valeur de service public de l'entreprise, avant la révision de sa charte royale qui définit ses objectifs et lui permet de toucher la redevance publique. Cette charte royale, d'une durée de dix ans, arrive à expiration fin 2006. (Satellifax - 8 décembre 2004)

ISRAEL

La situation est toujours confuse à Kol Israel. La station devrait - si l'on s'en tient à son site Internet - cesser ses émissions sur ondes courtes le 31 décembre 2004. Or, à cette heure, même le personnel ne semble pas être informé de ce qui va se passer. Ce que l'on sait, c'est que le journal d'information de 2030 TU est menacé de disparition. Le 7 décembre, sa suppression a été annoncée en fin de matinée, pour être démentie en début de soirée le même jour ! Jusqu'à nouvel ordre... (d'après un courrier électronique de Mati Ben-Avraham, Kol Israël - 8 décembre 2004)
Selon d'autres sources, on a demandé aux personnes travaillant à la station d'annoncer que les ondes courtes continuent jusqu'en mars, et ceci, même si le but est des les arrêter fin 2004. L'intention est de supprimer ces transmissions avec le moins de protestations possibles (Doni Rosenzweig, via DXLD - 3 décembre 2004)

ROYAUME UNI

Le 7 décembre la BBC devait révéler les résultats d'une enquête aprofondie de son activité. On s'attend à ce que cela se traduise par une perte de plusieurs milliers d'emplois. Selon certaines informations, plus de 6000 personnes pourraient partir sur un total de 28000. On pense que le département des Ressources Humaines, qui emploie 1000 personnes, devrait être le plus fortement atteint. Des observateurs ont noté que des compagnies commerciales avec un nombre plus important de salariés que la BBC, ont une division Ressources Humaines deux fois moins importante (Radio Nederland - 05 décembre 2004)

EGYPTE


Il y a 50 ans, en 1953, l'Egypte donnait le coup d'envoi à sa première station de radio pour l'outremer, avec pour ambitieux projet de s'en servir comme une arme stratégique. Plus tard, le rêve est devenu réalité, et Huna AlQahira (Ici Le Caire) est entendue partout dans le monde. Après un début avec 30 minutes quotidiennes, la radio diffuse maintenant 71,5 heures chaque jour en 37 langues. Aujourd'hui, on s'achemine vers une période plus dramatique alors que des informations font état d'une réduction à 20 heures par jour seulement, et à la fermeture de 25 sections de Radio Le Caire

Ceux qui connaissent l'importance de ces transmissions ont été choqués ; certains disent que la raison est une réduction des dépenses, bien que l'on sache parfaitement que le budget pour ces programmes est moins important que ceux accordés aux séries ou aux programmes diffusés à la télévision.

Alors que la réconciliation en Somalie se met en place, l'Egypte pourrait jouer un rôle clé, a indiqué l'un des responsables du département africain, faisant allusion à la fin des émissions vers la corne de l'Afrique. Un autre signale que les musulmans en Afrique sont très attachés à ce service qui leur présente l'Islam dans la langue arabe.

La situation dans le département Asie / Moyen-Orient est encore plus sombre. 10 services seraient supprimés et il ne resterait plus que le farsi, le pashtou et l'ourdou. Un journaliste demande " Comment peut-on nier l'importance du service turc ? ". Un autre s'interroge " comment pouvons-nous stopper les émissions vers les pays d'Asie centrale ? ". Un autre se demande " sur quelle base décide-t-on de fermer les services en indonésien et en malais, ainsi que celui en bengali ? ". Plusieurs journalistes n'ont pas voulu donner leur nom, indiquant qu'ils pourraient avoir des problèmes. (Tarek Zeidan, via WWDXC - 4 décembre 2004)

MACEDOINE / CHINE

Le directeur de l'Agence Macédonienne d'Information, Vele Mitanovski, et le directeur de l'Administration d'état de la radio et télévision chinoise, Tian Jin, ont signé un accord de coopération entre les deux pays. Tian Jin a indiqué que les représentants chinois avaient accepté la proposition de Vele Mitanovski visant à introduire la langue macédonienne dans les programmes de Radio Chine Internationale (Agence Macédonienne d'Information via Radio Nederland - 05 décembre 2004)

BELGIQUE

Une nouvelle station, Radio Traumland, en Belgique, va être diffusée via le site émetteur de Jülich en Allemagne. La première diffusion s'est faite le 5 décembre entre 1400 et 1600 TU sur 5925 kHz, vers l'Europe.
Les prochaines diffusions auront lieu chaque dimanche entre 1400 et 1515 TU, toujours sur 5925 kHz vers l'Europe. Une émission aura en outre lieu le vendredi 24 décembre entre 1400 et 1515 TU, toujours sur 5925 kHz. Les rapports d'écoute sont les bienvenus (Ralf Weyl, 1er décembre 2004)

FRANCE

Le personnel de la radio RMC-Moyen-Orient, dont le siège est à Paris, a entamé dans la nuit du 1er au 2 décembre une grève qui devait se poursuivre au moins jusqu'au vendredi 3, a indiqué l'intersyndicale de cette filiale à 100% de Radio France Internationale (RFI).
Une assemblée générale était prévue ce vendredi.
Selon Houda Ibrahim, porte-parole du comité de grève, l'antenne a été "perturbée toute la journée" de jeudi par ce mouvement. Selon un décompte effectué par la direction, il y avait jeudi 16 grévistes et 25 non-grévistes pour le personnel inscrit au tableau de service à Paris.
Les grévistes demandent notamment la réintégration de Sami Kleib dans ses fonctions de rédacteur en chef, ainsi que le départ du directeur de l'antenne Bechara el Bonn.
De son côté, le PDG de RFI Antoine Schwarz (également président de RMC-MO) n'a souscrit à aucune de ces revendications. Des entretiens étaient en cours jeudi entre la direction et les délégués syndicaux.
Selon les grévistes, M. Kleib, nommé à son poste il y a un mois et demi, a été démis de ses fonctions "subitement" et "sans aucun motif". Pour sa part, la direction de RMC-MO évoque des "rapports conflictuels" entre M. Kleib et sa hiérarchie et souligne que d'autres propositions lui ont été faites.
Radio d'expression arabe, RMC-MO diffuse dans l'ensemble du Proche-Orient, dans les pays du Golfe et du Maghreb, plus de 17 heures 30 de programmes quotidiens en ondes moyennes et en ondes courtes. Elle revendique 15 millions d'auditeurs et emploie environ 70 personnes, dont une trentaine de journalistes, ainsi qu'une quarantaine de correspondants dans les pays arabes


LAOS

La capitale du Laos a accueilli, les 29 et 30 novembre 2004, le Sommet des dix pays de l'Association des Nations de l'Asie du Sud-Est (ASEAN). Près de 800 journalistes se sont rendus au Laos pour couvrir cet événement. Reporters sans frontières souhaitait que la presse internationale ne se limite pas à la couverture du Sommet, mais enquête sur la situation dramatique des droits politiques, notamment de la liberté d'expression.
Car, au Laos, la presse locale ne pouvait pas couvrir librement ce Sommet, les journalistes des médias écrits et électroniques étant fonctionnaires du ministère de l'Information et la Culture. L'autocensure et la censure sont la règle. Le journal du Parti, Paxaxon (Peuple), se présente comme une "publication révolutionnaire élaborée par le peuple et pour le peuple et qui rend service à l'action politique de la Révolution". Le ministère des Affaires étrangères a également son mot à dire sur le contenu des médias. Il est interdit de critiquer les "pays amis", notamment le grand frère vietnamien et la Birmanie. Enfin, le code pénal permet de condamner un individu à une lourde peine de prison pour la "diffusion d'informations qui affaiblissent l'Etat".
Au cours des deux mois précédant le sommet de l'ASEAN, des agents du ministère de l'Intérieur ont procédé au contrôle de milliers de domiciles, demandant aux habitants s'ils possédaient des radios en ondes courtes qui permettent d'écouter les programmes en lao des radios internationales.

TAIWAN

Le gvt prévoit de faire fusionner deux radios publiques en un seul et même réseau. Le Bureau Ministériel de l'Information a annoncé le 27 novembre son projet de regrouper Radio Taiwan Internationale et " Voice of Han " (la voix chinoise) pour former une station multilingue qui ciblerait les étrangers à Taiwan. RTI diffuse pour l'instant principalement vers l'extérieur de Taiwan. Avec " Voice of Han " l'autre radio publique, elle devrait donc être restructurée pour diffuser des émissions en différentes langues sous le nom " Voice of Taiwan ". Outre le mandarin, le taiwanais, l'anglais et le japonais, le directeur du Bureau de l'Information n'a pas précisé lesquelles des autres langues actuelles de diffusion de RTI seront préservées (Radio Taiwan Internationale - 27 novembre 2004)

REPUBLIQUE TCHEQUE

Radio Free Europe / Radio Liberty, la station financée par le gouvernement américain et basée à Prague restera située dans le centre de Prague encore deux ans avant de s'établir ailleurs, a déclaré le ministre tchèque des finances Bohuslav Sobotka.
Le fait que le siège de la station se situe fans l'ancien bâtiment de l'Assemblée Fédérale Tchécoslovaque, au centre de la capitale tchèque, présnte des risques. Son transfert a fait l'objet de discussions après les attaques terroristes aux Etats-Unis en septembre 2001 (BBC Monitoring Service via DXLD - 25 novembre 2004)

ALBANIE

Zhao Shi, premier vice-ministre en charge de la Radio et de la Télévision chinoise, a inauguré le 28 novembre de nouveaux émetteurs de la Radio Télévision Albanaise, émetteurs fournis par le gouvernement chinois.
Ces équipements serviront à diffuser les émissions de Radio Tirana et à relayer celles de Radio Chine Internationale à destination de l'Europe.
Selon Ma Xuming, un officiel de l'administration chinoise, l'ouverture du site albanais de Cerrik est un pas important pour Radio Tirana et pour Radio Chine Internationale, et c'est la première fois qu'un tel partenariat est réalisé en Europe.
Radio Tirana devrait démarrer prochainement des émissions sur le satellite Eutelsat W2 (BBC Monitoring, via Radio Nederland - 1er décembre 2004)

FRANCE

L'Intersyndicale de la radio RMC-Moyen-Orient, qui a appelé à une grève le 2 décembre "pour une durée indéterminée", veut envoyer une lettre au Ministère français des Affaires étrangères pour l'alerter sur sa situation, a-t-on appris le 27 novembre
"Nous allons envoyer une lettre au Ministère des Affaires étrangères pour exposer notre problème. Nous demandons urgemment la mise à l'écart du directeur de l'antenne RMC-Moyen-Orient, Bechara El Bonn, car il est en poste depuis fin 1996 et l'audience ne cesse de chuter. Nous demandons également davantage de moyens pour faire fonctionner la radio correctement", a indiqué samedi l'un des délégués.
Suite à une assemblée générale du personnel le 26 novembre à la Maison de la Radio, à Paris, l'intersyndicale de cette filiale de Radio France Internationale (RFI) a déposé un préavis de grève.
Les signataires demandent notamment la "réintégration immédiate" dans ses fonctions de rédacteur en chef de M. Sami Kleb, "démis subitement" le 25 novembre "sans aucun motif" un mois et demi après sa nomination, "la mise à l'écart du directeur de l'antenne", Bechara El Bonn "tenu responsable du déclin de la radio depuis plusieurs années".
Christophe Carbonnier, directeur général, a démissionné le 25 novembre, a-t-on appris auprès des syndicats. La démission doit prendre effet le 31 décembre.
Radio d'expression arabe, RMC-Moyen-Orient diffuse dans l'ensemble du Proche-Orient, dans les pays du Golfe et du Maghreb, plus de 17 heures 30 de programmes quotidiens en ondes moyennes et en ondes courtes (AFP via yahoo.fr - 27 novembre 2004)

HONGRIE

Radio Budapest a remplacé la fréquence de 9710 par 3975 kHz pour son émission en français entre 2100 et 2130 TU. La réception était trop faible dans la bande de 31 mètres. Emission DX le dimanche avec les informations issues de http://perso.wanadoo.fr/jm.aubier

ETATS-UNIS / UKRAINE

La Voix de l'Amérique a annoncé que, tant que la situation politique en Ukraine demeurera instable, elle diffusera des programmes supplémentaires en ukrainien. Deux émissions de 15 minutes ont donc été ajoutées. Elles sont diffusées à 1615 et à 1645 TU, toutes les deux sur 5970, 7190 et 9735 kHz. Elles s'ajoutent aux émissions habituelles de 0500 à 0600 TU sur 3985, 6170 et 9875 kHz, et de 2100 à 2130 TU sur 7295, 9650 et 11875 kHz (Radio Nederland - 25 novembre 2004)

UKRAINE

Voici la grille des émissions en anglais de Radio Ukraine Internationale
1200-1300 : 15620 kHz vers l'Europe
2200-2300 : 5840 kHz vers l'Europe
0100-0200 : 7440 kHz vers l'Amérique du Nord
0400-0500 : 7440 kHz vers l'Amérique du Nord
Et en allemand
1800-1900 : 7555 kHz vers l'Europe
2100-2200 : 7555 kHz vers l'Europe
0000-0100 : 5840 kHz vers l'Europe
(site de la station)

ALBANIE / CHINE

Le 28 novembre 2004, un ministre chinois devait inaugurer la nouvelle station émettrice située sur le site de Cerrik en Albanie. Le nouveau complexe se compose de 4 émetteurs de 150 kW plus deux autres en attente. Il semble que ces émetteurs soient déjà en place puisque le 25 novembre, on a pu entendre de nouvelles émissions de Radio Chine Internationale, notamment en français entre 1800 et 2000 TU sur 5970 et 7175 kHz.
Radio Chine Internationale diffuse désormais 16 heures par jour en langue française (voir l'horaire complet dans la section horaires). On peut s'attendre encore à des changements dans la grille de la station chinoise.

ALLEMAGNE

Une nouvelle loi prendra effet en 2006 qui spécifiera que le financement de la Deutsche Welle, la Voix de l'Allemagne, sera déterminé pour des périodes de 4 ans. Cela, indique son directeur Erik Bettermann, permettra au diffuseur allemand une gestion plus efficace et avec beaucoup plus de certitude, n'étant plus dépendant du budget annuel du gouvernement. La loi insiste également sur la mission de la Deutsche Welle qui doit être " un instrument pour la promotion des échanges culturels ". L'accent est mis essentiellement sur l'Europe de l'est, le monde arabe, l'Asie ainsi que sur les anciennes républiques soviétiques. (Handelsblatt, via Radio Nederland - 24 novembre 2004)

CHINE

Un officiel de l'Administration d'Etat de la radiodiffusion, du cinéma et de la télévision de Chine a révélé le 21 novembre à Beijing que la Chine envisage de commencer en 2005 le service de l'émission directe par satellite de la télévision digitale, vulgariser en 2008 la télévision digitale, réaliser la digitalisation de la radiodiffusion et de la télévision du pays, et arrêter l'émission de la télévison analogique en 2015.
Le 21 novembre marquait la " journée mondiale de la télévison " définie par les Nations unies. A cette occasion, l'Administration d'Etat de la radiodiffusion, du cinéma et de la télévision de Chine a organisé à Beijing le " forum supérieur de la radiodiffusion et de la télévison du 21ème siècle ", pour discuter de la perspective du développement de la radiodiffusion et de la télévison.
Dans son message de félicitations envoyé à ce forum, le secrétaire général adjoint des Nations unies M. Shashi Tharoor a indiqué que la télévision constitue un réel média public, et a stimulé la compréhension et la tolérance mutuelles entre les diverses nations et cultures du monde.
Environ 200 représentants venus des Etats-unis, de la France, du Janpon et d'autres pays ont participé à ce forum ayant pour thème " le développement de la radiodiffusion et de la télévision, le développement de la digitalisation de ces secteurs " (site de radio Chine Internationale - 21 novembre 2004)

FRANCE

A compter du 3 janvier, Radio France Internationale diffusera en DRM (Digital Radio Mondiale) depuis Issoudun sur 6175 kHz entre 0600 et 1600 TU, et sur 3965 kHz, 24 heures sur 24 à l'exception des tranches horaires louées à d'autres diffuseurs (Kai Ludwig, via DXLD - 21 novembre 2004)

FRANCE

Radio France Internationale a l'intention de fermer son service portugais vers l'Afrique, a annoncé le quotidien portugais Jornal de Notícias le 5 novembre. " Le portugais n'est pas une priorité " avait déclaré l'ancien directeur de l'information RFI. La station souhaite diffuser principalement en français, arabe, chinois et anglais. " La guerre en Angola est terminée, et il n'est plus nécessaire d'avoir un service en portugais " avait-il ajouté (Fernando C. Ferreira, via DSWCI DX Window via DXLD - 17 novembre 2004)

ETATS-UNIS

Deux nouveaux services ont été ouverts par la station religieuse américaine WYFR - Radio Famille. La station diffuse dorénavant en ourdou, via un émetteur en Ouzbekistan, entre 1400 et 1500 sur 7510 kHz (Observer - 23 novembre via DXLD).
Par ailleurs WYFR a ouvert un service en farsi via un émetteur à Skelton, en Grande Bretagne. L'émission a lieu à 1930 TU sur 5965 kHz (Bob Padula, HCJB DX Partyline via DXLD - 20 novembre 2004)

COTE D'IVOIRE

Malgré les efforts du Conseil de Sécurité de l'ONU pour faire cesser les émissions de haine en Côte d'Ivoire, ces messages continuent sur les ondes. Le gouvernement ivoirien les soutient. D'après le président Laurent Gbago, ils se justifient car le pays est en état de guerre. La Radio Télévision Ivoirienne (RTI) a incité les supporters du président à descendre dans la rue.où des bandes dévalisent les bureaux et les habitations des étrangers sont saccagés et, selon certaines informations, violent des femmes européennes. La RTI diffuse des chants patriotiques, des images de manifestants en sang tués par les troupes françaises et des appels de politiciens, prédicateurs et de fidèles du président Gbago défendant la nation contre les " colons " et les " impérialistes "
Selon le directeur général de la RTI, Jean Paul Dahily, " ce ne sont pas les journalistes qui disent ces choses, c'est le peuple ". Il ajoute que " la radio et la télévision sont une arme de l'état en temps de guerre ". Dahily avait pris le contrôle de la RTI après que les soldats du gouvernement eurent occupé le siège de la RTI et arrêté l'ancien directeur. Les relais FM de la BBC, de la VOA et de RFI ont été stoppés de façon à ce que les habitants de la capitale ne puissent entendre un autre point de vue (Radio Nederland - 19 novembre 2004)

ETATS-UNIS

Les émissions de l'organisation religieuse " Le Héraut de la Science Chrétienne " ont repris en ondes courtes via Jülich. Il semble que seules des émissions en français soient diffusées sur 7220 kHz, le mardi vers l'Afrique de l'ouest et la France, et le jeudi, toujours sur 7220 kHz, mais cette fois, vers l'Afrique Centrale. Les deux émissions passent entre 1800 et 1830 TU (Ralf Weyl, T-Systems et et Wolfgang Bueschel - 22 novembre 2004)
NDR : relativement bonne réception le 23/11/2004 malgré Radio Polonia sur 7220, Radio Tunis sur 7225 et la Voix de la Russie sur 7215 kHz.

FRANCE

Les personnels de Radio France Internationale ont manifesté le 19 novembre à une large majorité leur défiance à l'encontre de la présidence de RFI. Sur 1014 inscrits (salariés en contrats à durée indéterminée et pigistes), 541 salariés ont répondu à la question " Au vu de sa gestion de l'entreprise depuis six mois et au vu du projet
d'entreprise, maintenez-vous votre confiance à la présidence de RFI pour la conduite de l'entreprise ? ". La motion a obtenu 7 votes nuls, 507 bulletins en faveur du non et 27 en faveur du oui. Le préavis de grève
appelant l'ensemble du personnel de RFI à cesser le travail le 19 novembre, a été reporté à une date non encore arrêtée. Le conseil d'administration également prévu le 19 novembre a aussi été reporté à " une date ultérieure " (Satellifax - 22 novembre 2004)
L'intersyndicale s'inquiète par ailleurs des conséquences sur l'emploi entraînées par le projet de stratégie d'entreprise présenté par la direction. Ce projet mentionne la diffusion de RFI " en français, anglais, arabe, chinois et espagnol " mais " aucun avenir n'est dessiné pour les autres langues ", indique une journaliste pour expliquer l'inquiétude de la rédaction. " La direction s'est beaucoup inspirée des conclusions du rapport de l'Inspection générale des finances ", relève une autre journaliste. RFI compte au total 19 rédactions en langues étrangères.
Le rapport de l'IGF préconisait de supprimer ou développer différentes rédactions en langues étrangères, à commencer par " les sept rédactions dont le rapport coût/audience est le plus dégradé, c'est-à-dire les rédactions polonaise, albanaise, créole, turque, russe, allemande et lao.
Le projet présente des pistes de développement pour cinq langues. Mais cela ne veut pas dire, a contrario, que les autres langues seront supprimées ", a indiqué André Sarfati, directeur de la communication de RFI. (Satellifax - 17 novembre 2004 et AFP via yahoo.fr - 18 novembre 2004)

SERBIE ET MONTENEGRO

Les émissions en ondes courtes de la radio internationale serbe ont repris après une interruption de près de 3 semaines. Elles ont pu être entendues le 19 novembre selon le schéma habituel. (information de Benoît Morin : le 21 novembre, une inversion a fait que l'émission en français a été diffusée à 2100 TU au lieu de 2130 TU et que l'émission en allemand passait à 2130 TU. NDR : Toutefois, le 22 novembre, tout semblait redevenu normal)

VATICAN

Quinze jours de prison ont été requis le 18 novembre 2004 par un juge italien contre les dirigeants de Radio Vatican, s'ils ne mettent pas un terme au danger représenté par leurs puissantes antennes près de Rome pour la santé des riverains.
"Ce qui nous importe est que la situation cesse et que le calme revienne parmi les habitants", a expliqué le procureur adjoint Gianfranco Amendola dans son réquisitoire contre père Pasquale Borgomeo, directeur général de la radio catholique, père Roberto Tuci, président du comité de gestion et Costantino Pacifici, son responsable technique.
Le magistrat a aussi réclamé une indemnisation pour les victimes.
Les trois responsables catholiques sont jugés à la suite d'une plainte des habitants de Cesano et ses environs, au nord de la capitale italienne.
Ces derniers ont dénoncé des troubles graves, et même des cas de leucémie, causés selon eux par la présence à proximité des gigantesques émetteurs permettant à Radio Vatican de diffuser dans le monde.
En 2001, des enquêtes du ministère italien de l'Environnement avaient relevé des champs magnétiques hors norme et largement supérieur au 6 volts par mètre autorisés dans 11 sites sur 14 soumis à vérification.
Le ton avait monté et le ministre de l'Environnement avait menacé de couper l'électrité aux antennes du Saint-Siège, avant de rechercher une solution à l'amiable avec la création d'une commission conjointe.
Radio Vatican avait même dû couper provisoirement la moitié de ses programmes en onde moyenne afin d'atténuer ses champs magnétiques polluants.
Les trois responsables encourent au maximum un mois de prison et une amende de 200 euros (AFP via yahoo.fr - 18 novembre 2004)

ISRAEL / PALESTINE

Cette année, la Fondation Klaus Jensen a décerné un son prix de 10000 euros à la station israélo palestinienne " All For Peace ". Ce prix récompense les acteurs militant pour la paix. La fondation a publié le texte suivant : " les fondateurs de la station (l'Institut israélien pour la paix et le dialogue Givat Haviva et la maison d'édition palestinienne BIladi) luttent contre la spirale de la violence et offrent un forum pour le dialogue judéo-arabe. Avec leur projet de radio commune, ils contribuent à une solution pacifique du conflit du Moyen-Orient "
Depuis février 2004, All for Peace diffuse depuis ses studios à Jerusalem. Le programme est transmis en arabe et en hébreu. Les journalistes arabes et juifs rapportent chaque jour les développements quotidiens dans la région. Ils s'opposent ainsi aux principaux médias qui, pratiquement toujours, donnent une image violente d'Israël et de la Palestine.
Alex G. Elsohn, représentant l'Institut Givat Haviva, et Hanna Siniora, éditeur du Jerusalem Times, recevront le prix pour leur travail exemplaire. La cérémonie devait se tenir le 19 novembre à une conférence organisée par la "Katholische Akademie" à Trier, en Allemagne (Radio Nederland - 18 novembre 2004)

FRANCE

Une assemblée générale s'est tenue le 16 novembre 2004 à Radio France Internationale, qui a voté le principe d'une grève de 24 heures le 19 novembre, jour du prochain conseil d'administration de la radio, à l'appel des syndicats CFDT, CGC, CGT, FO, SNJ. L'assemblée générale s'est aussi prononcée pour le principe d'une motion de défiance à l'égard de la direction, qui devait être soumise au vote le même jour. Les syndicats estiment que la direction de RFI et les autorités de tutelle ne tiennent pas compte " de la grève des journalistes de février dernier ni de l'engagement de la direction à verser une prime de 850 " aux personnels techniques.
L'intersyndicale s'inquiète par ailleurs des conséquences sur l'emploi entraînées par le projet de stratégie d'entreprise présenté par la direction, et qui devait être examiné lors du conseil d'administration du 19 novembre. Ce projet mentionne la diffusion de RFI " en français, anglais, arabe, chinois et espagnol " mais " aucun avenir n'est dessiné pour les autres langues ", indique une journaliste pour expliquer l'inquiétude de la rédaction. " La direction s'est beaucoup inspirée des conclusions du rapport de l'Inspection générale des finances ", relève une autre journaliste. RFI compte au total 19 rédactions en langues étrangères.
Le rapport de l'IGF préconisait de supprimer ou développer différentes rédactions en langues étrangères, à commencer par " les sept rédactions dont le rapport coût/audience est le plus dégradé, c'est-à-dire où le coût annuel de l'auditeur est supérieur à 30 ", selon leur rapport. Il s'agit des rédactions polonaise et albanaise, dont le coût direct est estimé par l'IGF à 1,9 Millions d'euros ; les rédactions créole et turque (coût direct : 220 000 ) ; la rédaction russe (coût direct : 1,7 Millions d'euros) ; la rédaction allemande, " vouée à des audiences basses " et qui " si elle n'était pas fermée, devrait trouver un autre modèle ", d'après les inspecteurs (coût direct : 1 Million d'euros) ; enfin, la rédaction en lao (coût complet : 1,8 Millions d'euros). " Le projet présente des pistes de développement pour cinq langues. Mais cela ne veut pas dire, a contrario, que les autres langues seront supprimées ", a indiqué André Sarfati, directeur de la communication de RFI.
Toutefois, le préavis de grève appelant l'ensemble du personnel de Radio France Internationale à cesser le travail le 19 novembre, a été reporté à une date non encore arrêtée, le Conseil d'administration du 19 novembre étant lui-même reporté à "une date ultérieure", a-t-on appris la veille de sources concordantes à RFI (Satellifax - 17 novembre 2004 et AFP via yahoo.fr - 18 novembre 2004)

COTE D'IVOIRE

Les Nations Unies ont indiqué être intervenues pour faire stopper les messages de haine des radios et télévisions ivoiriennes contre les français et autres étrangers. Un expert en prévention des génocides appartenant à l'organisation internationale a appelé les autorités ivoiriennes à condamner les messages de haine diffusés par des stations gérées par le gouvernement et à y mettre immédiatement un terme (Radio Nederland - 17 novembre 2004)

ROYAUME-UNI

Les auditeurs aux Emirats Arabes Unis auront l'opportunité d'écouter une offre plus vaste des programmes de la BBC. Deux stations FM vont modifier leur programmation pour inclure les programmes en anglais de la BBC. A compter du 21 novembre, deux fréquences FM à Abou Dhabi et à Dubai diffuseront les programmes de BBC entre 9.00 et 18.00 heure locale. Les auditeurs pourront toujours entendre 15 heures de programmes en arabe sur ces deux fréquences.
Jerry Timmins, chef de la BBC pour la région Afrique et Moyen Orient a déclaré : " Je suis très heureux. Les auditeurs peuvent pour la première fois écouter une grande variété de programmes en anglais avec une qualité d'écoute exceptionnelle, en plus des programmes de la BBC en arabe ".
Le service arabe de la BBC compte plus de 13,5 millions d'auditeurs au Moyen Orient et en Afrique du Nord et peut être entendu en FM au Bahrain, en Iraq, au Koweit, au Qatar et au Soudan (Radio Nederland - 16 novembre 2004)

CHINE

Radio 774, la première station provinciale chinoise en langue étrangère, vient d'être lancée à Beijing. La station diffuse de 2200 à 1600 TU sur 774 kHz en ondes moyennes, ainsi qu'en FM avec différents programmes. La programmation sur 774 kHz comprend 90 minutes de chinois chaque jour, mais la plupart des émissions sont en anglais, incluant des relais de diffuseurs internationaux. D'autres langues, probablement le français et l'allemand, seront ajoutées en 2008 au moment des Jeux Olympiques de Pékin. Le but de la nouvelle station est de fournir des informations et des chroniques à la communauté internationale qui s'accroît dans la capitale. Radio 774 est la propriété de Radio Beijing, le servive domestique de la municipalité de Beijing. Elle a commencé à émettre le 17 septembre (DXing.info - 6 novembre 2004)

BENIN / ETATS-UNIS

Trans World radio, organisation religieuse américaine, a décidé de bâtir une station émettrice en ondes moyennes au Bénin. Pourquoi émettre en FM ? Les auditeurs n'écoutent-t-ils pas tous en FM ? La question a souvent été posée à l'équipe de TWR alors que le difffuseur religieux s'apprête à établir sa présence en Afrique Occidentale.
Alors qu'il y a une prolifération de stations en FM en Afrique Centrale et occidentale, celles-ci sont situées dans des villes. La plupart n'émettent pas au-delà de ces cités. Pourtant, 60% de la population vit en zone rurale où les signaux en FM n'arrivent pas. La plupart de ces personnes sont de religion musulmane. Certaines populations sont nomades ou semi-nomades, rendant difficile une diffusion évangélique régulière à leur intention.
Une fois terminé, le centre émetteur couvrira le Bénin, le Togo, certaines parties du Nigeria, le Ghana, la Mauritanie, l'Algérie, le Mali, le Niger et le Burkina Faso. Les églises dans ces régions ont un besoin vital d'une voix biblique. Les programmes de Trans World Radio fourniront un apprentissage biblique englobant le mode de vie en Afrique occidentale. TWR espère diffuser depuis ce nouveau site à compter de novembre 2005. Actuellement, l'organisation diffuse en 20 langues à destination de l'Afrique de l'Ouest, en ondes courtes depuis Johannesbourg, en Afrique du Sud.
Non seulement, cette nouvelle station permettra de diffuser en 50 autres langues dans les 5 années suivant l'inauguration, mais la qualité du signal sera nettement améliorée.
TWR a déjà rassemblé une partie des moyens nécessaires à mettre en place cette station au Bénin. 1.269.000 dollars américains sont encore à trouver (Newsletter de Trans World Radio - 10 novembre 2004)

COREE DU NORD / ETATS-UNIS

Le gouvernement américain a officiellement décidé le principe de faire passer des petites radios en Corée du Nord, une partie de son plan de 2 millions de dollars destiné à relancer les émissions de radio vers la Corée du Nord. L'idée n'est pas nouvelle, et a été tentée, à petite échelle, par des groupes non officiels, entraînant l'irritation de la Corée du Sud. En mars 2003, la police du Sud a interpelé un pasteur américano-coréen, Douglas Shin, alors qu'il s'apprêtait à envoyer 700 radios au-delà de la frontière, accrochées à 22 ballons gonflés à l'hélium. L'utilisation de ballons n'est apparemment pas une option retenue par Washington.
Un autre plan avait été utilisé pour Cuba.En 2001 et 2002, des diplomates américains à la Havane avaient distribué plus de 1000 radios ondes courtes afin que les cubains puissent écouter Radio Marti, la station américaine diffusant pour Cuba. Les radios avaient été transportées dans des valises diplomatiques, mais cela n'est pas possible pour la Corée du Nord, les deux pays n'ayant pas de relations diplomatiques (Radio Nederland --13 novembre 2004)

BELARUS

En réponse à une question concernant l'éventuel démarrage d'émissions en arabe, le présentateur a répondu : " pour le moment, l'extension de nos programmes est en voie de réalisation. En premier, cela concernera notre département de langue anglaise, mais plus tard, nous prévoyons de mettre en place plusieurs autres services, incluant le français, le chinois et l'arabe ; mais c'est une question de plusieurs années " (Dave Kenny, via DXLD - 03 novembre 2004)

