ACTUALITES 2007

 

 

ROYAUME-UNI

 

Le Premier Ministre du Royaume-Uni, Gordon Brown, a rendu hommage au service mondial de la BBC qui vient de fêter ses 75 ans. Dans un message enregistré, le Premier Ministre a déclaré : " Je suis honoré d'être invité pour marquer le 75e anniversaire de la radio la plus connue et la plus respectée dans le monde de la radiodiffusion internationale : le BBC World Service.
La réputation du service mondial (intégrité, liberté de parole, impartialité : valeurs qui motivent les journalistes dans le monde) est un crédit tant pour la BBC que pour le Royaume-Uni dans son ensemble. Alors, je veux vous remercier publiquement pour le travail que vous faîtes

Je sais que le service mondial a battu son record d'audience l'an passé : 183 millions d'auditeurs qui écoutent dans 32 langues différentes.

Et je sais qu'il a évolué avec le temps en diffusant sur Internet, de l'arabe à l'ourdou, du russe au vietnamien. Le service est vraiment un repère pour de nombreux Britanniques à l'étranger et les personnes de toutes nationalités.

Et je suis ravi que les différents gouvernements aient été en mesure d'aider le service mondial à développer de nouveaux projets comme le service de télévision de la BBC en arabe, et un nouveau canal de la BBC en farsi pour l'Iran.

Le Service mondial illustre aussi la liberté d'opinion et le débat qui nous sont chers, à travers des projets tels que la formation et l'assistance que le Service mondial propose aux journalistes et aux présentateurs afghans.

Nous devrions être fiers de ce travail, qui renforce le service mondial de valeurs fondatrices dans ces circonstances difficiles.

Il a été dit que les 400 premières années d'une institution sont toujours les plus difficiles. Au cours des derniers 75 ans, je suis heureux de dire que les journalistes, les techniciens et l'ensemble du personnel du service mondial l'ont démontré. Félicitations à eux, et je me réjouis à l'avance des 75 prochaines années. "

(number-10.gov.uk via blog de Media Network - 19 décembre 2007) 

 

FRANCE

 

PARIS (AFP) - Les syndicats de Radio France Internationale (RFI) ont demandé aux ministres des Affaires étrangères, Bernard Kouchner, et de la Culture et de la Communication, Christine Albanel, des garanties, notamment sociales, dans le cadre du projet de réforme de l'audiovisuel extérieur.

Dans une lettre ouverte publiée vendredi, CFDT, CGC, CGT, FO et SNJ de RFI ont demandé aux ministres de "confirmer l'engagement de l'Etat à ne pas supprimer d'emplois" au sein de la station.

Un rapport sur l'audiovisuel extérieur, qui doit être prochainement présenté au président Nicolas Sarkozy par son conseiller pour l'audiovisuel, Georges-Marc Benamou, préconise la création d'une holding coiffant les chaînes de télévision TV5Monde et France 24 et RFI.

Les syndicats de RFI ont été reçus le 4 décembre au ministère des Affaires étrangères, qui a, selon eux, écarté leurs craintes sur un départ de 200 à 300 salariés (soit un tiers des effectifs).

"Il nous a été dit que la nouvelle entité serait +extrêmement majoritairement publique+", écrivent-ils, estimant qu'une holding "non entièrement publique sera source de problèmes et risque de déstabiliser l'audiovisuel extérieur français".

Le ministère a également "confirmé que le concept d'une +usine à traitement de l'information+ était envisagé". Ils demandent "la garantie que la production radio et la diffusion radio restent ensemble".

"Pour nos collègues des rédactions de langues (toutes les autres langues que le français, NDLR), souvent exilés et immigrés attachés aux droits de l'homme qu'ils défendent sur les antennes de RFI, nous souhaitons des assurances de maintien de leurs emplois non délocalisés en des filiales étrangères", ont ajouté les syndicats.

Ils ont donc demandé le "maintien des conventions collectives" pour les personnels.

RFI, placé sous la tutelle du ministère des Affaires étrangères et du ministère de la Culture et de la Communication, "va devoir mener un effort sans précédent pour s'adapter aux attentes de publics beaucoup plus exigeants qu'auparavant dans le contexte d'une offre médiatique sans cesse croissante".

(http://afp.google.com/article/ALeqM5g467bkAk6QLkljWNACfNhpzjAOMQ - 14 décembre 2007)

 

 

LIBERTE DE LA PRESSE

 

Les Présidents des 5 plus grandes radios du monde appellent les gouvernements à respecter la Déclaration des Droits de l'Homme (Nations Unies) pour mettre fin aux pratiques qui entravent les droits des personnes à recevoir et à transmettre l'information .
Au cours de la réunion annuelle de Hilversum, aux Pays-Bas, le 14 décembre 2007, les dirigeants de BBC World Service, de la Deutsche Welle, de Radio France Internationale, de Radio Netherlands et de la Voice of America ont conclu un accord sans précèdent dénonçant les attaques et les pressions sur les journalistes dans les pays où ils émettent.
En constatant que chaque média a été confronté à des expériences différentes, ces responsables ont parlé d'une même voix autour d'un sujet commun - les menaces réelles et inquiétantes qui planent sur le droit de collecter des informations et de les communiquer au-delà des frontières nationales.
Jan Hoek, Directeur général de Radio Netherlands, actuellement Président du groupe des 5 médias précise que " Notre principal objectif est d e donner l'accès à des informations vérifiées et indépendantes aux personnes qui en sont privées. Dans un environnement progressivement polarisé, là où les médias dans de nombreux pays se heurtent à des restrictions importantes de la liberté de communiquer, nous avons adopté une position commune pour répondre aux millions d'auditeurs à travers le monde qui dépendent de nous pour être informés avec exactitude."
Selon de nombreuses organisations de contrôle de la presse, la liberté d'expression s'est beaucoup dégradée ces dernières années. Reporters sans Frontières a constaté une augmentation du nombre de journalistes tués chaque année depuis 2002.
Les 5 médias internationaux émettent chaque semaine pour des centaines de millions d'individus par le biais de la radio, de la télévision et par Internet. Les programmes sont réalisés en 60 langues et diffusés à travers le monde par des milliers de radios partenaires, des chaînes de télévision et des réseaux câblés.

(http://www.newspress.fr/communique_196575_41.aspx - 21 décembre 2007)

 

FRANCE

 

La Société des journalistes (SDJ) de Radio France Internationale (RFI) et deux syndicats de journalistes, la CFDT et le SNJ, demandent dans un communiqué à leur direction de réfléchir avant de décider la réouverture d'un bureau permanent de la radio à Abidjan.

Selon la SDJ, la CFDT et le SNJ, la direction de la radio a décidé de rouvrir un bureau dans la capitale ivoirienne et le nom de l'envoyé spécial permanent sera annoncé en janvier 2008.

Pour les trois organisations "la situation reste très tendue" dans ce pays, car "la +réconciliation+ Nord-sud est fragile" et "la présidentielle de 2008 peut provoquer de nouvelles violences".

Les trois organisations demandent la tenue d'un comité extraordinaire sur l'hygiène, la sécurité et les conditions de travail (CHSCT) et une période d'essai pendant laquelle plusieurs journalistes de RFI pourront se succéder à Abidjan afin de couvrir les événements.

"Rien ne saurait justifier une décision prise à la hâte", soulignent la SDJ, la CFDT et le SNJ.

RFI n'a plus d'envoyé spécial permanent à Abidjan depuis la mort de son correspondant Jean Hélène, tué d'une balle dans la tête par un policier le 20 octobre 2003.

D'autre part, les autorités ivoiriennes avaient autorisé RFI à émettre de nouveau en modulation de fréquence (FM) en mai 2006, après une interruption de près de dix mois

(http://www.lemonde.fr/web/depeches/0,14-0,39-33664439@7-58,0.html - 19 décembre 2007)

 

FRANCE

 

Radio France Internationale, financée par le ministère des Affaires étrangères, poursuit son implantation FM en Afrique francophone avec l'installation de nouveaux émetteurs. C'est le cas au Togo où la radio a inauguré un relais à Kpalimé (les programmes peuvent être reçus également dans une partie des pays voisins, Ghana et Bénin). RFI est présente en FM à Lomé depuis plusieurs années.
Pour la " Voix de la France ", le renforcement de cette présence africaine est vitale car c'est en fait son seul véritable bassin d'audience. En Asie, en Europe de l'Est ou dans le monde arabe, RFI est désormais fortement concurrencée par des stations locales ou des chaînes de télévision.
Mais pire encore, c'est Internet qui constitue pour RFI la plus grande menace. Le développement de sites d'information 100% africains, l'accès à des programmes radio ou TV sur son ordinateur et le développement de l'ADSL sont autant de dangers pour Radio France Internationale.
Conscientes du danger, les autorités françaises réfléchissent à une réforme profonde de leur politique audiovisuelle extérieure. Idée maîtresse économiser de l'argent, centraliser les compétences et les opérations au maximum, et éviter la multiplication des opérateurs comme c'est le cas actuellement avec RFI, TV5, France 24, CFI, etc...
Sans oublier une grande importance accordée à Internet
(http://www.republicoftogo.com/central.php?o=1&s=117&d=3&i=1343 - 05 décembre 2007)

 

ROYAUME-UNI

 

Les auditeurs vivant à Trinité et Tobago peuvent bénéficier pour la première fois des programmes de la BBC, 24 heures sur 24, 7 jours sur 7, depuis le lancement de BBC 98.7 FM. Les habitants des deux îles ont maintenant accès à une offre beaucoup plus large de la BBC, incluant certaines émissions destinées spécifiquement aux Caraïbes.