COTE D'IVOIRE

Intoxication, libre antenne, incitation à l'émeute : la dérive propagandiste des médias d'Etat d'Abidjan
Lors de plusieurs séances d'écoute et de visionnage, Reporters sans frontières a constaté que les médias d'Etat ivoiriens sont devenus les porte-voix exclusifs du camp gouvernemental et des instruments d'organisation des manifestations de rue. Par ailleurs, l'organisation appelle ces médias à la responsabilité, après que des appels à la haine et de nombreuses informations non vérifiées diffusés sur leurs antennes ont aggravé les violences qui ont marqué l'agglomération d'Abidjan.
" Après le saccage des journaux d'opposition, la semaine dernière, la radio et la télévision publiques ivoiriennes sont les plus importantes sources d'information des Abidjanais, a déclaré Reporters sans frontières. En ces temps de crise, les journalistes devraient redoubler de vigilance et de professionnalisme. Force est de constater que, pour les médias d'Etat ivoiriens, tel n'a pas été le cas durant les violences du week-end à Abidjan. Et nous constatons surtout que la diffusion d'une information biaisée et d'appels à l'émeute par les médias d'Etat continue, malgré les appels au retour à la normale lancés par les autorités. "
" S'il ne veut pas être accusé de double langage, le président Laurent Gbagbo devrait donc veiller à ce que les médias officiels ne soient plus les instruments d'organisation et de galvanisation des 'Jeunes patriotes' ", a conclu l'organisation.
Imprécations religieuses et appels à la haine
A quelques exceptions près, les informations diffusées par Radio Côte d'Ivoire (RCI) et Radiotélévision ivoirienne (RTI) débordent du cadre du journalisme pour entrer dans celui de la propagande. Entre chants nationalistes et libre-antenne, les animateurs de RCI flattent le " patriotisme " de leurs auditeurs. Peu après 10 heures du matin, le 9 novembre, un prédicateur de l'Eglise de la parole vivante est ainsi intervenu en direct pour se livrer à de violentes imprécations. " Le pays doit être délivré des méchants ", a-t-il lancé, affirmant que le président français Jacques Chirac était " habité par l'esprit de Satan ". Sa diatribe a ensuite décrit la Côte d'Ivoire comme un pays " coupé en deux blocs : d'un côté le bloc du Diable, de l'autre côté le bloc de Dieu " qu'il convient aux " patriotes " de faire triompher. Son monologue a été conclu par les deux animatrices de RCI par un vibrant " Amen, pasteur ".
Tout au long de l'heure et demie d'écoute de Radio Côte d'Ivoire réalisée par Reporters sans frontières le 9 novembre, ces mêmes animatrices ont régulièrement ponctué leurs interventions en direct de slogans tels que " vigilance, patriotes " ou " merci pour la patrie ".
Et sur l'antenne de la RadioTélévision Ivoirienne, le 10 novembre au matin, le président français et les soldats de la force Licorne continuent d'être systématiquement qualifiés de " colons " ou d'" impérialistes ", a constaté Reporters sans frontières. Plus globalement, l'information selon laquelle la France était entrée dans une logique de " coup d'Etat " contre la Côte d'Ivoire est encore au centre de tous les discours, en dépit des démentis des armées ivoirienne et française.
Les médias d'Etat ivoiriens se sont également faits l'instrument de l'organisation de la rue à Abidjan. Plus de vingt-quatre heures après l'appel aux manifestants du président Laurent Gbagbo à " regagner leurs domiciles ", les émissions de Radio Côte d'Ivoire du 9 novembre ont continué à se faire l'écho exclusif des appels à la " mobilisation " du mouvement des " Jeunes patriotes ", a constaté Reporters sans frontières. Même si les responsables de cette milice civile pro-Gbagbo jurent que les violences sont le fait de quelques " rebelles infiltrés " et qu'ils en appellent à la " discipline " et à la " non-violence " des manifestants, leurs messages sont à double tranchant, quand ils ne sont pas ouvertement insurrectionnels.
Sur l'antenne de RCI, peu après 9 heures 30 du matin le 9 novembre, un infirmier des " Jeunes patriotes ", après avoir appelé ses sympathisants à donner des médicaments à l'unité de soins installée près de l'hôtel Ivoire, a lancé un " appel patriotique " aux habitants d'Abidjan " à sortir, surtout à sortir ". En fin d'après-midi ce même jour, des militants présents devant l'hôtel Ivoire sont intervenus sur l'antenne de la RTI pour appeler les " patriotes " à rejoindre leurs " frères " dans la rue, a également constaté Reporters sans frontières. L'animatrice qui les a accueillis sur son plateau a d'ailleurs assuré qu'elle " les soutient ".
Les animateurs de RCI lancent de leur côté des appels aux dons des Abidjanais aux " Jeunes patriotes ", remerciant, par exemple, une femme qui s'engage à mettre son véhicule à leur disposition ou invitant au micro un vieil homme qui effectue des dons d'argent au mouvement.
Dans la même veine, le 10 novembre à 11 heures, Reporters sans frontières a constaté que l'animateur de la RTI Francis Aka a commencé par " rendre hommage " aux " jeunes gens qui disent non à l'impérialisme français ", qui " font barrage au complot ourdi par la France contre le pays " et à qui les Ivoiriens " doivent leur survie ". Il a ensuite donné la parole au président de la Jeunesse unie pour les idées de Laurent Gbagbo et au secrétaire général de l'Union pour la démocratie et le progrès (UDP, mouvance présidentielle), lesquels ont appelé " la jeunesse " à la " mobilisation contre la France, agresseur démasqué ". Les jeunes Ivoiriens sont précisément exhortés à " rejoindre le siège de la RTI, la résidence présidentielle, la radio " et, ainsi, à " poursuivre la mobilisation jusqu'à la libération totale de notre pays ".
Le chef des " Jeunes patriotes ", Charles Blé Goudé, avait donné le signal du soulèvement antifrançais, le 6 novembre dans la soirée, sur l'antenne de la RTI, en enjoignant ses partisans, " où qu'ils se trouvent ", à " descendre dans la rue ".
Quant au président du Front populaire ivoirien (FPI), le parti du Président, Pascal Affi Nguessan, il était intervenu à la télévision le même jour pour demander aux " Jeunes patriotes " d'occuper " massivement " les rues de la capitale économique ivoirienne. Il s'agissait, selon ses propres termes, d'empêcher tout mouvement " des forces étrangères présentes sur le territoire national jusqu'à la victoire totale ".
Durant les émeutes, les médias d'Etat avaient ensuite été les vecteurs de fausses informations ou de rumeurs qui avaient précipité les violences de rue. Le 8 novembre, la radio nationale a ainsi, plusieurs fois, fait état " d'informations " selon lesquelles les soldats français transportaient un " leader politique " dans un de leurs véhicules blindés et qu'ils avaient l'intention de le transporter jusqu'au siège de la RTI, afin qu'il se proclame publiquement Président. Les animateurs de Radio Côte d'Ivoire demandaient ensuite aux habitants d'Abidjan de descendre dans la rue et de disposer des bonbonnes de gaz en travers de la chaussée, afin d'empêcher la circulation des forces françaises.
De même, RCI a colporté la rumeur selon laquelle les mouvements des forces françaises avaient pour objectif la destitution du président Laurent Gbagbo et appelait par conséquent les " patriotes " à former un " bouclier humain " autour de la résidence du chef de l'Etat.
Le même jour, le président de l'Assemblée nationale Mamadou Koulibaly s'est rendu au siège de la RTI pour y exposer ses vues. Dans son long discours télévisé, il a affirmé que le gouvernement avait " gagné la guerre " parce qu'il avait " prouvé que c'est la France son adversaire ".
Après avoir tenu des discours enflammés sur les antennes des médias d'Etat, plusieurs responsables des autorités ivoiriennes semblaient avoir pris la mesure du danger que représentaient ces dérapages médiatiques. Le 8 novembre en fin de journée, après une rencontre avec le général français Henri Poncet, commandant de la force Licorne, le chef d'état-major des Forces armées nationales de Côte d'Ivoire, le général Mathias Doué, avait demandé " aux uns et aux autres de ne pas tenir compte des rumeurs " donnant lieu à des " interprétations " erronées. Ces interprétations, selon le général Doué, ne font que " compliquer davantage la situation, alors que les forces armées ivoiriennes peuvent la résoudre ".
S'exprimant après lui, Mamadou Koulibaly avait à son tour assuré que " les rumeurs les plus folles sont celles qui font chuter les républiques le plus rapidement ".
Mais en dépit de ces discours, le porte-parole de l'ONU, Fred Eckhard, a déploré le 8 novembre dans la soirée que " les médias continuent à diffuser des messages haineux à l'intention des étrangers et 800 résidents d'origine étrangère ont cherché refuge et protection dans les locaux de l'ONUCI, l'Opération des Nations unies en Côte d'Ivoire ".
A la veille de l'offensive des Forces armées nationales de Côte d'Ivoire contre les positions des ex-rebelles, dans le nord du pays, la Côte d'Ivoire avait connu une vague de répression contre la liberté d'expression. Une partie de la presse avait été muselée après le saccage, par des milices pro-gouvernementales, des rédactions de plusieurs journaux d'opposition, le sabotage des émetteurs de Radio France Internationale (RFI), BBC et Africa N1 en modulation de fréquence, et l'éviction brutale du directeur général de la RTI au profit d'un fidèle du pouvoir, Jean-Paul Dahily.(AFP via yahoo.fr - 11 novembre 2004)

ROYAUME-UNI

Alors que des rumeurs courent sur des réductions majeures dans les effectifs de la BBC, le Directeur général Mark Thompson a envoyé le message suivant à l'ensemble des employés de la BBC :
" Certains d'entre vous ou pu voir (ou lire) les titres de certains journaux indiquant que la moitié des effectifs de la BBC serait en surplus. Inévitablement, le nombre d'employés est l'un des aspects que nous surveillons dans le contexte des économies d'échelle mais l'idée que la moitié des effectifs soit en surplus est tout simplement absurde. Tout ce que vous pouvez lire dans les journaux n'est que pure spéculation. Nous reprendrons les discusssions fin novembre  et les résultats vous seront communiquées le 7 décembre. Je sais que c'est difficile, mais je vous demande d'ignorer toutes ces spéculations. Le 7 décembre, nous aurons une idée plus large de notre stratégie, de ce que nous devrons changer et des investissements à réaliser. Il ne s'agit pas de couper dans les services mais de les enrichir (Radio Nederland - 10 novembre 2004)

COTE D'IVOIRE

Le 4 novembre, un sabotage a interrompu la diffusion des émissions de Radio France Internationale (RFI), de la BBC et d'Africa N1 sur la bande de modulation de fréquence à Abidjan, a appris l'AFP de bonne source.

Un groupe de sept personnes s'est introduit à 02H00 locales dans le local technique commun à ces trois radios dans le quartier des affaires du Plateau, selon cette source.

Après avoir maîtrisé le gardien, ce commando a enlevé les cartes de modulation permettant la diffusion sur la bande FM dans un rayon de 100 km autour d'Abidjan, a précisé cette source.

Ces trois radios sont très écoutées dans la capitale économique de la Côte d'Ivoire.

Cette action intervient alors que le pays connaît un regain de tension depuis plusieurs jours et qu'au moins un avion a mitraillé le 4 novembre à l'aube un barrage de contrôle militaire à la sortie de Bouaké dans le fief des ex-rebelles (http://www.eburneanews.net - 07 novembre 2004 et http://permanent.nouvelobs.com/etranger/20041104.OBS0747.html via Sebastien Milliot - 09 novembre 2004)


ROYAUME-UNI

Les auditeurs hispanophones à Buenos Aires (Argentine) ont maintenant une nouvelle possibilité d'écouter les émissions de BBC Word Service. Radio Europa 97.1 FM transmet dorénavant le service espagnol de la BBC dans la capitale. La BBC est entendue 9 heures par jour, du lundi au vendredi, de 12h00 à 21h00 locales, et le dimanche de 18h00 à 22h00 locales. Les auditeurs pourront toujours entendre les émissions de la BBC en anglais après les émissions en espagnol.
Radio Europa est une collaboration entre la BBC et Radio France Internationale, et le nouveau schéma continuera de diffuser RFI. Lucio Mesquito, chef du service de la BBC pour la région des Amériques a déclaré : " l'ajout de l'espagnol dans la grille de Radio Europa montre le rôle important de cette langue avec l'anglais et le français. En diffusant en espagnol, nous serons à même d'apporter à un plus grand auditoire, la qualité de la programmation internationale de la BBC "
Gustavo Muro, directeur de Radio Europe a précisé : " Nous sommes heureux de diffuser un plus grand choix de programmes en provenance des plus grandes stations internationales. Avec l'ajout des programmes en espagnol de la BBC, les auditeurs de Radio Europa bénéficieront d'informations dans une perspective plus large "
En plus de la programmation sur Radio Europa 97.1 FM, les programmes du service mondial de la BBC sont entendus sur deux autres stations FM à Buenos Aires et sur plusieurs stations en AM (Radio Nederland - 08 novembre 2004)

IRAN / ETATS-UNIS

Le service Monitoring de la BBC a observé une station diffusant en farsi et s'identifiant comme Radio Voix des Femmes (Radyo Seda-ye Zan) sur 9495 kHz le 6 novembre 2004.
L'émission est produite par une organisation basée aux Etats-Unis appelée " Forum des Femmes contre le Fondamentalisme en Iran " qui possède un site web (http://www.wfafi.org )
La plupart du site est en anglais, mais les détails sur les émissions en ondes courtes sont donnés uniquement en farsi. La diffusion s'effectue entre 1900 et 1930 TU, le samedi, sur 9495 kHz. Il est possible de télécharger l'émission via un fichier en mp3.
Le site indique " Le Forum des Femmes contre le Fondamentalisme en Iran s'engage à promouvoir une plus grande prise de conscience des challenges que doivent affronter les femmes vivant sous des régimes fondamentalistes comme en Iran. Nous sommes un groupe de personnes qui se sentent concernées par la menace du fondamentalisme partout dans le monde, particulièrement en Iran (...) Notre première cible est le fondamentalisme islamique qui a été établi en Iran comme une forme de gouvernement en 1979. Ayant été les victimes des abus des autorités religieuses en Iran, plusieurs d'entre nous militent activement depuis une vingtaine d'années pour les Droits de l'Homme, la démocratie et la liberté pour le peuple iranien, et des femmes en particulier (...) "
L'émission est précédée d'un programme en farsi de la Voix de l'Amérique entre 1800 et 1900 TU. On pense que les deux émissions proviennent d'un émetteur situé à Jülich, en Allemagne (BBC Monitoring Service via Radio Nederland - 06 novembre 2004)

SERBIE ET MONTENEGRO

Radio Internationale Serbie & Montenegro n'a plus été entendue en Europe depuis le changement d'horaire. La fréquence de 6100 kHz est occupée par d'autres stations qu'on entend faiblement, mais aucune trace de l'ex Radio Yougoslavie. Les autres fréquences (7200, 11800, 11835 sont également muettes). Ce n'est d'ailleurs pas la première fois que la station connaît ce genre de déboires. Il est possible que des problèmes avec les autorités de Bosnie-Herzégovine (où se situent les émetteurs) soient de nouveau d'actualité. Il y a quelques mois encore les factures d'électricité n'étaient pas honorées.

HONGRIE

Informations complémentaires au sujet de la fermeture du centre de Szekesfehervar le 31 octobre. Selon l'opérateur Antena Hungaria, les deux émetteurs de 100 kW et deux antennes seront démontées et transférées au centre de Jaszbereny. Les travaux devraient se terminer en mai 2005. Durant cette période, Radio Budapest - comme il a été indiqué - louera du temps d'antennes via les facilités du centre émetteur slovaque de Rimavska Sobota pour compenser cette fermeture. Une fois ces travaux finis, Antena Hungaria sera de nouveau capable d'offrir à Radio Budapest des ibfrastructures complètes en Hongrie (Berndt Trutenau, via DXLD - 31 octobre 2004)

ISRAEL

Après la radio flamande, c'est Kol Israel qui devrait arrêter ses émissions en ondes courtes au 31 décembre 2004. On ne sait toutefois pas encore si - contrairement à RVi - les émissions continueraient sur Internet et sur WRN. Ce n'est d'ailleurs pas la première fois que cette menace plane sur les émissions de la radio israélienne qui avait déjà sauvé ses émissions il y a plusieurs mois (site de la station via Glenn Hauser dans DXLD)

RUSSIE

Radio Radonezh, une station de l'Eglise Orthodoxe Russe des Patriarcats de Moscou a débuté des émissions en russe sur ondes courtes pour les auditeurs en Ukraine, Belarus et en Europe de l'est. Elle diffuse entre 1700 et 2000 TU depuis un émetteur de 100 kW à Novosibirsk. La station émettait depuis plusieurs années sur les ondes moyennes et avait aussi été présente sur les ondes courtes pendant quelques temps. Le site web (en russe) est le suivant http://www.radrad.ru/radio (Bernd Trutenau via DXLD - 4 novembre 2004)

NDR : la station avait déjà émis en ondes courtes il y a plusieurs années.

CANADA / ALLEMAGNE

Une nouvelle station a été entendue en français le 4 novembre. Il s'agit d'un programme religieux, émis par l'organisation " Eglise du Christ en Amérique du Nord ". L'émission est relayée par le site allemand de Jülich, chaque jeudi entre 1900 et 1930 TU sur 7265 kHz à destination de l'Afrique du Nord. On note des interférences du programme albanais de Radio Chine Internationale. L'adresse postale est la suivante : CP 2026, Jonquière (Québec) G7X 7X6 CANADA. L'adresse électronique est lisezlabible@videotron.ca.(horaire station Jülich et Christian Ghibaudo - 4 novembre 2004)

CUBA

Cuba a indiqué qu'il était préparé à utiliser "tous les moyens possibles " pour repousser toute forme d'agression contre l'état communiste et a renouvelé ses critiques envers les Etats-Unis au sujet de l'établissement d'une radio et d'une chaîne de télévision pour diffuser vers l'île. L'ambassadeur Rodeny Lopez a indiqué à l'Autorité Internationale d'Enregistrement des fréquences (IFRB) et à l'Union Internationale des Télecommunications (ITU) que Washington utilisait un avion militaire pour diffuser des programmes à l'intention des cubains.
Il a indiqué que Radio Marti et TV Marti mettent en évidence la politique de Washington visant à renforcer 40 ans d'embargo commercial contre Cuba.
(BBC Monitoring via DXLD - 26 octobre 2004)

RUSSIE

Message de la Voix de la Russie à l'occasion de son 75ème anniversaire :

" Notre station radio a célébré ce vendredi son 75ème anniversaire les émissions en allemand ont été diffusées pour la première fois ce jour en 1929. C'était la première expérience de la radiodiffusion internationale au monde. Les émissions en français sont diffusées depuis novembre de la même année et les programmes en anglais depuis décembre. L'opinion mondiale s'est intéressée tout particulièrement à nos programmes en période de crise mondiale ; ainsi Radio Moscou Internationale a annoncé la première pendant la crise des Caraibes au début des années 60, à Washington et au monde entier la décision de Moscou de retirer de l'Atlantique les bâtiments de guerre qui se dirigeaient vers Cuba. Un tournant a été opéré dans l'histoire de notre compagnie dans les années 90. le pays a changé, notre station radio a reçu le nom de la Voix de la Russie et a ouvert une nouvelle page de son histoire. Elle est devenue le porte-parole de la Russie à l'époque des réformes. Le nombre d'auditeurs a afflué surtout après l'intégration à Internet. Aujourd'hui, la Voix de la Russie émet en russe et dans 31 langues étrangères 115 heures par jour. La compagnie diffuse 400 émissions consacrées à divers aspects de la vie du pays. 109 millions d'auditeurs écoutent nos émissions et ce n'est pas le plafond. La Voix de la Russie conçoit de nouveaux projets et étendra sa présence sur les ondes. Le nombre de nos auditeurs augmente; nous avons engagé cette année la radiffusion en FM en Crimée, en Kirghizie, à Erevan, à Tbilisi, à Bakou. Nous entendons étendre nos émissions en FM et en ondes très courtes en Ukraine, en Biélorussie au Kazakhstan. Le nombre d'auditeurs augmentera après le passage au numérique. La Voix de la Russie a commencé la première ses émissions en numérique en Russie. Maintenant, nous émettons en numérique 10 heures par jour. La Russie est peu connue dans le monde et nous voudrions qu'on la connaisse mieux et qu'on l'aime. " (Voix de la Russie - 31 octobre 2004)


ROUMANIE

C'est le 1er novembre 1928 que la Société de Radiodiffusion émettait son premier signal et c'était là le début de cette institution. La Radiodiffusion roumaine est l'une des compagnies roumaines peu nombreuses qui a une si longue continuité à compter en décennies. Moyen d'information en masse, mais aussi outil de propagande des régimes totalitaires entre 1938 et 1989, la radio est un autre indice par lesquels la Roumanie fut bien plus proche de la famille européenne durant l'entre-deux guerres que durant les années du régime communiste

Une monographie en 4 volumes a été créée d'après les archives. Le premier volume comporte, outre les toutes premières années, les 10 premières de la société, de 1928 à 1938. 1938 représente les dernières années de fonctionnement dans le système démocratique. A partir de 1939, on assiste en Roumanie à une succession de régimes dictatoriaux totalitaires, ce qui fait que la radio aussi travaille dans des conditions considérablement modifiées. Jusqu'en 1989, elle a du faire face à des pressions politiques spéciales et l'on peut affirmer qu'elle a conservé son équilibre et maintenu ses fonctions de base.

Le deuxième volume de la monographie comporte la période que nous pourrions appeler celle des dictatures de droite ; il s'agit de la dictature royale du roi Karol II, de la dictature de la Garde de fer et de celle du maréchal Antonescu. Le volume prend fin le 23 août 1944, date à laquelle la Roumanie se ralliait aux Alliés.

Le troisième volume englobe la période de la communisation de la Roumanie et c'est l'époque de Gheorghi Gheorghiu-Dej jusqu'à sa mort en 1965.

Le dernier volume s'occupe de la période Nicolae Ceausescu donc de 1965 à 1989, avec les ouvertures qui ont eu lieu après 1964, et les serrements de vis de l'intervalle 1971-1974. Ce sont donc quatre volumes qui sont strictement fondés sur le matériel documentaire existant dans les archives sonores et écrites de la radio. De ce point de vue, il s'agit là d'une nouveauté absolue en tant que matériel d'étude historiographique.

Dès ses débuts, s'est posé le problème des fonctions que la radio avait à remplir. Très clairement définies, par les pionniers de la radiophonie, et qui resteront inchangées dans les grandes lignes. Il s'agit d'une fonction culturelle très importante. La radio a en effet dispensé une culture du plus haut niveau, mais accessible à tous. Elle a contribué au développement de la culture en soi, et à la culturalisation des masses. Il y a ensuite la fonction nationale : la radio a joué un rôle très important et permanent pour promouvoir et défendre les valeurs nationales. N'oublions pas non plus la fonction éducative : il y a eu de très nombreuses émissions (conseils dans le domaine de la médecine, élevage des animaux, entretien des plantes à la maison...). De très nombreuses émissions tendaient vers des segments de la population, des segments divers (émissions pour les enfants, les étudiants, pour l'armée, pour les paysans...) La radio a eu une mission éducative qu'elle a presque toujours bien couverte. On ne saurait oublier en ce sens les fameuses émissions de l'Université Radio, au cours desquelles se firent entendre les plus grands noms de la culture roumaine. Pratiquement, tous les intellectuels représentatifs de la Roumanie ont tenu des conférences au micro de la radio. Autre de ses fonctions, distraire les gens : jusqu'à l'apparition de la télévision en effet la radio était le principal moyen de divertissement que les auditeurs avaient à leur disposition.

La révolution de décembre 1989 a marqué un changement majeur pour tous les citoyens de la Roumanie et peut-être avant tout pour la radiodiffusion. Jusqu'en 1989, celle-ci était le monopole de l'état, même pendant la période de démocratie dans l'intervalle 1928-1938. Après 1989, ce monople de l'état disparaît et on voit apparaître une concurrence qui allait devenir de plus en plus acerbe. Cela n'a été pour la radio publique qu'un grand défi qui exigeait une réponse. Les journalistes qui y travaillent disposent des ressources pour faire face à ce défi. Dans certains pays comme l'Italie et la Grande Bretagne, la mission de la radio et de la télévision publique n'a pas décru, mais s'est développée. Dans cette diversité de stations de radios, la radio publique a le grand avantage de la tradition (Promemoria, RRI - 1er novembre 2004)

COREE DU NORD

Pour la troisième année consécutive, la Corée du Nord occupe la dernière place du "Classement mondial de la liberté de la presse" élaboré par Reporters sans frontières, selon un communiqué publié dimanche par l'organisation.
Selon RSF, "les médias, tous contrôlés par le parti unique, et pour certains par Kim Jong-Il personnellement, n'ont connu aucune évolution positive" et le régime continue d'offrir à la population la même "propagande abrutissante".
Dans son rapport annuel intitulé "Le journalisme au service du totalitarisme", RSF affirme qu'au moins quarante journalistes ont été rééduqués, pour avoir commis des erreurs telles qu'avoir mal orthographié le nom d'un haut responsable.
"D'autres ont été envoyés dans des camps de concentration où sont détenus près de 200 000 Nord-Coréens. C'est le cas du journaliste de télévision Song Keum Chul 'disparu' en 1996 pour avoir mis en cause la version officielle du parti sur certains événements historiques", indique RSF.
L'organisation ajoute que le parti a lancé l'an dernier une campagne de vérification des postes de radio qui, comme les téléviseurs, sont bloqués sur les fréquences des médias d'Etat (AFP via voila.fr - 25 octobre 2004)

ROYAUME-UNI

La radio-télévision publique BBC envisage de supprimer environ 6000 emplois, soit près d'un quart des ses effectifs totaux (quelque 28.000 employés), selon un projet de la direction en train d'être finalisé, a affirmé The Times, le 25 octobre.
Un porte-parole de la BBC a pour sa part précisé à l'AFP que quatre rapports, portant sur différents aspects de fonctionnement du groupe, "vont être remis en décembre". "Les informations rapportées par le journal sont purement spéculatives à ce stade", a-t-il ajouté.
Des collaborateurs de la BBC vont quitter Londres, davantage de programmes vont être sous-traités et certaines activités partiellement privatisées, selon un plan du directeur-général Mark Thompson, indique le quotidien The Times.
Aux termes de ce plan, du personnel pourrait être transféré à Manchester, Birmingham, Glasgow, Belfast et Bristol, selon la même source
La direction souhaite couper les coûts au maximum dans la perspective de la renégociation des redevances publiques touchées par la BBC, qui pourraient être réduites à l'avenir, explique le journal.
La BBC est régie par la Charte royale. Ce texte, qui définit les objectifs de la chaîne pour dix ans et lui permet de toucher des redevances publiques, expire fin 2006.
Selon The Times, la BBC a reçu l'an dernier 2,8 milliards de livres (4 milliards d'euros) issus des redevances publiques, tandis qu'il affichait des pertes de 249 millions de livres (355 millions d'euros)
(AFP via voila.fr - 25 octobre 2004)

UKRAINE / ROYAUME UNI

Le 25 octobre, la radio privée ukrainienne Radio Era a commencé à diffuser des émissions en anglais de la BBC entre 14h00 et 18h00 locales. Un accord en ce sens a été signé entre Radio Era et la BBC. La station ukrainienne a indiqué que l'achat de programmes en anglais était une suite logique dans la coopération fructueuse qu'elle entretient déjà avec le service ukrainien de la BBC, a indiqué la station à l'agence Interfax. Cela fait en effet deux ans qu'elle retransmet des programmes de la BBC.

Environ 148 millions de personnes de 139 pays écoutent les programmes de la BBC. Le service Monitoring de la BBC a demandé à la station partenaire à pouvoir utiliser de façon exclusive les informations de Radio Era. Le service Monitoring surveille ainsi plus de 3000 chaînes de radio et de télévision, de journaux, d'agences de presse et de publications sur Internet, partout dans le monde (Agence de presse Interfax, Ukraine, via BBC Monitoring, via Radio Nederland - 23 octobre 2004)

PAKISTAN

L'Autorité de Régulation des Médias Pakistanais (PEMRA) a diffusé une circulaire qui indique : " il a été observé que certaines stations FM dépendant de PEMRA transmettent des informations et des programmes de diffuseurs étrangers, ce qui représente une flagrante violation des licenses accordées par l'Autorité des Médias Pakistanais. Les propriétaires de toutes les stations FM du Pakistan sont invités à bannir les programmes étrangers de leurs antennes " (Radio Nederland - 23 octobre 2004)

ETATS-UNIS

Une station s'appelant Radio Peace a été observée sur les ondes courtes, marquant une nouvelle étape dans la guerre psychologique que mène l'Amérique pour capturer Oussama Ben Laden. S'identifiant dans le passé comme étant " Information Radio " alors qu'elle diffusait depuis des bases navales et depuis des avions, la station a adopté une nouvelle identité et diffuse maintenant depuis des émetteurs puissants situés en Grande-Bretagne, couvrant ainsi facilement toute l'Asie Centrale. La station diffuse de la musique populaire des pays vers lesquels elle émet, ainsi que des messages enregistrés appelant les auditeurs à signaler les endroits où se trouveraient les chefs d'Al-Qaida et des Talibans. Elle diffuserait au moins en dari et en ourdou. Selon un DXer allemand - Wolfgang Büeschel - qui a rapporté le premier Radio Peace, la station diffuserait comme suit :
0200-0500 TU : 11810 kHz, 0700-1200 TU : 21620 kHz, 1200-1300 TU : 17555 kHz, 1300-1500 TU : 17720 kHz, 1500-1630 TU : 17710 kHz.
Cette grille pourrait être modifiée bientôt avec les changements de fréquence intervenant le 31 octobre. Radio Peace diffuse depuis Rampisham et Woofferton, au Royaume-Uni (...) Elle a été entendue offrant des récompenses pour des informations amenant à l'arrestation d'Oussama Ben Laden (DXing.info - 22 octobre 2004)

EGYPTE

D'après une personne travaillant à Radio Le Caire, il y aura des coupures budgétaires extrêmement importantes à compter du 1er novembre 2004, et plusieurs sections de langues disparaîtront totalement. Les émissions en français, anglais et espagnol demeureront, mais on ne connaît pas encore l'avenir des émissions en russe et en allemand.
Il était clair que quelque chose se préparait quand ESC2 (Egyptian Satellite Channel 2) a été fermée le 15 octobre.
De nombreuses fréquences vont être libérées et il n'y aura plus d'émissions de Radio Le Caire dans des langues comme l'afar et le fulani. De plus amples détails devraient être connus prochainement (Tarek Zeidan via DXLD - 21 ocotbre 2004)

BELGIQUE

RVi, la radio Internationale de la Flandre mettra un terme à ses émissions en français, anglais et allemand le 26 mars 2005.
Les émissions en néerlandais consisteront essentiellement en des relais du service domestique et les seules transmisisons en ondes courtes seront destinées à l'Europe du Sud, là où de nombreux belges séjournent. Le site web de la station sera entièrement modifié et le nom de la station sera également changé en VRT-International.
" Les transmissions sur notre vieil émetteur Ondes Moyennes et notamment sur les ondes courtes seront réduites " indique le Directeur Frans Ieven. Ce sont des modes de diffusion démodés et "il y a d'autres moyens plus économiques et plus efficaces d'atteindre l'auditoire que de gigantesques émetteurs ondes courtes "
Malgré ces réductions, les émissions ne disparaîtront pas totalement. " En ondes moyennes, un peu sur ondes courtes, via satellite et sur Internet, les gens pourront encore écouter une offre que nous pourrions décrire comme le meilleur des émissions des différentes chaînes domestiques de la VRT "
A la place des émissions en anglais, français et allemand, il y aura des traductions d'informations belges et flamandes sur le site web.
" Il existe une forte communauté d'expatriés qu'il faut servir ", ajoute le directeur, "mais ce que nous avons à proposer est limité. Nous ferons du mieux possible. Certaines personnes trouveront des choses plus intéressantes, d'autres estimeront qu'elles n'ont plus ce qu'elles avaient auparavant. Il y a un inévitable compromis à trouver. "
(Radio Nederland - 19 octobre 2004)

 

BELGIQUE

RVi, la radio Internationale de la Flandre mettra un terme à ses émissions en français, anglais et allemand le 26 mars 2005. Les auditeurs pourront encore obtenir un résumé des informations sur la Flandre dans leur langue en consultant le site internet de la VRT. La rédaction d'Ici-Bruxelles sera aussi incorporée à la rédaction internet de la VRT (vrtnieuws.net)
(courrier électronique d'Eric Steffens, RVi - 19 octobre 2004)

FRANCE

Alain Ménargues, directeur général adjoint chargé des antennes et de l'information de Radio France Internationale (RFI, organisme public) et vice-président de RMC Moyen-Orient (RMC-MO, radio assurant les émissions de RFI en arabe), a démissionné lundi 18 octobre en réponse aux émotions suscitées par ses propos sur Israël et les ghettos juifs.
Selon la direction de RFI, qui a annoncé cette démission dans un bref communiqué, il n'y a pas eu faute sur l'antenne de RFI, où M. Ménargues a été nommé fin juillet, mais "incompatibilité" entre l'exercice de ses fonctions et "l'exposition d'opinions tranchées" à l'extérieur de la radio.
Longtemps correspondant de Radio France au Moyen-Orient, M. Ménargues, 57 ans, a fait ces derniers jours la promotion de son dernier livre "Le mur de Sharon", dans plusieurs médias français.
Présenté comme directeur de l'information de RFI, il a tenu des propos comme "Israël est un état raciste" ou encore, sur Radio Courtoisie, "Quel a été le premier ghetto au monde? Il était à Venise. Qui est-ce qui l'a créé? C'est les juifs mêmes pour se séparer du reste".
Ces déclarations ont provoqué de très vives réactions des syndicats et de la société des journalistes de RFI, d'associations juives françaises et du ministère français des Affaires étrangères.
M. Ménargues, interrogé par des journalistes à la suite de sa démission, a expliqué "avoir décidé de se taire". "On a (à RFI) un actionnaire qui s'appelle le ministère des Affaires étrangères. Dès l'instant où le porte-parole (du ministère), à mon sens piégé par une question, répond que ce que j'ai dit est intolérable, j'en tire les conséquences", a-t-il ajouté.
La polémique s'est développée alors que le ministre français des Affaires étrangères Michel Barnier effectue depuis le 17 et jusqu'au 19 octobre une visite en Israël destinée à renouer le dialogue entre ce pays et la France, après une période de tensions.
La démission de M. Ménargues a été rendue publique alors qu'il venait de s'expliquer devant les rédactions de RFI et RMC-MO réunies en Assemblée générale à l'appel de l'intersyndicale CFDT, SNJ et SNJ-CGT.
Le PDG de RFI, Antoine Schwarz, a indiqué que M. Ménargues resterait à RFI, à des fonctions qui restent à préciser.
Lors d'une AG houleuse dans une salle de rédaction bondée, M. Ménargues a notamment déclaré: "Ce que je peux penser ne s'est jamais traduit sur l'antenne, il n'y a jamais eu de dérive éditoriale".
"Je n'ai pas été invité (dans ces émissions, NDLR) au titre de directeur, j'ai été invité au titre d'auteur", a-t-il souligné.
"Je pense qu'en tant que directeur de l'information il n'a pas de liberté d'expression (...) parce qu'il incarne RFI", a rétorqué une journaliste de la rédaction en anglais.
"Pourquoi est-ce que dès qu'il s'agit d'Israël il y a cette inquisition?", a demandé un autre journaliste.
"Je pense qu'il s'est créé pas mal d'inimitiés assez rapidement (...) et que (...) ces propos sont aujourd'hui l'occasion de lui faire la peau dans un tribunal populaire", a estimé un autre participant.
L'intersyndicale a "pris acte" lundi dans un communiqué "de la démission d'Alain Ménargues annoncée "alors qu'une demi-heure avant le PDG lui accordait son entière confiance". Elle "s'étonne de l'absence de réaction du PDG face aux multiples déclarations controversées du directeur de l'information" et "exprime son inquiétude quant à la gestion de RFI".
La Société des journalistes de RFI estime pour sa part que le successeur d'Alain Ménargues "aura la lourde responsabilité de rendre à RFI sa crédibilité et sa sérénité
(AFP via www.voila.fr - 18 octobre 2004)

FRANCE

Alain Ménargues, qui a démissionné le 18 octobre du poste de numéro deux de RFI moins de trois mois après y avoir été nommé, a chuté sur le sujet qu'il connaît sans doute le mieux, et qui le passionne le plus, celui du Proche Orient.
C'est en raison de la polémique causée par plusieurs de ses déclarations sur les juifs et sur Israël -- qualifié "d'Etat raciste" -- que M. Ménargues, 57 ans, a été contraint de remettre sa démission du poste de directeur général adjoint chargé des antennes et de l'information de Radio France Internationale et de vice-président de RMC Moyen-Orient.
Alain Ménargues avait été nommé à ces mêmes fonctions le 28 juillet par le nouveau PDG de RFI, Antoine Schwarz. C'est alors pour lui le couronnement d'une carrière de trente ans dans le monde de la radio publique française.
Diplômé de l'Institut d'études politiques de Strasbourg et du Centre universitaire international de journalisme de Strasbourg, Alain Ménargues, né le 23 janvier 1947, a commencé sa carrière en 1969 au bureau de l'AFP à Strasbourg, puis au Nouvel Alsacien (1970), à l'ORTF Alsace (1972) et à FR3 Picardie (1973).
Entre 1974 et 1979, il est reporter à France Inter, puis envoyé spécial permanent de Radio France à Strasbourg auprès des institutions parlementaires européennes.
Entre 1981 et 1997, il est grand reporter (Asie, Afrique, Amérique du Sud, Moyen-Orient), puis envoyé spécial permanent au Proche Orient (1982 à 1997) pour les stations de Radio France.
Il exerce également des responsabilités au sein du Syndicat des journalistes de l'audiovisuel (SJA)-FO, étant notamment représentant du personnel journaliste au sein du conseil d'administration de Radio France.
"Son grand truc a été la guerre du Liban" (1975-1991), raconte Michel Moutot, lui même journaliste à Beyrouth pour l'AFP de 1990 à 1994. Alain Ménargues acquiert "une vraie connaissance de la guerre du Liban et de toutes les complexités de ce pays", ajoute Michel Moutot.
Le journaliste de radio en tire notamment un roman (Les larmes de la colère, Presse de la Renaissance, 1991), très instructif sur les premières années de la guerre, et récemment Les secrets de la guerre du Liban (Albin Michel 2004), fruit de nombreuses années de travail.
Alain Ménargues est ensuite chargé de mission à la Direction Générale de Radio France (1997-1999), grand reporter (1999-2001), puis rédacteur en chef de la rédaction tête de réseau de France Bleue.
Grand reporter, grande gueule, capable aussi bien de la plus grande affabilité que des colères les plus épouvantables, Alain Ménargues suscite souvent des jugements très tranchés -et parfois sévères- sur sa personne.
"C'est un fort en gueule qui a ses fidélités, quelqu'un de très représentatif de ces journalistes de l'ancienne école, baroudeurs, qui ne rentrent plus forcément dans les moules actuels. Mais on n'a pas assez de ce genre de journalistes aujourd'hui", estime pour sa part Olivier Martocq, secrétaire général du SJA-FO à Radio France.
Selon la direction de RFI, M. Ménargues a en quatre mois "ouvert des chantiers, avec la grande réforme de l'organisation de la maison, de la continentalisation. Cela mettra des mois à se faire. Il a beaucoup redynamisé l'antenne de RMC Moyen-Orient
(AFP via www.voila.fr - 18 octobre 2004)

FRANCE

Alain Ménargues, directeur général adjoint chargé des antennes et de l'information de Radio France Internationale (RFI) et vice-président de RMC Moyen-Orient, a présenté sa démission au président de RFI, Antoine Schwarz, qui l'a acceptée, a annoncé RFI lundi 18 octobre.
Des propos tenus récemment par M. Ménargues sur les juifs et Israël sur l'antenne d'une radio privée française, Radio Courtoisie, avaient provoqué de très vives réactions, notamment de syndicats de journalistes de RFI, de la Société des journalistes de RFI et du ministère français des Affaires étrangères.
Interrogé sur son livre "Le Mur de Sharon", M. Ménargues avait déclaré le 12 octobre, selon une cassette fournie par la station: "J'ai été très choqué par le Mur, j'ai été voir des gens, des rabbins, des hommes politiques, si vous regardez le Lévitique dans la Torah, qu'est-ce-que c'est? La séparation du pur et de l'impur. Un Juif pour pouvoir prier doit être pur, tout ce qui vient contrarier cette pureté doit être séparé (...) Lisez le Lévitique, c'est écrit en toutes lettres".
"Quel a été le premier ghetto au monde? Il était à Venise. Qui est-ce qui l'a créé? C'est les juifs mêmes pour se séparer du reste. Après, l'Europe les a mis dans des ghettos", a-t-il poursuivi.
L'intersyndicale CFDT, SNJ et SNJ-CGT de Radio France Internationale (RFI) appelle à une assemblée générale lundi à 13h00 au sujet des propos tenus par le directeur de l'information de RFI, Alain Ménargues sur les Juifs et Israël, a-t-on appris dimanche auprès des syndicats.
"Nous appelons tous les journalistes -et plus largement tous les personnels qui se sentent concernés- à une assemblée générale lundi", à 13h00 au siège de RFI (Maison de Radio France), indique l'intersyndicale dans un tract, transmis à l'AFP.
"Ordre du jour: les propos du directeur de l'information au CAPE (ndlr: le Centre d'accueil de la presse étrangère) et sur Radio Courtoisie", poursuit l'intersyndicale dans son tract.
De son côté, la Société des Journalistes (SDJ) de RFI a sollicité un rendez-vous avec le PDG de RFI, Antoine Schwarz, a-t-elle indiqué dimanche. La SDJ avait dénoncé samedi "les amalgames indignes" de M. Ménargues et demandé à M. Schwarz "de réagir au plus vite et de prendre (ses) responsabilités".
(AFP via www.voila.fr - 17 octobre 2004)

ETATS-UNIS

La radio publique américaine pour le Proche-Orient, Radio Sawa, fer de lance pour redorer l'image des Etats-Unis au Proche-Orient, est loin de remplir sa mission, selon un rapport préliminaire du département d'Etat, a-t-on appris le 13 octobre auprès de ce dernier.
Ce document préparé par l'inspection générale du département d'Etat dresse un bilan sévère de cette station en langue arabe lancée il y a deux ans, supposée être un élement clé d'un dispositif de reconquête de l'opinion au Proche-Orient.
Le rapport préliminaire estime notamment qu'en privilégiant des programmes de divertissements et de musique pop pour attirer un public jeune cette radio "ne réussit pas à présenter l'Amérique à son auditoire".
Des responsables du département d'Etat ont toutefois indiqué mercredi, sous couvert de l'anonymat, que ce bilan ne reflétait pas l'opinion générale du ministère américain des Affaires étrangères, ni celle du secrétaire d'Etat Colin Powell.
Un haut fonctionnaire américain a souligné que ce rapport n'était pas définitif, et que la version finale serait corrigée. "L'inspection générale s'est trompée. Nous sommes en train de rectifier cela", a-t-il assuré.
Radio Sawa, financée sur fonds publics, de même que la chaîne de télévision Al-Hurra, ont été lancées pour tenter de contrer l'influence de télévisions arabes Al-Jazira ou de nombreux autres média de cette région, que Washington juge hostiles à son égard.
De multiples enquêtes ont montré ces dernières années un effondrement de l'image des Etats-Unis dans l'opinion du monde arabe et musulman, sous l'effet notamment de la guerre en Irak et de l'enlisement du conflit israélo-palestinien (AFP via voila.fr - 13 octobre 2004)

Des officiels du " Broadcasting Board of Governors " ont écrit aux employés de Radio Sawa pour défendre la station contre les conclusions de ce rapport. Ils ont notamment indiqué que " Radio Sawa avait accompli certaines tâches parmi les plus importantes dans l'histoire de la radiodiffusion internationale ". Ils ont ajouté que la station s'était assurée une crédibilité sans précédent dans l'auditoire au Moyen-Orient (Radio Nederland - 14 octobre 2004)

NIGERIA

La Voix du Nigeria émet en français de 0700 à 0800 TU sur 15120 kHz et entre 2100 à 2200 TU également sur 15120 kHz. A 0700 TU, la fréquence de 11770 kHz est également annoncée, mais elle n'a pas été entendue le 13 octobre. La réception est irrégulière. Elle était excellente le 13 octobre à 2100 TU, mais assez faible à la même heure le 14 octobre

CHINE

Radio Chine Internationale a signé un accord pour étendre sa coopération avec World Radio Network, lors d'une visite d'une délégation de haut niveau au siège du rediffuseur international. WRN fournira un nombre croissant de transmissions et de services, permettant ainsi aux auditeurs d'entendre partout dans le monde les programmes diffusés en de nombreuses langues par Radio Chine Internationale
WRN et Radio Chine Internationale coopèrent depuis plus de 5 ans, depuis qu'un accord a été signé entre les deux partenaires en 1999. Ils tentent de joindre de nouveaux auditeurs en utilisant les transmissions en AM et en FM, ce qui augmente le potentiel de Radio Chine Internationale qui diffuse traditionnellement en ondes courtes. Les programmes de RCI peuvent être captés en FM à Berlin et à Moscou et en AM à Londres, Saint-Petersbourg, en Ukraine et en Roumanie. WRN effectue les recherches pour trouver les émetteurs les plus appropriés, mène les négociations avec les autorités locales et surveille ces émetteurs pour le compte de la station chinoise.
De plus, les programmes en anglais, français, allemand et russe sont entendus via le réseau de WRN sur satellite, cable et Internet (Radio Nederland - 13 octobre 2004)

FRANCE / CHINE

Reporters Sans Frontières a attiré l'attention de Jacques Chirac sur l'utilisation répressive de certains matériels vendus par des entreprises françaises.

Selon les informations recueillies par Reporters Sans Frontières, du matériel radio vendu par l'entreprise française Thalès est utilisé par le gouvernement chinois pour brouiller les émissions des stations internationales. Il est regrettable qu'une entreprise française participe ainsi à l'établissement d'une "grande muraille des ondes" qui viole le droit au libre accès à l'information de centaines de millions d'individus.
Ainsi des antennes ALLISS, réputées pour leur efficacité et leur résistance, installées par Thalès notamment dans la ville de Kashi (extrême nord-ouest du pays) servent à brouiller les programmes des radios Voice of Tibet (basée en Norvège), BBC World Service, Voice of America et Radio Free Asia. Cette installation dans une région frontalière isolée permet au gouvernement de brouiller très efficacement les programmes en ondes courtes diffusées par ces radios internationales depuis l'Europe et l'Asie centrale. Il existerait une dizaine d'autres sites de ce genre, notamment sur l'île de Hainan (sud du pays), au nord de Nanjing (Est), à Urumqi (Nord-Ouest) et à Kunming (Sud).
Un représentant de Thalès à Pékin a expliqué à Reporters Sans Frontières qu'il n'existait aucune clause dans les contrats signés avec les Chinois sur l'utilisation de ces équipements. Thalès a notamment vendu du matériel aux autorités chinoises en 2001 et 2002.
De leur côté, des responsables des radios concernées ont confirmé à Reporters sans frontières que, depuis 2001, le gouvernement de Pékin a notablement amélioré son dispositif de brouillage. Par exemple, la station Radio Free Asia utilise une dizaine de fréquences. Mais elles sont systématiquement brouillées grâce à un double dispositif : la diffusion de bruits sourds et de musique grâce à des émetteurs grandes ondes (d'une portée d'environ 2 000 kilomètres) et des émetteurs locaux (environ cinq kilomètres autour des grandes villes).
Le gouvernement français doit attirer l'attention des entreprises nationales sur le danger que représente la vente de certains matériels aux autorités chinoises. A l'instar des véhicules italiens Iveco reconvertis par les Chinois en chambres d'exécutions mobiles ou des routeurs vendus par Cisco à Pékin pour bloquer des milliers de sites Internet et intercepter des communications électroniques, il serait regrettable que les entreprises françaises deviennent des auxiliaires de police du Parti communiste chinois.
Le gouvernement chinois, pourtant membre de l'Union internationale des télécommunications (UIT) refuse systématiquement de répondre aux plaintes des gouvernements concernés, comme cela a été le cas en décembre 2003 lors de la visite en Chine populaire du ministre britannique des Affaires étrangères, Bill Rammell. Avant lui, l'International Broadcasting Bureau (organisme public américain en charge de la diffusion de Radio Free Asia et Voice of America) avait déposé des plaintes auprès de l'UIT. Le gouvernement de Pékin a nié en bloc
( http://www.rsf.fr/article.php3?id_article=11566 - 08 octobre 2004, et Morand Fachot - 12 octobre 2004)

ETATS-UNIS

La situation au centre émetteur d'Okeechobee, en Floride, site qui diffuse les émissions de WYFR mais qui relaie également certaines émissions de Radio Taiwan Internationale, revient peu à peu à la normale. Le passage du cyclone Jeanne avait sérieusement affecté les transmissions sur ondes courtes.Cependant, la réparation de certaines antennes prendra probablement plus de temps.

FRANCE

RFI élabore actuellement sa stratégie pour les cinq années à venir. Selon certaines informations, les grandes lignes d'un projet d'entreprise pour 2005-2010 ont été soumises par la direction aux salariés le 30 septembre. Ce projet, piloté par le directeur général adjoint chargé de l'information et des antennes, Alain Ménargues, lance des ateliers de réflexion dans huit domaines : Missions, Objectifs, Antenne, Développement, Modernisation, Rédaction, Diffusion et Finances. Les ateliers ont été confiés à huit rapporteurs, qui doivent remettre les conclusions de leurs travaux à la direction dans les jours à venir. Le projet propose notamment de définir les nouvelles priorités de RFI sur chaque continent.
En Europe, RFI réfléchirait à un partenariat avec EuroNews et au lancement d'un réseau en langues locales avec des radios privées ou publiques. En Afrique, priorité serait donnée au développement dans le Maghreb, et à la diffusion en anglais. En Amérique, il s'agirait, entre autres, de mieux implanter RFI aux Etats-Unis, en partenariat avec Sirius et/ou XM-Radio. En Asie, la priorité affichée est la Chine. Le projet propose de prospecter des radios chinoises et de développer des partenariats avec la Deutsche Welle. Au Moyen-Orient, où RFI subit la concurrence de Sawa (financée par le Congrès américain), il s'agirait de relancer RMC-Moyen-Orient et de nouer des partenariats avec des TV arabes.
Le document fixe un calendrier prévoyant une présentation aux tutelles (ministère des Affaires étrangères, ministère de la Communication et Bercy) à partir de la fin octobre pour commencer la négociation du Contrat d'objectifs et de moyens à partir de novembre. La mise en place des réformes s'effectuerait, toujours selon ce projet, dès 2005 (Satellifax - 11 octobre 2004)

ROYAUME UNI / LETTONIE

La prochaine transmission de European Music Radio (EMR) s'effectuera le 17 octobre à 1600 TU. La fréquence sera 9290 kHz, toujours depuis l'émetteur près de Riga en Lettonie (Tom Taylor, via DXLD - 09 octobre 2004)

 

ALLEMAGNE

La Voix de l'Allemagne fait face à des difficultés financières. Une des conséquences est la suppression de 75 minutes quotidiennes en français sur OC et également sur Internet, à compter du 31 octobre 2004 (Béatrice Bettoumi, Deutsche Welle - 06 octobre 2004)

FRANCE

A la suite du rapport d'audit mené par l'Inspection Générale des Finances sur RFI , faisant état notamment d'une dégradation du résultat net de RFI de 2000 à 2002, passé d'un excédent de 5,6 M à un déficit de 7,7 M, l'ancien pdg de RFI de 1995 à 2004 et actuel pdg de Radio France, Jean-Paul Cluzel, a publié un communiqué dans lequel il indique avoir " apporté une réponse officielle, précise et détaillée à ce rapport en mars dernier ". Dans cette réponse officielle, il " conteste plusieurs observations notamment sur la situation financière, le niveau de productivité de la société et les mesures de l'audience ". RFI, de son côté, indique que cette réponse " n'est pas destinée à être rendue publique ".
Selon Jean-Paul Cluzel, " la situation financière de RFI était parfaitement équilibrée au 31 décembre 2003 " et " elle l'est restée jusqu'au 12 mai 2004, date de sa nomination à Radio France ". Le pdg de Radio France souligne par ailleurs qu'il y a eu " de très nombreuses mesures d'audience de 1996 à 2004, au rythme de plus d'une vingtaine par an " et souligne " qu'une évaluation de l'audience mondiale d'une radio internationale ne peut se faire qu'à partir de l'extrapolation de données ponctuelles ". Il n'a toutefois pas communiqué de chiffre sur ces audiences. Le rapport de l'IGF indiquait lui aussi que la mesure de l'audience de RFI a été menée " à partir d'extrapolations des sondages d'audiences de 1989 à 1993 " et que RFI avait établi depuis " un état récapitulatif de ses études d'audience volumineux mais peu exploitable ".
Interrogée à ce sujet, Christine Berbudeau, directrice adjointe de la communication, de l'événementiel et des relations publiques de Radio France, et directrice de la communication de RFI jusqu'en mai 2004, a expliqué ne plus être en possession des chiffres d'audience de l'époque depuis son arrivée à Radio France. RFI, pour sa part, revendique une " audience globale de 40 millions d'auditeurs dans le monde ".
Enfin, Jean-Paul Cluzel précise dans son communiqué avoir " demandé dès le 20 juillet dernier que ses réponses soient communiqués aux membres du conseil d'administration de RFI " (Satellifax - 05 octobre 2004)

ETATS-UNIS / COREE DU NORD

Le gouvernement américain a reçu le feu vert pour dépenser 20 millions de dollars par an pour une aide humanitaire aux nord-coréens, à l'intérieur et à l'extérieur du pays et pour que ces citoyens soient éligibles au droit d'asile aux Etats-Unis. L'Acte pour les Droits de l'Homme en Corée du Nord, comprend une enveloppe de 4 millions de dollars pour étendre les émissions de radio et autres mesures pour promouvoir la démocratie et les droits de l'Homme en Corée du Nord (Radio Nederland - 05 octobre 2004)

 

ETATS-UNIS

La situation est toujours difficile sur le site émetteur d'Okeechobee en Floride, suite au passage du cyclone Jeanne. Si l'électricité a pu être rétablie, seuls quelques émetteurs fonctionnent. Le 4 octobre à 1900 TU, seules 3 fréquences ont pu être entendues sur la dizaine normalement utilisées à cette heure.

FRANCE

La Société des journalistes (SDJ) de Radio France Internationale a qualifié "d'inacceptables ", les déclarations du directeur de l'information de RFI, Alain Ménargues, estimant le 30 septembre sur LCI que "israël est un Etat raciste ". " C'est le droit le plus strict d'Alain Ménargues, l'auteur du Mur de Sharon, d'affirmer qu'Israël est un état raciste ", indique la SDJ. " Mais Alain Ménargues est directeur de l'information de RFI. Il est présenté comme tel sur le plateau de LCI lors de l'émission Questions d'actu, le 30 septembre 2004, où il vient faire la promotion de son livre. A ce titre, il engage l'ensemble de la rédaction de RFI ", ajoute la SDJ.
" La Société des journalistes juge ces déclarations inacceptables. Couvrir l'actualité au Proche-Orient n'est pas facile. Ces propos à l'emporte-pièce ne sont d'aucune aide à comprendre cette région et ils nuisent à la crédibilité de RFI ", poursuit la SDJ. Au cours d'un débat sur LCI, Alain Ménargues avait dit à l'un des participants : " Vous dites qu'Israël est un Etat démocratique, permettez-moi de dire très rapidement, c'est aussi un Etat raciste. Si vous prenez les lois fondamentales, sont citoyens israéliens ceux qui ont la nationalité, mais la nationalité est divisée en termes de religion. La loi du retour, elle ne concerne que les Juifs. Qu'est-ce que c'est que la base du sionisme ? C'est de faire un Etat pour les Juifs. " (Satellifax - 04 octobre 2004)

FRANCE

Quelle est l'audience réelle globale de RFI ? Le rapport d'audit général de l'IGF (NDR : Inspection générale des Finances) fait état des problèmes de mesure que connaît en la matière "la radio mondiale ", et n'avance aucun chiffre précis. " RFI n'a pas de vue d'ensemble de son audience ", et "ne connaît que vaguement sa répartition ", écrivent les inspecteurs. En outre, "les données que collecte RFI ne parviennent pas de manière assez transparente à ses tutelles ". La dernière mesure de l'audience globale, effectuée par le Groupe d'études de démographie appliquée (Geda) est "ancienne " et a été menée "à partir d'extrapolations des sondages d'audiences menés de 1989 à 1993 ", indique le rapport. Cette estimation aboutissait à chiffrer "entre 23 et 25 millions d'auditeurs l'audience de RFI (hors RMC-MO, sa filiale pour le Moyen Orient). Le président de l'époque a décidé arbitrairement de relever à 30 millions l'audience qu'afficherait la radio à l'extérieur. L'ajout de 15 millions d'auditeurs pour RMC-MO a permis au groupe d'afficher 45 millions d'auditeurs. RFI a depuis communiqué sur ce chiffre sans aucun démenti à l'attention des tutelles ", poursuit le rapport de l'IGF. RFI a toutefois établi ces dernières années "un état récapitulatif de ses études d'audience volumineux mais il est peu exploitable ". Ce manque de données précises conduit les inspecteurs à évoquer dans leurs conclusions une fourchette d'audience particulièrement large, comprise entre 30 et 40 millions d'auditeurs. Un autre passage du rapport affirme que RFI "ne compte en France que quelques centaines de milliers d'auditeurs et environ 35 millions à l'étranger " (Satellifax - 04 octobre 2004)

 

FRANCE

Le projet de "continentalisation " des rédactions étudié actuellement par la direction de Radio France Internationale (RFI) s'inspire des conclusions d'un rapport d'audit, mené par l'Inspection générale des finances (IGF) entre septembre et novembre 2003. Cet audit général a été demandé conjointement à l'été 2003 par les trois autorités de tutelle de la radio : le ministère des Affaires étrangères, le ministère de la Culture et de la Communication et le ministère de l'Economie, de l'Industrie et des Finances. Ce rapport d'une trentaine de pages, dont nous avons obtenu copie, leur a été remis en décembre 2003 par les inspecteurs en charge de cette mission. Evoquant le "retard dans les évolutions nécessaires " pris au cours des cinq dernières années, le rapport préconise plusieurs pistes de réformes pour améliorer l'"efficience " de la radio, en difficulté financière. Ces réformes passent notamment par l'organisation des rédactions autour de pôles régionaux, la poursuite de la numérisation, "l'instauration d'un mandat et d'une tutelle plus cohérents " et un rapprochement avec la future chaîne d'information internationale (CII) plutôt qu'avec Radio France.

Au cours de leurs investigations, les inspecteurs des finances ont évalué l'"efficience " de RFI, jugée largement moins bonne que sa concurrente BBC World Service. " [BBC World service] coûte 4 640 de subventions publiques par an et par heure originale émise, quand RFI coûte 7 880 et France Info 7 030 ", indique le rapport. L'audit met également en évidence une nette dégradation des finances de RFI à partir de 2000, sous la seconde présidence de Jean-Paul Cluzel, pdg de RFI de novembre 1995 à mai 2004, aujourd'hui pdg de Radio France. " Entre 1998 et 2000, les résultats de RFI se sont nettement améliorés quand la société est passée d'un déficit de 1,3 M à un excédent de 5,6 M ", selon l'IGF. " La tendance s'inverse de 2000 à 2002 où le résultat de la société, de + 5,6 M, est tombé à - 7,7 M ". Cette dégradation s'explique essentiellement par l'accroissement de 36 % en quatre ans des charges hors diffusion de la société, évolution due aussi bien à la masse salariale, pour 16 M, qu'aux autres charges, pour 11,7 M, d'après le rapport d'audit. La réalisation d'économies passe, entre autres, par la numérisation. " Chantier important amorcé dès 1998 et largement inachevé fin 2003 ", la numérisation permettrait d'engranger, à l'avenir, des "gainss nets " de 73 ETP (équivalents temps plein, ndlr) et "une économie de 2,2 M par an par rapport à 2003 ", estime l'IGF. Cette réduction des effectifs se ferait essentiellement par le non-renouvellement des contrats à durée déterminée, mais aussi par les départs en retraite et les départs volontaires, préconisent les inspecteurs.

Autre réforme recommandée par l'IGF : la réorganisation en pôles régionaux, sur le modèle des concurrents de RFI (BBC, Deutsche Welle et Voice of America). L'idée, aujourd'hui reprise sous le nom de "continentalisation ", n'est pas nouvelle. " RFI dispose d'un projet de régionalisation élaboré par un comité qui a remis son rapport au président en octobre 2002. Précisé dans un document de février 2003, ce chantier n'a connu aucune évolution jusqu'à l'annonce de la constitution d'une première rédaction régionale en novembre 2003 ", rappelle l'IGF. Les inspecteurs recommandent de supprimer ou développer différentes rédactions en langues étrangères, à commencer par "les sept rédactions dont le rapport coût/audience est le plus dégradé, c'est-à-dire où le coût annuel de l'auditeur est supérieur à 30 ". Dans le collimateur de l'IGF : les rédactions polonaise et albanaise, qui ont "une audience mesurée à zéro " et dont le coût direct est estimé à 1,9 M ; les rédactions créole et turque, dont le public est "presque inexistant à l'étranger " (coût direct : 220 000 ) ; la rédaction russe, dont l'audience à Moscou est "réduite à 0,3 % " (coût direct : 1,7 M) ; la rédaction allemande, "vouée à des audiences basses " et qui "si elle n'était pas fermée, devrait trouver un autre modèle " (coût direct : 1 M) ; enfin, la rédaction en lao, "qui ne peut espérer que quelques dizaines de milliers d'auditeurs " (coût complet : 1,8 M).

L'IGF avance également des propositions de réforme institutionnelle : la suppression des tutelles du ministère de la Communication et de Bercy au profit du seul ministère des Affaires étrangères, principal financeur de la radio, avec plus de 71 M sur un budget total de 134 M. Mais, "pour être neutre sur les contraintes financières de l'audiovisuel public et du ministère des Affaires étrangères, le transfert devrait s'accompagner d'une hausse de la dotation budgétaire de l'audiovisuel extérieur à due concurrence de la part de redevance actuellement perçue par RFI, et d'une réduction de même montant de l'enveloppe de la redevance actuellement perçue par RFI ".

Les inspecteurs se prononcent par ailleurs contre toute hypothèse de rapprochement avec Radio France, et pour une "coopération étroite avec la future chaîne d'information internationale " (CII). Le rapprochement avec Radio France permettrait d'économiser seulement "10 % à 15 % de la part du budget des missions ", soit environ 150 000 . Une coopération avec la CII n'a pas été évaluée financièrement par les inspecteurs, mais "les synergies apparaissent beaucoup plus naturelles qu'avec Radio France " sur les talk-shows, les études, le site Internet, les correspondants à l'étranger et la communication. En conclusion, "ill apparaîtrait très coûteux pour RFI, pour la future chaîne et pour l'Etat que le projet se monte indépendamment de RFI. [...] Une obligation forte de coopération pilotée par la direction de l'audiovisuel extérieur apparaît envisageable ", affirme l'IGF. (Satellifax - 04 octobre 2004)

FRANCE

Selon certaines sources, la direction de Radio France Internationale (RFI) réfléchit actuellement à un vaste projet de réforme interne, piloté par le directeur général adjoint chargé de l'information et des antennes, Alain Ménargues. Un comité d'entreprise a eu lieu hier à RFI, au cours duquel ce projet a été présenté. Appelé "continentalisation ", il vise à réorganiser la rédaction de RFI, en fusionnant les différents services par continent couvert, et non plus par langue, comme c'est le cas actuellement. Cinq "desks " seraient ainsi créés, auxquels s'ajouteraient cinq services transversaux, chargés notamment des sports, de la culture et des reportages. Toujours selon ces informations, cette réforme s'inscrit dans une remise en question plus large de la stratégie du groupe. (Satellifax - 04 octobre 2004)

GEORGIE

Selon un message du département allemand de la station, le service extrérieur Radio Géorgie  ne fermera pas ses portes. La section remercie les DXers pour leur soutien via les e-mail qui ont contribué à cette décision finale positive de la direction de la Corporation Nationale de Radiodiffusion Géorgienne à laquelle appartient Radio Géorgie. (Bernd Trutenau via dxld - 02 octobre 2004)

CANADA / FRANCE

Radio France Internationale et Radio-Canada, le service domestique en français de la Canadian Broadcasting Corporation, ont signé un accord au terme duquel certains programmes de RFI seront diffusés sur les 1er programmes de Radio-Canada. Depuis le 4 octobre, les auditeurs canadiens peuvent écouter les nouvelles de RFI, 7 jours sur 7, à 23h00 locales. Certains programmes culturels de RFI seront également diffusés en semaine à partir de 20h00 locales dans l'émission "porte ouverte ". On pourra également entendre les reportages des correspondants de RFI en Afrique dans les bulletins de nouvelles de Radio-Canada (Radio Nederland - 30 septembre 2004)

ISRAEL / PALESTINE

Dans un effort pour qu'israéliens et palestiniens puissent se rapprocher, la station All For Peace basée à Jérusalem a ajouté la langue anglaise à sa programmation.
Les fondateurs de cette nouvelle station avaient initialement conçu un programme alternant des émissions en hébreur et en arabe. Le but était de réinstaller l'espoir dans la région. Mais ils ont réalisé qu'ils devaient ajouter l'anglais qui "est une langue que les deux côtés comprennent " a expliqué Maysa Baransi-Siniora, co-directeur de All For Peace. " En proposant des émissions en anglais, nous accroissons le pourcentage d'émissions que les deux auditoires peuvent apprécier "

La station a dorénavant trois programmes en anglais. L'un d'entre eux, destiné aux jeunes et appelé "crossingg Borders " est produit par des israéliens. Un autre, consistant en des interviews, est proposé le dimanche et le jeudi. Et dans quelques semaines, All For Peace lancera un programme musical (Quotidien Haaretz, via Mike Terry, via DXLD - 26 septembre 2004)
(NDR : voir également l'information du 8 septembre)

SRI LANKA

Le 22 septembre dernier, un ordre émanant du directeur général des services techniques de la Sri Lanka Broadcasting Corporation a demandé au site émetteur d'Ekala d'arrêter toutes les transmissions domestiques en ondes courtes, en raison des coûts élevés en électricité. Ainsi, une longue époque de transmissions domestiques en ondes courtes prend fin. Les émissions en ondes moyennes avaient déjà cessé l'an passé. Cependant, la SLBC continue d'utiliser les OC pour le service extérieur. Des actions à destination de la SLBC sont toutefois menées pour que subsiste au moins un relais pour les citoyens du Sri-Lanka qui travaillent aux Maldives et dans les pays voisins où l'Internet est encore prohibitif (Radio Nederland - 26 septembre 2004)

FRANCE

La redevance affectée à RFI progresse de 1,3 % par rapport à la loi de finances initiale 2004 et se monte 57,71 millions d'euros. Avec la subvention accordée par le ministère des Affaires étrangères (72,13 millions d'euros, soit une progression de 1 %), son budget prévisionnel est de 125,84 millions d'euros. Les "principaux objectifs " de RFI, tels que décrit par Renaud Donnedieu de Vabres, sont "la numérisation de la production et la mise en place de pôles rédactionnels régionaux ". RFI doit aussi améliorer ses programmes "afinn de conforter sa place parmi les opérateurs internationaux de référence ".
Enfin, le ministère annonce la reconduction du montant prévisionnel du produit de la taxe alimentant le Fonds de soutien à l'expression radiophonique (FSER), soit 22,4 millions d'euros. Il a par ailleurs précisé qu'"il (envisageait) de renforcer dans les trois prochains mois le dynamisme des ressources affectées au fonds ", sans plus de précisions (satellifax - 23 septembre 2004)

ALLEMAGNE

Le diffuseur public Südwestrundfunk (SWR) a annoncé qu'il mettra un terme au relais de ses programmes sur ondes courtes le 19 octobre 2004. Les programmes SWR3 et SWR cont.ra diffusent actuellement sur 6030 et 7265 kHz. Cette décision est dictée par des raisons de coûts et par le fait que SWR a introduit la diffusion de ses programmes par satellite et Internet.

Avec la fermeture de ces services, plus de 50 ans de transmissions en ondes courtes depuis le sud-ouest de l'Allemagne prennent fin. C'est en septembre 1947 qu'un émetteur ondes courtes de 800 watts fut installé à Mühlacker. Sur 6030 kHz, fréquence toujours utilisée aujourd'hui, Radio Stuttgart a pu être reçue depuis 1949 pendant 10 heures par jour. A partir de 1951, le relais fut établi pour toute la durée des émissions. Au fil des ans, l'émetteur et l'antenne furent constamment améliorés et optimisés. Aujourd'hui, la station utilise une antenne dipole horizontale, directionnelle vers le nord et le sud, avec un émetteur de 20 kW.

Entre 1945 et 1964, la fréquence et la situation de l'émetteur actuellement sur 7265 kHz furent changées plusieurs fois. A partir de 1964, l'émetteur fut installé à Rohrdorf (Bodenseesender). La puissance passa de 1.5 kW à l'actuelle puissance de 20 kW. Plusieurs modifications ont été apportées à l'antenne au fil des ans, ainsi que les programmes qui y étaient diffusés. Au début, un programme du gouvernement militaire français était transmis, puis le programme SWF1, puis SWF3 et plus récemment SWR cont.ra. furent transmis. Wolfgang Bueschel ajoute que l'émetteur sur 7265 kHz, de marque Siemens et construit à Vienne, est actuellemen l'émetteur qui a été démonté du site de Radio Bremen (6190 kHz) où il avait été utilisé entre 1972 et 1996. la puissance était initialement de 50 kW, mais il fonctionne avec une puissance réduite de 20 kW. L'émetteur de Mühlacker sur 6030 kHz est relativement récent. Il a été fabriqué pour une société croate et installé en 1996 (Radio Nederland - 22 septembre 2004)

FRANCE

Une nouvelle radio se focalisant sur le Moyen-Orient a été lancée sur les émetteurs OM le 16 septembre. Ciel AM, qui diffuse sur Internet depuis 2002 émet à Paris sur 981 kHz et à Strasbourg et à Toulouse sur 1161 kHz. 83% des récepteurs en France peuvent recevoir la bande AM. Ciel AM précise qu'elle a la seule station française sur OM à diffuser sur ses propres émetteurs. Selon Marc Scalia, co-fondateur de la station avec Franck Sadia, Ciel AM veut être au Moyen-Orient ce que Radio France Internationale est en Afrique. L'équipe est composée de personnes pro juifs-israéliens, mais ce sont des pacifistes qui veulent dialoguer avec les palestiniens. Les programmes sont composés de musique à 65% et d'informations, magazines et débats à 35%. La station espère vivre de la publicité et son lancement a été principalement financé par deux hommes d'affaires : John Andrews, un britannique vivant en France et Thierry Ezeghelian qui est suisse (Radio Nederland - 21 septembre 2004)

ECOSSE

Suite au succès de son lancement en août en tant que première et unique station ondes courtes écossaise, Radio Six International a accru sa programmation de une à deux heures par jour le 1er octobre.
La station est audible aux Etats-Unis, au Canada, au Mexique et dans certaines parties de l'Europe sur 5105 kHz entre 2300 et 0100 TU. Les programmes sont émis par la station américaine WBCQ ("the Planet ") qui transmet depuis Monticello (Maine) et qui propose son antenne à de nombreux diffuseurs et producteurs (radio Nederland - 21 septembre 2004)

ROYAUME UNI / LETTONIE

Suite au succès de la première transmission en OC via l'émetteur letton sur 9290 kHz, Europa Radio International (ERI) transmettra de nouveau depuis Riga en octobre. ERI est actuellement en pourparlers avec une station aux Etats-Unis qui pourrait relayer le programme pour le contient américain.
Europa Radio International négocie également pour des fonds supplémentaires qui lui permettront de lancer ERI sur Sky Digital et de desservir toute l'Europe.
Finalement, et contrairement aux premiers souhaits, la station a pris la décision de ne pas rechercher d'émetteur en ondes moyennes, en raison des coûts ridiculement élevés demandés par les propriétaires d'émetteurs, ceci pour un mode de transmission qui devient vraiment démodé. La station concentrera donc ses efforts sur la diffusion sur Sky Digital. Le site web de ERI est maintenant sur www.europaradiointernational.co.uk (Alan Day, ERI, via Mike Terry, DXLD - 19 septembre 2004)

TAIWAN / TCHAD

Une délégation de Radio Taiwan Internationale s'est rendue récemment au Tchad. L'émetteur OC de la Radio Nationale Tchadienne était en panne, ce qui était particulièrement important car ce pays, du fait de sa superficie, diffuse sur le territoire grâce aux OC. En un mois, les techniciens ont pu réparer l'émetteur qui a été remis en service le 2 septembre. Les Tchadiens avaient demandé de l'aide à d'autres ingénieurs étrangers, lesquels avaient répondu que la meilleure solution était d'acheter un nouvel émetteur, les réparations étant trop complexes. Par ailleurs, il se pourrait que certaines émissions de Radio Taiwan Internationale soient diffusées sur le territoire tchadien par le biais de l'émetteur réparé (Radio Taiwan Int. - 18 septembre 2004)

FRANCE

Un mois déjà: la mobilisation médiatique ne faiblit pas pour les journalistes Georges Malbrunot et Christian Chesnot, otages en Irak depuis le 20 août, comme en témoignent les messages radio de personnalités, un projet d'émission commune de radios, et le succès de l'opération de soutien organisée par RSF devant l'Hôtel de Ville de Paris (...)
Depuis le 31 août, de gigantesques photos des deux journalistes ornent la façade de l'Hôtel de Ville, auxquelles a été ajoutée le 16 septembre la photo de leur guide et interprète syrien Mohamed Al-Jouni. RSF assure une présence permanente sur le site.
Sur différentes radios (France Inter, France Info, France Culture, RTL et RMC), sont diffusés des messages "pour que cela ne tombe pas ni dans l'habitude ni dans l'oubli". Catherine Deneuve a inauguré la série par ces mots "Tant qu'ils sont otages, nous le sommes aussi. Ne les oublions pas".
Des personnalités aussi différentes que Juliette Binoche, Bertrand Delanoë, Jeanne Moreau, Yves Simon, Patrick Poivre d'Arvor et David Pujadas vont lui succéder.
Un autre projet est en chantier: une émission commune de radios concurrentes, fait inédit depuis mai 1968.
La mobilisation s'est véritablement déclenchée en France le 30 août avec le rassemblement d'un millier de personnes au Trocadéro: ministres, hommes politiques, dignitaires religieux, journalistes, anonymes. Des rassemblements ont eu lieu à Strasbourg, Marseille, Lyon, Nantes, Limoges, Saint-Etienne....
De nombreux syndicats, associations ou écoles de journalistes, rédactions, ont marqué leur solidarité en France
Pour retrouver une telle mobilisation, il faut remonter aux otages du Liban. Jean-Paul Kauffmann, libéré en mai 1988, avait passé plus de 1.000 jours en détention (AFP via voila.fr - 17 septembre 2004)


ROYAUME UNI / LETTONIE

La prochaine transmission de European Music Radio (EMR) s'effectuera le 25 septembre entre 2100 et 2220 TU. La fréquence sera 9290 kHz, toujours depuis l'émetteur près de Riga en Lettonie (Tom Taylor, HCDX - 16 septembre 2004)

ALLEMAGNE

La Deutsche Welle célèbre son 10ème anniversaire sur la toile en ajoutant des pages dans une nouvelle langue, le klingon. Cette langue s'ajoute aux autres qui sont utilisées sur le site. Cette nouvelle langue est supposée souligner le caractère multiculturel et intergalactique de la station. " Nous devions célébrer nos 10 ans de présence avec une langue universelle ", déclare le directeur de la Voix de l'Allemagne, Erik Bettermann. " Cela devrait aider les habitants des autres galaxies à se faire une opinion sur l'Allemagne ". Les pages en klingon sont à l'adresse http://klingon.dw-world.de (Radio Nederland - 14 septembre 2004)
(NDR : Pour ceux qui ne connaissent pas, le klingon est la langue parlée par les Klingons, les ennemis jurés du Capitaine Kirk, et bien sûr totalement inventée pour la série télé Star Trek. Le klingon possède son propre vocabulaire, sa grammaire, sa syntaxe et est considérée par de plus en plus de monde comme un language à part entière)


COREE DU NORD

La Corée du Nord a demandé à son peuple de se prévenir des efforts américains pour remplacer le communisme par " une culture impérialiste réactionnaire pourrie " diffusée par des petites radio et des télévisions. " Les impérialistes américains en sont réduits à envoyer de minuscules postes de radio et de télévision à l'intérieur du pays afin de briser l'unité du pays " indique Rodong Sinmun, le quotidien du parti.
Le journal ne se réfère à aucun incident particulier. L'an passé, des activistes luttant pour les droits de l'Homme, ainsi que des groupes chrétiens en Corée du Sud avaient tenté d'envoyer des transistors au-delà de le frontière, avec l'aide de ballons gonflés à l'hélium. Mais ces tentatives avaient été déjouées par les autorités du Sud qui craignaient de provoquer la Corée du Nord. Des sources ont indiqué que les nord-coréens qui auraient cherché à attrapper ces radios s'exposaient à de graves répressions (Radio Nederland - 14 septembre 2004)

ETATS-UNIS


La situation semblait revenue quasiment normale lundi 13 septembre à 2000 TU sur les émetteurs de Floride de WYFR, station religieuse. Pendant plusieurs jours, les fréquences ont été réduites au silence suite aux dommages occasionnés par le passage des cyclones. Mais ce lundi, 9 des 13 fréquences utilisées ont pu être entendues dont les deux fréquences relayées de Radio Taiwan International, 18930 et 15130 kHz. Cette dernière fréquence était déjà disponible le dimanche 12 septembre.