Debbie Ransome, responsable de la division " Caraïbes " de la BBC a déclaré : "  c'est notre troisième relais 24 heures sur 24 dans les Caraïbes, et le premier à Trinité et Tobago. Je me réjouis qu'encore plus de nos auditeurs vont pouvoir écouter la BBC en qualité FM "

Les programmes de la BBC peuvent être entendus aux Caraïbes via les relais à Antigua et en Jamaïque

(BBC World Service Publicity, via blog de Media Network - 27 novembre 2007)

 

GHANA

 

Kwadwo Baah-Wiredu, ministre ghanéen de l'Economie et des finances, a présenté le budget 2008 aux parlement du Ghana.

Il a indiqué que trois bureaux d'information seront ouverts à l'étranger, dans 3 régions stratégiques, afin de promouvoir et attirer les investissements au Ghana. Il a ajouté que la Ghana Broadcasting Corporation (GBC) ibstallerait un émetteur de 50 kW pour améliorer son service ondes courtes et créer une seconde chaîne de radio.

Un programme de réhabilitation des studios de radio et télévision à Accra et dans toutes les stations régionales est également prévu
(GNA via ModernGhana.com via blog de Media Network - 16 novembre 2007)

 

ROYAUME-UNI

 

La BBC a étendu sa couverture en Roumanie avec le lancement de 2 relais 24 heures sur 24 à Sibiu et Constanta
BBC 88.4FM à Sibiu and BBC 96.9FM à Constanta diffuseront des programmes d'informations en roumain et en anglais, 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7.
Ruxandra Obreja, Controleur au developpemment au service mondial de la BBC a déclaré : " Nous avons déjà un auditeoire fidèle à Bucarest et à Timisoara. Maintenant, les habitants de Sibiu et de Constanta peuvent écouter les programmes de la BBC en qualité FM "
Delia Radu, chef du service roumain a ajouté: " Nous sommes heureux de fournir le meilleur des programmes de la BBC aux habitants de Sibiu et de Constanta en roumain et en anglais "
Les programmes de la BBC en riumain peuvent être entendus dans les deux villes entre 07h00 et 08h00, 14h00 et 15h00, 18h00 et 19h00, et entre 21h00 et 22h00.
Aux autres horaires de la journée, ce sont les programmes en anglais qui sont diffusés.
(article de presse de la BBC via BBC Monitoring, via blog de Media Network - 11 novembre 2007)

 

AZERBAIDJAN

 

Les émissions de Radio France Internationale en FM à Baku vont être stoppées. Le directeur de la radio-télévision azerie a déclaré à l'agence Trend News Agency que l'Azerbaidjan a appelé plusieurs fois RFI à soumettre sa license de diffusion (apparemment sans avoir de réponse).
Le Conseil de la radio-télévision d'Azerbaidjana délivré des licenses pour la diffusion de Radio Europe Libre / Radio Liberté, la Voix de l'Amérique et pour la BBC.La décision d'interrompre les émissions de RFI devait intervenir le 23 novembre
(Trend News Agency via blog de Media network - 22 novembre 2007)

 

NAMIBIE / FRANCE

 

La Namibian Broadcasting Corporation a reconduit son contrat avec Radio France Internationale pour 5 ans, jusqu'en 2018. Cet accord autorise RFI à poursuivre ses émissions en français en Namibie sur 107.9 FM
La ministre namibien,e de l'information de l'audiovisuel, a déclaré lors d'une allocution, que le travail en commun entre les deux diffuseurs était une bonne chose pour la NBC, notamment dans le domaine du développement des infrastructures et des moyens humains. Se son côté, l'ambassadeur français en Namibie a signalé qu'avec ses 45 millions d'auditeurs das le monde, RFI n'est pas seulement une radio en français, car elle diffuse également en anglais. Il considère cet accord comme un apport culturel à la communauté française vivant en Namibie. Depuis 2001, RFI utilise les équipements de la NBC pour un montant annuel de 80.000 dollars
(NBC via blog de Media Network - 21 novembre 2007)

 

SITUATION AU PAKISTAN

 

Suite aux événements au Pakistan, les grands radiodiffuseurs internationaux n'ont pas été longs à réagir en augmentant leur diffusion à l'intention des auditeurs de ce pays
Le service ourdou de la Voix de l'Amérique a étendu ses émissions à 12 heures et 30 minutes par jour alors qu'elle ne diffusait que 5 heures par jour, ceci en réponse à la situation de crise au Pakistan. Nous nous retrouvons les seuls, avec la BBC à pouvoir être entendus à l'intérieur du pays "
Le service ourdou diffuse maintenant des informations en continu. Les deux chaînes de télévision affiliées à la Voix de l'Amérique ne sont plus diffusées.
La station a diffusé des interviews avec Benazir Bhutto et Benazir Bhutto et Nawaz Sharif, deux anciens premier ministres bqui ont été invités du programme ourdou. La Voix de l'Amérique a également interrogé de nombreuses figures de l'opposition pakistanaise, ainsi que des leaders religieux et des personnes de la rue à Karachi, Lahore ; Peshawar, Quetta et Islamabad.
En plus des émissions en ourdou,la Voix de l'Amérique diffuse également le programme " Deewa radio ", 6 heures d'émission en pashto, destinées aux régions voisines du Pakistan et de l'Afghanistan, au format tout-info.
La Voix de l'Amérique, créee en 1942 par legouvernement américain, diffuse plus de 1000 heures par semaine d'informations, de programmes éducatifs et culturels, à un auditoire estimé à plus de 115 mollions de personnes, ceci en 45 langues
(http://voanews.com/english/About/2007-11-08-voa2.cfm via Alokesh Gupta, via DXLD - 08 novembre 2007)

Le 4 novembre, la BBC a également renforcé ses émissions en ourdou qui passent de deux heures par jours à 3 heures par jour (d'après http://www.dxasia.info/index.html via blog de Media Network - 04 novembre 2007)

 

ETATS-UNIS / MAROC

 

Le Bureau International de de Radiodiffusion américain a annoncé que sa station relais à Briech, au Maroc, cessera de transmettre en mars 2008. Ses 10 émetteurs de 500 kW (qui fonctionnenet actuellement avec 250 kW) sont utilisés par 21 services de la Voix de l'Amérique et par 7 langues diffusées par Radio Europe Libre et Radio Liberté. Cette annonce arrive peu de temps après la fermeture d'une autre station, celle de Delano en Californie, le 28 octobre

Les installations marocaines redeviendront la propriété du gouvernement marocain à la fin de 2008

Les coûts sans cesse croissants ont entraîné cette décision. Mais le nombre d'heures de diffusion ne sera pas réduit pour autant. Les programmes seront diffusés soit depuis d'autres stations appartenant au Bureau International de radiodiffusion, soit depuis d'autres émetteurs qui feront l'objet de contrats de location

(http://www.kimandrewelliott.com/?id=2611, http://www.kimandrewelliott.com/index.php?id=2612 - 02 novembre 2007)

 

GEORGIE / RUSSIE

 

La Géorgie a cessé de retransmettre les programmes internationaux de la Voix de la Russie pendant l'état d'urgence, a déclaré une porte-parole de la statio russe. Elle a précisé que la Voix de la Russie diffusait son programme en russe pour la Géorgie, 6 heures par jour, de 10h00 à 13h00 et de 19h00 à 22h00, heures locales.
Les autres stations russes - Mayak, Yunost et Radio Rossii - ne sont pas diffusées en Géorgie
Ces stations peuvent être écoutées uniquement par satellite, et le signal ne peut être bloqué, ont déclaré des spécialistes techniciens.
Dans certaines régions de la Géorgie, le programme Mayak peut être capté en ondes moyennes grâce aux puissants émetteurs ondes moyennes situés à Krasnodar en Russie, au nord-ouest de la Géorgie
(agence ITAR-TASS via BBC Monitoring, via blog de Media Network - 08 novembre 2007)

 

GEORGIE / ETATS-UNIS

 

Suite à l'instauration de l'état d'urgence en Géorgie, la station américaine radio Europe Libre / Radio Liberté a vu ses stations partenaires réduites au silence. Pour y faire face, la station a notamment remis en vigueur des émissions en ondes courtes et en ondes moyennes depuis la frontière du pays. La station a modifié son site Internet, en mettaent en place un système d'alerte basé sur des SMS afin que les auditeurs puissent être informés de la situation
Prime News Agency, RFE/RL, via blog de Media Network - 10 novembre 2007)

 

LIBYE / GABON

 

La Libyan Jamahiriya Broadcasting est entrée dans le capital de la radio gabonaise à vocation panafricaine, Africa Numéro 1, à hauteur de 52%, devenant ainsi l'actionnaire majoritaire de ce média, indique-t-on de source proche du syndicat des employés de la station.
Selon la source, l'Etat gabonais autrefois majoritaire dans le capital ne détient plus 35% des parts contre 13 % aux privés gabonais.
L'accord portant sur la restructuration de l'entreprise a été signé en juin 2006 sans que les partenaires sociaux ne soient associés à l'opération.
Depuis 1988, la radio Africa Numéro 1 connaît des difficultés de fonctionnement suite à la diminution drastique de ses recettes d'exploitation axées principalement sur la location de ses émetteurs ondes courtes basés à Moyabi, dans le Sud-est du pays.
Cette situation a conduit en 2002, le holding audiovisuel français SOFIRAD, à se retirer du capital de la radio au sein de laquelle il détenait 40% des actions.
Créée en 1981, Africa Numéro 1, dotée d'un capital de 100 millions de Francs CFA, a été l'un des meilleurs ambassadeurs du Gabon à l'extérieur tout comme d'ailleurs la compagnie aérienne Air Gabon qui a fermé pour cause de faillite
(http://www.camer.be/index1.php?art=613 - 08 novembre 2007)

 

ETATS-UNIS / COREE DU NORD

 

Christian Whiton, député américain, chargé des Droits de l'Homme en Corée du Nord a appelé l'Institut Transatlantique de Bruxelles, à discuter des mesures pouvant être prises pour promouvoir les droits de l'Homme en Corée du Nord. Parmi ces mesures, il a évoqué la radiodiffusion. Voici un extrait de son rapport.