Pour les mêmes raisons, le relais de Radio Nederland à Bonaire (Antilles néerlandaises) a été coupé volontairement quelques jours par mesure de sécurité.


CUBA


La situation est toujours cahotique en ce qui concerne la réception de Radio Havane Cuba. Le samedi 11 septembre, la réception de l'émission en français de 2130 TU était très bonne sur 11760 ; mais ce lundi 13 septembre, aucun signal ne passait.
Toutefois, le 14 septembre à 0430 TU, Radio Havane Cuba était bien audible en anglais sur 6000 kHz, le cyclone Ivan n'ayant qu'effleuré une partie de l'île

 

REPUBLIQUE TCHEQUE

Dans deux ans, Radio Europe Libre / Radio Liberté aura à sa disposition un nouveau bâtiment et pourra quitter le centre de Prague. Une déclaration du ministre tchèque des Finances Bohuslav Sobotka. Actuellement le siège de la station se trouve au centre de Prague, situation qui le rend vulnérable a une éventuelle attaque terroriste et
est considérée aussi comme un risque pour les habitants de la capitale. Selon Bohuslav Sobotka, les Etats-Unis se sont engagés à construire dans deux ans un nouveau bâtiment pour la station (Radio Prague - 12 septembre 2004)


JAPON

En raison de la situation en Irak, Radio Japon vient de créer une émission spéciale en arabe. Celle-ci, à destination de l'Afrique et du Moyen Orient, est diffusée sur 17595 kHz entre 1100 et 1115 TU, depuis le centre émetteur d'Ekala au Sri-Lanka. Les émissions régulières passent de 0400 à 0430 sur 17780 et de 0700 à 0730 sur 15220 kHz (Newsletter de Radio Japon - 10 septembre 2004)


GEORGIE

Message reçu du service français faisant suite aux risques de fermeture du service extérieur: " Monsieur Aubier, le service francais de la Radio Géorgienne vous remercie pour le soutien. Je vous rappelle que notre service risque d'être fermé; c est pourquoi nous appelons au secours le monde francophone et je vous assure que votre soutien est indispensable pour le moment. Respectueusement. Lela Tskoidze, Rédactrice du programme francais de Radio Georgie " (courrier électronique de la station - 08 septembre 2004)

ISRAEL / PALESTINE

La première station israélo-palestinienne " All for Peace - Radio without Borders " vient d'être lancée sur Internet. Initiative commune du centre arabo-juif pour la paix et de l'organisation palestinienne Biladi, elle diffuse en hébreu, arabe et anglais. Sa mission est de promouvoir la paix, la coexistence et le pluralisme et de couvrir les activités des organisations israéliennes et palestiniennes qui oeuvrent pour la paix. Elle veut également mettre en lumière des points de vue non représentés dans les médias. " Nous espérons créer un espace où palestiniens et israéliens pourront dialoguer, sans pour autant être physiquement au même endroit. Cela devient de plus en plus important alors que la situation sépare de plus en plus les communautés " indique Shimon Malka, le directeur israélien. Le directeur plaestinien ajoute " la radio n'est pas destinée uniquement à ceux qui soutiennent l'un des deux camps, mais notre objectif est de diffuser pour une large audience. Après une période initiale sur Internet, nous serons équipés et nous espérons pouvoir diffuser sur les ondes hertziennes, ce qui nous permettra de toucher la plupart de la Palestine et d'Israel ". Le site internet est : www.allforpeace.org (Mike Terry via DXLD - 08 septembre 2004)

SLOVAQUIE

Le gouvernement slovaque a débattu pour la première fois de la proposition de budget pour les années 2005-2007. Au programme des discussions, figurait également la répartition des moyens financiers supplémentaires que l'état a économisés sur le premier semestre de l'année. Ajoutons que le 24 août, le conseil de coalition n'a pas adopté la proposition du ministre des finances d'allouer la somme de 183 millions de couronnes slovaques à la radio slovaque. Le directeur général de la radio slovaque Jaroslaw Reznik s'est déclaré surpris de cette décision puisqu'au début du mois d'août, le conseil des ministres avait approuvé l'attribution de cette somme à la radio slovaque. M. Reznik souhaite connaître les raisons de cette décision (Radio Slovaquie - 25 août 2004)

 

ETATS-UNIS

Le 7 septembre à 1800 TU, les fréquences du site émetteur d'Okeechobee en Floride étaient toujours muettes. Ces fréquences diffusent normalement les programmes de WYFR, la station religieuse, mais aussi Radio Taiwan International principalement. Il s'agit d'une mesure préventive en raison des cyclones qui balaient actuellement les côtes de la Floride. La reprise était normalement prévu pour le 7 septembre (Radio Taiwan International - 04 septembre 2004)
NDR : RTI a été très optimiste ! les émissions depuis Okeechobee sont toujours suspendues.

GEORGIE

D'après Mme Lia Mumladse de la section allemande, le fonctionnement de Radio Géorgie est assuré pour le mois de septembre. Elle est déterminer à poursuivre ses efforts dans sa lutte pour la survie de la station et demande avec insistance des messages à l'adresse
lia_mumladse@yahoo.de avec copie au président de la Radio-TV géorgienne, Zaza Shengelia (gege@geotvr.ge), à la directrice générale de la station, Dodo Shonava (dodo.shonava@geotvr.ge), au bureau du président Mikheil Saakashvili (media@presidpress.gov.ge), à la présidente du Parlement Nino Burjanadze (lali@parliament.ge), et au bureau de la ministre des Affaires Etrangères, Salome Surabashvili (inform@mfa.gov.ge)

(Bernd Trutenau, via DXLD - 04 septembre 2004)
NDR : curieusement, le message à la journaliste de la section allemande revient à l'expéditeur avec un message signalant qu'elle est en vacances...

GUAM / ETATS-UNIS

La station religieuse américaine AWR (Adventist World Radio) poursuit une phase de modernisation de ses émetteurs sur le site de Guam. Les 4 émetteurs actuels vont être prochainement remplacés, et un cinquième vient d'être mis en onde. Les 5 unités pourront être connectées à n'importe quelle antenne rideau. Le nouvel émetteur sera utilisé en direction de l'Asie, mais pourra être audible également en Europe et en Amérique du Nord. Il fonctionne depuis le 5 septembre et jusqu'au 12 septembre selon le schéma suivant :
1330-1400 TU sur 11980
1600-1630 TU sur 15235
1630-1700 TU sur 11975
(DX Party Line - 04 septembre 2004)

CUBA

Radio Havane Cuba est de retour sur les ondes. Elle a été entendue le 2 septembre au Mexique vers 1120 TU sur 5995 kHz en espagnol. Le présentateur indiquait que la station était de nouveau opérationnelle depuis peu. Toutefois, RHC n'a pas été entendue en français, ce qui laisse à penser qu'elle ne dispose pas encore de la puissance initiale (d'après un courrier de Thierry Fricot - 02 septembre 2004)

 

ROYAUME-UNI / SRI-LANKA

Le service mondial de la BBC peut maintenant être écouté au Sri-Lanka, suite à un nouvel accord avec la

Sri Lanka Broadcasting Corporation (SLBC). Depuis le 1er septembre, la SLBC diffuse les programmes de la BBC sur 7 de ses stations FM à Colombo, Yatiyantota, Karagahatenna, Haputale, Deniyaye, Radella et Hunnasgiriya.
Michel Lobelle, Responsable du Développement à la BBC pour l'Asie et le Pacifique indique : " Le Sri-Lanka est un marché clé pour le service mondial et les auditeurs peuvent dorénavant nous écouter avec un confort d'écoute parfait dans tout le pays. Ce nouvel accord représente un étape cruciale dans la consolidation des nos relations déjà très bonnes et nous espérons de nouvelles collaborations dans le futur ".

Hudson Samarasinghe, président de la SLBC, déclare " cette entreprise est réellement historique dans la longue tradition de coopération entre nos deux organisations, et la SLBC est fière d'être associée avec le plus grand radiodiffuseur international. Nous espérons bâtir de nouveaux ponts dans l'avenir, notamment dans le domaine de la coproduction, des échanges et de la formation. La BBC et la SLBC sont de vieux amis, et nous travaillerons ensemble dans les années à venir "

Les émissions de la BBC en sinhala et en tamil étaient déjà disponibles sur les ondes de la SLBC, ainsi sur sur les ondes courtes (Radio Nederland - 31 août 2004)

CÔTE D'IVOIRE / SENEGAL / FRANCE

Comme Reuters et l'Agence France-Presse (AFP) l'ont fait il y a peu, Radio France Internationale (RFI) a décidé de fermer son bureau régional d'Abidjan. L'insécurité ambiante et l'absence de candidat pour succéder à Jean Hélène ont incité la " radio mondiale " à plier bagage. RFI continuera toutefois d'émettre en modulation de fréquence (FM) dans la capitale économique ivoirienne.
Emmanuel Koffi, collaborateur de RFI en Côte d'Ivoire depuis une vingtaine d'années, a été chargé d'expédier les affaires courantes et de procéder à la fermeture. Après quoi, RFI traitera l'actualité ivoirienne à partir de dépêches d'agence.
Par ailleurs, le bureau de Dakar de RFI, fermé pendant dix mois après l'expulsion de Diane Galio, rouvre en août 2004. Il sera dirigé par Christophe Champin, qui fut l'adjoint du regretté Jean Hélène à l'époque où celui-ci était
rédacteur en chef à Paris.
(Institut Panos - 31 août 2004)

FRANCE

Les rédactions françaises ont manifesté lundi leur solidarité envers les deux journalistes retenus en otage en Irak, s'en remettant aux pouvoirs publics pour leur libération, tandis que les journalistes, chose rarissime, descendaient dans la rue à Paris.
L'une des principales organisations de défense de la liberté de la presse, Reporters sans frontières (RSF), avait invité les journalistes, français comme étrangers, à se joindre à une manifestation organisée lundi soir pour soutenir Christian Chesnot et Georges Malbrunot.
Place du Trocadéro, à Paris, où se déroulait la manifestation, des représentants de l'organisation portaient une grande banderole blanche sur laquelle était écrit en grosses lettres noires: " Libérez les journalistes, C. Chesnot et G. Malbrunot ".
(...)
RMC Moyen-Orient, filiale de la radio publique Radio France Internationale (RFI), qui émet en arabe depuis Paris dans plusieurs pays du Proche-Orient et notamment dans trois grandes villes irakiennes dont Bagdad, a consacré lundi une émission spéciale à cette affaire (...)
(AFP via voila.fr - 30 août 2004)

GEORGIE

Radio Géorgie, le service extérieur de la Corporation Nationale de Radiodiffusion Géorgienne est sur le point de fermer. La décision finale est prévue pour le 1er septembre. Voici le texte d'un message envoyé par le service allemand à l'un de ses auditeurs : " (...) Nous avons déjà tout mis en uvre pour sauver Radio Géorgie de la fermeture, mais la Direction de la radio géorgienne a déjà décidé de fermer le service extérieur. Il reste cependant encore une lueur d'espoir pour que le Comité Directeur reprenne ses esprits (...)Aussi avons nous besoin de votre soutien pressant. Chaque minute compte. Le 1er septembre, notre sort sera définitivement réglé. Merci d'envoyer vos protestations à
lia_numladse@yahoo.de (..) Merci beaucoup de vos efforts au nom du personnel du service extérieur géorgien " (Bernd Trutenau, DXLD - 30 août 2004)


ETATS-UNIS / CUBA

Les Etats-Unis ont intensifié les émissions de propagande vers Cuba. Un avion EC-130 " Commando Solo " a été utilisé pour diffuser Radio Marti sur 530 kHz, avec une puissance de 10 kW. Radio marti a annoncé l'utilisation de cette nouvelle fréquence le 21 août en test, et le Département d'Etat a confirmé la mise en place s'une nouvelle plateforme le 23 août. Selon les rapports de DXers dans la région, il semble que l'avion ne soit utilisé qu'une fois par semaine, le samedi, survolant les Florida Keys dans l'espace aérien américain. Cuna a aussitôt répondu en diffusant son programme Radio Rebelde sur la même fréquence, malgré des pannes dues aux conséquences du cyclone Charley qui a frappé l'île le 13 août. Le même avion est utilisé pour diffuser TV Marti. En mai 2004, la Commission pour l'Assistance à un Cuba Libre, demandait à ce que de telles émissions soient transmises de façon régulière pour briser le mur de silence que le régime castriste dresse devant son peuple. 3 nouveaux avions EC130J vont être commandés en septembre pour remplacer les vieux EC-130E et un quatrième doit entrer en service à la fin de l'année (...) Les avions Commando Solo avaient déjà été testés en mai 2003 (DXing.info - 30 août 2004)

PAYS-BAS

L'Agence Néerlandaise des radiocommunications indique que les efforts croissants pour fermer les stations pirates dans le pays ont porté leur fruits. Sur le territoire national, le nombre de stations a été réduit de 62%. L'an passé, il y a eu 347 actions contre des émetteurs pirates et 386 amendes ont été distribuées. Un porte parole de l'agence signale qu'il n'y a plus beaucoup de problèmes dans l'ouest du pays. Mais, dans les régions moins peuplées du nord et de l'est, un noyau de résistance subsiste (Radio Nederland - 29 août 2004)

BULGARIE / MALDIVES

Ivo Ivanov, de Radio Bulgarie, dément l'information selon laquelle l'émission de Minivan Radio sur 11525 kHz ait été diffusée depuis la Bulgarie. Cette information avait été communiquée par le service Monotoring de la BBC (Glenn Hauser, DXLD - 27 août 2004)

ROYAUME-UNI

Europa Radio International (ERI) va débuter ses premières émissions musicales test le dimanche 5 septembre entre 1100 et 1300 TU depuis Riga, Lettonie, sur 9290 kHz. " C'est la première d'une série de tests ", déclare Alan Day de ERI qui ajoute que des tests en OM seront également menés plus tard, avec pour objectif le lancement d'un service 24 heures sur 24 en 2005. ERI est essentiellement une station musicale avec un répertoire des 30 dernières années. Sa cible première est la France, l'Allemagne, la Hollande, la Belgique, la Suisse, l'Autriche et le Royaume-Uni. 4 présentateurs sont issus de Radio Caroline. La station cherche un émetteur OM qui pourrait couvrir sa cible, et à un coût raisonnable. L'émetteur de Kaliningrad sur 1386 kHz a été proposé, mais seulement après 20h00, et le signal est mauvais au Royaume-Uni. Une autre fréquence, 603 kHz, depuis la Finlande ne convenait pas non plus en raison de la présence d'une autre station sur la même longueur d'onde. Le site de la station http://www.europaradio.co.uk est en construction (hcdx news desk, via DXLD - 24 août 2004)

FRANCE

Les radios de service public Radio France Internationale (RFI) et Radio France (France Inter, France Info, France Culture, France Musiques, France Culture, France BLEU, FIP, Le Mouv') se sont associées vendredi pour condamner l'exécution du journaliste italien Enzo Baldoni.
A la suite de l'assassinat par ses ravisseurs d'Enzo Baldoni, correspondant en Irak de l'hebdomadaire indépendant italien Diario della Settimana, les directions de RFI et Radio France font part de leur "très vive émotion".
A cette occasion, RFI et Radio France avaient rappelé que leurs correspondants Christian Chesnot et Georges Malbrunot étaient portés disparus alors qu'ils se rendaient à Najaf le 20 août et qu'elles étaient "sans nouvelles depuis lors".
D'autre part, les journalistes des vingt rédactions de RFI condamnent dans un communiqué "la barbarie et l'horreur de l'assassinat de leur confrère italien, Enzo Baldoni, par un groupe armé irakien".
Les journalistes de RFI "exigent des autorités irakiennes que justice soit faite (AFP via voila.fr - 27 août 2004)

FRANCE

Une station onde courte d'une puissance extrêmement faible sera en ondes à paris en septembre. Innov'Radio a obtenu une licence temporaire pour diffuser depuis Paris, le 5 septembre et depuis Apremont, au nord de Paris, du 9 au 19 septembre. La fréquence sera entre 25845 et 25880 kHz et la puissance entre 1 et 10 watts. L'antenne ne devrait pas être d'une hauteur supérieure à 30 mètres (DXing.info - 23 août 2004)

CHYPRE

Les 3 stations de la Cyprus Broadcasting Corporation (CyBC) ont vu leur programmes interrompus par une invasion de chats ! Des experts en fumigation ont été appelés pour débarrasser les studios d'une centaine de chats abandonnés (et de leurs puces) qui avaient envahi l'immeuble. L'un d'enre eux est même tombé du toit, aterrissant sur la tête d'une personne. Les 3 stations ont diffusé de la musique en continu et on s'attendait à ce que les programmes soient suspendus pendant 3 jours (Radio Nederland - 24 août 2004)

MALDIVES / ROYAUME UNI / ALLEMAGNE / BULGARIE

Le 18 août, Minivan Radio, station dirigée par l'organisation " Friends of Maldives " basée au Royaume Uni, a effectué un test sur les ondes courtes. L'émission a eu lieu entre 1630 et 1730 TU sur 11525 kHz, depuis un émetteur que le service Monitoring de la BBC a localisé en Bulgarie, probablement sur le site de Kostinbrod, près de la ville de Pernik, quelques kilomètres au sud-ouest de Sofia. Les 20 premières minutes ont été transmises avec une puissance de 100 kW alors que le reste du programme a bénéficié de 250 kW. La réception en France a été très bonne, notamment en seconde partie. La langue utilisée était le Dhivehi
La station débutera des émissions quotidiennes à partir du 25 août, entre 1600 et 1700 TU sur 13855 kHz, cette fois, depuis Juelich, en Allemagne (avec les informations d'Andy Sennit via DXLD et de Radio Nederland)

FRANCE

Le quotidien " Le Figaro ", Radio France et Radio France Internationale (RFI) étaient lundi toujours sans nouvelles des journalistes français Georges Malbrunot et Christian Chesnot, disparus en Irak vendredi, a-t-on appris auprès des trois médias.
Christian Chesnot, pigiste de Radio France et RFI, et Georges Malbrunot, envoyé spécial du quotidien Le Figaro, devaient quitter ensemble Bagdad tôt vendredi matin pour se rendre dans la ville assiégée de Najaf, dans le centre de l'Irak. Depuis, leurs employeurs ont perdu tout contact avec eux.
"Pour l'instant nous sommes dans l'obscurité", a indiqué à l'AFP Michel Polacco, directeur de France Info. Il a précisé que Radio France restait en contact avec l'ambassade de France, le Quai d'Orsay, Reporters sans frontières (RSF) et le Comité international de la Croix-Rouge (CICR) et qu'il n'y avait "pas de trace de nos confrères dans les hôpitaux ou centres de soin".
RFI a pour sa part indiqué être "dans une position d'attente" (AFP via voila.fr - 23 août 2004)

SAISON B04

La nouvelle bande des 15 mètres sera encore très peu fréquentée pour la future saison hivernale puisque 3 fréquences seulement ont été enregistrées.
18930 : WYFR 1600-1845 TU
18960 : Radio Suède 1200-1230 et 1300-1600 TU
19010 : International Broadcasting Bureau, USA 1330-1630
(HCJB,DX Party Line - 21 août 2004)

GRECE

A partir du 30 août, La Voix de la Grèce reprendra ses émissions selon le schéma normal. La station grèque retransmet actuellement le programme " Radio Sport " en raison des Jeux Olympiques à Athènes et toutes les émissions en langues étrangères sont suspendues (courrier électronique de la station - 23 août 2004)

 

CUBA

Toujours aucune trace de Radio Havane Cuba en France, même si on a noté aux Etats-Unis des signaux sporadiques. Le cyclone Charley a occasionné des dégâts aux installations de la station castriste

NOUVELLE-ZELANDE

Nouvel horaire à compter du 5 septembre :
0500-0705 : 11820 vers le Pacifique (possibilité d'écoute en Europe et aux Etats-Unis)
0705-1100 : 9885 vers le Pacifique
1100-1300 : 9885 vers le Pacifique, l'Asie et l'Australie
1300-1750 : 6095 vers le Pacifique
1750-1850 : 9845 vers le Pacifique
1850-2050 : 11725 vers le Pacifique
2050-2245 : 15725 vers le Pacifique
2245-0500 : 17675 vers le Pacifique
(site de la station)

PAYS BAS

Le 21 août, l'un des mâts du site émetteur de Lopik qui supportait une antenne pour les ondes moyennes a été démoli avec des explosifs. Cette action s'inscrivait dans le prolongement d'un accord visant à réduire la puissance totale sur le site. Haut de 165 mètres, le mât avait été érigé en 1938. Pendant l'occupation nazie, il avait diffusé le programme de Radio Bremen. Entre 1945 et 1980, il fut utilisé pour la transmission des services domestiques Hislversum I et II, jusqu'à ce que ces programmes soient rapatriés sur le nouveau site de Flevo (Radio Nederland)


FRANCE

Radio France Internationale (RFI) est reçue en Bolivie depuis le 13 août par l'intermédiaire de Radio France Bolivia (RFB), a annoncé la radio de service public à destination de l'étranger dans un communiqué le 17 août.
Dans ce pays, RFI est retransmis sur deux fréquences : l'une (103,5 FM), implantée sur la partie très peuplée de l'altiplano, à Oruro, couvre une ville de près de 300.000 habitants; l'autre, à Pazna (96,7 FM), dessert plus de 50.000 auditeurs potentiels.
RFB, "projet à vocation bi-culturelle" selon le communiqué, mélangera quotidiennement les informations locales avec les informations du monde en espagnol, les magazines en français et une programmation "melting pot", spécialement calibrée par les équipes de RFI Musique.
Si ces programmes obtiennent la faveur des auditeurs boliviens, indique le communiqué, ils seront également diffusés à Sucre, où se trouve une université avec de nombreux étudiants en français (afp yahoo.fr - 18 août 2004)

FRANCE / NIGER

L'organisation Reporters sans frontières (RSF) a demandé le 17 août dans un communiqué "l'abandon définitif des poursuites" qui pèsent sur Moussa Kaka, correspondant de RFI, libéré le 16 août après quatre jours de garde à vue à la gendarmerie de Niamey.
RSF, qui "accueille avec soulagement" la libération du journaliste, demande cependant "l'abandon définitif des poursuites" à son encontre, estimant "qu'il n'a fait que son travail", selon un communiqué reçu à l'AFP.
L'organisation "dénonce les conditions" de sa garde à vue qui "a duré quatre jours alors que selon la loi nigérienne, elle ne doit pas dépasser 48 heures" et demande la "restitution (du) matériel" soit, selon RSF, les deux carnets d'adresses et le bloc notes du journaliste.
M. Kaka, aussi directeur de la radio privée Saraounya FM, avait été arrêté le 12 août et mis en garde à vue à la gendarmerie de Niamey.
Entendu lundi après-midi par le procureur de la République, il a été remis en liberté "pour insuffisance de charges" mais "devra se tenir à la disposition de la gendarmerie pour compléments d'enquête", ont précisé des collaborateurs de M. Kaka.
Cette interpellation est survenue après la diffusion mercredi par Saraounya FM d'un entretien de Mohammed Boula, frère de Rhissa Ag Boula, ex-ministre limogé et incarcéré depuis février pour "complicité de meurtre".
Dans cette interview, des hommes armés se réclamant "des proches" de l'ex-ministre revendiquaient l'attaque perpétrée le 10 août contre trois bus dans le nord et qui a fait trois morts et 11 blessés, deux gendarmes étant enlevés.

MALDIVES

La station Minivan Radio effectuera le mercredi 18 août 2004 un test en ondes courtes entre 1630 et 1730 TU sur 11525 kHz. La première demi-heure sera diffusée avec une puissance de 100 kW alors que la seconde le sera avec 250 kW. La station souhaite recevoir des rapports d'écoute de la région d'Asie du sud pour avoir une indication sur la puissanec nécessaire. Les courriers peuvent être adressés à admin@friendsofmaldives.co.uk, ou à 64 Milford Street, Salisbury, SP1 2BP, Royaume-Uni. On peut aussi contacter la station au +44 1722 504 330 (d'après Radio Nederland - 17 août 2004)

CUBA

Le 17 août à 0000 TU, les fréquences de Radio Havane Cuba étaient toujours muettes. Cela fait plusieurs jours que la station est réduite au silence, suite au passage de l'ouragan Charley. Par contre, les émetteurs cubains chargés de brouiller Radio Marti, la station américaine qui diffuse à destination de Cuba, sont présents sur les ondes. On peut entendre le brouillage, par exemple entre 2200 et 2400 TU sur 11930, 15330, 13820 et 7365.

ROUMANIE

Radio Roumanie Internationale fête cette année ses 65 ans. Au printemps, la station a connu une phase de réorganisation, avec la scission du département en 2 divisions : RRI1 pour les émissions en roumain et RRI2 pour celles en langues étrangères (NDR : ces deux stations s'appellent également, ou s'appelaient "La Roumanie en direct" et "Ponts radiophoniques"). Autre changement de taille : le 28 mars, les langues magyar, bulgare, turc, grèque et portugaise étaient supprimées. Cette réorganisation suppose également la diversification des vecteurs d'émission et de rediffusion des programmes. Pour intensifier les liens avec ses auditeurs, RRI recueille leurs opinions sur la structure, le contenu et la qualité journalistique des programmes et souhaite également par quels moyens les émissions sont reçues. Ce questionnaire en 20 points peut être consulté sur http://www.rri.ro/fran/chestion.php

DANEMARK

Les émissions de World Music Radio, un moment interrompues, ont repris le 15 août sur 5815 kHz. L'antenne a été déplacée de 300 mètres pour éviter des interférences locales. En plus des ondes courtes, WMR est diffusée sur Internet et sera reçue en FM à partir de mi-septembre dans la partie est du Jutland, au Danemark. Les tests sur 15810 kHz, avec une puissance de 500 watts qui se sont terminés le 17 juin ont connu un succès moindre. La fréquence pourrait être utilisée de nouveau à compter de mi-septembre, depuis un nouveau site (Radio Nederland - 15 août 2004)

PAYS-BAS

La loi anti-pirate néerlandaise est entrée en vigueur le 31 août 1974, entraînant la fermeture de Radio Veronica qui émettait à l'époque depuis le Norderney, ancré dans les eaux internationales.
30 ans plus tard, la fondation "Stichting Norderney" commémore cet événement en diffusant des enregistrements de l'époque offshore de Radio Veronica.
Ces émissions seront diffusées du 16 au 31 août sur 828 kHz à partir de l'émetteur de Heinenoord près de Rotterdam
Le programme sera également audible par Internet, sur le site http://www.norderney.nl/

(Michel Morisse - 15 août 2004)

NIGER

Sept organisations de la presse nigérienne ont "exigé" vendredi dans un communiqué conjoint "la libération immédiate" de Moussa Kaka, correspondant de RFI au Niger interpellé jeudi par la gendarmerie qui le retient depuis dans ses locaux à Niamey.
Aucun motif officiel n'a été pour l'instant avancé pour justifier l'interpellation du journaliste, également directeur de la radio privée Saraounya FM, émettant dans la capitale.
"Il ne reçoit aucune visite, même de sa famille", ont déploré ses collaborateurs dans le communiqué reçu par l'AFP.
Interrogée par l'AFP, la rédaction parisienne de RFI a confirmé l'interpellation de son correspondant, précisant avoir entrepris des démarches pour obtenir sa libération.
Son "interpellation est en relation avec l'enquête en cours après les attaques perpétrées le 10 août par des hommes armés dans le nord", ont indiqué les organisations de la presse dans un communiqué radiodiffusé.
Le 10 août, une attaque a visé trois bus sur un axe routier du nord du pays et a fait trois morts, 11 blessés et deux gendarmes enlevés.
Au lendemain des attaques, Saraounya FM a diffusé un entretien téléphonique de Mohammed Boula, frère de Rhissa Ag Boula, ex-ministre touareg limogé et incarcéré depuis février dernier pour "complicité de meurtre". Mohammed s'est présenté comme le nouveau chef du Front de libération de l'Aïr et de l'Azaouak (FLAA).
Le FLAA qu'avait dirigé l'ex ministre était le mieux organisé et le plus radical des fronts de la rébellion touarègue (1991 à 1995) qui avait annoncé sa dissolution et remis son arsenal à l'armée gouvernementale en 2000.
"La liberté de la presse ne saurait souffrir d'amalgame entre le droit à l'information du public et la recherche de renseignements par les enquêteurs", souligne le communiqué des organisations.
De plus, elles estiment que l'interview incriminé "ne s'est pas éloigné de l'actualité", rappelant que "le journaliste a l'obligation de protéger ses sources et ne peut servir d'indicateur à des enquêteurs".
Enfin, elles ont lancé un appel à "la mobilisation pour exiger la libération immédiate" du journaliste.
Par ailleurs, l'Association nigérienne de défense des droits de l'Homme (ANDDH) a "condamné" cette l'interpellation et dénoncé "l'archarnement et le bâillonnement de la presse" dans le pays.
(AFP via voila.fr - 12 et 13 août 2004)


UKRAINE

L'ancien directeur de Radio Kontynent, station ukrainienne qui relayait les programmes de Radio Svoboda (Radio Liberty), a annoncé à l'AFP qu'il avait reçu le statut de réfugié aux Etats-Unis. Serhiy Cholokh avait dû fuir l'Ukraine en mars après avoir reçu des menaces.
"Je suis passé par la Pologne où je suis arrivé il y a six mois et je viens d'obtenir le statut de réfugié, accordé par les autorités américaines", a-t-il déclaré.
Selon lui, "la situation politique ne cesse de se tendre en Ukraine à quelques mois de l'élection présidentielle fixée en octobre".
"Je viens d'arriver (aux Etats-Unis), et je cherche du travail", a ajouté Cholokh.
En mars dernier, Radio Svoboda avait indiqué que Serhiy Cholokh avait été "mis en garde par certaines forces politiques contre la retransmission inadmissible des émissions de la radio.
Le vice-président de la société ukrainienne d'Etat pour la radiodiffusion, Pavlo Slobodianouk, avait de son côté déclaré que "Kontynent diffusait sans licence" et que sa société "avait la tâche de supprimer des ondes les radios sans licence".
Radio Kontynent était privée de licence depuis 2001 en raison officiellement d'une dette contractée auprès de l'Etat (AFP via yahoo.fr - 10 août 2004)

GRECE

On aurait pu croire que la Voix de la Grèce ferait un effort pour couvrir les jeux Olympiques qui vont s'ouvrir dans quelques jours. C'est malheureusement le contraire qui se produit, car les émissions en langues étrangères sont toutes suspendues depuis le 1er août et ceci jusqu'à la fin du mois! Les fréquences retransmettent les émissions en grec (d'après une information de Glenn Hauser, DXLD - 19 juillet 2004)

COTE D'IVOIRE

La radio de l'Opération des nations unies en Côte d'Ivoire (ONUCI) va bientôt émettre en modulation de fréquence (FM) à partir d'Abidjan, a appris l'AFP vendredi de source officielle.
Jeudi, le Premier ministre ivoirien, Seydou Diarra a assisté à la signature de la convention de cession de fréquence entre le président du Conseil d'administration de la Radio diffusion ivoirienne (RTI), M. Maurice Bandaman et Albert Tévoedjrè, le représentant de l'ONUCI.
Pour une durée de trois ans, la Radio ONUCI exploitera une fréquence de la RTI dont l'émetteur d'une puissance d'un kilowatt va passer à cinq Kilowatts, selon les termes de la concession.
Le 16 juin, le Conseil national de la communication audiovisuelleivoirien avait réfusé d'octroyé une fréquence à la Radio-ONUCI, la qualifiant de "radio pirate" après qu'elle eut émis un "signal sonore", capté par les experts du CNCA.
L'ONU a créé cette radio conformément à la résolution 1528 du Conseil de sécurité des Nations unies créant l'ONUCI et sa force de maintien de la paix actuellement de quelque 3.000 hommes et dont la totalité devrait être déployée fin août et comporter 6.200 hommes (

ROYAUME UNI

Une licence temporaire a été attribuée à Radio Caroline pour une durée de 28 jours, du 7 août au 3 septembre 2004.
Durant cette période, la station est autorisée à émettre à faible puissance sur 1278 kHz depuis son dernier navire émetteur, le Ross Revenge.
A cette occasion, les animateurs ont quitté les studios de Maidstone, pour s'installer à bord du navire ancré sur la Tamise à Tilbury, près de Londres.
Localement audibles en ondes moyennes, les émissions sont diffusées en parallèle sur les fréquences habituelles de Radio Caroline sur les satellites
Eurobird et Afristar, ainsi que par internet sur le site www.radiocaroline.co.uk (Michel Morisse - 07 août 2004)

 

NORVEGE / IRLANDE / MYANMAR

La station clandestine, la Voix de la Birmanie Démocratique, actuellement basée en Norvège pourrait déménager et établir son siège en Irlande, a déclaré l'un de ses responsables. " Nous pensons que travailler depuis un pays de l'Union Européenne avec un engagement très fort vis à vis des Droits de l'Homme serait d'un grand bénéfice pour nous " a-t-il ajouté. " Le peuple irlandais a toujours fait preuve d'une grande solidarité envers le peuple birman, et nous espérons qu'un accord pourra être trouvé ".
La Voix de la Birmanie Démocratique diffuse 2 fois une heure par jour vers la Birmanie (appelée maintenant Myanmar) et présente les idées du Gouvernement National de Coalition de l'Union de la Birmanie et de l'Alliance Démocratique de Birmanie. Le responsable a indiqué que la station est basée à Oslo depuis 12 ans et qu'ils sont reconnaissants envers le gouvernement norvégien (Radio Nederland - 05 août 2004)

FRANCE / SENEGAL

Le bureau de RFI au Sénégal a rouvert ses portes, après sa fermeture qui avait fait suite à l'expulsion, fin octobre 2003, de sa correspondante Sophie Malibeaux, annonce mercredi la radio dans un communiqué.

Le journaliste Christophe Champin est désormais le nouvel envoyé spécial permanent de RFI au Sénégal, après avoir notamment été correspondant au Cameroun et rédacteur en chef adjoint du Service Afrique de Radio France Internationale.

La journaliste Sophie Malibeaux, qui avait été interpellée à Ziguinchor, avait été accusée par les autorités sénégalaises d'ingérence grave" dans les affaires intérieures du pays et d'une couverture "tendancieuse" de la crise en Casamance, région séparatiste du sud. Son expulsion avait été déplorée par Paris et dénoncée par les syndicats de journalistes.

Elle intervenait par ailleurs deux jours après la mort de Jean Hélène, correspondant de RFI en Côte d'Ivoire, tué par un policier à Abidjan. (Associated Press via yahoo.fr via Sébastien Milliot - 04 août 2004)

RUSSIE

Le 30 juillet 1964, la station russe Mayak diffusait pour la premère fois et devint la première station nationale émettant 24h/24 de l'Union Soviétique. La station programmait de la musique avec des informations à chaque demi-heure. L'indicatif musical, extrait des " Nuits de Moscou " a été utilisé pendant toute l'existence de la station. Pour célébrer son anniversaire, le site web http://www.radiomayak.ru met en ligne des images d'archives rares montrant certains de ses correspondants (Radio Nederland - 02 août 2004)

JAPON

Le bengali est la langue nationale du Bangladesh et est également parlé dans l'est de l'Inde. On estime à 200 millions le nombre de personnes parlant cette langue. Le service bengali de Radio Japon reçoit environ 400 lettres par mois, ce qui le place dans les premières places vis à vis du courrier. L'équipe de Radio Japon dispose de 11 présentateurs et journalistes (Newsletter de Radio Japon)

REPUBLIQUE TCHEQUE / ETATS-UNIS

Le quotidien Prag Post a rapporté que Radio Free Europe / Radio Liberty (RFE-RL) prévoit de demander au Congrès Américain une enveloppe de 13 millions de dollars pour la construction d'une nouveau siège en dehors de Prague. Le journal ajoute que malgré les nouvelles indiquant que le gouvernement américain a déjà donné son accord, les négociations sont toujours en cours. Les Etats-Unis ne devraient pas donner leur réponse définitive avant le début de l'année fiscale 2006, soit le 1er octobre 2005. Don Jensen, porte parole de RFE-RL déclaré : " Nous travaillons très bien avec les officiels tchecs et nous avançons dans les négociations pour trouver un nouveau siège. Mais nous attendons toujours l'argent du Congrès " (Radio Nederland - 29 juillet 2004)

ECOSSE / ETATS-UNIS

Le 1er août, Radio Six International devait lancer le tout premier service régulier sur ondes courtes depuis l'Ecosse, poru les auditeurs aux Etats-Unis, au Canada et en Europe Occidentale. Radio Six International diffuse en fait depuis les installations de WBCQ, dans le Maine, aux Etats-Unis, sur 5105 kHz entre 2300 et 2400 TU.

Le programme uniquement musical est axé sur des artistes non publiés aux Etats-Unis, au Japon, en Russie, en Irak etc, donc de la musqiue que l'on n'a jamais entendu à la radio auparavant. La station espère augmenter sa présence sur les ondes et devenir une voix authentique sur les ondes courtes surchargées (Radio Nederland -24 juillet 2004)

FRANCE

Le service de Monitoring de la BBC a pu capter Radio Orient, station basée à Paris, en langue arabe le 21 juillet à 2100 TU sur 1350 kHz.

Le programme était diffusé en parallèle sur Hotbird et en audio sur http://www.radioorient.com. La station diffuse également en FM à Annemasse, Bordeaux, Lyon et Paris.
Cette fréquence avait été utilisée par France Inter jusqu'au 1er janvier 1997, mais a été ré-allouée à Radio Orient en mars 2003 par le Conseil Superieur de l'Audiovisuel.
On suppose que la transmission s'effectue depuis un émeteur à Nice. La fréquence allouée permet une puissance maximum de 2500 kW. Mais les observations effectuées le 21 juillet indiquent qu'elle n'est en réalité pas aussi élevée. (BBC Monitoring via Radio Nederland - 22 juillet 2004)

BELGIQUE

RTBF et Radio France Internationale s'unissent pour créer Radio Bruxelles Internationale (RBI).
Une radio d'information destinée au public bruxellois de langue française.
Si tout va bien, RBI sera lancée au début 2005

Une conférence de presse de la RTBF en plein été? C'est en soi déjà une information... Ce qui l'est encore plus, c'est d'apprendre que l'objet de ce rendez-vous est l'annonce d'une nouvelle radio publique. Comme si la RTBF n'était pas rassasiée avec ces cinq radios fraîchement relancées.

Mais il ne s'agit pas d'une nouvelle radio "made in RTBF", a d'emblée insisté Jean-Paul Philippot, administrateur général. C'est une radio d'un nouveau genre, alliant deux prestigieuses maisons: la RTBF et Radio France Internationale (RFI).

Le projet était dans l'air depuis de nombreuses années. Mais faute de pouvoir compter sur de nouvelles fréquences, en particulier à Bruxelles, la RTBF et son partenaire français étaient bloqués.

Depuis quelques semaines, les cartes sont sur le point d'être redistribuées avec la mise en place d'un nouveau plan de fréquences en Communauté française. Ce plan, bien que "cassé" par le Conseil d'Etat, devrait sortir ses effets dans les tout prochains mois. D'où l'empressement de plusieurs opérateurs (la RTBF mais également Bel RTL et Nostalgie) de convoiter une ou plusieurs nouvelles fréquences couvrant le territoire de la Région bruxelloise.

Le projet bruxellois de la RTBF et de RFI - baptisé "Radio Bruxelles Internationale" (RBI) - est celui d'une radio "toute info", émettant 24 heures sur 24, à destination du public francophone et francophile de Bruxelles: autochtones, allochtones, expatriés. "Notre offre sera pleinement dédicacée à l'information", précise M.Philippot. RBI déclinera l'info bruxelloise à toutes les sauces: locale, régionale, européenne, internationale.

"Avec une diffusion en FM, la population de langue française de Bruxelles pourra découvrir les programmes de RFI", explique Georges Lory, directeur des affaires internationales de RFI. RBI ne sera toutefois pas un copié-collé de RFI. La grille de départ sera construite en agençant des productions existantes de la RTBF (La Première, essentiellement) et de RFI sous la forme de modules de durée réduite (entre 5 et 30 minutes).

L'ambition nourrie par les deux partenaires est d'ouvrir leur plate-forme - incarnée par une Asbl de droit belge détenue à 50/50 par la RTBF et RFI - à d'autres opérateurs. "Nous avons déjà eu des contacts avec Télé Bruxelles (NdlR: convoitée par Bel et Nostalgie) et Radio Campus", indique Francis Goffin, directeur des radios de la RTBF. Radio France pourrait aussi s'associer au projet.

Interrogés sur la ligne éditoriale de la future RBI, les partenaires assurent qu'il ne s'agira pas pour RFI (longtemps taxée d'être "la voix du quai d'Orsay") d'arroser le public bruxellois du point de vue international de la société française. "La responsabilité éditoriale sera assumée par les deux partenaires à travers un comité", rassure Dominique D'Olne, directeur de l'info radio à la RTBF. Même si RBI ne disposera pas de sa propre rédaction, elle garantira un réel pluralisme de l'information, notamment sur des sujets de politique internationale (on songe à l'Afrique centrale).

Si RBI obtient la fréquence espérée, le délai de mise en oeuvre est estimé à cinq mois. Donc, dans le meilleur des cas, Radio Bruxelles Internationale débarquera sur les ondes au début de 2005. (La Libre Belgique via yahoo.fr)

GABON

Le personnel de la radio panafricaine Africa numéro 1, basée à Libreville, et sa direction sont parvenus à un accord qui devrait permettre la suspension de la grève entamée le 15 juillet, a-t-on appris mercredi (NDR : le 21 juillet) de sources concordantes.
"Nous nous sommes mis d'accord sur tous les points, un procès verbal a été établi" pour répondre aux revendications des grévistes concernant l'application de la nouvelle convention d'entreprise, a indiqué à l'AFP le directeur général adjoint d'Africa numéro 1, Michel Koumbagoye.
Les syndicalistes et la direction devaient signer mercredi en fin d'après-midi ce document devant le Premier ministre, Jean-François Ntoutoume Emane, et suspendre leur mouvement, a déclaré de son côté le président du Syndicat des communicateurs d'Africa numéro 1 (Syca), Jean-Claude Miyindou.
L'accord prévoit la mise en place à partir du 1er août de nouvelles grilles de salaires prenant en compte l'avancement et les promotions du personnel, selon la direction. Les grévistes mettront définitivement fin à leur mouvement lorsque cet accord sera appliqué, a précisé M. Miyindou.
En outre, le texte accorde aux pigistes de nouveaux contrats de travail et transforme en contrats à durée indéterminée tous les contrats à durée déterminé de plus de deux ans.
Journalistes, techniciens et personnels administratifs de la radio s'étaient mis en grève le 15 juillet, pour la première fois depuis sa première émission en 1981, après l'échec de négociations entamées le 2 juillet (AFP via yahoo.fr - 21 juillet 2004)

FRANCE / ANNONCE

Il y a 60 ans, en août 1944 disparaissait la grande station Lafayette près de Bordeaux. Elle transmettait en ondes longues et courtes. Cette année les 20, 21, 22 août 2004 dans la commune (Croix d' Hins, Marcheprime), nous rappellerons ce que fut ce grand émetteur, aussi qu'il existe toujours les ondes courtes, l' AM, la DRM, les récepteurs anciens à lampes. Le radio club F6KU de Cestas (Gironde) montrera le Morse, la graphie. (...). Je recherche toujours des photos, documents de cet émetteur afin de compléter l'exposition (Philippe Marsan - 22 juillet 2004)
NDR : si vous avez des informations à ce sujet, écrire à aubierjm@yahoo.fr qui transmettra.

REPUBLIQUE TCHEQUE / ETATS-UNIS

Le gouvernement américain va financer la construction d'un nouveau bâtiment pour Radio Free Europe / Radio Liberty, indique le quotidien Pravo, citant le ministre des Affaires Etrangères Cyril Svoboda.
La station quittera donc le bâtiment de l'ancienne Assemblée Fédérale au centre de Prague, essentiellement pour des raisons de sécurité. L'éventualité d'un déménagement avait été prise en compte après les attentats de septembre 2001.
" Le problème sera résolu avec la construction d'un nouvel immeuble dans un endroit où les risques seront minimalisés pour les citoyens comme pour les employés " a indiqué le ministre qui n'a toutefois pas précisé où serait situé le nouveau siège. " Le Secrétaire d'Etat Colin Powel a confirmé l'engagement américain de faire déménager RFE/RL au plus tard à la fin de 2007 " a poursuivi M. Svoboda.

(...) RFE/RL, mise en place en 1949 par le gouvernement américain pour diffuser vers le bloc communiste, avait quitté Münich pour Prague en 1995. L'actuel contrat de location expire fin 2004, mais il est quasiment certain qu'il sera reconduit (Agence de presse CTK via BBC Monotoring, via Radio Nederland - 19 juillet 2004)

(...) autre question abordée, le déménagement du siège de la radio Europe libre/Radio Liberté. Cette radio, fondée par le gouvernement américain et diffusant vers l'Europe centrale et orientale notamment, a son siège au coeur de la capitale tchèque. Pour des raisons de sécurité, les gouvernements tchèques et américains souhaiteraient déplacer ses locaux vers un lieu moins exposé. Une solution doit être trouvée " dans un avenir proche ", a déclaré Cyril Svoboda, qui voit là une occasion de montrer l'engagement tchèque en matière de lutte contre le terrorisme et de propagation de la liberté d'expression (Radio Prague - 15 juillet 2004)


SLOVAQUIE

Aucune information officielle n'est encore connue quant à l'avenir des émissions en ondes courtes de Radio Slovaquie Internationale. Toutefois, il semblerait que les programmes puissent continuer au moins pour quelques mois (Radio Slovaquie Internationale - 18 juillet 2004)

SOUDAN


Une nouvelle station ondes courtes au Soudan a commencé des tests. La Voix du Nouveau Soudan a effetctué quelques tests fin juin sur 9310 kHz, sans avoir été toutefois rapportée par des DXers. De nouveaux tests devaient avoir le 19 ou le 20 juillet, approximativement entre 0700 et 1500 TU. La puissance est de 50 kW, d'après un message reçu par un DXer. La station est dirigée par le Mouvement de Libération du Peuple du Soudan, et par l'Armée de Libération du Peuple du Soudan. Selon le site web des deux organisations, la station a débuté les tests le 28 juin. Elle peut être contactée à l'adresse voiceofnewsudan@eikmail.com

ALLEMAGNE

Dans une interview à la station RBB Radio Eins le 10 juillet, le directeur de la Deutsche Welle, Erik Bettermann a donné quelques détails des mesures que prendrait la station pour faire face à se situation financière. En ce qui concerne la radio, les émissions en français et en portugais vers l'Afrique seraient réduites en faveur d'une coopération avec Radio France Internationale. Les émissions en polonais sur ondes courtes seraient supprimées (Kai Ludwig, via DXLD - 12 juillet 2004)

CHINE

Radio Chine Internationale (NDR : qui a fortement augmenté ses émissions en français) a indiqué que son service en ourdou passerait de une heure à trois heures par jour à compter du 15 juillet à raison de 60 minutes le matin et de 120 le soir. " Nous avons décidé d'étendre nos émissions en raison du développement des relations sino-pakistanaises et de l'intérêt montré par les auditeurs " a déclaré un officiel de la station. Deux nouveaux émetteurs de grande puissance (NDR : probablement en OM) ont été installé dans la région de Xinjiang, près de la frontière pakistanaise afin d'assurer une réception claire (Radio Nederland - 12 juillet 2004)

BURKINA FASO

Opérationnel depuis plus d'un an, le matériel numérique de la radio publique a été officiellement inauguré le 11 juin 2004. Ce matériel équipe les studios des chaînes publiques nationale (Radio Burkina), FM (Arc-en-ciel) et
rurale. L'équipement numérique, d'une valeur de 2,7 milliards de francs CFA, a été offert par le gouvernement japonais. Les vieux appareils analogiques sont désormais utilisés comme matériels de secours. L'empire du Soleil-Levant avait déjà offert, pour quelque 1,1 milliard de francs CFA, du matériel professionnel à la radio
rurale burkinabè. L'aide nippone inclut un stage de formation à l'entretien des équipements offerts.
Prochain chantier radiophonique du Burkina : la couverture intégrale du territoire en ondes moyennes, à partir de 2005. Pour ce faire, il faudra au préalable installer toute une batterie d'émetteurs supplémentaires (Institut Panos - 08 juillet 2004)

GABON

Le personnel de la radio panafricaine Africa numéro 1, basée à Libreville, a entamé jeudi (NDR : le 15 juillet) une grève illimitée pour des revendications liées à l'application d'une nouvelle convention d'entreprise, a-t-on appris de sources concordantes.
"Africa numéro 1 a cessé de diffuser ses programmes depuis 12h00", a indiqué à l'AFP un journaliste, précisant que toutes les catégories du personnel (journalistes, techniciens, personnels administratifs) participaient au mouvement.
La radio ne diffusait que de la musique jeudi après-midi.
Selon le président du Syndicat des communicateurs d'Africa numéro 1 (Syca), Jean-Claude Miyindou, le personnel s'est mis en grève car les négociations entamées le 2 juillet sur l'application de la nouvelle convention d'entreprise étaient dans l'impasse.
"On était en train de stagner (...) ce qui nous a obligé à passer à la vitesse supérieure", a-t-il déclaré à l'AFP, précisant que les principaux blocages concernaient les "classifications du personnel, avancements et promotions", les contrats de piges et la "problématique de la gestion des ressources humaines à Africa".
Selon le directeur général adjoint de la station, Michel Koumbagoye, les négociations sur la convention devaient reprendre jeudi mais l'inspecteur du travail, attendant des consignes de sa hiérarchie, a repoussé cette reprise au 20 juillet, déclenchant la colère des salariés et la grève.
A partir de vendredi, un service minimum constitué de quelques bulletins d'information sera mis en place, mais toutes les émissions sont suspendues, a indiqué un journaliste.
"Ce régime sera valable jusqu'à mardi. S'il après cela il n'y aucune évolution, on devra tout arrêter, descendre les émetteurs et couper nos clients, notamment RFI (Radio France internationale) et (la radio-télévision publique japonaise) NHK", a-t-il ajouté.
Les émetteurs d'Africa numéro 1 à Moyabi (700 km à l'est de Libreville) sont loués par des médias internationaux pour relayer leurs ondes courtes sur la partie occidentale de l'Afrique (AFP via www.voila.fr - 15 juillet 2004)

GABON

Le personnel de la station d'Africa N1 au Gabon a déposé un préavis de grève auprès de la Direction. Les employés ont exprimé leurs doléances que le management a jusqu'ici a ignorées, et demandent l'ouverture de négociations sous les auspices du Ministère du Travail. Si cette revendication n'était pas acceptée, la grève serait décrétée. Le personnel menace d'arrêter les émetteurs OC qui servent également de relais à Radio France Internationale et à Radio Japon. Il s'agit de la première menace de grève depuis la création de la station en 1982 (Radio Nederland - 02 juillet 2004)

SLOVAQUIE

Lors du d'une réunion entre le directeur de la radio slovaque, Jaroslav Reznik, et le ministre des Affaires Etrangères slovaque, il a été acté qu'il était indispensable de maintenir les émissions sur OC, et d'en trouver les moyens afin de promouvoir l'image de la Slovaquie. La décision a donc été prise de continuer les émissions provisoirement pendant tout le mois de juillet. Une commission de travail a été mise en place, composée de représentants de la section économique du ministère des Affaires Etrangères, de M. Reznik, du rédacteur en Chef de RSI, et de la directrice économique au sein de la radio nationale slovaque. Cette commission doit étudier la poursuite du fonctionnement des émissions de RSI sur OC et rechercher les sources de financement puis remettre ses propositions sous un mois. C'est au vu du résultat

de ses travaux que sera prise la décision, finale sans doute, pérénisation ou cessation (Radio Slovaquei Internationale - 27 juin 2004)

RUSSIE / ISRAEL

La Voix de la Russie et Kol Israel ont signé un accord de coopération pour relayer des programmes en russe de Moscou sur la bande FM en Israel. Un porte-parole de la Voix de la Russie a indiqué à l'agence de presse Interfax que les programmes traiteraient les aspects culturels, éducatifs, musicaux et littéraires ainsi que les informations et la politique. Les problèmes financiers et techniques sont en cours de discussion (Interfax via Radio Nederland - 30 juin 2004)

MALTE / LIBYE


Il semblerait que la station la Voix de la Méditerranée, fermée il y a quelques mois, ne soit pas complètement morte. Des articles de presse rapportent que la station était l'un des points discutés lors d'une récente rencontre animée par le ministre maltais des Affaires Etrangères et qui s'est tenue à Tripoli. D'autres sources indiquent que le ministre a rencontré le fils du leader libyen Khaddafi (Radio Nederland - 28 juin 2004)
NDR : rappelons que la Voix de la Méditerranée était une joint venture entre les gouvernements libyen et maltais.

 

CANADA

Depuis le 21 juin, Radio Canada International offre une toute nouvelle programmation destinée à ses auditoires de la Floride, de Haïti et de Cuba. Elle est bilingue et composée d'émissions vedettes de la Première Chaîne et de CBC Radio One, telles C'est bien meilleur le matin, Le Cur à l'été, Sans frontières, As It Happens, The World at 6, Cross Country Checkup, pour n'en nommer que quelques-unes.

Par ailleurs, RCI double sa diffusion en espagnol vers l'Amérique latine ainsi qu'en portugais vers le Brésil. En tout, RCI sera accessible 16 heures par jour, que l'on pourra capter par blocs de trois ou quatre heures sur la même fréquence.

 

HOLLANDE

Depuis le 1er juillet 2004, Radio 10 Gold émet 24 h sur 24 sur la fréquence de 1008 kHz, avec une puissance de 400 kW, depuis le Flevoland. Talpa Radio International, qui exploite Radio 10 Gold vient de racheter la licence attribuée à Radlon Media Ltd. Cette société avait prévu de relancer l'ancienne station de haute mer Radio London. Mais faute de moyens financiers, la licence a été vendue à Talpa Radio International. (Michel Morisse - 26 juin 2004)


BULGARIE

Lu sur www.bnr.bg :

" Le site de la Radio Nationale Bulgare, dont fait partie Radio Bulgarie Internationale a été proclamé "Site de l'année 2004" au festival Internet qui s'est tenu dans le cadre du forum "Evénements médiatiques internationaux" à la station maritime Albena. Le site de RBI acquiert déjà une influence dans l'espace multimédia, d'autant plus que nos n'avons débuté qu'il y a trois semaines. Nous avons cependant réussi à remporter la victoire, dans une concurrence serrée avec 110 autres sites bulgares et étrangers.

Le Jury du festival Albena 2004 était composé de spécialistes en marketing, en publicité et design bulgares et étrangers. Les sites étaient répartis en 14 catégories selon leur contenu, leur structure professionnelle et les possibilités de navigation tout comme du point de vue réalisation graphique, fonctionnalité et attrait. Radio Bulgarie Internationale a aussi obtenu le Premier prix dans le département "Site de média".

Les efforts des créateurs du site, des journalistes qui présentent des informations objectives de la Bulgarie et de tous ceux qui maintiennent le site à jour sont reconnus. Le site Internet a donné la possibilité de poursuivre la tradition de la radio bulgare qui dure depuis 70 ans. L'identité nationale et la culture de notre pays sont maintenant présentées de manière moderne. Nous sommes fiers de pouvoir présenter des informations en 11 langues aux millions d'auditeurs d'Europe, d'Asie, d'Afrique, en Amérique.

Pour ceux qui n'ont pas encore visité le site www.bnr.bg, rappelons qu'ils peuvent trouver des informations intéressantes sur la vie en Bulgarie, les traditions, les coutumes, la culture, l'histoire, le folklore. Vous pourrez entendre des étrangers parler de notre pays, écouter les meilleurs interprètes de musique folklorique. Nos rubriques spéciales parlent des jeunes talents tout comme des Bulgares ordinaires, ceux qui restent cachés des médias, qui sont loin du bruit et des projecteurs de la vie publique, mais qui vivent avec leurs problèmes, font des enfants, les élèvent, rencontrent des tas de difficultés mais savent se réjouir des fruits de leurs travail. Telle est la Bulgarie - un pays moderne, dynamique, discret, mais digne. Telle est le pays que nous vous présentons - sur les ondes et dans le monde virtuel d'Internet. "

SYRIE


Radio Free Syria devait entrer en ondes le week-end dernier, marquant ainsi la première étape d'une campagne médiatique pour égratigner le régime syrien à Damas et à promouvoir la démocratie et la tolérance.

L'émission inaugurale était prévue pour le dimanche 20 juin à 1800 TU pour se poursuivre chaque dimanche sur 13650 kHz.
Selon des sources proches du Parti Réformateur de Syrie (qui a construit la station), la programmation devrait s'étoffer après une période de tests. Bien que les détails n'aient pas été révélés, des informations publiées dans la presse israélienne semblent indiquer que les émissions proviennent de Chypre, depuis un émetteur prétendument construit par Washington. " Nous ne sommes subventionnés par personne " déclare une source proche de la station. " Radio Free Syria a été fondée de manière indépendante avec le support d'hommes d'affaires syriens et de femmes souhaitant l'ouverture et la paix "

Radio Free Syria est la première station dirigée par des syriens et faisant la promotion de la démocratie, de la liberté de conscience et du respect des minorités et des droits de l'Homme. Ses fondateurs espèrent que le message sera une explosion d'air frais pour l'auditoire, soumis à la propagande d'état appuyant le parti Ba'ath et les programmes islamistes préchant l'intolérance comme la radio et la TV du Hezbollah. La station prévoit des débats en direct ainsi que des programmes pouvant intéresser aussi bien les musulmans que les chrétiens, les arabes, les kurdes ou les assyriens.
" C'est juste une première étape " rappelle l'un des fondateurs. " Nous allons bientôt mettre le régime sous pression ".
Les auditeurs sont invités à contacter la station à webmaster@radiofreesyria.org ou sur www.radiofreesyria.org (Clandestine Radio Watch via Radio Nederland - 17 juin 2004)

BELGIQUE

Radio Maeva FM International émet chaque samedi de 1300 à 1500 UTC sur 6015 kHz depuis le centre émetteur allemand de Julich avec une puissance de 100 kW. La programmation est essentiellement musicale, dans le style des anciennes stations pirates de haute mer. La présentation est multilingue, avec des annonces en anglais, néerlandais et français (Michel Morrisse - 17 juin 2004)

ROYAUME-UNI

La BBC vient d'apporter une réponse à une demande de meilleure réception, en augmentant ses émissions en ondes moyennes vers l'Inde. Les programmes du service mondial en hindi et en anglais sont désormais disponibles entre 1630 et 1800 TU sur 576 kHz. Les émissions couvriront le nord ouest de la province de Bihar et une grande partie de l'Uttar Pradesh. (...)
(Radio Nederland - 17 juin 2004)

BOTSWANA / ZIMBABWE

Le ministre des communications du Botswana, Boyse Sebetela, a promis au Zimbabwe qu'il enquêtera sur les émissions de la Voix de l'Amérique et de son programme " Studio 7 ", diffusées depuis un émetteur OM au Botswana sur 909 kHz. Il a fait cette déclaration après une rencontre avec son homologue zimbabwéen, Jonathan Moyo, le 13 juin. Il a promis qu'il enquêterait pour savoir s'il est légal pour la VOA de diffuser sur ce canal. Le Zimbabwe s'est régulièrement plaint du programme de la Voix de l'Amérique " Studio 7 " qui est depuis peu diffusé tous les jours au lieu de 5 jours par semaine. Il est accusé de " contenu subversif contre le Zimbabwe "

(Radio Nederland - 15 juin 2004)

COREE DU NORD / ETATS-UNIS

Un article du quotidien JoonAng Daily confirme que le diffuseur sur Internet Radio Free North Korea est en pourparlers avec la Voix de l'Amérique au sujet de la rediffusion de programmes sur le service coréen de la VOA. L' article cite quotes Han In-seop, directeur des programmes au service coréen de la Voix de l'Amérique : " Free North Korea et la VOA sont actuellement en discussions pour un partenariat " (Radio Nederland - 14 juin 2004)

TAIWAN

Radio Taiwan Internationale a finalement choisi la fréquence de 9635 kHz en emplacement de 9955 kHz à 2000 TU pour son émission en français. La fréquence initialement proposée de 9645 kHz n'a pas été retenue car Radio Chine Internationale et Radio Vatican auraient empêché toute réception en Europe.

FINLANDE

Radio Finlande, le service extérieur de la Compagnie Finlandaise de Radiodiffusion (YLE) pourrait fermer son service en OC et en OM. La programmation ne serait alors plus assurée que via satellite et sur Internet. Les coûts de distribution sont de 3,4 millions d'euros par an. Le Conseil Administratif devrait prendre sa décision dans le courant de l'année 2004. En 2002, Radio Finlande avait fermé ses services en anglais, allemand et français alors que le finnois, le suédois et le russe continuaient en OC et en OM pour l'Europe du Nord. Une source à la radio a indiqué qu'une mobilisation de la part des DXers ne ferait que réduire les chances de la station de rester sur les ondes. En effet, la seule justification des OC est de diffuser pour les finnois à l'étranger, dont le nombre se monte à 250.000. La décision de fermer les ondes courtes serait plus facile à prendre si la station se révélait comme un service écouté principalement par des amateurs de radio.
La station a répondu qu'il n'était pas question de fermer Radio Finlande (NDR : de fermer la station ou de terminer les OC ?). D'après un article paru dans la presse, les ondes courtes devraient continuer sous leur forme actuelle jusqu'à la fin de 2006, date à laquelle le contrat de diffusion expirera et que YLE prendra en compte diverses options (DXing.info - 10 juin 2004)

 

FRANCE

Antoine Schwarz, qui vient d'être élu président de Radio France internationale (RFI) par le Conseil supérieur de l'audiovisuel pour un mandat de cinq ans, était président de la société de conseil Sportotal, qu'il a fondée.

Antoine Schwarz, 60 ans, énarque de la promotion Robespierre, a travaillé dans différents cabinets ministériels, avant de devenir directeur délégué aux Editions mondiales (1982-mars 1984), puis président directeur général de la Société financière de radiodiffusion (Sofirad) de 1986 à juillet 1989.

Il a été PDG de SFP-Productions et de SFP-Cinéma, filiales du Groupe SFP, de 1994 à 1998.

A sa sortie de l'ENA en 1970, il entame sa carrière à la direction générale du travail et de l'emploi du ministère du Travail, de l'Emploi et de la Population (juin 1970-mai 1971), avant de passer à la direction du Trésor du ministère de l'Economie et des Finances (juin 1971-octobre 1974).

Il devient ensuite chargé de mission au bureau de l'audioviusuel et de la publicité, dans le Service juridique et technique de l'information (SJTI).

Il travaillera ensuite au cabinet d'André Rossi, en sa qualité de porte-parole du gouvernement, puis à Matignon, comme chargé de mission, alors que Raymond Barre est Premier ministre.

Antoine Schwarz avait été chargé en 2003 par Jean-Jacques Aillagon, alors ministre de la Culture, d'une mission d'étude et de proposition sur le financement de la production audiovisuelle (lemonde.fr - 02 juin 2004)

 

TAIWAN

A compter du 15 juin, Radio Taiwan International remplacera sa fréquence de 9955 kHz pour l'émission en français de 2000 TU par 9645 kHz. Cela pourrait toutefois s'avérer un mauvais choix, car cette fréquence est actuellement utilisée par le service européen de Radio Vatican ainsi que par Radio Chine Internationale en français vers l'Afrique

13/06 : c'est finalement la fréquence de 9635 kHz qui a été retenue

KENYA

Le gouvernement kenyan va ré-introduire des émissions de radio pour les écoles. A cet effet, il a distribué 5000 récepteurs satellites WorldSpace aux établissements du pays. L'Institut de l'Education du Kenya a préparé les programmes, et chaque école devra avoir son propre mot de passe pour y avoir accès. Les droits de souscription sont pré-payés par le gouvernement (Radio Nederland - 28 mai 2004)

ETATS-UNIS

La station religieuse américaine WYFR diffuse depuis le 1er juin via un nouveau relais, celui de Radio Nederland à Madagascar, d'une puissance de 50 kW. Cela concerne le programme en portugais vers l'Angola et le Mozambique, entre 0500 et 0600 TU, sur 9525 kHz. (Radio Nederland - 27 mai 2004)

PAYS-BAS

La Secrétaire d'Etat pour les médias a annoncé sa décision de réduire de nouveau le budget de Radio Nederland. Au total, une économie de 5.5 millons d'euros sera réalisée jusqu'en 2007. Cela impliquera une rationalisation dans la distribution des programmes et des relations plus étroites avec d'autres stations internationales. De prochains pourparlers se tiendront entre la Secrétaire d'Etat et Radio Nederland pour décider de la façon dont les économies seront réalisées. La station fera tout son possible afin que ces réductions n'affectent pas les activités journalistiques (Radio Nederland - 27 mai 2004)

 

LETTONIE / ROYAUME-UNI

European Music Radio sera sur les ondes le dimanche 23 mai de 0800 à 0900 TU et de 1800 à 1900 TU sur 9290 kHz à partir de l'émetteur de Riga-Ulbroka avec une puissance de 100 kW (Tom Taylor, EMR via Michel Morisse - 17 mai 2004)

FRANCE

Radio France Internationale (RFI), a ouvert deux nouvelles fréquences au Cambodge, a annoncé le 17 mai RFI dans un communiqué. Après Phnom Penh, Siem Reap et Sihanoukville, RFI est désormais diffusée dans ce pays 24 heures sur 24 en français sur 94.5 FM, depuis le 1er mai à Kompong Cham et depuis le 17 mai à Battambang.
L'ouverture de ces deux nouvelles fréquences porte à 120 le nombre des relais FM de RFI dans le monde (AFP via www.voila.fr - 17 mai 2004)

DANEMARK

World Music Radio a été entendue dans le centre de la France, le 16 mai 2004 sur 15810 kHz, avec un signal très faible à 1445 TU. Le programme consistait en de la musique. Sur la fréquence de 5815, normalement utilisée en soirée, on pouvait entendre une porteuse puissante le 17 mai.