 

" Un des piliers de notre stratégie est de prendre des mesures pour aider le peuple nord-coréen à prendre le pouvoir. Etant donné que le pays est très fermé, la méthode la plus adaptée est de le faire au travers d'émissions de radio. Ceux qui ont connu les régimes répressifs en Europe de l'Est et ailleurs dans le monde ont mentionné les répercutions positives d'une information exacte que le monde libre leur fournit. Le président Bush a rencontré un déserteur de l'armée de Corée du Nord, qui, de par sa position, pouvait écouter les émissions étrangères. C'est cette façon d'obtenir de l'information qui a réveillé sa conscience et l'a conduit à rechercher la liberté

Les émissions de radio du Bureau de Radiodiffusion Américain, telles que le service coréen de Radio Free Asia ou celui de la Voix de l'Amérique ont reçu un accroissement significatif de leur budget ces dernières années. Nous avons également cherché des fonds pour les groupes indépendants de plus en plus nombreux qui transmettent de l'information vers la Corée du Nord. Certaines de ces personnes sont également des réfugiés du Nord. Soutenir des efforts indépendants est une méthode envisageable, à laquelle pourraient contribuer des gouvernements européens et des institutions. " (Département américain via DXAsia.info, via blog de Media Network - 07 novembre 2007)

 

 

ROYAUME UNI

 

L'organisation " Reporters sans frontières " se dit consternée par la décision des autorités russes de faire disparaître la BBC de la bande FM russe. Cette censure ne saurait se justifier en aucune manière, ni politiquement, ni techniquement. La Russie s'inspirerait-elle de la Chine ou du Zimbabwé où la BBC est censurée ? Nous espérons que cette situation trouvera une solution rapide et que la BBC sera de nouveau disponible sur les ondes FM", a déclaré Reporters sans frontières.

Le 17 août 2007, la diffusion des programmes en langue russe de la BBC sur la bande FM de Moscou a pris fin. Le dernier partenaire de la radio britannique, Bolchoïe Radio, a du mettre un terme à leur collaboration à la demande des autorités russes de diffusion. Le groupe Finam, propriétaire de la radio russe, a fait savoir que sa licence ne lui permettait pas de retransmettre ces programmes et qu'elle se concentrerait désormais sur la diffusion de ses propres émissions.

Richard Sambrook, directeur de la division Global News de la BBC, a déploré cette décision et s'est dit "extrêmement déçu que les auditeurs de Bolchoïe Radio ne soient plus capables d'accéder à l'information indépendante et impartiale de la BBC avec les qualitiés sonores qu'offre la bande FM."

Alors que le directeur de Finam, Igor Ermachenkov, a déclaré à l'agence Associated Press que "ce n'est un secret pour personne que la BBC a été créée en tant qu'outil de diffusion de propagande ", la radio britannique, réplique que la license de diffusion reçue en mai 2006, autorise Bolchoïe Radio à diffuser jusqu'à un cinquième de programmes produits à l'extérieur. Richard Sambrook appelle les autorités russes à respecter cet accord.

Les relations entre le Royaume-Uni et la Fédération de Russie se sont considérablement dégradées depuis le débutde l'enquête sur la mort en novembre 2006 en Grande-Bretagne de l'ancien membre du KGB, Alexandre Litvinenko, à la suite d'un empoisonnement.

A la fin 2006, Radio Arsenal (à Moscou) avait cessé de diffuser les programmes de la BBC, suivie début 2007, par Radio Leningrad (à St Pétersbourg). La BBC en russe reste accessible sur les ondes moyennes et courtes ainsi que sur l'Internet

(http://www.rsf.org/article.php3?id_article=23317 - 17 août 2007)

 

ECOSSE

 

La station privée écossaise Radio Six International effectue son retour sur les ondes courtes ce samedi 11 août. Elle diffusera tous les samedis entre 0700 et 0800 TU sur 9290 kHz pour l'Europe, l'Extrême Orient et la région du Pacifique, depuis l'émetteur de 100 kW d'Ulbroka en Lettonie, ainsi que sur 945 kHz, ondes moyennes, depuis un émetteur de 2,5 kW situé également en Lettonie, à Riga. Les émissions sur ondes courtes et ondes moyennes se poursuivront jusqu'à la fin du mois de septembre. La situation sera alors ré-examinée.

(Tony Currie, Radio Six international, via blog de Media Network - 27 juillet 2007)

 

ETATS-UNIS

 

A la fin du mois d'octobre 2007, le centre ondes courtes de Delano, aux Etats-Unis sera fermé. Les employés seront salariés jusqu'au 5 janvier 2008. Cette décision n'est pas une surprise car des rumeurs persistantes annonçaient cette information depuis plusieurs semaines. Kim Elliott signale que le site de Delano diffuse des émissions en espagnol, en anglais et en créole de la Voix de l'Amérique, ainsi que des programmes de Radio Marti, la station anti castriste des Etats-Unis. (NDR : Le centre sert également de station relais à Radio Thaïlande)

(Blog de Media Network - 25 juillet 2007)

 

MALDIVES

 

Minivan Radio a repris ses émissions sur ondes courtes le 1er août. La station anti gouvernementale maldive diffusait uniquement sur Internet après qu'elle ait supprimé sa diffusion en ondes courtesil y a quelques mois, dans l'attente de recevoir une fréquence en FM. Mais elle n'a pas pu recevoir de licence et a donc décidé de reprendre des émissions en ondes courtes pour couvrir notamment le referendum du 18 août prochain qui décidera si le pays se dote d'un système parlementaire ou d'un système présidentiel. Les émissions sont diffusées quotidiennement entre 1600 et 1700 TU sur 11965 kHz depuis un émetteur situé en Allemagne. (Minivan Radio via blog de Media Network - 30 juillet 2007)

 

 

VATICAN

 

La saison B07 avait vu Radio Vatican inaugurer de nouvelles transmissions depuis Sackville, au Canada. Mais là aussi, des interférences ont nécessité un ajustement. Ainsi, depuis quelques jours, la fréquence de 6100 kHz est remplacée par 6040 kHz. Cela concerne les émissions en français à 0230 TU

 

EGYPTE / FRANCE

 

La radio nationale égyptienne, Radio Le Caire, diffuse depuis lundi 2 avril le journal du Proche-Orient de Radio France Internationale du lundi au vendredi à 19 heures, et, à partir du 1er mai à 19h30 en FM sur l'ensemble du pays.

Cette décision fait suite à l'accord de reprise de programme signé il y a quelques mois entre RFI et l'Union de la Radio et de la Télévision Egyptienne. Radio Le Caire diffuse dans la capitale égyptienne sur la frequence 94.5 FM. " C'est la première fois qu'un programme de RFI est diffusé en FM en Egypte " souligne la radio française.

Cette session d'information thématisée rend compte de toute l'activité politique, économique, culturelle et sportive de la région avec des reportages, des interviews et des duplex avec les grandes capitales du Proche Orient. Le journal du Proche Orient est diffusé du lundi au vendredi à 18h30 heure de Paris partout dans le monde sur RFI, Radio Monte Carlo Doualiya, le cable, l'internet, le satellite et les radios partenaires de RFI

(Le fil radio - 06 avril 2007)

 

VATICAN

 

Un collectionneur allemand a proposé sur le site d'enchères ebay, une QSL de Radio Vatican datant environ de 1985. Il a reçu 12 offres avant la dernière enchère fixée à 68 dollars américains (un peu plus de 50 euros). La carte QSL montrait Marconi et le pape Pie XI lors de l'inauguration de Radio Vatican en 1931.

 

ETATS-UNIS

 

" Quiconque inquiet de l'image des Etats-Unis qui se détériore dans le monde devrait s'alarmer de ce qui arrive à notre diffuseur gouvernemental international " a écrit Guy W. Farmer, ancien directeur des émissions en espagnol de la Voix de l'Amérique vers l'Amérique Latine, entre 1977 et 1979. Dans un article au " Nevada Appeal " Farmer indique " Je m'oppose au transfert de budget des émissions en anglais de la Voix de l'Amérique vers des stations de pop music, tout comme je m'oppose à toute dépense supplémentaire pour Radio et Télévision Marti qui diffuse vers Cuba ". Et de conclure : " J'espère que mes anciens collègues pourront sauver le service anglais, mais, étant donné le climat politique à Washington, il pourrait être réduit au silence et ce serait alors une nouvelle tragédie dans l'histoire de la diplomatie publique américaine " (Blog de Medianetwork - 02 avril 2007)

 

IRAK

 

Une journaliste irakienne qui travaillait pour le service arabe de la radio américaine Radio Free Europe/Radio Liberty (RFE/RL) a été tuée par balles dans un quartier de l'ouest de Bagdad, a annoncé dans la nuit du jeudi 5 avril cette radio basée à Prague.