SLOVAQUIE

Le Syndicat des Journalistes Slovaques (SSN) se sent concerné par le destin de Radio Slovaquie Internationale qui pourrait disparaître définitivement à cause d'un manque de financement. Les journalistes ont demandé que le gouvernement alloue un budget pour préserver RSI. Le directeur général de la radio slovaque, Jaroslav Reznik, a déclaré qu'il fermera la station le 1er juillet s'il ne reçoit pas 1.9 million d'euros pour poursuivre les émissions.
Le syndicat voit dans RSI un important moyen pour promouvoir la Slovaquie à l'étranger. Il indique qu'il est illogique qu'une institution soit créée spécialement promouvoir la Slovaquie et que RSI soit supprimée alors que la station a fonctionné efficacement depuis 10 ans. La commission parlementaire sur les médias n'est d'ailleurs pas d'accord pour la fermeture de la station.
La radio slovaque propose que le financement de RSI soit pris sur le budger des Affaires Etrangères, en arguant du fait qu'il est de l'intérêt national de préserver les émissions (Slovak Spectator, via Radio Nederland - 17 mai 2004)

 

CROATIE

L'avenir de la radio croate est prometteur. La qualité des émissions devrait bientôt s'améliorer avec la technologie digitale. De plus, la longueur des émissions dans certaines langues devrait s'accro^tre. Enfin, il existe un projet d'émissions en français et en allemand. Le programme sera également enrichi avec beaucoup de bonne musique croate. C'est ce qu'a déclaré le directeur de la radio croate, M. Gorzic (Emilio Pedro Povrzenic, via DXLD - 11 mai 2004)

COTE D'IVOIRE / FRANCE

L'organisation internationale de défense de la liberté de la presse Reporters sans Frontières (RSF) a regretté le 13 mai la sanction décidée par l'instance de régulation des médias ivoiriens contre RFI pour avoir diffusé, avant sa publication, un rapport de l'ONU sur des violences à Abidjan fin mars.
Le Conseil national ivoirien de la communication audiovisuelle (CNCA) avait annoncé la suspension pour 24 heures, à compter du samedi matin 15 mai, des émissions en FM de Radio France Internationale (RFI) pour avoir enfreint, selon lui, "les dispositions de la loi fixant le régime de la communication audiovisuelle" dans son traitement du rapport de l'ONU.
Dans un communiqué reçu par l'AFP à Abidjan, RSF juge "regrettable" cette décision qui "ne va pas dans le bon sens".
"Dans cette affaire, RFI n'a fait que son travail en diffusant une information importante. La décision du CNCA ne fait que renforcer le climat de méfiance et d'hostilité qui règne en Côte d'Ivoire vis-à-vis de la presse étrangère", estime RSF dans son communiqué.
Le CNCA reproche notamment à RFI d'avoir enfreint deux articles de loi stipulant que "le service public doit contribuer à l'édification de l'unité nationale par le développement de la communication sociale et assurer une expression équilibrée des différents courants politiques, artistiques, philosophiques et culturels".
Le 3 mai, RFI avait révélé, avant sa publication officielle, les conclusions du rapport de la commission d'enquête de l'Onu sur les violences des 25, 26 et 27 mars à Abidjan mettant en cause "les plus hautes autorités de l'Etat", accusées d'avoir monté une "opération soigneusement planifiée" pour réprimer une manifestation interdite des partis d'opposition.
Selon ce rapport,qui devait être officiellement présenté le 14 mai au Conseil de sécurité de l'Onu à New York, 120 personnes ont été tuées et 274 blessées.
Le représentant de la Côte d'Ivoire aux Nations unies avait demandé le 5 mai l'ouverture d'une enquête sur cette fuite et des "sanctions contre les responsables".
Les chaînes de radio RFI, BBC Afrique et Africa no1 avaient disparu sans explication de la FM ivoirienne le 25 mars, au premier jour des violences, et leurs émissions étaient restées coupées plusieurs jours.
Depuis le début de la crise politique en Côte d'Ivoire en 1999 et notamment depuis l'insurrection politico-militaire en septembre 2002, les émissions en FM des radios internationales ont été coupées à de nombreuses reprises dans les périodes de tension (AFP via www.voila.fr - 13 mai 2004)

FRANCE

Le Conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA) a choisi Jean-Paul Cluzel, l'actuel président de Radio France Internationale (RFI) pour prendre la présidence de Radio France pour un mandat de cinq ans. Jean-Paul Cluzel, 57 ans, a été élu au premier tour de scrutin avec cinq voix sur neuf. Il succède à Jean-Marie Cavada qui avait démissionné le 27 avril dernier pour être candidat centriste (tête de listes UDF) aux élections européennes.
La nomination du nouveau président de Radio France n'est pas une surprise, Jean-Paul Cluzel faisait figure de favori devant les six candidats auditionnés par le CSA, André-Michel Besse (PDG de RFO), Norbert Balit (ancien directeur général de I-Télévision), Eric Baptiste (ancien directeur général de RFI), Ghislaine Ottenheimer (ancienne directrice de la rédaction de la radio BFM) et Claude Norek (ancien directeur général de Radio France).

Négociations salariales et numérisation

C'est à un président qui a déjà montré l'expérience de la gestion d'une entreprise publique que le Conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA) a décidé de confié la direction du groupe Radio France et de ses 4 000 salariés. La carrière de Jean-Paul Cluzel est consacré depuis de nombreuses années au service public dans le domaine de la culture, de la musique et de la communication. Diplômé de la célèbre Ecole nationale d'administration (ENA), il a été nommé en 1992 directeur de l'Opéra de Paris puis président de RFI à trois reprises en 1995, 1998 et 2001.
Le nouveau président de Radio France aura la lourde charge de veiller à la gestion de nombreux dossiers délicats. Un dossier social brûlant l'attend, celui des disparités de salaires entre radios et télévisions publiques. La semaine dernière, le tribunal de grande instance de Paris a condamné Radio France à négocier avec les syndicats sur ces disparités. Cette décision fait suite à une plainte déposée par les représentants syndicaux des journalistes lors de la grève de dix-huit jours qui avait paralysé les antennes de Radio France début février. Les grévistes réclamaient l'égalisation progressive de leurs salaires avec les traitements en vigueur au sein du groupe France Télévisions.
Les autres chantiers d'importance concernent le réaménagement des locaux en raison des travaux de la tour centrale de la maison de la radio et le plan d'attribution des fréquences. En effet, un quart des fréquences attribuées actuellement arriveront à échéance entre 2006 et 2008. Le CSA devrait lancer à l'automne une vaste consultation en vue de la replanification de la bande FM. Enfin dernier chantier d'importance, celui de la numérisation qui va permettre une meilleure diffusion dans l'Hexagone des sept stations de Radio France.

CUBA / ETATS-UNIS

A Washington, le président George Bush a rendu public début mai un long rapport sur les mesures destinées à "accélérer la transition" à Cuba et donc à durcir l'embargo américain contre l'île. Pour protester contre les dispositions prises par l'administration Bush, une marche gigantesque a réuni vendredi (NDR : le 14 mai) environ un million trois cent mille personnes à La Havane. Parmi les mesures destinées à isoler et affaiblir le régime castriste, il y a l'augmentation du budget d'une radio pas comme les autres, Radio Martí.

De la correspondantede RFI à La Havane
Il faut tourner longtemps le tuner de la radio, très doucement. Les ondes courtes sont pleines d'interférences, une voix s'approche puis disparaît. Plus loin, c'est une musique déformée qui retentit, et à nouveau une voix, en espagnol. La bande est traversée de zigzags sonores, de bulles de bruits, de crachotements, et le signal disparaît parfois aussi vite qu'il est apparu. Pour écouter Radio Martí à La Havane, il faut de la patience, beaucoup d'attention, et un récepteur radio en ondes courtes, une denrée rare dans l'île. Car Radio Martí est une radio hors-la-loi pour le gouvernement cubain, et sa réception est systématiquement brouillée.
Le nom de cette radio est en soi une déclaration d'intentions pleine d'ironie. José Martí est un héros des guerres d'indépendance cubaines du XIXe siècle. Célébré, encensé par le régime castriste, son buste en plâtre blanc orne tous les édifices publics de l'île. L'ironie, c'est que la radio qui porte son nom a justement déclaré la guerre au régime castriste, la guerre des ondes en tout cas. Radio Martí est produite en Floride, à 200 km à peine au nord des côtes cubaines. Elle diffuse 24heures sur 24 des informations, des talk shows et des feuilletons radiophoniques à destination de l'île. Son but : briser le monopole du gouvernement cubain sur l'information.

Le projet est né en 1983, au cour de la guerre froide, sur le modèle de Radio Free Europe, qui diffusait alors ses programmes vers les pays de l'Est, derrière le rideau de fer. Présentée par la puissante Fondation nationale cubano-américaine de Mas Canosa (des Cubains anticastristes exilés à Miami) et soutenue par le président Ronald Reagan, Radio Martí a commencé à émettre le 20 mai 1985. Entièrement financée par le gouvernement américain, elle dispose d'un budget annuel de 13 millions de dollars pour la réalisation et la diffusion de ses programmes.
Dans les années 80, Radio Martí a bénéficié d'une audience considérable dans l'île. Mais en mars 1990, une TV Martí a été lancée par les Etats-Unis. Contrairement à la radio, cette télé, rapidement surnommée "No se TV" ("on ne te voit pas"), n'a jamais pu trouver son public. Une semaine après son lancement, ses quatre heures et demie d'émissions quotidiennes ont été brouillées par Cuba. Depuis, la chaîne continue à produire ses programmes, avec un budget de 9 millions de dollars par an, et un ballon atmosphérique qui relaie le signal vers Cuba. En vain : personne dans l'île ne peut la capter. Et les autorités cubaines, en représailles, ont commencé à brouiller également la réception de Radio Martí.

70% d'audience dans les années 80
Impossible évidemment de faire un sondage officiel à Cuba pour connaître l'audience de la radio: c'est la radio de l'ennemi, et l'écouter ou travailler pour elle peut être interprété comme un délit. Pourtant des estimations partielles existent, qui témoignent d'une chute de l'audience, passée de 70% à la fin des années 80, à 5% d'auditeurs ces dernières années. Une chute due aux difficultés de réception bien sûr, mais aussi à la qualité médiocre de ses émissions. Car si la radio permet à des dissidents cubains de l'intérieur de se faire entendre de leurs compatriotes (ce qu'ils ne peuvent jamais faire dans l'île), ses méthodes sont aussi contestées.
Ainsi en 2002, une information relayée et déformée par Radio Martí s'est trouvée à l'origine de la tentative de prise d'assaut de l'ambassade du Mexique à La Havane par de jeunes Cubains candidats à l'exil. Ces derniers, qui avaient entendu à la radio que Mexico délivrait des visas, avaient détourné un bus et défoncé les grilles de la légation. Plus généralement, ses auditeurs reprochent à la radio de privilégier le discours des exilés anticastristes les plus radicaux au détriment de sa mission d'information. Un reproche qui ne décourage pas l'administration Bush: si les mesures du rapport de la semaine dernière sont appliquées, des avions C-130 en vol en permanence autour de l'île devraient bientôt servir de relais émetteurs à la radio, pour contourner les brouillages cubains.(site de RFI)

ROYAUME-UNI / RUSSIE

Radio Ezra, la station du mouvement religieux karaïte, débutera des émissions hebdomadaires à compter du 6 juin 2004 sur 17490 kHz entre 0900 et 0930 TU. La direction visée est l'Europe, l'Afrique et le Moyen-Orient. L'émetteur, situé à Armravir en Russie, est d'une puissance de 100 kW. Le site comprend 4 émetteurs de 500 kW, un de 250 kW, et 3 de 100 kW. Ces émetteurs servent également à relayer les émissions de la Deutsche Welle et de la Voix du Vietnam (site www.radioezra.com )

TAIWAN

La présidente de la CBS à Taiwan, Cheryl Lai, a exposé dans un rapport les difficultés qu'elle a rencontrées pour mettre en place quelques unes de ses idées pour le service extérieur, Radio Taiwan International, et ceci, à cause d'un déficit budgétaire. Elle a indiqué que l'argent que reçoit annuellement la CBS du gouvernement est très loin d'approcher ce que reçoit Radio France Internationale ou la NHK au Japon.

" Nous avons tant à faire, mais pas assez d'argent " regrette-t-elle. " Depuis que nous sommes une société dirigée par l'état, nous ne pouvons plus vendre nos programmes à d'autres organismes. Nous percevons uniquement un peu d'argent grâce à la rediffusion d'émissions d'autres stations internationales. Mais cela ne représente qu'un dixième de notre budget annuel. ". Elle s'attend à de nouvelles coupures budgétaires dans un proche avenir.
La présidente indique que 60% des auditeurs sont en Chine et admet que la CBS a eu un message politique depuis sa création. Selon elle, les autorités chinoises brouillent constamment les signaux de la CBS. " Nous espérons participer à des échanges de personnels avec Radio Canada International, la Voix de l'Amérique et Radio Free Asia " ajoute-t-elle. Elle signale enfin que les émissions en DRM en ondes courtes, et l'adoption du DAB (Digital Audio Broadcasting) pour les services domestiques pourraient générer une économie annuelle de 80 millions de dollars taiwanais (eTaiwanNews via Radio Nederland - 10 mai 2004)

ITALIE

La RAI (Radiodiffusion italienne) va prochainement fermer des dizaines d'émetteurs sur la bande des ondes moyennes. La RAI diffuse actuellement ses 3 réseaux nationaux en OM, mais à compter du 15 mai, une seul service commun demeurera.
La RAI utilise aujourd'hui 127 émetteurs en OM, incluant celui situé en France sur 702 kHz. Selon des DXers italiens (Enrico Callerio et Dario Monferini), seuls 46 devraient subsister. Parmi les nombreuses fréquences, celles de 846, 981, 1305, 1332, 1512 et 1602 kHz seraient abandonnées (NDR : cela concerne donc le Nocturne Italien qui passe la nuit avec des bulletins d'information de quelques minutes en français). Le nombre des émetteurs sur les fréquences qui subsiteront sera réduit de façon drastique. L'émetteur français sur 702 kHz sera également abandonné. Les réseaux nationaux de la RAI continueront d'être entendus en FM. A part la réorganisation des ses émissions en OM, on s'attend à ce que le diffuseur italien soit confronté à des plus profonds changements dans sa structure. En effet, une réforme controversée sur les médias impliquerait une privatisation partielle de la RAI. Cette loi, une victoire pour le président Berlusconi, redéfinit notamment les frontières du marché publicitaire, ce qui, selon certains analystes, devrait augmenter les bénéficies de Fininvest, le groupe de Berlusconi qui domine la télévision commerciale en Italie.
La directrice de la RAI, Lucia Annunziata, a annoncé sa démission le 4 mai pour protester contre l'ingérence du gouvernement. Selon une enquête publiée le 28 avril, l'Italie se place au 74ème rang dans le monde pour la liberté de la presse et est considérée comme partiellement libre à cause de la concentration de plus en plus importante des médias et des pressions politiques (DXing.info - 06 mai 2004)

ETATS-UNIS / CUBA

Le président Bush devait annoncer le 6 mai ses mesures pour promouvoir la démocratie à Cuba. L'une d'elle est l'utilisation d'avions C-130 Commando Solo au-dessus des eaux internationales, non loin de Cuba. Une autre vise à combattre les tentatives du gouvernement Castro de brouiller Radio et TV Marti. Des émissions expérimentales (NDR : avec des C-130) avaient été menées l'an passé, mais sans être suivies d'effet. Cela a eu pour effet d'irriter la Maison Blanche et un porte parole de l'Administration Bush aurait déclaré : " s'ils ne finissent pas le boulot cette fois-ci, des têtes vont tomber ". Le début des émissions depuis ces avions est attendue dans quelques mois (Radio Nederland - 06 mai 2004)

ALLEMAGNE

Le 16 mai, Radio Marabu diffusera entre 1400 et 1800 TU sur 9290 kHz depuis un émetteur situé en Lettonie. L'adresse de la station est : Radio Marabu e.V. - Postfach 1166 - D 49187 Belm - Allemagne. Email : marabu@radio-marabu.de, site Internet : www.radio-marabu.de (Manuel Mendez, HCDX - 07 mai 2004)

UKRAINE

L'agence de presse Interfax a rapporté que depuis le 7 mai, les programmes de Radio Liberty sont diffusés par Takt, une station locale de la région de Vinnitsia. C'est la première station à accepter une coopération avec Radio Liberty depuis que Radio Dovira, une autre station ukrainienne ait été obligée de stopper les retransmissions de la radio américaine. Takt est la station FM la plus puissante en Vinnitsia et peut être entendue dans les régions de Khmelnytsky, Zhytomyr, Cherkasy, et Odessa. Elle peut être également captée en Moldavie (Radio Nederland - 07 mai 2004)

ROYAUME-UNI / BOTSWANA

Les auditeurs au Botswana ont de nouvelles possibilités d'écouter la BBC depuis le 3 mai. La station Gabz FM 96.2 a commencé à diffuser le programme de la BBC vers l'Afrique en anglais dans la capitale Gaborone. Simon Kendall responsable au service mondial pour l'Afrique et le Moyen Orient a déclaré qu'il était heureux que les auditeurs puissent écouter le programme " Network Africa " avec une qualité de réception excellente à Gaborone (Radio Nederland - 30 avril 2004)

SLOVAQUIE

Radio Slovaquie Internationale n'a donc pas quitté les ondes courtes le 1er mai. La décision a été reportée au 1er juillet 2004. Les membres de la Commission parlementaire sur les médias a rejeté le plan qui prévoyait de supprimer les ondes courtes pour des raisons financières.
" Je parlerai aux ministres et essaierai d'apporter des arguments en faveur du maintien des ondes courtes " a déclaré le directeur général de la radio slovaque Jaroslav Reznik après la décision de ne pas supprimer les OC d'ici le 1er juillet. Il s'agit maintenant de demander aux ministres de la Culture et des Finances de sécuriser le financement de RSI. D'après lui, les ondes courtes sont le moyen le plus adéquat pour promouvoir la Slovaquie à l'extérieur. Le vice président de la commission parlementaire a d'ailleurs décrit l'eventuelle suppression des ondes courtes comme une absurdité au moment où la Slovaquie entre dans l'Union Européenne.
RSI revendique une audience de 150.000 personnes. La station indique que si elle quittait les ondes courtes, 20.000 auditeurs demeureraient à l'écoute sur Internet et sur satellite (Radio Nederland - 29 avril 2004)

COTE D'IVOIRE

Trois diffuseurs internationaux - Radio France Internationale, la BBC et Africa No 1 - étaient de retour sur les ondes en Côte d'Ivoire le 26 avril, après avoir disparu le 24 avril. Aucune des trois stations n'a reçu d'explication quant à l'interruption de leur relais FM près d'Abidjan. Les mêmes stations avaient déjà été réduites au silence le 25 mars, au début d'une période de troubles dans la capitale, et n'étaient revenues que 5 jours plus tard. Une source technique à Abidjan déclarait à cette occasion que le site émetteur avait été endommagé par des inconnus.
Il y a eu de nombreuses interruptions des émissions internationales depuis la rébellion armée de 2002. Les supporters du président Laurent Gbagbo ont fréquemment accusé les stations étrangères de complicité avec les rebelles. Les accord de paix signés en janvier 2003 mentionnaient le rétablissement immédiat des émissions de radio et de télévision. (Radio Nederland - 27 avril  2004)


ISRAEL

La suppression des ondes courtes qui était " promise " dans un futur proche a été reportée à la fin de l'année.
L'idée directrice est de regrouper la chaîne Reka - où vont se retrouver anglais, français et espagnol - aux alentours de la mi-mai au plus tôt, le 1er juin au plus tard, et la chaîne Hé réservée aux ondes courtes. Dans ce nouveau cadre, toutes les émissions en français retrouveront leur format de 15 minutes. Le matin, une diffusion aura lieu à 6h45 heure israélienne (NDR : 0345 TU) et une édition sera transmise à 20h, heure israélienne (NDR : 1700 TU)

(Mati ben Avraham, Kol Israel - 23 avril 2004)

COREE DU NORD

Kim Sung-min, président de la station clandestine Radio Free North Korea lancée le 20 avril a indiqué que la Voix de l'Amérique avait commencé à apporter du matériel. " La VOA a déjà commencé a rediffuser certains de nos programmes " a-t-il déclaré à un quotidien de Séoul. " Et je pense que les nord-coréens pourront écouter nos émissions ". Kim Sung-min est d'ailleurs reporter pour la VOA. Il prévoit de fournir des programmes pour d'autres diffuseurs internationaux qui sont entendus en Corée du Nord comme Radio Free Asia et la Far East Broadcasting Company (NDR : religieuse)
(radio Nederland - 26 avril 2004)

EQUATEUR

La station chrétienne HCJB a décidé la contruction de 31 mâts et de nouvelles antennes sur son site de Kununurra, dans l'ouest de l'Australie. HCJB indique que cette expansion permettra d'atteindre 60% de la population mondiale. De fortes oppositions locales avaient été rencontrées il y a deux lors de la construction du site, mais le directeur de la station a déclaré à la radio australienne qu'il était persuadé que les attitudes avaient changé. " Les travaux que nous avons effectués, je pense que nous les avons bien menés " a-t-il dit. " Ce n'est certainement pas importun et n'a assurément pas causé de dommages à l'environnement " (Radio Nederland - 14 avril 2004)

SLOVAQUIE

Ladislaw Kubig, rédacteur en Chef à Radio Slovaquie Internationale a été interviewé sur RVi, la radio internationale de la Flandre, suite aux lourdes menaces qui planent sur l'avenir des ondes courtes slovaques. Voici un condensé de l'entretien :
Les problèmes ont commencé en 2003 avec l'arrivée du directeur de la TV slovaque qui a déclaré qu'il n'aurait plus besoin des subventions d'état pour faire fonctionner la télévision de service public mais qu'il pourrait faire marcher les deux chaines avec les redevances et une petite partie de la publicité. Cela a beaucoup plu à l'Etat car cela faisait évidemment moins de dépenses, et quand le budget pour 2004 a été construit, la radio slovaque n'a bénéficié que d'une très petite partie de ce qu'elle avait reçu les années précédentes. Avant, les 5 chaînes nationales et RSI avaient 8 millions d'euros par an. En 2004, elles n'ont reçu que 2,5 millions d'euros. Sur ces 2.5 millons, rien n'était clairement prévu pour Radio Slovaquie Internationale. Le directeur de la radio a alors proposé la suppression des émetteurs qui coûtent cher. Le satellite et Internet resteraient utilisés. On cherche actuellement une nouvelle stratégie comme par exemple trouver des émetteurs OC ailleurs dans le monde pour des émissions de courte durée, stratégie qui pourrait s'avérer moins onéreuse. Mais les arguments financiers sont beaucoup plus importants que la propagation de l'image de la Slovaquie à l'étranger (entretien diffusé sur RVi, Bruxelles - 08 avril 2004)

DANEMARK

L'émetteur de 10 kW que la station World Music Radio (WMR) avait commandé est finalement arrivé au Danemark. On espère qu'il sera opérationnel dans quelques semaines. Les deux fréquences, 5815 et 15810 kHz, ont été enregistrées auprès des autorités compétentes. A part les ondes courtes, WMR sera également disponible dans le monde entier via Internet et localement au Danemark en FM (Radio Nederland - 12 avril 2004)

BULGARIE

Le président de Radio Free Europe / Radio Liberty, Thomas Dine, a souhaité la bienvenue à Radio New Europe, le successeur indépendant du service bulgare de Radio Free Europe, récemment fermé. Il a déclaré : " Radio Free Europe passe fièrement le flambeau à Radio New Europe, qui continuera à émettre des programmes librement et sans entrave dans la meilleure tradition de RFE/RL ". Thomas Dine sera présent en Bulgarie du 25 au 27 avril pour participer au lancement officiel de la nouvelle radio.
Placée sous la direction de Gueorgui Stoychev, qui était jusqu'en février le directeur du service bulgare de RFE, Radio New Europe reprendra des émissions populaires comme " Blitz " and " Studio Bulgaria ", emploiera de nombreuses personnes de l'ancienne équipe et émettra sur les anciennes fréquences de RFE dans 9 villes bulgares. Gueorgui Stoychev a déclaré : " nous reprendrons l'héritage de Radio Free Europe et nous continuerons sa mission. Nous avons changé le nom et les sources de financement, mais nous demeurons une fondation ne faisant pas de profit et nous sommes heureux de continuer à promouvoir les valeurs de la démocratie en offrant à notre auditoire, la même couverture des événements apportée au peuple bulgare depuis 50 ans ". Radio New Europe, qui n'est plus soutenue par RFE/RL, est financée par diverses organisations locales et internationales, par de la publicité et des partenariats (Radio Nederland - 09 avril 2004)

UKRAINE

L'ancien directeur de la station privée ukrainienne Radio Kontinent, Serhiy Sholokh, indique que la station sera de nouveau sur les ondes cet été, émettant en dehors du pays. La station de Kiev, qui relayait les programmes de plusieurs diffuseurs internationaux, avait été fermée par les autorités le 3 mars, et Serhiy Sholokh s'était enfuit à l'étranger, craignant pour sa sécurité. L'endroit où il se trouve est tenu secret. Il a expliqué à une agence de presse ukrainienne qu'il prévoit d'employer des ingénieurs et d'utiliser de la technologie avancée pour atteindre son objectif. Il a indiqué que " les autorités ukrainiennes n'auront rien à dire, et ce, quels que soient leurs désirs. La technologie aujourd'hui est si puissante et universelle que je pourrais même lancer une station depuis le Bangladesh " (Radio Nederland - 08 avril 2004)

SLOVAQUIE

En plus de l' adresse postale du directeur général de la Radio Slovaque que vous trouverez plus bas, voici également son adresse électronique : reznik@slovakradio.sk
(Sébastien Souici - 08 avril 2004)

SLOVAQUIE

Depuis septembre, la radio slovaque connaît des troubles avec notamment des licenciements, l'objectif étant d'assainir la gestion et de réduire les coûts. La radio a changé de statut le 01/01 pour devenir service public et non plus une administration de l'état. Des modifications structurelles s'en sont suivies. Un nouveau directeur des programmes a été nommé, responsable semble-t-il de la situation actuelle. Les détracteurs du service international se compteraient parlement mais également au sein de la radio slovaque. Mi mars 2004, le budget pour la poursuite des émissions jusqu'à la fin de l'année avait été alloué. Il y a 15 jours, une première rumeur d' une menace sur l'existence de RSI avait circulé, démentie le lendemain. Pourtant, le 1er avril, une réunion des responsables de sections avec le rédacteur en chef de Radio Slovaquie Internatioanle précisait ces menaces : le budget voté avait en fait été incorporé au budget général de la radio qui pouvait en disposer librement. Dans ce contexte, on annonçait que les ondes courtes étant trop onéreuses et ne touchant que peu d'auditeurs, elles seraient purement et simplement supprimées au 1er mai. Seuls Internet et WRN seraient utilisés pour transmettre les programmes (Radio Slovaquie Internationale - 05 avril 2004)

SUISSE

Radio Suisse Internationale a annoncé que son dernier programme en anglais sera diffusé le lundi 12 avril, soit plus tôt que prévu. Les émissions sont en cours de démantèlement depuis plusieurs années quand la station a annoncé la fin progressive des ondes courtes. A partir du 13 avril, et jusqu'à la fin du mois d'octobre 2004, les transmissions en anglais seront remplacées par de la musique. Le 31 octobre marquera la fin de Radio Suisse Internationale sur les ondes courtes dans toutes les langues dont le français (d'après une information de Radio Nederland - 05 avril 2004)

SLOVAQUIE

Il ressort que le message d'une possible suppression des ondes courtes a été également diffusé dans le programme en espagnol (source : DXLD du 04 avril). Mais à priori, aucune annonce dans les émissions en allemand et en anglais. Ces services seraient-ils épargnés ? Toujours est-il que l'explication par un poisson d'avril décalé ne tient plus beaucoup...

SLOVAQUIE

Fermeture de Radio Slovaquie Internationale ?
Entendu sur Radio Slovaquie le vendredi 2 et samedi 3 avril
" L'existence de Radio Slovaquie Internationale, dans son ensemble, est gravement menacée. Les dernières informations en notre possession : la suppression des ondes courtes sera effective à compter du 1er mai 2004. Aussi, nous nous permettons d'utiliser les ondes pour vous lancer le pressant appel de participer à ce qui aujourd'hui s'inscrit comme être une opération de sauvetage de notre station. Merci de vous mobiliser en adressant immédiatement un message de protestation à ceux qui ont le sort de notre existence entre leurs mains. Vous pouvez le faire par tous les moyens à votre disposition, notamment par courrier à l'adresse suivante : Monsieur le Directeur Général Jaroslav Reznik, Slovenskÿ Rozhlas, Mitna 1, P.O. Box 55, 81755 Bratislava, République Slovaque "
NDR : curieux message qui pourrait s'apparenter à un poisson d'avril à retardement (et à répétition). Il est exact que la situation est délicate à RSI, que l'on se demande depuis plusieurs mois ce qui va se passer et qu'il était prévu qu'on en sache un peu plus en avril. Toutefois, tout dernièrement, il a été répondu à un auditeur que le financement était assuré pour 2004. Quand on connaît la facétie qui anime l'équipe francophone et que l'on sait que régulièrement, les auditeurs se voient gentiment reprocher leur apathie, on peut se raisonnablement se demander s'il n'y a pas une " opération " là-dessous. Mais dans ce cas, pourquoi indiquer l'adresse du Directeur Général pour une plaisanterie ? Méfiance quand même !

LETTONIE

Radio Caroline diffusera un programme spécial sur 9290 kHz le dimanche 11 avril entre 0900 et 1100 TU. Cette émission coïncidera avec le 40ème anniversaire de la station. Cette fréquence est issue de l'émetteur letton situé à Ulbroka et d'une puissance de 100 kW. Cet émetteur a déjà été utilisé pour d'autres émissions de Caroline dans le passé (Mike Terry via Radio Nederland - 03 avril 2004)

FRANCE

Un nouveau préavis de grève a été déposé par le syndicat CGT des réalisateurs et techniciens de RFI pour le 7 avril, a annoncé hier (NDR : le 1er avril) un délégué syndical. Ce préavis, qui intervient à l'issue d'une grève "perlée " de 24 heures dans cette catégorie de personnel, vise à protester contre la situation du personnel en situation précaire (CDD). La grève de mercredi (NDR : le 30 avril), qui a pris fin hier à 7 h, portait sur la nouvelle organisation du travail à RFI à la suite du passage au numérique.
Les négociations entre la direction et les techniciens et réalisateurs se poursuivaient hier (NDR : le 1er avril) dans la journée " dans une atmosphère constructive ", selon la direction.
(Satellifax - 02 avril 2004)

ROYAUME UNI

Journaliste et écrivain américain d'origine britannique, Alistair Cooke est mort, mardi 30 mars, à New York. Il était âgé de 95 ans.
Il s'était rendu célèbre avec sa "Lettre d'Amérique" hebdomadaire qu'il tint pour la BBC pendant cinquante-huit ans, de 1946 au 20 février 2004, date de sa 2 869e chronique (Le Monde daté 7-8 mars).
Né le 20 novembre 1908 à Salford, près de Manchester, ce fils d'ouvrier métallurgiste et prêcheur méthodiste avait obtenu une bourse d'études à Cambridge. C'est là qu'il se passionna pour le théâtre et commença à écrire. C'est une bourse du Commonwealth qui lui permit, en 1932, de découvrir les Etats-Unis, qui deviendront sa grande passion, au point d'y émigrer en 1937 et d'en acquérir la nationalité en 1941. Lors de ce premier séjour, il se lia avec Charlie Chaplin.
De retour à Londres, Alistair Cooke fut critique cinématographique pour la BBC, mais, surtout, couvrit l'actualité britannique - et en particulier l'abdication du roi Edouard VIII - pour la chaîne américaine NBC. C'est après la fin de la seconde guerre mondiale que sa carrière prit vraiment son envol : chef correspondant du Manchester Guardian (devenu le Guardian) aux Etats-Unis, basé à New York, de 1945 à 1972, il convainquit aussi la BBC de lui donner une chronique hebdomadaire sur le pays qu'il connaissait si bien. Ce fut sa "Lettre d'Amérique", à l'origine prévue pour seulement treize semaines...
Aussi connu des Britanniques que des Américains grâce à cette chronique, mais également pour sa série sur la NBC, "Alistair Cooke's America" (1972), il participa à d'importants programmes culturels télévisés américains, écrivit des livres, tourna des films, joua du jazz et eut même l'honneur de prononcer le discours d'ouverture pour la célébration du 200e anniversaire du Congrès américain, en 1976, privilège seulement accordé, jusque-là, à La Fayette et Churchill.
Mais c'est surtout le style de ses "Lettres", scandées sur les ondes chaque semaine, pour des millions d'auditeurs, qui fit sa notoriété. Alistair Cooke était devenu une véritable institution. Refusant le style pompeux de lecteur de nouvelles tout comme celui d'éditorialiste - "Si vous avez une mission dans la vie, disait-il, ne soyez pas reporter mais évêque" -, il avait adopté un ton spontané, vivant. Pour lui, une chronique radio devait, comme une histoire à suspense, capter l'attention du début à la fin. Il l'écrivait donc méthodiquement, hésitations incluses, sur sa machine à écrire juste avant de l'enregistrer. Et puis, il y avait sa voix...
A la fois cynique et sentimental, Alistair Cooke a décrit l'Amérique jusque dans ses recoins, avec ses réticences face à la chasse aux sorcières du sénateur McCarthy, mais aussi son incompréhension face aux bouleversements de la société américaine durant la guerre du Vietnam et le mouvement des droits civiques. Il avait dit qu'il voulait mourir au micro. Il ne s'est trompé que de quelques semaines. (lemonde.fr via Eric Cordier dans http://fr.groups.yahoo.com/group/ondescourtes/ )


FRANCE


Nommée en novembre dernier directrice de la rédaction en français de RFI (en remplacement de Jérôme Bouvier), Geneviève Goetzinger a présenté hier matin (NDR : le 1er avril) à la presse la grille de printemps-été mise en place depuis dimanche dernier. Une grille résolument tournée vers l'Europe. Parmi les principales nouveautés, citons " Europe, mode d'emploi ", tous les jeudis à 19 h 40 (NDR : 1740 TU. Ce rendez-vous est proposé par l'équipe de RFI Soir et les spécialistes Europe de la rédaction pour accompagner l'élargissement de l'Union européenne. Une spéciale sera diffusée le 1er mai, a précisé Geneviève Goetzinger. La station proposera également le samedi à 8 h 40 (NDR : 0640 TU) " L'Européen de la semaine ", soit un portrait de la personnalité européenne de la semaine, politique, économique, culturelle ou sportive. Autres nouveautés, une revue de presse arabe par Alexandre Buccianti, le samedi à 18 h 50 (NDR : 1650 TU), et la revue de presse israélienne par Michel Paul, le dimanche à la même heure. Par ailleurs, RFI a lancé hier à Lisbonne une opération baptisée Les Forums de l'Europe, qui se déroulent une fois toutes les trois semaines dans une capitale européenne. Animés par un journaliste de RFI, ces forums se déroulent de manière informelle dans l'esprit " café philo " autour d'un thème. Chacun de ces forums fait l'objet de reprises à l'antenne dans le cadre d'émissions et de reportages sur le pays abordé. Suivront Budapest (22 avril), Berlin, Prague, Sofia et Vilnius. Enfin, Geneviève Goetzinger a évoqué un partenariat avec l'émission Arrêt sur images (France 5) qui portera sur l'actualité télévisuelle européenne via les correspondants de la station

FRANCE

Les émissions de Radio France Internationale ont été de nouveau perturbées mercredi (NDR : le 31/03/04) par une grève "perlée" des techniciens et des réalisateurs.Selon la direction, il y avait mercredi 27% de grévistes dans ces catégories de personnel, soit sept techniciens en grève sur 27 inscrits au tableau de service.Certaines émissions ont été remplacées par de la musique. Un préavis de grève de 24 heures avait été déposé afin d'obtenir l'embauche de personnel en situation de précarité, a déclaré Assia Khalid, déléguée du personnel. La grève est due en partie au passage de cette radio de service public de l'analogique au numérique, a-t-on appris auprès de la direction et de source syndicale. Cette opération de modernisation a notamment pour conséquence de créer une nouvelle catégorie d'employés, le "technicien chargé de réalisation (TCR)", qui remplace deux personnes, un réalisateur et un technicien, employées jusqu'ici pour réaliser une émission, selon les syndicats. Selon Assia Khalid, une quarantaine de postes pourraient être supprimés. Le SNRT-CGT exprime également des "doutes" sur les choix faits par la direction en matière de matériel technique. Le syndicat Force ouvrière est associé au syndicat CGT dans ce mouvement de grève "perlée", qui perturbe les émissions de RFI depuis le 5 mars. RFI avait déjà été été touchée du 11 au 18 février par une grève des journalistes de huit jours. (AFP, via site Internet du Monde via Sebastien Millot - 31 mars 2004)

FRANCE

La radio Superloustic, destinée aux enfants de moins de 12 ans, a été lancée hier (NDR : le 24 mars) sur la fréquence 999 kHz en ondes moyennes sur la bande AM, à Paris et sur toute l'Ile-de-France, douze ans après l'arrêt de sa diffusion nationale sur la bande FM. " Les enfants de Marseille et de toute la région sud pourront recevoir Superloustic sur 675 kHz dès le mois de mai ", a ajouté dans un communiqué la radio, qui " bénéficiera ainsi, avant l'été, d'une couverture de plus de 20 millions d'habitants ". Superloustic, qui a comme " partenaire-investisseur le groupe Bayard Presse ", a indiqué " se positionner clairement à la lisière de NRJ, de Fun et de Skyrock, comme la radio d'avant ". Selon le communiqué, le ministère de l'Education nationale, la Croix-Rouge française et Radio France Internationale (RFI) sont " partenaires officiels de Superloustic " (Satellifax - 25 mars 2004)

satemlifax 2503


RUSSIE

La chaîne russe internationale ORT International / Channel One Russia a commencé à émettre sur le deuxième transpondeur de Hot Bird (Eutelsat) à 13 Est. Présente dans le bouquet numérique de l'opérateur privé russe RTV sur 11 938 MHz (SR 27 500, FEC 3/4), la chaîne est également est également disponible sur le bouquet de GlobeCast sur 12 597 MHz (SR 27 500, FEC 3/4). Le signal est actuellement en clair sur les deux fréquences (Satellifax - 24 mars 2004)

VIETNAM

La Voix du Vietnam a débuté des émissions à destination de l'Afrique et du Moyen Orient. Pour le français, elles sont diffusées sur 7220 et sur 9550 kHz à 1630 et à 2100 TU. Toutefois, la réception en France est délicate.

CANADA

Radio Canada International a finalement conservé son émission en ukrainien qui sera diffusée jusqu'à fin octobre. Elle passe à 1530 TU sur 11935 et 15325 (RCI - 28 mars 2004)
NDR : ce changement de dernière minute est peut-être dû à la situation délicate des médias en Ukraine.

FRANCE

Depuis le 28 février à la mi-journée, Radio France Internationale diffuse un programme de musique ininterrompu. Grève ?

29/03/2004 : il s'agssait bien d'un mouvement de grève affectant certaines portions de programmation. La situation est redevenue normale peu après.

CANADA

Le 26 mars, Radio Canada International a lancé sa nouvelle programmation en portugais, spécialement destinée à un auditoire brésilien. " Nous sommes fiers de pouvoir offrir à nos auditeurs brésiliens une programmation créée spécialement pour eux et qui traitera de leurs problèmes sociaux, économiques et culturels " déclare Jean Larin, directeur de Radio Canada International. Le programme d'une demi-heure sera diffusé sur 300 émetteurs locaux en OM et FM au Brésil. Le programme sera également transmis sur les ondes courtes, mais uniquemen le vendredi, et le week-end via satellite et sur Internet (Radio Nederland - 25 mars 2004)

ETATS-UNIS

Avec la saison A04, VOA News Now, le programme anglais de la Voix de l'Amérique a été considérablement réduit, dans le cadre de contraintes budgétaires. La seule émission qui subsistait pour le continent américain et qui était diffusée deux heures par jour du lundi au vendredi a été supprimée. Seule demeurera l'émission VOA Special English pendant une demi-heure en semaine.

VOA News Now à destination de l'Afrique ne sera plus diffusé le week-end entre 0300 et 0600 TU. Le week-end, entre 0600 et 0700, il n'y aura plus que 2 fréquences contre 9 auparavant.

L'Europe ne sera plus une région cible pour News Now. L'émission matinale vers le Moyen Orient et l'Afrique passera de 3 heures à 2 heures par jour. L'émission du soir ne durera plus que 5 heures contre 6 auparavant. Le relais sur l'émetteur OM de Munich sur 1197 kHz ne sera plus utilisé. VOA News Now qui était transmis 2 heures par jour vers le Pacifique abandonnera cette région. De même, l'Asie du sud connaît également des réductions.
Avec toutes ces coupures, VOA News Now n'est plus diffusé que 18.5 heures en semaine et 17.5 heures le week-end. De nouvelles coupures sont prévues à la fin du mois d'octobre ; le programme passera alors à 14 heures par jour. (Radio Nederland - 24 mars 2004)

RUSSIE


La Voix de la Russie a débuté des émissions vers les états de la CEI (Communauté des Etats Indépendants) à la fin du mois de mars. Le service diffusera 11 heures par jour de programmes en direct, entre 0900 et 2000 TU pour l'Ukraine, la Moldavie, le Belarus, les régions d'Asie Centrale, les états baltes et le Caucase. On utilisera les ondes moyennes et courtes ainsi que la FM en Crimée. Deux heures seront consacrées à des programmes d'information. Le reste comprendra des émissions pré-enregistrées avec toutefois un bulletin d'informations au début de chaque heure. Des nouvelles régionales seront diffusées toutes les demi-heures (Radio Nederland (extrait) - 23 mars 2004)

 

BELGIQUE

Pour la nouvelle saison A04, RTBF International connaîtra une réduction dans la durée de ses émissions. Alors que les programmes commençaient jusqu'ici à 5h00 heure de Bruxelles du lundi au vendredi et 6h30 le week-end, les émissions débuteront désormais à 7h00 heure de Bruxelles, soit 0500 TU, et ceci tous les jours. En revanche, on note une simplification dans le nouvel horaire, lequel était jusqu'ici assez alambiqué (grille de RTBF International)

SOUDAN / ETATS-UNIS

Une nouvelle station de radio avait commencé à émettre dans le sud du Soudan déjà en 2003, mais sa renommée a augmenté récemment, bien en dehors du pays. Radio Peace est une station chrétienne émettant dans une région contrôlée par l'Armée de Libération du Peuple Soudanais, un mouvement qui s'est battu pour l'autonomie du Sud-Soudan. Radio Peace transmet 4 heures par jours des programmes religieux en 6 langues (NDR : ananglais et en 5 langues locales). D'une puissance de 1 kW, la station couvre approximativement le tiers du pays sur 4750 kHz. Plusieurs organisations missionnaires semblent avoir pris part dans ce projet. La station avait été rapportée pour la première fois le 30 décembre au Royaume-Uni. Radio Peace a été implantée par l'organisation Persecution Project Foundation (PPF) et peut être contactée à l'adresse Persecution Project Foundation, BP 1327, Culpeper, VA 22701-6327, Etats-Unis (Dxing.info - 12 mars 2004)

REPUBLIQUE TCHEQUE

Le site Internet de Radio Prague reçoit plus de 300.000 visites par mois (Radio Prague - 16 mars 2004)

SLOVAQUIE

Une nouvelle réduction de la puissance des émetteurs interviendra au 1er avril 2004. La puissance passera de 200 kW à 150 kW. Il est à noter que le 1er novembre 2003, on était déjà passé de 250 kW à 200 kW (Radio Slovaquie Internationale - 21 mars 2004)

COREE DU SUD

La KBS est actuellement en cours de réorganisation. Radio Corée Internationale, qui faisait partie de la branche KBS-Radio a été déplacée dans une autre partie de l'organigramme de sa maison mère. Elle est dorénavant rattachée au Global Center qui regroupe tout ce qui concerne les relations internationales extérieures de la KBS. Suite à ces réorganisations, Radio Corée Internationale pourrait changer de nom et s'appeler par exemple KBS-World. Par ailleurs, le site Internet de la station va faire peau neuve et proposera notamment encore plus d'audio (Radio Corée Internationale - 14 mars 2004)

CHINE

Reporters Sans Frontières a condamné la censure de plus en plus importante contre l'Internet en Chine, alors que les accès aux versions chinoises des sites du Wall Steet Journal et de la Deutsche Welle sont bloqués depuis le 5 mars, date de l'ouverture du Congrès National du Peuple. Les utilisateurs sont automatiquement redirigés sur un moteur de recherche chinois. Les deux sites ont déjà été bloqués dans le passé, mais seulement de façon temporaire (Radio Nederland - 15 mars 2004)

ROUMANIE

Deux radios internationales, à savoir "La Roumanie en direct" et "Ponts radiophoniques", émettront depuis Bucarest à partir du 28 mars prochain. "La Roumanie en direct" s'adresse notamment aux roumains vivant à l'étranger. "Ponts radiophoniques" émettra dans les principales langues, à savoir français, anglais, allemand, russe, ainsi qu'à l'intention des auditeurs des espaces arabe, chinois, espagnol, italien, ukrainien et serbe. Aux termes d'une décision du Conseil d'Administration de la Société Roumaine de Radiodiffusion, les services magyar, bulgare, turc, grec et portugais cesseront d'émettre à compter du 28 mars. Un document élaboré par le Président Directeur Général de la Société Roumaine de Radiodiffusion montre que la restructuration des programmes pour l'étranger a été déterminée par le nouveau contexte international, qui se caractérise par les évolutions liées à la fin de la guerre froide et à la réunification de l'Europe. "La communauté européenne de médias, dit PDG, présuppose la renonciation à certains des anciens programmes et structures, et impose de promouvoir de nouvelles formes de coopération en la matière". Les deux chaînes internationales roumaines diversifieront leurs formules de transmission des informations, ajoutant à l'usage des émetteurs en ondes courtes l'utilisation de World Radio Network et la diffusion en ondes moyennes et en FM dans les zones cible, le développement du système d'émissions en duplex, ainsi que la diffusion d'infos et de programmes audio et écrits sur Internet. Les réalisateurs des programmes de Radio Roumanie Internationale qui seront supprimés s'adresseront aux Roumains, sur les chaînes publiques de Roumanie, pour parler des pays dont ils connaissent la langue, ils seront des correspondants ou envoyés spéciaux de la Société Roumaine de Radiodiffusion dans ces pays (Radio Roumanie Internationale - 10 mars 2004)

SATELLITE

En décembre 2003 a disparu également REE (Radio Exterior de Espana) sans autre explication. REE était disponible peu après le démarrage des émissions sur WS. NGOMA n'est plus disponible du tout (même en payant) sur le faisceau ouest d'Afristar. Effectivement il y a de plus en plus de stations qui sont cryptées; actuelle- ment, si quelqu'un veut s'abonner (via WS Londres) à NPR (National Public Radio) + Radio Caroline, il lui en coûtera GBP 62.87 (soit 91,50 Euros = ~ 600 Francs) par an!!! Personne ne sait pour le moment combien de stations seront codées à partir de mai 2004 et commercialisées par "package"..... En Inde, TOUTES les stations sur AsiaStar sont maintenant cryptées, donc payantes! (Karl Michel - 09 mars 2004)

 

UKRAINE

Le chef du Conseil national Ukrainien pour la Radio et la Télévision, Borys Kholod, a déclaré que la fermeture de Radio Kontynent n'avait rien à voir avec une décision politique. Selon lui, la station a vu sa license révoquée en 1999, principalement en raison de problèmes financiers (...).
La station avait été forcée de quitter les ondes le 3 mars après avoir tenté de rediffuser les programmes de la station américaine Radio Liberty. Radio Kontynent a fait appel à la Cour Européenne des Droits de l'Homme. Selon la loi, la station n'aurait pas dû fermer avant que ne se prononce la Cour Européenne, ont estimé des experts (Hromadske Radio via UANewswire, via Radio Nederland - 08 mars 2004)

RUSSIE

Le ministre de la presse, de la radio et de la télévision de la Fédération Russe a annoncé le 25 février que World Radio Network, le diffuseur international basé à Londres, s'est vu délivrer une license pour émettre en OM à Moscou sur 738 kHz.
La station commencera à émettre dans les prochains mois et diffusera des programmes en russe de producteurs internationaux et locaux qui n'étaient pas encore présents sur Moscou.
WRN diffuse déjà un service sur satellite et Internet nommé " WRN Russkij " qui retransmet les programmes de plusieurs diffuseurs bénéficiant d'accords de retransmission avec des stations locales dans d'autres villes russes et dans la CEI
Karl Miosga, directeur de WRN a déclaré : " C'est un magnifique accomplissement pour World Radio Network. Nous sommes heureux de bénéficier d'une license pour émetteur à Moscou sur 738 kHz. WRN offrira aux auditeurs un large choix de programmes locaux et internationaux ". WRN annoncera dans quelques mois les détails de la programmation ainsi que la date de lancement (Radio Nederland - 10 mars 2004)

RUSSIE / FRANCE

Le 14 mars, la Russie élira son président.
A cette occasion, RFI en partenariat avec ARTE vous invite dès le 9 mars à retrouver les émissions spéciales :
Sur RFI :
Les 9, 10 11 et 15 mars, à 1900 TU, dans RFI Soir

Mardi 9 mars : invitées : Héléna Tregubova, journaliste russe auteur "Des petits secrets du Kremlin" (russophone traduite par Galia Ackerman) et Hélène Blanc pour son nouveau livre sur le Kremlin.

Mercredi 10 mars : reportage de Jean-Frédéric Saumont, correspondant de RFI à Moscou, sur la province russe.

Jeudi 11 mars : invitée : Anne Nivat pour son dernier livre sur Poutine et la Tchétchénie Puis : reportage "portrait de Pourtine" de Jean-Frédéric Saumont (RFI).

Lundi 15 mars : débat sur les résultats des élections avec Jean-Frédéric Saumont (RFI) et Vladimir Fédérowski, ancien conseiller de Gorbatchov. (site de RFI via Guy Vanoverbeke sur

http://fr.groups.yahoo.com/group/ondescourtes/ - 08 mars 2004)


UKRAINE / ETATS-UNIS

La liberté des médias s'est considérablement dégradée en Ukraine ces dernières semaines. Radio Dovira avait cessé de retransmettre le 17 février les émissions de Radio Liberty (la station financée par le Congrès américain), officiellement pour des raisons financières, alors que le directeur de Dovira venait d'être remplacé par un proche du président Koutchma. Une autre station, Radio Kontynent, avait alors décidé de reprendre les émissions de Radio Liberty, mais sa fréquence de 100.9 FM avait été brouillée, immédiatement la décision annoncée. Plusieurs sources ont indiqué que le brouillage provenait de la tour du centre d'émission de la radio-télévision ukrainienne à Kiev. Les autorités ont déclaré ne plus avoir de matériel de brouillage depuis 1993 et que ces interférences provenaient d'ailleurs, peut-être des radio-taxis. Le directeur de Radio Kontynent (qui rediffuse également les émissions de la BBC, de la VOA et de la Deutsche Welle) a déclaré qu'il avait reçu des menaces juste après avoir annoncé la reprise des émissions de Radio Liberty. Il s'est enfui et a quitté le pays, indiquant qu'il ne reviendrait que si le président ukrainien lui garantissait sa sécurité. Le 3 mars, la station a cessé ses émissions, son matériel ayant été confisqué par la police. Le directeur de Kontynent espère pouvoir reprendre les émissions avant les présidentielles d'octobre, et ceci même depuis sa retraite en Europe de l'Ouest où il espère l'appui de l'Union Européenne (BBCM via DXLD - 03 mars 2004)

Le 5 mars, les Etats-Unis ont dénoncé avec force les atteintes à la liberté de la presse et les "meurtres", "disparitions" ou "morts suspectes" de journalistes ces dernières années en Ukraine.
"La question des morts suspectes de journalistes en Ukraine de même que le silence imposé de manière répétée à des médias libres dans ce pays est un sujet de grave préoccupation pour les Etats-Unis", a déclaré un porte-parole du département d'Etat, Adam Ereli.
"Un certain nombre de responsables politiques de premier plan, y compris le président de la commission des médias du Parlement ukrainien, Mykola Tomenko, ont demandé une enquête complète sur ce sujet, et les Etats-Unis soutiennent cet appel", a-t-il ajouté.
M. Ereli a relevé plusieurs cas de "meurtres", comme ceux du journaliste Guéorgui Gongadzé en 2000, du directeur d'une station de télévision Ihor Alexandrov en 2001, ou le journaliste Volodymyr Karatchevtsev, "tué" en 2003, "ainsi que d'autres".
A la lumière de cette série il a fait part des inquiétudes de Washington sur les circonstances de la mort récente du responsable d'une radio, Heorhii Chechek, décédé dans un accident de voiture, tout en reconnaissant que tous les faits n'étant pas encore établis "il était un peu tôt pour spéculer".
"En plus des harcèlements, intimidations et violences contre les journalistes, il y a également des rapports persistants sur des directives de l'administration présidentielle à la presse pour lui dire comment couvrir les événements", a-t-il déploré.
Les Etats-Unis avaient déjà réclamé jeudi la reprise des émissions d'une radio ukrainienne, Radio Continent, qui reprenait des émissions du service ukrainien de Radio Free Europe/Radio Liberty (RFE/RL), une radio publique américaine. (AFP via www.voila.fr - 06 mars 2004)

ALASKA

A compter du 28 mars, KNLS émettra en anglais de 0800 à 0900 TU sur 11765 et de 1300 à 1400 TU sur 11870 kHz (Alan Pennington via DXLD - 05 mars 2004)

MEXIQUE

L'IMER (NDR : l'Institut MExicain de la Radio) a décidé de fermer Radio México

Internacional sur ondes courtes, en raison des coûts importants de rénovation des émetteurs mais aussi parce que les ondes courtes sont passées de mode. Néanmoins, l'IMER va investir plus sur l'Internet et proposera l'ensemble de ses stations sur le web. (Glenn Hauser, DXLD - 05 mars 2004)
NDR : il y a encore quelques mois, Radio México Internacional émettait en français, mais il était quasiment impossible de recevoir le programme.

SOMALIE

Radio Shabele à Mogadishu a commencé à émettre sur les ondes courtes sur 6961 kHz. Auparavant, la station, lancée en 2002, diffusait uniquement sur 101.5 MHz FM. Il existe une autre station FM avec le même nom et le même propriétaire, mais elle est située à Merca, la capitale de la région du bas Shabele. Radio Shabele a pour objectif de promouvoir la stabilité et la démocratie et se décrit elle-même comme une station indépendante dans un pays ravagé par les guerres de clans. Elle diffuse 13 heures par jour, entre 0400 et 0600 TU et entre 1000 et 2100 TU. Le nouvel émetteur a été rapporté pour la première fois au Kenya. Plus tard, elle a été entendue en Finlande, le 25 février. On peut contacter la station à radio@shabele.com ou au numéro de téléphone+252-5-933111 / +252-1-227733 ou parfax au +252-1-659699 (Dxing.info - 25 février 2004)

FRANCE

Une grève "perlée" des techniciens de Radio France-Internationale (RFI) a interrompu les programmes durant deux heures vendredi soir (NDR : le 5 mars) , a-t-on appris auprès de la présidence de la radio.
Les techniciens, qui protestent contre les changements introduits par la numérisation de la radio, un chantier en cours depuis deux ans et demi, ont prévu de renouveler ces interruptions, a-t-on indiqué de même source. Des négociations sont en cours avec la direction.
Aucun responsable syndical de RFI n'était joignable ce jour. (AFP via www.voila.fr - 05 mars 2004)

FRANCE

Le 1er mars, la radio RNT (Radio Nouveaux Talents) du groupe Bolloré a commencé officiellement à émettre en ondes moyennes à Paris (1575 kHz) à partir du site TDF de Meudon. Présidée par Céline Merle-Béral, RNT fait partie des six projets de stations sélectionnés sur la bande AM à Paris par le CSA. " Le programme est à ce jour à dominante musicale avec quelques micro-trottoirs ", a indiqué la PDG Céline Merle-Béral, annonçant " une montée en puissance progressive avec la mise en place d'émissions en avril pour aboutir à une véritable grille en septembre ". " L'objectif est de découvrir de nouveaux talents dans différents registres tels que la chanson, le théâtre, la comédie, la gastronomie, le sport, l'écriture... via une programmation tout public majoritairement en mode parlé, associant divertissement et jeux, a-t-elle précisé. Nous mettons en place des partenariats avec des structures qui nous orienteront vers de jeunes profils. " Au-delà de la découverte de talents, l'ambition de la station est de jouer un rôle de tremplin en permettant aux lauréats de sortir un disque ou d'être édité...
Par ailleurs, " l'ambition de RNT est de créer des passerelles et des synergies avec Direct 8, la future télévision numérique terrestre du groupe Bolloré, a-t-elle souligné. La station ne prévoit pas de régie publicitaire pour l'heure. Nous sommes en réflexion avec les nouveaux entrants de l'AM. " Quant à la qualité de réception actuelle, Céline Merle-Béral souligne " croire en l'AM en raison de l'arrivée de la DRM dans quelques mois ".
Le directeur de l'antenne et des programmes est Eric Kayzer ; le directeur technique est Bertrand Beuf. A noter que RNT sera diffusée sur Internet dans un mois à l'adresse www.radiont.com .
Par ailleurs, les stations Ciel AM (projet de Frank Sadia) et la Radio de la Mer (projet de Jean-Michel Brosseau) commenceront à émettre simultanément fin mars-début avril à partir du site de Montreuil avec le diffuseur ID Cast.
Les trois autres radios autorisées en AM sont : Superloustic, Radio Livre Télérama et La Radio du Temps Libre (Satellifax - 03 mars 2004).

ETATS-UNIS

La station WSHB - qui diffusait les émissions religieuses Le Héraut de la Science Chrétienne - a terminé ses transmissions dans la matinée du 1er mars. Elle émettait depuis la Caroline du Sud. L'organisme religieux a indiqué que les émissions se poursuivraient en local en AM ou en FM. Elles seront audibles notamment sur Cotonou (Bénin), Kinshasa, Lumumbashi, Tshikapa (RD Congo), Pointe-Noire, Brazaville (Congo) et sur Miami (Etats-Unis). Elles seront également disponibles sur Internet (www.churchofchristscientist.org ). La Société d'Edition de la Science Chrétienne a indiqué que ces émissions, présentes sur les ondes courtes depuis mars 1989, avaient apporté réconfort et guérison, affermi la foi et éclairé la compréhension. Elle demande aux auditeurs et aux groupes d'étudiants de la Science Chrétienne de se manifester dans le cas où ils connaîtraient une station de radio susceptible de retransmettre les émissions et s'ils peuvent en assumer les coûts.

CHINE / ALBANIE

Depuis le 1er mars, Radio Chine Internationale diffuse en anglais 2 heures par jour en AM pour les auditeurs en Europe de l'est. L'émission a lieu entre 0700 et 0900 TU sur 1395, depuis un émetteur en Albanie (Radio Nederland - 26 février 2004)
Il s'agit d'un retour aux sources puisque Radio Pékin (ex Radio Chine Internationale) a émis depuis cet émetteur jusqu'en 1978, date de la rupture entre les deux pays (Kai Ludwig, via DXLD - 26 février 2004)
Par ailleurs le service bulgare devait également commencer à émettre au 1er mars entre 1700 et 1800 TU sur 1458 kHz, émetteur situé aussi en Albanie (Rumen Pankov, BC-DX, via DXLD - 26 février 2004)
Enfin, le service italien de Radio Chine Internationale devait lui aussi débuter une émission sur 1458 kHz, toujours depuis l'Albanie entre 1800 et 1900 TU, le 1er mars (Nino Marabello, HCDX - 29 février 2004)
NDR : le 1er mars, aucune de ces transmissions en ondes moyennes n'a été entendue dans le centre de la France. Sunrise Radio (1458 kHz) et Radio Gold (1395 kHz) occuppaient les fréquences.

ETATS-UNIS

La Voix de l'Amérique a annoncé que ses émissions en ukrainien ne seraient finalement pas réduites de moitié. Le service devait passer de 2 heures à une heure par jour à compter du mois de mars, mais la décision a été annulée. La VOA est prête à faire le nécessaire pour que " des millions d'ukrainiens puissent continuer à recevoir des informations de qualité "
De nombreux et importants médias ukrainiens de sensibilité diverse ainsi que des politiciens avaient exprimé leur préoccupation devant les propositions initiales de la VOA Kim Elliott, via DXLD - 26 février 2004)

PAYS-BAS

Arrow Classic Rock est devenue Arrow Rock Radio. La station émet toujours 24 heures sur 24 sur 675 kHz depuis Lopik.
Radio 10 Gold, qui émettait de 0500 à 1900 TU sur 1395 kHz, émet désormais de 2200 à 1900 TU. La station reste silencieuse de 1900 h à 2200 h pour laisser la place à Trans World Radio qui utilise cette fréquence depuis l'Albanie pendant ce créneau horaire. Par ailleurs, Radio 10 Gold est présente 24 heures sur 24 sur le satellite Astra 19,2 est, fréquence 12574 MHz, polarisation horizontale, SR : 27500, ainsi que sur internet et sur le câble au Pays-Bas.
Radio Seagull, qui a émis épisodiquement en ondes courtes à partir du centre émetteur de Riga en Lettonie, vient d'obtenir une licence au Pays-Bas. La station prévoit d'être sur les ondes à partir du mois d'Avril sur 1602 kHz, avec une puissance de 1 kW. Depuis le 1er février, Radio Seagull peut être écoutée chaque soir de 1900 à 0100 TU sur le satellite Eurobird 1 28,5 est, fréquence 11585 MHz, polarisation horizontale, SR : 27500. Durant la journée, ce canal est utilisé par Apple FM. (Michel Morisse - 25 février 2004)

CHINE

Radio Chine Internationale prévoit d'augmenter les émissions en ourdou de une heure à trois heures par jour d'ici trois mois. Il y aura une heure le matin, une heure dans l'après-midi et une heure le soir. Le service ourdou est de plus en plus populaire grâce à ses informations et à ses magazines (Paknews.com via Radio Nederland - 23 février 2004)

 

ETATS-UNIS / UKRAINE

L'ancienne secrétaire d'Etat américaine Madeleine Albright a qualifié à Kiev de "grande erreur" la suppression du service ukrainien de Radio Free Europe/Radio Liberty des ondes FM, alors que le président de RFE/RL s'en est à nouveau pris au régime ukrainien.
"Il s'agit d'une grande erreur", a déclaré Mme Albright, en visite dans la capitale ukrainienne dans le cadre d'une conférence internationale sur "l'Ukraine dans l'Europe et dans le monde".
"La liberté de la presse joue un rôle important pour renforcer tous les aspects de la démocratie", a-t-elle ajouté, citée par l'agence Interfax.
Radio Svoboda, l'antenne ukrainienne de RFE/RL, n'émet plus sur les ondes FM en Ukraine depuis le 17 février, suite à une décision de la radio privée Dovira de cesser sa collaboration avec RFE/RL, officiellement pour des raisons financières.
Thomas Dine, le président de RFE/RL, la radio financée par le Congrès américain et basée à Prague, a cependant réaffirmé vendredi à la presse qu'"il ne s'agissait pas d'un conflit commercial, mais d'un conflit politique".
Il a accusé les dirigeants ukrainiens de maintenir l'Ukraine "dans l'isolement international" et de vouloir "contrôler les médias pour que la population ukrainienne ne sache pas ce qui se passe vraiment dans son pays sur le plan économique ou politique, comme à l'époque soviétique".
L'ancien président tchèque Vaclav Havel s'est pour sa part dit "écoeuré", par la fin de la retransmission sur les ondes FM de Radio Svoboda, désormais diffusée sur les ondes courtes comme à l'époque de l'URSS (AFP via www.woila.fr - 22 février 2004)

ROUMANIE

Message de Radio Roumaine Internationale :
La nouvelle est tombée: à partir du 28 mars, malheureusement, 5 services de RRI seront supprimés, à savoir les émissions en bulgare, grec, hongrois, portugais et turc. Nos collègues qui travaillent dans ces services se verront attribuer d'autres emplois dans la Maison de la Radio. Il restera une personne par service pour alimenter notre site Internet en informations dans ces langues. La communication avec les auditeurs de ces espaces sera préservée par des émissions en duplex de RRA (NDR : Radio România Actualitati ?)avec les radios partenaires des pays en question. Le service français n'est pas menacé. (Radio Roumanie Internationale - 20 février 2004)

FRANCE / IRAQ

RFI émet depuis le 16 février en français à Bagdad sur la bande FM. Le groupe était déjà présent via RMC MO, définie par RFI comme la " première radio française internationale de langue arabe ", diffusée depuis juillet 2003 à Bagdad et depuis novembre 2003 à Bassorah. RFI a également annoncé qu'elle devrait obtenir " très prochainement " une nouvelle fréquence FM pour RMC MO, à Mossoul, " la troisième ville du pays ". (Satellifax - 20 février 2004)

 

ETATS-UNIS / UKRAINE

L'ancien président tchèque Vaclav Havel s'est dit "écoeuré", par la fin de la retransmission sur les ondes FM en Ukraine du service ukrainien de Radio Free Europe/Radio Liberty (RFE/RL), qui est désormais diffusé sur les ondes courtes comme à l'époque soviétique.
La radio privée Dovira a informé le 11 février l'antenne ukrainienne de RFE/RL qu'elle cesserait de retransmettre à partir du 17 février ses émissions dans le cadre d'une restructuration de ses programmes jugée nécessaire en raison d'une baisse de son audience et de ses finances.
"Je suis écoeuré par cette décision. Bien qu'elle se cache derrière des intérêts d'ordre commercial, son mobile principal est une restriction de la pluralité des sources d'information", a estimé devant la presse l'ancien dissident, élu président après la chute du communisme à Prague en 1989.
Financée par le Congrès américain, RFE/RL est basée depuis 1995 à Prague. Sa direction a indiqué avoir été contactée par des centaines d'auditeurs ukrainiens protestant contre la perte des fréquences de Dovira.
Thomas Dine, le président de RFE/RL, a dénoncé mardi une "action politique dirigée contre la liberté de parole et de la presse". Il a accusé les dirigeants ukrainiens de vouloir contrôler les médias, comme à l'époque soviétique.
RFE/RL estime que l'affaire est liée à une prise de contrôle des médias en prévision de l'élection présidentielle en Ukraine, prévue fin octobre. La station radiophonique juge aussi illégale la rupture du contrat par Dovira sans un préavis d'un mois.
Depuis fin janvier, Dovira est dirigée par le journaliste et homme d'affaires Serhiy Kytchyhine, un proche du tout-puissant chef de l'administration présidentielle Viktor Medvedtchouk.
Vaclav Havel, 67 ans, a également affirmé qu'il ne ne pourrait pas participer, pour des raisons de santé, à une conférence internationale "Ukraine dans l'Europe et dans le monde", prévue le week-end des 21 et 22 février à Kiev. (AFP via www.voila.fr - 20 février 2004)

FRANCE

La grève à Radio France Internationale prend fin ce mercredi 18 février à minuit (NDR : 2300 TU). La reprise a été votée à 80 voix. 4 personnes ont voté contre et une dizaine se sont abstenues (RFI - 18 février 2004)

LETTONIE / ROYAUME-UNI

European Music Radio sera présente sur les ondes le dimanche 22 février à 1400 TU sur 9290 kHz (EMR via HCDX - 17 février 2004)

FRANCE

Les journalistes en grève de Radio France Internationale (RFI) ont indiqué mercredi en milieu de journée qu'ils s'apprêtaient à examiner de "nouvelles propositions" de la direction et à se déterminer sur la poursuite du mouvement entamé le 11 février pour des raisons salariales.
De son côté, Patrice Cavelier, Directeur délégué chargé des ressources humaines, a estimé qu'il ne s'agissait pas de "nouvelles propositions" mais de simples "modifications cosmétiques" apportées au texte rejeté mardi par les grévistes, qui ont fait l'objet d'une rencontre mercredi matin avec l'intersyndicale (CGT, SNJ, CFDT).
Selon le nouveau texte, dont l'AFP a eu copie, les modifications portent notamment sur l'examen de la situation des pigistes.
Selon Elisa Drago, déléguée CGT et membre de l'intersyndicale, ces propositions soulignent que le "dispositif salarial complémentaire" proposé par la direction ne sera pas une "prime exceptionnelle", mais qu'il aura un caractère "pérenne".
Au cours de l'assemblée générale, qui devait débuter à 14h00 (NDR : 1300TU ce 18 février) à la Maison de la Radio à Paris, les journalistes devaient se prononcer sur la poursuite de la grève.
La grève à RFI a débuté le 11 février, dans la foulée de celle qu'avait entamée le 27 janvier les journalistes de Radio France, qui demandaient une revalorisation de leurs salaires.
La grève de Radio france, qui a duré 18 jours, s'est achevée le 13 février par la signature d'un protocole d'accord sur la revalorisation des salaires.
"Nous ne voulons plus être la troisième roue du carrosse" dans l'audiovisuel public, souligne Elisa Drago.
"Nous voulons dire à nos tutelles (le ministère des Affaires étrangères et celui de la Culture et de la Communication) que nous existons et qu'il faut tenir compte de nous", ajoute-t-elle.
(AFP via www.voila.fr - 18 février 2004)

GREVE A RFI : Jean-Paul Cluzel entend rester maître des fondamentaux de l'entreprise
Réunis hier en assemblée générale, les syndicats de journalistes de RFI ont amendé de façon importante l'accord proposé par la direction et ont décidé à une majorité de 80 votes sur 83 votants de prolonger de 24 h la grève qu'ils observent depuis le 11 février. Le protocole prévoit pour les journalistes une prime exceptionnelle de 850 bruts, qui s'inscrit dans le budget 2004 et qui sera versée en deux fois. A partir de 2005, le protocole prévoit la mise en place d'un dispositif salarial complémentaire à négocier en deux phases : l'une au printemps 2004 qui sera soumise aux ministères de tutelle de RFI, l'autre à l'automne 2004, soit après la communication au Parlement du projet de loi de finance pour 2005.
Catherine Rolland, déléguée CGT, a estimé qu'il y avait " énormément de choses à revoir ", tandis que l'intersyndicale CGT, SNJ, CFDT jugeait " suicidaire " de présenter ces propositions comme une avancée. " Ce protocole ne résout pas la question des disparités entre nos salaires et ceux des autres entreprises de l'audiovisuel public. Nous voulons que le texte précise que les négociations porteront sur une augmentation collective ", indique un gréviste.