Khamail Khalaf, qui avait été vue pour la dernière fois le 3 avril, a été retrouvée deux jours après par la police irakienne avec une balle dans la tête et plusieurs autres blessures, a indiqué la radio dans un communiqué. Sa famille a été alertée par un appel anonyme donné depuis son téléphone portable.

La journaliste travaillait depuis 2004 pour le service culture et société du service arabe, qui émet depuis le siège de la radio à Prague.

C'était une "journaliste courageuse qui voulait le meilleur pour son pays et pensait que le peuple irakien mérite un avenir pacifique et prospère. Elle est morte pour cette cause", a déclaré le président de RFE/RL, Jeffrey Gedmin, cité dans le communiqué.

Financée par le Congrès américain, RFE/RL, qui émet dans 28 langues, est née de la fusion de Radio Free Europe et de Radio Liberty, créées à l'époque de la guerre froide pour lutter contre le communisme.

Ces dernières années, la radio a réduit ses programmes vers l'Europe centrale pour se concentrer sur l'Irak, l'Iran et l'Afghanistan, en développant des émissions radio ainsi que des sites internet en arabe, en perse, en dari et en pashto.

(http://www.lemonde.fr/web/depeches/0,14-0,39-30418582@7-58,0.html - 05 avril 2007)

 

ROYAUME-UNI / MAURITANIE

 

La BBC a lancé deux stations relais en FM en Mauritanie. Sur 106.9 FM dans la capitale Nouakchott et sur 102.4 FM dans la seconde ville du pays, Nouadhibou, on peut entendre dorénavant le programme arabe de la BBC. En contrepartie de cet accord, la BBC a proposé aux équipes de Radio Mauritanie un programme de formation au journalisme. (...)

Mohamed Yehia Wild Hayee, responsable de la radio mauritanienne, a indiqué : " Nous avons déjà un partenariat important avec la BBC. Ces nouvelles fréquences FM renforcent ce partenariat et assurent au personnel de Radio Mauritanie une formation en journalisme et aux technologies de la part d'un leader de l'information internationale comme la BBC. Un tel accord est un autre exemple du renforcement des liens entre le Royaume-Uni et la République Islamique de Mauritanie "

(blog de Medianetwork - 12 avril 2007)

 

 

 

GABON / FRANCE / LIBYE

 

La radio panafricaine Africa N°1, propriété de l'Etat gabonais et de la société française Sofirad pourrait passer aux mains de la Libye. C'est ce qu'affirme la " Lettre du Continent " dans sa dernière livraison.

Kadhafi, via la Libyan Arab Africa Investment Company, aurait déboursé 5 millions d'euros pour se payer une radio, certes très écoutée, mais largement déficitaire depuis ses débuts.
A sa création, Africa N°1 gagnait de l'argent grâce à la location de ses émetteurs en ondes courtes ultra-puissants de Moyabi à Radio France Internationale, à la Voix de l'Amérique ou à la BBC. Mais l'avènement de l'ère satellitaire à mis fin à des rentrées substantielles.
Selon la lettre confidentielle, le Gabon est favorable à ce deal à la condition que la Libye conserve les 250 employés (journalistes et techniciens).
Or le "guide", Mouamar Kadhafi, ne serait pas très chaud à l'idée.
Africa N°1, implantée en FM dans la plupart des pays d'Afrique, émet également à Paris.
La Libye a annoncé son intention de contrer économiquement la Chine en Afrique. A cette fin, le pays vient de monter un fonds de 5 milliards de dollars géré depuis Paris et destiné à prendre des participation dans des sociétés africaines (Petites et Moyennes Entreprises)
Le rachat éventuel d'Africa N°1 donne à Tripoli un scène médiatique pour populariser ses ambitions

 

 

OUZBEKISTAN

 

Reporters sans frontières dénonce les poursuites engagées contre une correspondante de la radio Deutsche Welle, Natalia Bouchouïeva, par le parquet de Tachkent pour fraude fiscale et défaut d'accréditation. Depuis 2005, la pression sur les journalistes critiques s'est dramatiquement accrue. Les collaborateurs des médias étrangers sont particulièrement surveillés et, depuis 2006, tous sont contraints d'obtenir une accréditation des autorités. Cette situation est incompatible avec les valeurs fondatrices de l'Europe et notamment avec la liberté d'expression. Reporters sans frontières appelle donc les autorités européennes à ne pas assouplir les sanctions contre le régime du président Islam Karimov tant que ce dernier continuera à faire la chasse aux voix dissidentes", a déclaré l'organisation de défense de la liberté de la presse.

Natalia Bouchouïeva a été convoquée au parquet de la capitale vendredi 23 mars. Depuis, ses proches sont sans nouvelles et elle ne s'est pas présentée au rendez-vous avec son avocat prévu le 26 mars. Selon ce dernier, Souhrob Ismaïlov, la journaliste, qui encourt jusqu'à trois ans de prison, aurait quitté la ville.

Après la répression de la révolte d'Andijan, en mai 2005, dont les victimes sont estimées par les organisations de défense des droits de l'homme à quelque huit cents personnes (187 selon les autorités ouzbèkes), l'Union européenne a voté la mise en place de sanctions à l'encontre de l'Ouzbékistan. Le 13 novembre 2006, ces dernières ont été légèrement assouplies et doivent être réexaminées en mai 2007.

En février 2006, le gouvernement ouzbek a adopté une nouvelle disposition qui sanctionne les journalistes des médias étrangers qui oseraient critiquer sa politique. Le texte punit l'ingérence "dans les affaires intérieures" et les insultes à "l'honneur et la dignité des citoyens ouzbeks" et prévoit en cas d'infraction la possibilité de retirer leur accréditation aux journalistes. La procédure de demande d'enregistrement a par ailleurs été rallongée de dix jours à deux mois. Les clauses 22 et 23 du texte introduisent des restrictions supplémentaires interdisant aux citoyens étrangers et ouzbeks de collaborer avec des journalistes non accrédités, sous peine de poursuites judiciaires. L'article 21 assimile clairement les journalistes à des terroristes, punissant d'expulsion ceux qui appelleraient "au renversement de l'ordre constitutionnel et à la haine raciale ou religieuse". Les bureaux des médias étrangers ont été fermés. Après la Bristish Broadcast Corporation et Radio Free Europe / Radio Liberty, la Deutsche Welle a été la dernière en date à avoir dû s'exécuter. La radio allemande avait essayé d'obtenir les accréditations nécessaires selon la nouvelle loi mais sans succès. Des correspondants de médias étrangers ont également été agressés ou arrêtés.

(http://www.rsf.org/article.php3?id_article=21440 - 27 mars 2007)

 

ROYAUME-UNI

 

La saison A07 a vu la BBC réduire à nouveau le nombre de ses fréquences ondes courtes pour son service mondial en anglais. Cette fois, ce sont les fréquences destinées à lEurope Centrale et orientale qui ont été éliminées. Les fréquences pour l'Europe du Sud ont été réduites à 12 heures par jour. Pour le continent américain, on écoute la BBC en anglais sur ondes courtes seulement 4 heures par jour, pour des programmes destinés aux Carraïbes.

En Europe Occidentale, on peut écouter la BBC en anglais selon le schéma suivant. :

0400-0600 TU : 6195 et 9410 kHz

0600-0700 TU : 6195, 9410 et 12095 kHz

0700-0800 TU : 12095 kHz

0800-0900 TU : 15485 kHz

1400-1700 TU : 12095 kHz, le samedi uniquement

1500-1700 TU : 15485 kHz

1700-1800 TU : 6195, 9410 et 15485 kHz

1800-2000 TU : 6195 et 9410 kHz

2000-2100 TU : 9410 kHz

 

DIFFUSION EN NUMERIQUE

 

La diffusion numérique sur ondes courtes est encore peu répandue. Pour les émissions en français, c'est encore confidentiel.

Il y a bien sûr RFI qui émet comme suit en DRM :

Sur 3965 kHz : de 2300 à 1800 TU et de 1900 à 2000 TU

Sur 6175 kHz : de 1200 à 1700 TU et de 2200 à 0100 TU

Sur 17875 et sur 21620 kHz : de 1300 à 2000 TU

Sur 25765 kHz : 24 heures sur 24

 

Radio Canada Internationale diffuse également en numérique sur 9800 kHz entre 1705 et 1905 TU

 

La Voix de la Russie diffuse sur 9810 kHz entre 1600 et 1700 TU

 

Enfin, Radio Luxembourg diffuse 24 heures sur 24 sur 5990 kHz, avec un signal qui déborde largement sur les fréquences adjacentes.

 

Pour la langue allemande, l'offre est un peu plus conséquente puisque la Deutsche Welle, la Voix de la Russie, Radio Vatican, Radio Luxembourg, Radio Suède, la Voix de la Russie, mais également des petites stations régionales, diffusent en numérique.

 

 

ETATS-UNIS

 

Onze anciens directeurs de la Voix de l'Amérique ont publié un communiqué commun à l'intention du Congrès, lui demandant de revenir sur la décision de l'Administration Bush de réduire les émissions en anglais et en 15 autres langues étrangères de la VOA.