Bien que refusé par l'assemblée générale, le protocole d'accord reste, selon le pdg de RFI, " ouvert à la signature ".
" Cet accord est en tout point comparable à celui qui a été signé chez Radio France ", nous a indiqué Jean-Paul Cluzel. " Il propose d'ouvrir des négociations sur des critères qui prennent en compte des promotions individuelles et les carrières. En revanche, je ne retournerai pas à la négociation sur des sujets que certains revendiquent comme la disparité, les mesures en points d'indice qui introduisent pour les journalistes des mécanismes de grille qui existent chez les techniciens, ou encore des mesures sur la notion de précarité, alors que nous sommes la société de service public où le taux de précarité est le plus faible ", a-t-il ajouté.
D'une manière plus générale, Jean-Paul Cluzel s'insurge contre l'attitude de certains grévistes qui refusent de sortir de la grève alors qu'un accord qu'il qualifie de " bon accord " a pu être trouvé. " Cette culture de la grève est incompréhensible pour les auditeurs et donne de l'eau au moulin de ceux qui veulent attaquer nos conventions collectives et mettre à mal le service public. Il s'agit de comportements irresponsables et irréalistes et je suis surpris que certains ne s'en rendent pas compte. Nous ne sommes pas en cogestion. C'est au chef d'entreprise et à lui seul de savoir jusqu'où on peut aller. C'est donc à moi de juger des équilibres fondamentaux de l'entreprise ", nous a précisé le président de RFI. (Satellifax - 18 février 2004)

ETATS-UNIS / HONGRIE

Suite à la décision de Radio Dovira (Ukraine) de cesser les retransmissions des programme de Radio Liberty (NDR : cf information plus bas), la station américaine est dorénavant présente via l' émetteur OM de Marcali - Hongrie entre 1800 et 1900 TU et entre 2000 et 2100 TU. L'émetteur de 500 kW fonctionne sur 1188 kHz (Alexander Egorov, open_dx sur Yahoo !, Bernd Trutenau, Medium Wave Circle via Radio Nederland - 17 février 2004)

FRANCE

Le protocole d'accord proposé aux syndicats de journalistes et négocié avec eux dans la soirée de lundi "reste ouvert à la signature", a déclaré mardi le Pdg de Radio France InternationaleJean-Paul Cluzel à l'AFP.
M. Cluzel a souligné que cet accord était "en tout point comparable à celui qui a été signé à Radio France" le 13 février et qui a mis fin à une grève de 18 jours observée par les journalistes de l'entreprise pour obtenir la revalorisation de leurs salaires.
De leur côté, les syndicats de journalistes de RFI ont amendé de façon importante l'accord proposé par la direction à l'occasion d'une assemblée générale mardi après-midi et décidé de prolonger de 24 heures la grève (NDR : jusqu'à mercredi en début d'après midi) qu'ils observent depuis le 11 février.
"Les trois points soulevés par les grévistes sont clairement en dehors de l'épure", a estimé M. Cluzel, à propos des points sur lesquels les grévistes souhaitent une révision du texte, et qui porte notamment sur les journalistes en situation de précarité (CDD, pigistes) et sur la retraite des journalistes d'origine étrangère.
M. Cluzel a précisé que le refus de la direction de revenir sur le protocole proposé serait signifié aux délégués des grévistes à l'occasion d'une rencontre qui était prévue entre eux et la direction mardi après-midi.
"Je ne vais pas changer de position", a encore affirmé M. Cluzel, en assurant qu'il prenait "avec beaucoup de calme" la décision de l'assemblée générale de poursuivre la grève.
"J'espère que le bon sens prévaudra", a-t-il ajouté.
Tout en soulignant que le mouvement de grève le gêne "profondément" vis-à-vis des auditeurs, et en particulier des auditeurs africains "pour qui RFI est souvent la seule source d'information", il estime que l'antenne est "de moins en moins perturbée" par le mouvement de grève. (AFP via www.voila.fr - 17 février 2004)

ETATS-UNIS / UKRAINE

Le service ukrainien de Radio Free Europe/Radio Liberty n'était plus retransmis mardi (NDR : le 17/02) sur les ondes FM en Ukraine après la décision d'une radio ukrainienne de cesser sa collaboration avec RFE/RL, qui est désormais diffusée sur les ondes courtes comme à l'époque soviétique.
La radio privée Dovira avait informé le 11 février dernier Radio Svoboda, l'antenne ukrainienne de RFE/RL, qu'elle cesserait de retransmettre à partir du 17 février ses émissions dans le cadre d'une restructuration de ses programmes jugée nécessaire en raison d'une baisse de son audience et de ses finances.
Thomas Dine, le président de RFE/RL, une radio financée par le Congrès américain et basée à Prague, avait aussitôt dénoncé une "action politique dirigée contre la liberté de parole et de la presse", accusant les dirigeants ukrainiens de vouloir contrôler les médias comme à l'époque soviétique.
Radio Svoboda estime pour sa part que cette affaire est liée à une prise de contrôle des médias en prévision de l'élection présidentielle fin octobre. Elle juge aussi illégale la rupture du contrat par Dovira sans un préavis d'un mois.
Dovira est dirigée depuis fin janvier par le journaliste et homme d'affaires Serhiy Kytchyhine, un proche du tout-puissant chef de l'administration présidentielle Viktor Medvedtchouk. (AFP via www.voila.fr - 17 février 2004)

FRANCE

La direction de Radio France Internationale (RFI) a présenté lundi soir (NDR : le 16/02) de nouvelles propositions aux organisations syndicales (SNJ, CGT, CFDT) des journalistes, en grève depuis le 11 février pour faire aboutir des revendications salariales.
Selon ces nouvelles propositions, transmises à l'AFP, la direction propose aux journalistes de RFI, au titre des années 2003 et 2004, une prime exceptionnelle d'un montant de 850 euros bruts.
Cette prime sera versée en deux fois, 450 euros bruts sur le salaire du mois de mars, 400 euros bruts en décembre. Ces versements "s'inscrivent dans le cadre du budget adopté pour 2004" et "le nombre de mesures individuelles à examiner dans le cadre de la commission paritaire annuelle sera fixé en prenant en compte le premier de ces versements".
A compter de l'année 2005, "un dispositif salarial correctif sera mis en place".
"Des discussions s'ouvriront pour la définition et la mise en oeuvre de ce dispositif correctif en deux phases. La première, au printemps 2004, afin d'éclairer la direction dans l'élaboration du projet 2005 qu'elle soumettra aux ministères de tutelles (ndlr: ministère de la Culture et de la Communication, ministère des Affaires étrangères); la seconde, à l'automne 2004, après communication au Parlement du projet de loi de finance pour 2005.
Selon la direction, ce dispositif sera "pérenne jusqu'à la conclusion éventuelle d'un nouvel accord".(AFP via www.voila.fr - 16 février 2004)

FRANCE

Une nouvelle rencontre a commencé lundi après-midi entre la direction de Radio France Internationale (RFI) et les syndicats de journalistes en grève, a indiqué la direction de la communication.
Cette rencontre fait suite à une assemblée générale qui s'était tenue dans la matinée. Les journalistes y avaient décidé de reconduire jusqu'à mardi 14h00 la grève qu'ils observent depuis mercredi sur des revendications salariales.
Selon la direction, il y avait lundi 77 journalistes en grève sur 214 inscrits au tableau de service, soit 35,98%, un chiffre nettement en baisse par rapport à celui du week-end (52% de grévistes samedi et dimanche).
Pour la rédaction en français, il y avait 43 journalistes en grève sur 81 (soit 53,75% de grévistes). Pour les rédactions en langue étrangère, 33 journalistes en grève sur 121 (soit 27,27% de grévistes), et un seul journaliste en grève sur neuf pour les magazines.
D'autre part, on rappelait à la direction que les programmes "ont plutôt repris" normalement lundi.
Comme leurs confrères de Radio France, qui ont repris le travail vendredi à minuit, les journalistes de RFI (environ 300 à Paris) demandent la mise en place d'un système qui permettrait de maintenir leur pouvoir d'achat par comparaison de leurs salaires avec ceux pratiqués dans les télévisions publiques (AFP via www.voila.fr - 16 février 2004)

Les journalistes de RFI réunis lundi matin en assemblée générale ont voté la reconduite de la grève jusqu'à mardi 14h00, a constaté l'AFP.
Il y a eu 82 voix pour la poursuite de la grève, 3 contre et 9 abstentions.
Cette assemblée générale faisait suite à une rencontre entre l'intersyndicale et la direction qui n'a "rien proposé", a-t-on indiqué de source syndicale.
La grève à RFI a commencé mercredi pour des revendications salariales, en raison du décalage des salaires avec ceux de la télévision publique. La direction propose la mise en place d'un mécanisme d'évolution générale des salaires comparable à celui de Radio France à compter de 2005 mais ne s'engage pas sur le niveau des hausses de salaires. Pour 2004, elle propose une prime de 450 euros.
De son côté l'intersyndicale estime les propositions de la direction "bien en deçà de celles annoncées par Radio France", où un accord a été signé vendredi après 18 jours de grève (AFP via www.voila.fr - 16 février 2004)

Le ton monte lundi à Radio France Internationale (RFI) au sixième jour d'une grève engagée le 11 février, et qui est prolongée pour au moins 24 heures, pour faire aboutir de revendications salariales.
A la surprise des délégués syndicaux eux-mêmes, l'assemblée générale des journalistes a décidé à une forte majorité, par 82 voix pour, trois contre et neuf abstentions, de reconduire la grève pour 24 heures, jusqu'à une nouvelle assemblée générale prévue mardi.
Les rencontres avec la direction, qui se succèdent depuis mercredi, n'ont pour l'instant, de l'avis des délégués syndicaux, donné aucun résultat.
Les délégués syndicaux se sont même déclarés "humiliés" à l'issue de la réunion de lundi matin.
A ce stade, la direction proposait aux journalistes "une prime annuelle qui pourrait être d'un montant de 450 euros bruts versée aux journalistes sur le salaire du mois de mars", mais elle se proposait de retenir quatre jours sur le salaire des grévistes.
Le PDG de RFI Jean-Paul Cluzel entend "parvenir à un accord comparable dans ses principes et sa portée à celui de Radio France en tenant compte des spécificités de RFI et de la nécessité de s'inscrire dans le cadre de chaque budget annuel", selon la direction de la communication.
"Cela veut dire que nous obtiendrions encore moins que les journalistes de Radio France, qui n'ont rien obtenu du tout", s'indigne Elisa Drago, délégué
L'assemblée générale au cours de laquelle les délégués ont présenté les propositions de la direction, a duré plus d'une heure et s'est révélée houleuse, avec de vifs affrontements verbaux entre les partisans de l'arrêt de la grève et ceux qui voulaient la poursuivre.
Selon la direction toutefois, la proportion de journalistes en grève, qui était de 52% pendant le week-end, a diminué lundi, pour tomber à 77 journalistes en grève sur 214 inscrits au tableau de service, soit 35,98%.
De l'aveu des syndicalistes, la grève est "moins visible" lundi au niveau des journaux quotidiens, du fait des changements dans les tableaux de service et des départs en vacances. De son côté, la direction note "une certaine reprise" dans les journaux diffusés par l'antenne.
Les grévistes de RFI envisagent aussi de s'associer aux syndicalistes de Radio France, qui ont porté plainte devant la justice contre leur direction pour le non-respect d'accords, conclus en 1994, qui prévoyaient d'éviter les disparités de salaires des journalistes dans les différentes entreprises de l'audiovisuel public (AFP via www.voila.fr - 16 février 2004)

JAPON

Il y a cinquante ans jour pour jour, Radio Japon, le service français en ondes courtes de la radio-télévision publique japonaise NHK, émettait pour la première fois ses programmes à l'étranger, principalement en Europe, pour faire découvrir la culture nippone aux francophones. "En fait, c'est en 1935 que les premiers programmes de NHK à destination de l'étranger ont été diffusés en japonais et en anglais d'abord, puis en français, allemand et espagnol deux ans après", raconte à l'AFP Haruko Mito, responsable du service français de la chaîne radiophonique. "Mais ils ont été interrompus en 1945 par l'armée américaine de l'occupation car il s'agissait à l'époque d'un outil de propagande impérial baptisé Radio Tokyo. Il a fallu attendre le 15 février 1954 pour que le service reprenne en français sous l'appellation Radio Japon", précise-t-elle. Alternant bulletins d'information, émissions culturelles et cours de Japonais, Radio Japon a pour objectif d'éduquer les Français sur la vie quotidienne du Japon. Depuis 50 ans, les programmes ont connu plusieurs étapes-clé: en 1961 d'abord, avec une réorientation de la diffusion vers l'Afrique et le Moyen-Orient, puis en 1997 avec un remaniement éditorial comprenant davantage de reportages pour les auditeurs africains et arabes francophones. Enfin, en 2000 le service a été mis en ligne pour satisfaire les internautes curieux du Japon. "Radio Japon emploie trois réalisateurs japonais à temps plein chargés des programmes, neuf animateurs français et un Belge, plus cinq assistants de réalisation locaux", explique Kenta Kawakami, réalisateur à Radio Japon depuis quatre ans. Aujourd'hui diffusé dans 22 langues différentes dont le Japonais, le service étranger de NHK (NHK World Radio Japan), Radio Japon en français, se veut un programme convivial, proche de ses auditeurs. "J'aime l'ambiance de cette radio car les auditeurs nous écrivent, nous envoient des photos. Nous avons de vrais échanges, comme une grande famille", se réjouit Philippe Mesmer, journaliste français. (AFP via www.voila.fr via Benoît Morin - 15 février 2004)

FRANCE


L'intersyndicale des journalistes de Radio France Internationale (RFI), en grève depuis mercredi, a refusé de participer dimanche à une nouvelle séance de négociations avec la direction, celle-ci selon eux "n'ayant pas fait de nouvelles propositions", a-t-on appris de source syndicale.
La grève lancée pour obtenir la revalorisation collective des salaires en fonction de la grille des rémunérations de l'audiovisuel public s'est poursuivie dimanche, le dernier mot d'ordre de grève courant jusqu'à lundi 10h30, heure à laquelle une nouvelle assemblée générale est prévue.
Selon la direction, 30 journalistes sur 57 inscrits aux tableaux de service, soit 52%, étaient en grève dimanche (62% de grévistes pour l'information en français et 42% dans les rédactions dans une autre langue). De source syndicale, on estimait le nombre de grévistes "au même niveau que les jours précédents", soit "entre 65 et 70%".
Samedi, l'intersyndicale avait claqué la porte des négociations au bout de trois heures, estimant les propositions de la direction "bien en deçà de celles annoncées par Radio France", où un accord a été signé vendredi après 18 jours de grève.
De source syndicale, on précisait dimanche que les journalistes de RFI "refusaient de s'engager sur une proposition qui n'est pas budgetisée".
Dans un communiqué publié dimanche, la direction rappelle qu'elle a proposé un "nouveau dispositif salarial" qui "entend parvenir à un accord comparable dans ses principes et sa portée à celui de Radio France en tenant compte des spécificités de RFI et de la nécessité de s'inscrire dans le cadre de chaque budget annuel".
Elle propose également de verser à chacun une prime de 450 euros au titre de l'année 2004.
Dans le même temps, la direction "réaffirme son intention, dès le mois de mars 2004, d'ouvrir des négociations avec les organisations syndicales sur les recours à l'intermittence au sein de l'entreprise" et s'engage à "missionner dans les meilleurs délais un cabinet spécialisé ayant pour objectif d'étudier la question du régime des retraites des journalistes d'origine étrangère".
(AFP via www.voila.fr - 15 février 2004)

ROYAUME-UNI

Le gouvernement britannique est en train de réfléchir à un plan de démantèlement de la BBC et à la possibilité de lui retirer en partie son indépendance, rapporte dimanche le Sunday Times.
Des documents rédigés par des haut fonctionnaires et détaillant les changements possibles pour la chaîne publique évoquent la possibilité de la diviser en quatre entités régionales : Angleterre, Ecosse, Pays de Galle et Irlande du Nord, selon le journal.
Le plan gouvernemental mentionne aussi la possibilité de retirer la mission du contrôle de l'impartialité de la BBC à son Conseil des gouverneurs. La BBC, bien que financée par une redevance, est en effet indépendant et contrôlée en interne par cet organe.
Le document envisage également la possibilité d'arrêter les activités qui ne remplissent pas une mission de service public, ou de partager les ressources de la BBC avec d'autres diffuseurs.
Les relations entre le gouvernement britannique et la BBC sont actuellement au plus bas, en raison d'un reportage diffusé en mai dernier, accusant le Premier ministre Tony Blair d'avoir volontairement gonflé la menace irakienne.
La divulgation du nom de la source de ce sujet, le scientifique David Kelly, et son suicide ont conduit à une enquête du juge Lord Brian Hutton.
Le 28 janvier dernier, celui-ci a rendu un rapport très critique pour la BBC, qui a présenté ses excuses au gouvernement et dont le président et le directeur général ont démissionné.
Le Sunday Times estime que le gouvernement risque d'être accusé "d'aller vite pour exploiter les retombées de l'enquête Hutton".
Un sondage réalisé fin janvier avait montré que malgré les conclusions de l'enquête Hutton une majorité de Britanniques faisaient davantage confiance à la BBC qu'au gouvernement de Tony Blair (AFP via www.voila.fr - 15 février 2004)

ROUMANIE

Mariana Stoican, Rédacteur en Chef de Radio Roumanie Internationale, a annoncé que le service portugais de RRI fermera en avril en raison de problèmes financiers et techniques. Il a indiqué également que d'autres services seront arrêtés, mais a refusé d'indiquer lesquels. Le service portugais, qui a été lancé en 1958, diffuse actuellement une heure par jour vers le Portugal et une autre vers le Brésil sur ondes courtes, satellite et sur Internet. Le personnel composé de 6 personnes sera transféré vers d'autres postes à l'intérieur de la radio (Radio Nederland - 13 février 2004)

FRANCE

Après 18 jours, la grève a cessé dans les stations de Radio France le 14 février avec la mise en place d'un accord " honorable, mais pas glorieux " sur les revendications salariales. Néanmoins, le mouvement est reconduit jusqu'au lundi 16 février à RFI (France Inter - 14 février 2004)

Nouveau courrier de RFI :
Chers auditeurs,
A la suite d'un appel à la grève lancé par les syndicats de journalistes qui réclament :
- la défense du Service public
- la défense des conventions collectives
- le respect des accords existants pour l'harmonisation des salaires avec ceux de France Télévisions
les programmes de RFI et le contenu du site
www.rfi.fr sont perturbés. Nous vous prions de nous en excuser. Nous ne manquerons pas de vous tenir informés de la suite de ce
mouvement.
Les Relations auditeurs/internautes de RFI (courrier électronique de RFI - 13 février 2004)

BULGARIE

Radio Bulgarie Internationale utilise un nouvel indicatif de début d'émissions. Il s'agit d'une variante du précédant jingle. Toutefois, le service turc ne bénéficie pas de cette nouveauté.

FRANCE

Chers auditeurs,
A la suite d'un appel à la grève lancé par les syndicats de journalistes, les programmes de RFI et le contenu du site
www.rfi.fr sont perturbés. Nous vous prions de nous en excuser. Nous ne manquerons pas de vous tenir informés de la suite de ce mouvement.
Les Relations auditeurs/internautes de RFI (courrier électronique de RFI - 11 février 2004)

FRANCE


Les journalistes de RFI ont décidé de se mettre en grève à partir d'aujourd'hui à minuit (NDR : le 11 février), pour des raisons salariales, a annoncé un porte-parole de l'intersyndicale (CGT, CFDT, FO, SNJ). Selon l'intersyndicale, la grève a été votée " sur la base de la réactivation de l'accord Servat ", un accord signé en octobre 1994 à la suite d'une grève à Radio France et permettant une réévaluation périodique des salaires des journalistes en harmonisation avec ceux des autres sociétés de l'audiovisuel public, singulièrement celles de France Télévisions. Interrogé, Patrice Cavelier, directeur général adjoint chargé des ressources humaines et du dialogue social de RFI, a affirmé qu'il n'avait " rien à négocier " parce qu'il n'avait " pas de mandat de la tutelle pour négocier quoi que ce soit ". (Satellifax - 11 février 2004)

La grève des journalistes de Radio France, commencée le 27 janvier, a déjà coûté 500 000 euros à l'entreprise, a indiqué hier François Desnoyers, directeur général délégué à la stratégie et au développement. Selon M. Desnoyers, qui distingue le " coût financier " du " coût induit " de la grève, " le coût financier direct, c'est la perte de recettes publicitaires, liée à l'impossibilité de diffuser certaines publicités sur l'antenne, quand il n'y pas d'antenne ou quand l'antenne est perturbée ". A cet égard, la direction de Radio France souligne que certaines publicités ont été maintenues sur France Inter, alors que sur France Info " cela devient impossible ", parce que l'antenne est " vraiment quasi totalement perturbée ".
" Aujourd'hui (10 février), on estime la perte de chiffre d'affaires net à 500 000 euros hors taxes ", souligne François Desnoyers. Selon la direction, cette perte n'est " pas négligeable " car les recettes publicitaires représentent 7 % d'un budget de 517 millions d'euros. Au-delà, il existe un manque à gagner " pas chiffrable ", c'est-à-dire " les annonceurs qui renonceraient à passer des commandes dans les prochaines semaines parce que la période est incertaine ". (Satellifax - 11 février 2004)

FRANCE

Le 11 février, Radio France Internationale a rejoint le mouvement de grève qui affecte depuis 15 jours les programmes des stations de Radio France. Les revendications concernent les écarts de salaire entre les journalistes de Radio France et ceux de France Télévisions. Aucune négociation n'est engagée avec la Direction de Radio France ce qui laisse présager d'un conflit très long.

FRANCE

L'Adam, Association de développement de la modulation d'amplitude, annonce le lancement du site référence de la radio AM en France sur http://www.radio-am.com . Ce site regroupe toutes les informations concernant l'actualité de l'AM, les fréquences, les futurs opérateurs, des fiches techniques et un historique de l'AM en France depuis son lancement dans les années 20 jusqu'à nos jours. Par ailleurs, chaque mois, La Lettre de l'AM peut être consultée tout comme les numéros précédents. Dans les semaines à venir, une multitude de liens sur la radio AM à l'étranger seront activés. (Satellifax - 10 février 2004)

FRANCE

Alors que la grève se durcit à Radio France et que le conflit entre dans sa troisième semaine, Radio France Internationale pourrait également intégrer le mouvement à compter du mercredi 11 février (France Infos - 08 février 2004)
NDR : ai-je rêvé ? RFI et Radio France sont des sociétés distinctes avec leur budget propre. Malgré de nombreuses recherches, rien ne semble confirmer cette information. A suivre...

ETATS-UNIS

La radio WSHB en Caroline du Sud cessera ses émissions le 29 février 2004. C'est ce qu'a indiqué son directeur qui espère que la station sera rachetée et qu'ainsi, les émissions se poursuivront. Mais pour le moment, aucun acheteur ne s'est manifesté.
WSHB retransmet les émission du " Héraut de la Science Chrétienne " en diverses langues dont le français (d'après un message de Don Putnik dans rec.radio.shortwave - 07 février 2004)

SINGAPOUR

Le quotidien Straits Times a rapporté le 1er février que 200 malais, indonésiens et thais se sont rendus à Singapour pour participer à la célébration du 10ème anniversaire de Radio Singapour Internationale. L'article indique que la station est de plus en plus populaire, à en juger au nombre de lettres reçues. En 1994, alors qu'elle venait d'êre lancée, la station a reçu environ 4500 lettres. L'an dernier, on est arrivé à 18000 lettres, dont près de 12000 pour le service chinois. Le service chinois est également populaire en Indonésie où les émissions locales dans cette langue ont été interdites jusqu'en 1998. (Radio Nederland - 06 février 2004)

ETATS-UNIS

La Voix de l'Amérique a annoncé qu'elle allait terminer ses programmes réguliers en bulgare, estonien, tchèc, hongrois, letton, lithuanien, polonais, roumain, slovaque et slovène, ainsi que plusieurs programmes relayés par des stations locales en Europe Centrale et du sud-est. Ces fermetures prendront effet le 27 février 2004.
Le service ukrainien de la VOA passera de 2 heures à une heure par jour le 1er mars 2004. Par alleurs, la programmation sera revue et le multimedia développé. Une couverture complète des élections qui se tiendront en novembre, à la fois aux Etats-Unis et en Ukraine, sera assurée.
Le service arménien verra son équipe réduite de deux personnes. Une étude est en cours pour déterminer comment optimiser le service avec les ressources restantes et pour maximaliser son impact sur la région ciblée.

BULGARIE / ETATS-UNIS

La station financée par le Congrès américain, Radio Free Europe / Radio Liberty, continuera à émettre pour la Bulgarie, bien qu' il était attendu que les émissions cessent au 1er février, a annoncé Georgi Stoychev, directeur de la section bulgare.
A la fin du mois de novembre 2003, il avait été annoncé que RFE/RL cesserait ses émissions vers la Bulgarie et vers 6 autres pays ex-communistes - Croatie, Estonie, Lettonie, Lituanie, Roumanie et Slovaquie - à la fin de l'année 2003.
Le service a été privatisé et n'est dorénavant plus contrôlé par RFE / RL. Une organisation locale - Radio Free Europe Foundation - a obtenu une license et l'autorisation d'utiliser 9 fréquences en Bulgarie jusqu'à 2010.
Les programmes en bulgare continuent et sont préparés par les anciens employés de RFE. Le nom de l'organisation (qui s'appellera bientôt Radio New Europe Foundation) et son enregistrement auprès des autorités seront modifiés, afin qu'elle ne puisse plus être considérée comme une filiale de Radio Free Europe. Les objectifs de la station n'ont pas changé et ne changeront pas. La nouvelle organisation recherche des fonds aussi bien du côté du gouvernement bulgare, que du côté de la publicité. Les fréquences pourront éventuellement être louées à d'autres stations. Aucune dotation ne proviendra de Radio Free Europe / Radio Liberty (Radio Nederland - 03 et 08 février 2004)

CANADA

Radio Canada International (RCI), le service international radio de Radio-Canada, repositionne sa programmation pour offrir une vision nord-américaine unique, ouverte sur le monde et ainsi toujours mieux répondre aux attentes des auditoires étrangers. Les nouvelles orientations traduisent le rôle que RCI veut jouer au sein des radiodiffuseurs internationaux et se fondent sur l'analyse du contexte mondial.
Par exemple, dès le mois de mars, RCI ajoutera une nouvelle programmation en portugais spécialement conçue pour l'auditoire brésilien. Le portugais est la cinquième langue parlée dans le monde et la huitième la plus utilisée sur Internet. C'est donc une neuvième langue de diffusion que RCI ajoute au français, à l'anglais, l'espagnol, l'arabe, le mandarin, le cantonais, le russe et l'ukrainien.
RCI ciblera ses auditoires, augmentera aussi les échanges avec eux ce qui permettra d'adapter et d'enrichir les émissions produites pour ces marchés. Par exemple, des émissions spécifiques seront diffusées en français pour les auditeurs nord-africains et subsahariens, et en anglais pour les auditeurs subsahariens et indiens.
RCI intensifiera également les ententes de rediffusion avec des stations partenaires locales dans les pays ciblés en plus de consolider les partenariats existants. RCI diffuse déjà dans 75 pays sur les ondes de 300 radios publiques, privées, communautaires et universitaires.
En plus des productions originales, RCI offre les émissions de Radio-Canada et de CBC les plus susceptibles d'intéresser les auditoires étrangers, par exemple, les émissions Dimanche magazine et Indicatif présent et The Sunday Edition et Sounds Like Canada.
Le vice-président de la Radio française de Radio-Canada et responsable de RCI, Sylvain Lafrance, estime que "le repositionnement de RCI constitue un jalon majeur dans l'histoire de notre radio internationale, à une époque où, malgré la multitude de sources d'information, le point de vue du Canada est toujours reconnu et apprécié".
RCI est accessible sur la majeure partie de la planète par les voies les plus modernes : par satellite en Europe, en Afrique du Nord et au Moyen-Orient. On peut aussi capter RCI sur ondes courtes analogiques et numériques et sur Internet à www.rcinet.ca. (site de la station)

 

 

 

LETTONIE / ROYAUME-UNI

La station European Music Radio qui émet via un émetteur en Lettonie, sera de nouveau audible le 7 février 2004 sur 9290 kHz entre 2100 et 2300 TU (European Music Radio, via HCDX - 1er février 2004)
NDR : l'adresse électronique de la station est emr@blueyonder.co.uk

IRAN

Alors que la Voix de la République Islamique d'Iran a réduit considérablement le nombre de ses fréquences OC pour son programme français ainsi que pour d'autres langues, la station prévoit d'autres réductions avec la nouvelle saison A04. La totalité des émissions à destination de la Nouvelle-Zélande seraient abandonnées (d'après une info issue de EDXP WBM - date ?)

SAISON A04

De nombreuses surprises relatives à l'usage des relais par plusieurs radiodiffuseurs internationaux seraient à prévoir, avec notamment de drastiques réductions (EDXP WBM - 26 janvier 2004)

FRANCE

Le 25 janvier, Radio France Internationale a effectué des réductions massives pour ses émissions en français sur ondes courtes vers l'Europe de l'est, le Moyen-Orient et l'Afrique de l'Est (EDXP WBM - 26 janvier 2004)
NDR : attention ! je donne cette information qui peut peut-être cacher quelque chose... mais, après avoir vérifié et entendu la quasi totalité de l'ensemble des fréquences de RFI, ma conclusion est qu'il n'y a eu AUCUN changement.

ETATS-UNIS / DJIBOUTI

Le nouvel émetteur de 600 kW en ondes moyennes et installé à Arta, au sud de Djibuti par les autorités américaines est entré en vigueur. Il diffuse Radio Sawa, (NDR : la station de langue arabe fondée par le gouvernement américain) entre 1600 et 0400 TU, à destination de l'Egypte, de l'Arabie Saoudite, du Soudan et du Yemen sur 1431 kHz. L'accord signé le 18 juin 2002 prévoyait également la construction d'un émetteur de 5 kW en FM pour la Radio-Television de Djibouti (Radio Nederland - 02 février 2004)
NDR : le 2 février, dans le centre de la France, on entendait seulement Classic Gold Breeze Grande Bretagne) avec une puissance annoncée de 350 watts uniquement

REPUBLIQUE TCHEQUE

Radio Prague a cessé ses émissions en ondes moyennes le 1er février. Elles étaient diffusées sur 1071, 1233 et 1287 kHz (Radio Prague - 27 janvier 2004)

CHINE

Radio Chine Internationale a commencé des tests en OM sur 846 kHz et sur 1008 kHz à Beijing. Un programme continu en anglais passe en boucle sur les deux fréquences. Il y a toutefois une interruption entre 0500 et 0900 TU le mardi pour effectuer une maintenance. Les émissions ont commencé le 19 janvier, pour un démarrage officiel prévu aux environs du mois de mai. La puisssance semble être de 10 kW sur 846 kHz et de 1 kW sur 1008 kHz. Les émetteurs sont situés dans la ville de Beijing (Dxing.info - 25 janvier 2004)

BURKINA

La Radiodiffusion télévision du Burkina (RTB) vient d'être dotée de nouveaux équipements numériques. Ce matériel, présenté comme étant du dernier cri en la matière, a été alloué par la coopération japonaise, pour un montant de 1,5 milliard de francs CFA. Son installation est en cours. La Radio rurale burkinabé a déjà eu à profiter d'un tel soutien de la part du Japon pour l'amélioration de son plateau technique (Institut Panos - 1er février 2004)

INDE

Prasar Bharati, société mère de All India Radio, prévoit de retirer son soutien à la division des services extérieurs de la radio indienne. C'est ce qu'a rapporté l'organe de presse Newindpress.com. " Les bénéfices ne sont pas en rapport avec les investissements consentis ", a-t-il été indiqué. " Les services extérieurs ont été mis en place alors que la télévision n'existait pas. Aujourd'hui, cela demande un effort de se brancher sur les ondes courtes. Nous devons examiner en détail le système dans sa globalité " a ajouté un officiel. Actuellement, les émissions sont diffusées via 19 émetteurs. Ils ont dépassé leurs limites et ils grèvent les budgets. La moitié des effectifs de 16 sections de langues est composée d'étudiants et les responsables indiquent qu'il est difficile de trouver les personnes adéquates pour chaque service. Le courrier a diminué. L'un des services recevait parfois jusqu'à 300 lettres par mois ; maintenant il en arrive une, voire aucune pendant des mois... Il y a deux ans, des lettres furent envoyées à 126 représentations diplomatiques à l'étranger. Elles demandaient le ressenti par rapport aux services extérieurs. Seulement 50 réponses sont arrivées. Et 38 signalaient ne pas avoir connaissance de l'existence d'un service extérieur a mentionné un officiel, faisant retomber la faute sur une mauvaise publicité.
Plusieurs propositions sont à l'étude pour améliorer le système, bien qu'aucune solution se détache. L'une d'elle est l'utilisation du satellite et notamment de WorldSpace (DX Asia via Radio Nederland - 25 janvier 2004)


ETATS-UNIS


La station religieuse AWR - Adventist World Radio a considérablement réduit ses émissions le 1er janvier 2004, suite à des contraintes budgétaires. Concernant le français, il ne reste plus que les émissions de 2000 et de 2030 TU (Dave Kenny, via BDXC, via DXLD - 12 janvier 2004, Christian Guibaudo - 15 janvier 2004 - Bob Padula, EDXP-WBM - 17 janvier 2004)


LETTONIE

Les prochaines émissions de EMR - European Music Radio via l'émetteur de Riga en Lettonie sont prévues le 7 février entre 2100 et 2300 TU sur 9290 kHz ainsi que le 22 février et le 21 mars entre 1400 et 1600 TU, toujours sur 9290 kHz. (Mike Terry via HCDX - 17 janvier 2004)

ALASKA

A compter du 25 janvier 2004 et jusqu'au 29 février, KNLS émettra en anglais comme suit :
0800-0900 TU sur 11765, 1300-1400 TU sur 9780 et en russe :
0900-1000 TU sur 7365, 1100-1200 TU sur 9615 et 1700-1800 sur 9615 (site web de la sttaion)

NOUVELLE ZELANDE

On peut encore profiter d'une bonne réception de Radio Nouvelle Zélande Internationale, notamment le matin en Europe entre 0800 et 1100 TU sur 9885. Avec un récepteur suffisamment sélectif, on peut éviter les interférences de Radio Prague sur 9880 et de Radio Nederland sur 9895. A partir de 1100 TU, la fréquence devient 15530, avec parfois une réception également satisfaisante

SLOVAQUIE

Le service français de Radio Slovaquie Internationale a reçu 1031 lettres en 2003, soit mieux que le dernier record de 2002 qui se montait à 733 lettres (Radio Slovaquie Internationale - 11 janvier 2004)

ROUMANIE / ETATS-UNIS

Le ministre roumain des Affaires Etrangères, Mircea Geoana a déclaré le 7 janvier que Radio Free Europe - station financée par le Congrès américain - devait continuer à émettre vers l'Europe de l'Est et notamment pour les Balkans, ajoutant que la Roumanie était prête à proposer les infrastructures nécessaires. Malgré le fait que les pays d'Europe Centrale vers lesquels RFE diffusait ont atteint un certain niveau de démocratie, il pense que les valeurs de démocratie doivent toujours être promues en Europe de l'est. Le ministre indique que la Roumanie est prête à mettre ses émetteurs à la disposition de Radio Europe Libre.

(Agence Rompres, via BBCM, via DXLD - 08 janvier 2004)
NDR : si la station a supprimé ses émissions en FM sur la Roumanie (ce que le site de RFE-RL semble ne pas avoir pris en compte...), Radio Europe Libre diffuse toujours en roumain sur OC et en FL en Moldavie

ETHIOPIE

Radio Ethiopie a été entendue dans le centre de la France le 3 janvier peu avant 1800 TU, heure de la fin de l'émission en français. Elle émettait sur 7165,6 kHz, fréquence relativement bien dégagée. La fréquence de 9561,5 kHz était également utilisée, mais reçue dans de moins bonnes conditions

ROUMANIE

Radio Roumanie a fait son entrée dans le club des radios francophones émettant sur WRN. La station est dorénavant audible sur WRN Français tous les jours à 1830 TU avec la répétition le lendemain à 1530 TU. L'émission de 30 minutes qui passe sur les ondes courtes à 1730 TU est archivée sur le site de WRN. Cette arrivée se fait au détriment de Radio Slovaquie Internationale et de Radio Budapest qui perdent une de leurs diffusions.

NORVEGE / DANEMARK / MALTE / POLOGNE / ETATS-UNIS

Le premier janvier 2004 a vu 3 stations internationales quitter les ondes courtes. Radio Norway et Radio Danemark ont jugé que les ondes courtes n'avaient plus d'avenir. Suite à un feuilleton politico-radiophonique, la Voix de la Méditerranée a tout simplement fermé. Radio Maryja, une station catholique polonaise a également quitté les ondes courtes. Enfin, Radio Free Europe a également réduit certains services pour se consacrer à de nouvelles priorités.

MALTE / LIBYE

La Voix de la Méditerranée a quitté les ondes le 31 décembre 2003 et ses 13 employés ont reçu leur lettre de licenciement. La station OC qui émettait depuis 20 ans était née suite à un projet commun entre les gouvernements maltais et libyen. Elle fermé du fait du non paiement des libyens.
Sa mission était de promouvoir la culture méditerranéenne et principalement l'identité maltaise. Elle avait également pour but d'encourager les peuples de différentes culture à s'identifier à ce qui pouvait les unir pour la promotion de la paix dans la région.
Les deux gouvernements s'étaient engagés à garder la station sur les ondes en augmentant leur contribution, mais les libyens ont récemment informé Malte qu'ils ne voyaient plus d'intérêt pour une telle station.
Pourtant, le 17 décembre, une lettre émanant des libyens indiquait que Tripoli s'engageait à poursuivre sa participation pour les 10 années à venir et à payer ses dettes.
Cependant, l'argent n'arriva pas.
Une enquête ordonnée par le Ministère des Affaires Etrangères maltais, a lavé le directeur de la VOM des accusations qui avaient été formulées contre lui, lui prêtant une gestion douteuse.
Le directeur, M. Muscat, a déclaré qu'il était désolé de voir la station fermer après toutes ces années et a exprimé son amertune d'avoir été désigné comme bouc émissaire. " J'ai travaillé dur pour développer la VOM et je suis toujours convaincu qu'elle avait un rôle à jouer " a-t-il ajouté. ( www.timesofmalta.com via Mike Terry dans rec.shortwave.radio - 01 janvier 2004

[page d'accueil] [Horaires & fréquences] [Qui suis-je] [Liens] [Audio] [Adresses] [ Archives ] [ En direct sur Internet ]