 

La Voix de l'Amérique, le plus grand diffuseur public civil pour l'outremer des Etats-Unis pourrait devenir muet dans beaucoup de régions du monde cette année, à moins que le Congrès revienne sur les décisions prévues pour la prochaine année fiscale qui commncera le 1er octobre. Parmi les coupures prévues, on note la suppression du service anglais. Les anciens directeurs qui se sont joints à cet appel pour inverser les décisions ont servi durant les 50 dernières années aussi bien sous les administrations républicaines que démocrates.

Si les coupures décidées se confirmaient, la Voix de l'Amérique éliminerait les émissions en ouzbeck, croate, géorgien, cantonais, thaï. Elle cesserait également les émissions de radio, tout en conservant les programmes télévisés en russe, ukrainien, albanais, serbe, boasniaque, macédonien et hindi. Des programmes seraient également réduits pour le tibétain et le portugais.

Voici le texte du communiqué : " Nous, anciens directeurs de la Voix de l'Amérique, demandons avec insistance un retour arrière sur les réductions prévues à la Voix de l'Amérique qui pourraient rendre muet le plus grand diffuseur national pour l'étranger. Ces coupures mettraient en danger notre sécurité nationale ainsi que notre diplomatie. Par ailleurs, cela priverait des millions de personnes à un accès à un média complètement libre, une des valeurs principales de notre pays.

L'Administration Bush a proposé de supprimer le programme VOA English vers tous les continents, excepté l'Afrique, de supprimer les services en cantonais, croate, géorgien, grec, thaï et ouzbeck, d'arrêter les émissions de radio en russe, ukrainien, serbe, albanais, bosniaque, macédonien, et hindi et de réduire de façon significative les programmes en tibtéian et en portugais.

Considérant

·        les décisions de la Chine, de la Russie, de l'Iran, de la France et de la chaîne Al Jazeera de diffuser 24 heures sur 24 ou d'accroître leurs programmes en anglais, langue parlée et comprise par au moins 1,6 billions de persones dans le monde

·        une augmentation de 23% du budget militaire russe alors que Vladimir Putin baillonne la presse nationale et étrangère

·        les restrictions dans les médias et les arrestations de journalistes en Chine, au Tibet et en Ouzbekistan ainsi que la déclaration de la loi martiale et la poussée des extrémistes musulmans en Thailande

·        la situation dans les Balkans alors que le Kosovo penche vers son indépendance

·        l'efficacité de la Voix de l'Amérique qui est écoutée et regardée par plus de 115 millions de personnes par semaine

 

 

Nous appelons fermement pour un accroissement du budget de la Voix de l'Amérique à 204 millions de dollars au lieu des 178 proposés pour l'année fiscale 2008. Cela permettrait de couvrir les coûts des services promis à une disparition ou à des réductions. C'est un petit investissement, mais qui est essentiel. Les enquêtes montrent que l'opinion antiaméricaine à l'étranger est à un plus haut historique. A un moment critique des années post 11 septembre, les Etats-Unis ne peuvent pas, pour leur politique de sécurité à long terme, désarmer unilatéralement dans le débat des idées

 

 

VIETNAM

 

Le Premier Ministre vietnamien Nguyen Tan Dung a demandé aux équipes de la Voix du Vietnam d'étendre ses programmes et d'améliorer ses technologies afin de bâtir une station de prestige dans la région et dans le monde. Rencontrant le personnel de la Voix du Vietnam le 6 mars, le Premier Ministre a fait l'éloge des efforts déployés pour diffuser la politique du Parti et de l'Etat dans tout le pays, participant ainsi à l'accomplissement du Vietnam. La Voix du Vietnam diffuse quotidiennement des programmes en 12 langues pour un total qui approche les 200 heures en ondes moyennes, en FM et sur ondes courtes. Chaque année, la station diffuse 380.000 heures pour le Vietnam et les autres pays (Agence de presse vietnamienne via NhanDan Online via blog de Media Network - 07 mars 2007)

Par ailleurs, il y a juste un an, le 1er mars 2006, la Voix du Vietnam diffusait pour la première fois de son histoire en langue allemande

 

COREE DU NORD

 

Le site Internet " Daily NK " (NK pour " Corée du Nord ") a publié un article sur la station ORNK (Open Radio for North Korea ) écrit par le journaliste Kevin Kane qui a visité la station le 23 mars. Le président de la station Ha Tae-Kyoung indique que les radios ondes courtes sont de plus en plus populaires en Corée du Nord et que de plus en plus de gens s'en procurent via la Chine pour 5 dollars américains. Il précise également que si plus de nord-coréens deviennent propriétaires de ces radios ondes courtes, ORNK pourrait atteindre un auditoire plus large et avoir un impact plus important sur les droits de l'Homme en Corée du Nord (blog de Media Network - 05 mars 2007)

 

JAPON

 

Ce qui suit n'est pas une information nouvelle, mais une confirmation de la part de la NHK, la radio japonaise. Le diffuseur nippon a confirmé que les services de Radio Japon en langue japonaise vers l'Europe et l'Amérique du Nord seront supprimés en octobre 2007. Il en est de même pour les programmes en français et en espagnol vers l'Europe. Enfin, les émissions en italien, suédois, allemand et malais disparaîtront complètement des ondes. Le département international de planification et de diffusion de NHK World explique que ces changements font suite à une politique générale visant à promouvoir la télévision au détriment de la radio et que ces décisions ont été prises avec un profond regret (Italradio.org via blog de Media Network - 02 mars 2007)

On note que la situation est semblable à la Voix de l'Amérique qui privilégie de plus en plus les émissions de télévision.

 

TURKMENISTAN

 

La Journée internationale des femmes a fêté ses 30 ans, le 8 mars. A cette occasion, Reporters sans frontières s'est inquiétée d'une montée des violences commises envers les femmes journalistes dans le monde.
"De plus en plus de femmes journalistes sont victimes d'assassinats, d'arrestations, de menaces ou d'intimidations. Cette augmentation est liée au fait que les femmes sont de plus en plus nombreuses à exercer la profession de journaliste, à occuper des postes plus exposés au sein de médias et à mener des enquêtes dérangeantes", a déclaré Reporters sans frontières.
L'espace post-soviétique a été particulièrement dur pour les femmes journalistes, en 2006. Ogoulsapar Mouradova, correspondante de Radio Europe Libre au Turkménistan, est morte en prison, en septembre, vraisemblablement en raison de coups qu'elle avait reçus à la tête. Elle avait été arrêtée en juin, après avoir réalisé plusieurs reportages critiques envers les autorités et aidé une journaliste française qui tournait un documentaire dans le pays.
(http://netfemmes.cdeacf.ca/les_actualites/lire.php?article=7269 - 06 mars 2007)

 

REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO

 

Radio Okapi a fêté son 5ème anniversaire tout récemment.

Le président de la Fondation Hirondelle voudrait voir le paysage médiatique congolais devenir pluriel, fort et prospère. Un paysage dans lequel Radio Okapi pourra poursuivre la mission qui était jusque là la sienne, c'est-à-dire, une radio au service du Congo. Jean Marie Etter l'a dit, à l'occasion du 5ème anniversiare de la radio, dans un entretien que rapporte le site Internet radiookapi.net.

Question

Il y sûrement des auditeurs qui ne vous connaissent pas. Pouvez-vous vous présenter ?

Réponse

Je suis le président de la Fondation Hirondelle. Il y a 5 ans, j'ai été parmi ceux qui ont lancé, Radio Okapi, avec la Monuc, la Mission de l'Organisation des Nations Unies pour le Congo

Question

Radio Okapi fête ses 5 ans. Sous quel signe placez-vous cet anniversaire ?

Réponse

C'est à la fois sous le signe du succès et sous le signe de l'espoir. Sous le signe du succès, puisque Radio Okapi a réussi, je crois, une mission tout à fait remarquable ; elle a véritablement servi le peuple congolais. Et sous le signe de l'espoir, parce que j'espère que Radio Okapi pourra poursuivre la même mission pendant encore longtemps.

Question

Que devient Radio Okapi après le départ de la Monuc ?

Réponse

Alors il faut dire et rappeler que la Monuc n'est pas en train de partir. Pas encore. Radio Okapi est la radio des Nations Unies. Tant que la Monuc est là, et elle est là encore pour un bon moment, Radio Okapi va s'inscrire dans le cadre de la mission des Nations Unies.

Question

Et après ?

Réponse

Après, c'est loin. Mais, j'espère que Radio Okapi pourra poursuivre la même mission, être au service du peuple congolais, au service des auditeurs, avec le même journalisme indépendant et rigoureux, la même couverture, mais dans un contexte qui sera celui d'un pays pacifié, un pays qui aura entièrement recouvré non seulement sa souveraineté, mais tous les attributs de sa souveraineté. J'espère vraiment qu'il y aura beaucoup de radios, beaucoup de télévisions. Il y aura des journaux abondants qui vont couvrir tout le pays. J'espère que la radio nationale va pouvoir se développer elle aussi. Et ce, dans un paysage où il y a beaucoup de médias, des médias forts, et j'espère que Radio Okapi va trouver sa place dans ce nouveau paysage, celle de jouer la même mission qu'aujourd'hui, c'est-à-dire une radio nationale.

 

EQUATEUR

 

HCJB, La Voix des Andes, à Quito en Equateur va effectuer de nouveaux tests en DRM à destination de l'Amérique du Nord pour les prochaines semaines. Les émissions commenceront sur 15140 kHz de 1200 à 2400 TU chaque jour et sur 9820 kHz de 0000 à 0800 TU (d'après une information parue sur DRM Software Radio Forums, via blog de Media Network - 06 mars 2007)

 

 

SERBIE

 

Radio Serbie vient d'étoffer sa programmation en ondes courtes le 5 mars dernier. Toujours une seule fréquence ondes courtes pour l'ensemble des transmissions : 6100 kHz. Cette fréquence est très difficilement reçue, en raison notamment d'un puissant signal numérique sur 6095 kHz, celui de RTL. De plus, Radio Chine Internationale et la Voix de la République Islamique d'Iran occuppent également la fréquence.

Une nouvelle émission en français apparaît à 1630 TU, mais malheureusement inaudible

 

 

ARABIE SAOUDITE

 

Des changements sont intervenus récemment dans les émissions vers l'extérieur de la radio saoudienne. L'émission matinale en français qui était diffusée sur 17785 kHz entre 0800 et 1000 TU est maintenant sur 15250 kHz, une fréquence qui passe assez mal en France, gênée par un bruit de fond. De plus l'horaire est incertain et semble assez fluctuant. Il serait de 0855 à 0955 TU. Quant à l'émission de l'après midi, jusqu'ici diffusée de 1400 à 1600 TU sur 21600 kHz, elle a été entendue sur 17660 kHz avec quelques interférences, et là aussi, un horaire à confirmer qui serait de 1455 à 1555 TU. A noter l'arrivée d'émissions en anglais, langue qui n'était pas diffusée sur les ondes courtes

 

MALTE / LIBYE

 

Le gouvernement libyen a décidé de commencer le processus de liquidation de la défunte station " Voix de la Méditerranée ". Un diplomate a déclaré au quotidien " Malta Today " que lors d'une rencontre tenue à Tripoli la semaine dernière et à laquelle participait le ministre des Affaires Etrangères Maltais, Michael Frendo, le gouvernement libyen a exprimé sa volonté d'accepter l'invitation du gouvernement maltais de vendre les actifs de la station. La Voix de la Méditerranée, créée en 1970, était née d'un projet commun entre les deux pays.

Le produit de la vente est estimée à plus de 920.000 dollars américains. Les sommes recueillies serviront au règlement des arriérés de salaires des anciens employés et pour régler des dettes relatives à des services et des équipements. Environ 20 personnes ont perdu leur emploi quand l'entreprise fit faillite sous la présidence de Richard Muscat, qui est aujourd'hui l'ambassadeur de Malte en Irlande

L'ancien ministre des Affaires Etrangères, Joe Borg, avait déclaré juste avant de quitter Malte pour Bruxelles, que " les autorités libyennes avaient clairement montré qu'elles n'étaient pas intéressées à poursuivre le projet. Le gouvernement maltais, quant à lui, avait indiqué qu'il n'avait aucune objection à poursuivre les opérations de la Voix de la Méditerranée, dès lors que son homologue libyen reconsidérerait sa position d'ici la fin de 2003, règlerait une part substancielle des arriérés de salaires et reprendrait le financement des activités de la station en réglant aussitôt les sommes dues. ". Joe Borg avait ajouté que " les efforts se poursuivaient pour faire le compte des sommes dues par la Libye "

La Voix de la Méditerranée diffusait en 7 langues et était présentée comme une contribution majeure à la propagation d'une image positive de Malte à l'étranger (Malta Today, via blog de Media network - 27 février 2007)

 

FRANCE

 

RFI : budget 2007 adopté à l'équilibre, à 132,23 millions d'euros

Radio France Internationale vient d'adopter son budget 2007 en équilibre, à 132,23 millions d'euros, a indiqué la station le 27 février. Le budget a été adopté à l'équilibre lors du conseil d'administration du 13 février, en dépit de la baisse de 2,5 millions d'euros de la subvention du ministère des Affaires étrangères, principal contributeur au budget de RFI. Cette dotation s'élève ainsi à 69,63 millions d'euros pour 2007, contre 72,13 millions d'euros en 2006. Les ressources provenant de la redevance progressent à 56,52 millions d'euros, contre 55,85 millions d'euros en 2006. Les ressources propres atteignent 4,9 millons d'euros. Pour parvenir à cet équilibre budgétaire, la radio a inclus dans ses comptes la " réserve légale " désormais imposée par la loi de finances, correspondant à 5 % de la subvention du Ministère des Affaires Etrangères. L'équilibre budgétaire serait rompu si ce crédit devait être annulé par les autorités de tutelle.
La direction de RFI négocierait actuellement avec le Ministère des Affaires Etrangères une baisse du niveau de cette réserve légale, en faisant valoir que celle-ci est trop élevée eu égard au fait que 50 % du budget de RFI est composé de la masse salariale (Satellifax - 28 février 2007)

 

ROYAUME-UNI

 

Le service en albanais de la BBC célèbre le 14ème anniversaire de son retour sur les ondes avec un accroissement de sa programmation de 2 heures par semaine. A compter du 5 mars 2007, sa transmission quotidienne sera sur les ondes avec une programmation nouvelle et plus longue. Tout en maintenant son contact avec ses auditeurs, le service albanais a également annoncé la fin de la diffusion sur ondes courtes.

Julia Goga-Cooke, chef du service albanais a déclaré : " Nous sommes heureux de célébrer notre anniversaire avec ce changement important. Cela renforce notre position dans la région et l'augmentation de la programmation signifie que nos auditeurs à Tirana et à Prishtina pourront nous capter plus souvent sur nos fréquences FM. Ceux qui résident dans d'autres contrées de l'Albanie et du Kosovo, ainsi que ceux en Macédoine et en Grèce pourront également nous écouter plus souvent via nos stations partenaires. "

Les émissions auront lieu entre 0600 et 1100 TU, du lundi au vendredi, de 1800 à 1900 TU également du lundi au vendredi. Le week-end, les programmes seront sur les ondes de 0630 à 0730 TU et le soir de 1800 à 1830 TU. L'émission musicale du dimanche est programmée de 1330 à 1415 TU et répétée de 1830 à 1915 TU

Le service albanais dispose de 40 radios et télévisions partenaires dans la région et certains de ses programmes seront rediffusés par ces partenaires. L'auditoire peut également suivre les programmes en ligne sur bbcalbanian.com.

(BBC World Service via blog de MediaNetwork - 28 février 2007)

Le service en albanais était diffusé près de 25 heures par semaine. La nouvelle programmation en FM dépasse le 34 heures par semaine

 

ETATS-UNIS

 

La Voix de l'Amérique a célébré son 65ème anniversaire le 24 février. Son directeur, Danforth Austin, a publié le message suivant pour marquer l'événement

" La Voix de l'Amérique a 65 ans. C'est un anniversaire important, la célébration d'un passé dont nous pouvons nous enorgueillir, et des espoirs que nous avons pour l'avenir et que nous partagerons. Notre première émission a eu lieu le 24 février 1942, quelques semaines après l'entrée des Etats-Unis dans la Seconde Guerre Mondiale. Ce jour là, l'anonceur William Harlan Hale, lors du programme en allemand en ondes courtes déclara : " nous vous dirons la vérité ". De nombreuses années ont passé depuis ce jour, et le monde ainsi que les technologies de la radiodiffusion internationale ont radicalement changé, mais la volonté de la Voix de l'Amérique à dire la réalité, à être honnête et à informer sur l'Amérique et le monde perdure "

(blog de Media Network - 24 février 2007)

 

 

FRANCE

 

Radio Monte Carlo - Moyen Orient s'identifie maintenant comme " Monte Carlo Doualiya ", ce que l'on peut constater sur le nouveau site Internet de la station www.mc-doualiya.com . La station diffuse en arabe vers le Moyen-Orient et l'Afrique du Nord sur ondes moyennes 1233 kHz via un puissant émetteur situé à Chypre et sur ondes courtes, sur 5925 et 7135 kHz entre 0500 et 0600 TU, ainsi que sur Internet. Monte carlo Doualiya fait partie de groupe Radio France

(BBC Monitoring via blog de MediaNetwork - 28 février 2007)

 

CHINE

 

Voici un article du quotidien anglais " The Guardian " en date du 26 février.

Au moment où les protestations étaient les plus fortes sur la Place Tien-an-men en 1989, un groupe d'étudiants défilaient dans la capitale chinoise avec une pancarte où l'on pouvait lire : " Merci à la BBC ". Les radios étrangères, et le service mondial de la BBC en particulier, étaient une des rares sources d'information viable. C'était la représentation vivante de l'influence du service mondial de la BBC

18 ans plus tard, le service en chinois fait face à un avenir incertain. Empêchée de diffuser par les techniques de brouillages des émissions sur ondes courtes et par le blocage de son site Internet, la direction du service mondial est à présent dans une phase de " réallocation " des ressources allouées aux services multi-média pour la Chine.

Personne n'envisage une fermeture - alors que 10 autres services de langues étrangères ont été supprimés l'an passé - mais les équipes craignent qu'une baisse de l'offre en chinois donne un mauvais signal à la Chine et au reste du monde.

" Je crois que la BBC doit bien réfléchir à ce qu'elle va faire " indique un ancien membre du service chinois. " Oui, il y a bien un gros problème technique pour produire de la matière à destination d'un auditoire chinois. Mais, quoi que puissent indiquer les enquêtes, la BBC a vraiment une présence significative en Chine. Alors que le gouvernement chinois fait tant d'efforts pour contrôler les médias, quelle image donnez-vous si vous réduisez les service chinois ? "

La BBC n'est pas la seule organisation à être contre-carrée en Chine, l'une des économies les plus florissantes au monde, et qui accueillira les prochains Jeux Olympiques. Rupert Murdoch a révélé lors du Sommet 2007 sur les médias, tenu à New York que " la Chine est immense, mais son gouvernement n'est pas encore assez ouvert " et que son attention se tournait dorénavant vers l'Inde ". Le service mondial diffuse actuellement 4 heures par jour, divisées à part équitable entre nouvelles et magazines. Elles diffuse également des bulletins d'information en cantonais.

La station a un auditoire de 850.000 chinois, soit 0,1% de la population. 8 millions de pages de son site BBCchinese.com sont visualisées chaque mois, malgré les blocages importants. L'écoute en ligne est aussi populaire que via les ondes courtes.

La BBC est également encouragée par la fréquentation de son site d'apprentissage de la langue anglaise dont 13 millions de pages sont visitées chaque mois.

Les dernières nouveautés dans le service mondial de la BBC ne sont pas uniquement relatives à la Chine. Le service russe est également sur la sellette, un an après que Bush House décide de réduire 10 services de langues étrangères, afin de financer une nouvelle télévision en arabe qui doit être lancée cet automne. C'est ainsi que le service en thaï ferma quelques mois avant un coup d'état militaire qui eut lieu en septembre.

Mais certaines personnes au service mondial de la BBC indiquent que la direction se préoccupe d'atteindre l'auditoire musulman, aux dépens des autres régions du monde. " Le service mondial devient le service islamique de la BBC " prétend un journaliste. Ces propos sont rejetés par la direction de la radio.

" Il est exact de considérer le Moyen-orient comme un priorité, mais concentrer toutes vos ressources vers cette région relève d'une vision un peu courte, car on ne sait pas ce qui se passera dans plusieurs années dans le monde " indique un ancien employé.

" Mais loin de la politique, beaucoup de chinois pourraient être froissés de voir la BBC réduire l'importance de la Chine au moment où tout le monde va dans la direction opposée. Comme dans le monde des affaires, si vous avez une position sur le marché chinois, vous ne devez pas la couper, en espérant la reprendre plus tard "

Plus de détails sur les changements dans le service chinois sont attendus dans les prochains jours

La réorganisation ne devrait toutefois pas se faire aux dépens des programmes d'information. " Le Moyen-Orient, la Chine, la Russie, et le monde islamique sont des priorités pour le Service Mondial " indique un responsable.

Le service chinois emploie 39 journalistes et 49 personnes au total, et certains postes semblent voués à une disparition inévitable.

Pierre Vicary, l'un des membres de l'Union Nationale des Journalistes a indiqué que le service chinois avait connu plusieurs changements ces dernières années. " En tant que représentant de l'Union des Journalistes, je ne serais pas satisfait de la disparition d'emplois. Mais si la stratégie est claire, et si le service a suffisamment de ressources, alors, la sécurité pour 35 personnes est préférable à l'incertitude pour 39 "

 

 

 

ZIMBABWE

 

Un officiel zimbabwéen a confirmé que le gouvernement de Robert Mugabe brouillait les émissions des radios étrangères vers le pays, ont rapporté plusieurs sources le 28 février. Le député Bright Matonga, ministre de l'Information a déclaré que le gouvernement zimbabwéen brouillait le programme " Studio 7 " de la Voix de l'Amérique, programme spécialement conçu pour le pays, et ceci, quasiment chaque soir.

" Nous ne pouvons pas permettre aux étrangers d'envahir nos ondes sans notre permission " a déclaré Matonga au Parlement, propos cités par le quotidien officiel " Herald ". " Nous continuerons ces brouillages. Nous avons besoin de protéger notre souveraineté. Si vous allez en Angleterre, vous ne recevrez aucune station étrangère " a-t-il ajouté. C'est la première fois qu'un officiel du régime confirme cette pratique, qui est condamnée par des groupes luttant pour la liberté de la presse. Matonga répondait à une question d'un député de l'opposition, membre du Mouvement pour des Changements Démocratiques, qui demandait pourquoi les autorités brouillaient les ondes courtes de la Voix de l'Amérique, alors que la plupart des régions du pays ne reçoivent aucune radio locale ni la télévision. Seulement 30% des régions du sud du pays peuvent recevoir l'une des quatre radios contrôlées par le gouvernement et l'unique chaîne de télévision.

On pense que le gouvernement zimbabwéen utilise du matériel chinois pour brouiller les signaux d'au moins 3 stations qui émettent vers le pays. Studio 7, basée à Washington, a vu son signal brouillé pour la première fois l'an passé. Deux autre stations, " SW Radio Africa ", basée à Londres et la " Voix du Peuple " qui diffuse via le relais de Radio Nederland à Madagascar, ont également leur émissions brouillées (dpa, via blog de Medianetwork - 01 mars 2007)

Studio 7, le programme de la Voix de l'Amérique, spécifique au Zimbabwe est diffusé du lundi au vendredi de 1700 à 1730 TU en shona, de 1730 à 1800 TU en anglais et de 1800 à 1830 TU en ndebele, sur ondes moyennes 909 kHz, et sur ondes courtes 4930, 11815 et 15775 kHz. L'émetteur ondes moyennes de 500 kW est situé à Moepeng Hill, au Botswana, à la frontière sud-ouest du Zimbabwe.

La Voix du peuple diffuse en anglais de 1700 à 1800 TU sur 11695 kHz avec une puissance de 50 kW

Quant à SW Africa, elle diffuse en anglais sur 4880 kHz entre 1700 et 1900 TU depuis l'Afrique du Sud

 

 

DANEMARK

 

L'émetteur ondes longues de Kalundborg, fonctionnant sur 243 kHz a été mis définitivement hors service le 14 février, peu après 2300 TU. Cet émetteur danois diffusait depuis 80 ans.

 

REPUBLIQUE TCHEQUE

 

La section anglophone de Radio Prague a indiqué que la station a reçu 21.233 lettres en 2006, soit 2000 de plus que la saison précédente. La section anglaise a reçu 7361 courriers

 

INDONESIE

 

La Voix de l'Indonésie a été entendue le 21 février en français, entre 1900 et 2000 TU dans le centre de la France sur la fréquence de 11785 kHz. La réception était étonnament bonne pour cette station si souvent impossible à capter. Toutefois, depuis quelques semaines, on pouvait entendre le service intérieur sur 11860 kHz aux alentours de 1500 TU, et là aussi avec une très bonne réception.

 

NUMERIQUE

 

Voici un article du quotidien " le Monde " en date du 16 février et intitulé " La radio devrait s'ouvrir au numérique à la fin de 2007 ". Cet artcicle ne concerne pas les ondes courtes, mais il est intéressant.

" Allumer son poste de radio le matin, poursuivre l'écoute sur son téléphone portable ou son baladeur en descendant au quatrième sous-sol, puis en voiture ou en TGV pendant quelques centaines de kilomètres, tout cela sans aucune perturbation ni obligation de toucher un bouton ; brancher sa radio, sa télévision ou Internet sans fil après le travail, en disposant, grâce à l'écran du récepteur, de prestations multimédias et d'informations accompagnées d'images...

A l'heure où presque tous les supports audio sont passés au numérique, la radio souffre d'un retard qui pourrait rapidement se révéler préjudiciable. Surtout face à une consommation du "quand je veux, où je veux et comme je veux". La dernière étude de Médiamétrie sur les nouveaux modes d'écoute de la radio montre ainsi que les 15-24 ans ont tendance à délaisser les récepteurs classiques pour papillonner sur Internet, mais aussi sur la télévision et leur téléphone mobile.

Annoncée depuis trois ans, cette deuxième révolution pour le média radio - après l'ouverture de la bande FM en 1981 - semble en passe d'aboutir cette année. Pour une raison simple : des groupes télévisuels et surtout ceux de la téléphonie, concurrents aux moyens financiers très importants, étaient en voie de s'emparer des bandes de fréquences permettant à la radio de passer au numérique.

 

En septembre 2006, cinq des plus grands groupes de radios ont mis de côté leurs divergences pour se fédérer en Groupement pour la radio numérique (GRN). Il comprend notamment RTL France, Radio France, Europe 1, NRJ et le groupe dit des "Indépendants". Fort de 90 % de l'audience en France, le GRN a alors milité pour que le texte de loi sur la télévision du futur - qui engage au basculement définitif de la télévision analogique vers le numérique en 2011 - prévoit aussi qu'une part significative soit réservée à la radio numérique.

 

Lors d'un dîner débat organisé par le Club parlementaire sur l'avenir de l'audiovisuel, mardi 13 février, le rapporteur de ce projet de loi, le député Emmanuel Hamelin, a indiqué que le texte final, qui devrait être voté le jeudi 22 février, favoriserait le passage des radios au numérique.

Cette bataille gagnée, il reste un énorme enjeu, apparemment technique et en réalité politique. Celui des normes de diffusion que le ministère de l'industrie choisira dans les semaines qui viennent.

 

D'un côté, le GRN, dont certains opérateurs sont aussi dans la télévision et la téléphonie, préconise une norme qui garantisse la plus haute qualité et associe de l'image à la radio.

 

A cette technologie, plusieurs groupements de radios reprochent son coût et le risque que seuls les grands groupes obtiennent des fréquences, l'introduction de l'image raréfiant le nombre de stations pouvant êtres diffusées en numérique. Le comité Digital radios françaises (DRF), l'association Digital radio (DR), le Syndicat national des radios libres, entre autres, demandent que plusieurs des normes européennes soient reconnues, et non une seule. Pour que conformément à la loi, toutes les radios existantes puissent passer au numérique à moindre coût, et que de nouvelles stations thématiques voient éventuellement le jour.

 

Représentant des radios nationales mais aussi une partie des 800 stations associatives françaises (soit 10 % de l'audience nationale), ces opposants au choix du GRN ont fortement manifesté leurs craintes, lors du " Radio ", le salon des professionnels qui s'est tenu du 11 au 14 février à Paris. "La numérisation doit aller dans le sens du collectif et pas d'une petite bande d'industriels, s'est indigné Joël Pons, président du comité DRF. Si seuls les "gros" des télécoms et de la télévision étaient reconnus, ce serait un danger."

Philippe Chapot, organisateur du salon annuel " Le Radio " précise : "Dans les pays d'Asie, technologiquement plus avancés que nous, il n'existe plus de radio en tant que média d'accompagnement ; on n'écoute plus que le son de la vidéo. Au Royaume-Uni, où le numérique a été lancé sans pouvoir accueillir toutes les radios existantes, celles qui sont restées en FM meurent, faute de marché. En acceptant plusieurs technologies, compatibles avec celles que testent les autres pays européens, nous pourrions satisfaire tout le monde et créer un marché européen pour de nouveaux récepteurs."

 

Unique en Europe par le nombre et la diversité de ses stations, par le lien de proximité qu'y joue le réseau des radios associatives, le "pluralisme" du paysage radiophonique français est l'objet d'une attention particulière de la part du gouvernement et du CSA, le Conseil supérieur de l'audiovisuel

 

 

 

 

SOUDAN

 

Voici une présentation de Sudan Radio Service, le premier diffuseur indépendant d'informations au Soudan. La station diffuse en anglais, arabe et en 8 langues parlées au Soudan et se focalise exclusivement sur les informations et événements au Soudan. Elle est devenue le média favori des nombreux soudanais dans le monde. La programmation est assurée par une équipe de soudanais , professionnels de la radio et travaillant dans des bureaux à Nairobi au Kenya, ainsi qu'à Juba et Khartoum au Soudan. La station s'établira complètement dans le pays dès lors que les conditions le permettront.

La première émission a eu lieu le 30 juillet 2003. Les programmes duraient alors une heure seulement et consistaient en de brèves informations, de la musique et des messages de présentation. Aujourd'hui, elle est présente sur les ondes 6 heures par jour et les programmes proposent des informations détaillées sur les événements, l'éducation, la santé, l'agriculture, l'élevage, les affaires, l'économie, et d'autres thèmes encore. La musique et le divertissement sont également présents.

La station est le fruit d'un projet du Centre de Développement de l'Education, une organisation non gouvernementale internationale et qui a bénéficié de l'aide de l'Agence des Etats-Unis pour le développement International. Le but du diffuseur est d'être le premier média pour le peuple soudanais vivant au pays ou à l'étranger

Il souhaite donner les moyens à ses auditeurs de participer plus en profondeur au processus de développement, de réconciliation et de paix au Soudan

Les programmes se veulent indépendants en terme de race, nationalité, religion, appartenance politique, sexe ou opinion. (site Internet http://www.sudanradio.org/index.php )

L'horaire au 14 février serait le suivant :

Du lundi au vendredi, de 0300 à 0500 TU sur 7280 kHz, de 0500 à 0600 TU sur 9525 kHz, de 0400 à 0600 TU sur 13720 kHz et de 1500 à 1800 TU sur 9840 kHz

Le samedi, de 1500 à 1700 TU sur 9870 kHz

Le dimanche, de 1500 à 1600 TU sur 9840 kHz

La fréquence de 9840 kHz serait diffusée depuis Moscou, mais on ne sait pas très bien pour les autres. 13720 et 9525 kHz seraient en provenance des Emirats-Arabes Unis (d'après une information de Glenn Hauser, DXLD - 21 février 2007)

 

 

COREE DU NORD

 

La République Populaire et Démocratique de Corée a critiqué de façon virulente les Etats-Unis pour avoir accru le financement d'émissions de radio en coréen, indiquant que cette propagande ne portar pas ses fruits.

" Cette guerre psychologique indique que les Etats-Unis opèrent dorénavant ouvertement pour ternir l'image de la République Populaire et Démocratique de Corée et détruire le système socialiste depuis le début de l'année " indique un article écrit par l'Agence Centrale d'Information Coréenne.

" Les Etats-Unis se trompent lourdement si ils pensent qu'un telle propagande aiderait l'expansion de la liberté et de la démocration et entraînerait l'effondrement du système socio-politique dans la République Populaire et Démocratique de Corée " ajoute l'agence nord-coréenne.

Le commentaire indique que les Etats-Unis ont décidé d'étendre les diffusions de la propagande anti nord-coréenne et d'accroître le budget pour ces émissions dès l'année fiscale 2008.

Selon l'agence, Radio Free Asia, station fondée par les Etats-Unis, diffuse en coréen depuis mars 1997. Cette station a pris la décision d'émettre également en ondes moyennes à partir de cette année, en plus des ondes courtes (agence de presse chinoise Xinhua, via blog de Media Network - 22 février 2007)

 

INDE

Le 21 février, All India Radio a effectué un test en DRM vers l'Europe. La transmission a été écourtée et la station a répété ce test le lendemain, le 22 février. La fréquence était 7410 kHz entre 1945 et 2230 TU, depuis un émetteur situé à Khampur dans le territoire de Delhi.

(AIR via DRM Software Radio Forums, via blog de Media Network - 22 février 2007)

 

ISRAEL / PALESTINE

 

Une radio en anglais, basée à Ramallah et financée par un juif sud-africain, a commencé à émettre le 21 février. Cette radio, 93.6 RAM FM ( "ram " : abréviation de Ramallah, signifie également " haut " en hébreu), se fixe pour objectif de constituer la base d'un " dialogue pacifique " et prend exemple sur la très populaire station sud-africaine 702 Talk Radio, dont les fondateurs pensent qu'elle a joué un rôle décisif dans la transition du pays d'un régime d'apartheid vers une démocratie.

Les programmes comprendront de la musique moderne, ainsi que des flashes d'informations toutes les heures, fournis par la rédaction de la station Middle East Eyewitness News. Des talk shows en anglais et autres programmes où les auditeurs pourront intervenir seront introduits avant un an. La station a des studios à Ramallah et à Jérusalem Ouest, mais elle émettra depuis la Cisjordanie, ce qui signifie que certaines parties d'Israël, y compris Jérusalem, pourraient avoir du mal à la capter.

Le projet a exigé un investissement initial de 2 millions de dollars, dont 25% ont été apportés par Isaac Kirsh, citoyen sud-africain et fondateur de 702 Talk Radio. La radio ne bénéficiera d'aucune subvention, gouvernementale ou associative. Il s'agit d'un projet purement commercial dont les recettes seront fournies par la publicité. Son siège social, Middle East Broadcasting Holding Ltd, est en Afrique du Sud.

" Il existe un besoin pour un débat quotidien sur les questions qui affectent à la fois les Israéliens et les Palestiniens" , dit Isaac Kirsh, qui a été également partie prenante dans la création de Radio Tel-Aviv.

93.6 RAM FM, qui se définit comme " relationnelle, harmonieuse et indépendante ", emploie des journalistes palestiniens, israéliens et étrangers.

" Notre mission est de raconter la même histoire aux deux côtés" , dit Andrew Bolton, rédacteur en chef de la station. " Nous sommes apolitiques, et nous n'aurons aucune ligne politique autre que celle de la paix" . Il a précisé qu'en conséquence, les programmes d'informations n'emploieraient pas des termes comme " martyr " ou " terroriste ", qu'il qualifie de " connotés ".

(http://infoblog.samizdat.net/2007/02/22/une-radio-pour-la-paix-a-ramallah - 20 février 2007)

Le site Internet de la station est http://www.ramfm.net

 

EGYPTE

 

Dans son émission " Courrier des Auditeurs " du 21 février, Radio Le Caire qui ne diffuse toujours pas sur Internet, ce qui est regrettable du fait de la mauvaise réception, a indiqué que cela était difficile à réaliser. Néanmoins, l'intention existe, mais aucune date n'a été avancée. Toutefois, on peut espérer que cela se fera prochainement, car l'administration actuelle a tendance à ce que les services publics utilisent " les principes de l'électronique ".

Par ailleurs, la station a confirmé la suppression de plusieurs langues africaines dont le wolof, le fulani, le bambara, le yoruba et le shona. Autre langue qui semble supprimée : le malais (Radio Le Caire - 21 f évrier 2007)

 

FRANCE

 

Le lancement de la chaîne d'information internationale France 24, début décembre 2006, "oblige à un réexamen en profondeur de l'ensemble de l'audiovisuel extérieur français", a martelé le PDG de Radio France Internationale, Antoine Schwarz, dans un discours tenu devant les membres du Club de l'audiovisuel de Paris, le 8 février.

Evoquant le rapport remis mi-janvier par le député François Rochebloine au nom de la mission d'information de l'Assemblée nationale sur l'audiovisuel extérieur, M. Schwarz a estimé qu'il y avait trouvé "la meilleure analyse qu'on puisse faire de la situation". Il n'est cependant pas allé jusqu'à demander la "fusion" de France 24 et de RFI, préconisée dans ce rapport et clairement rejetée par le ministre de la culture, Renaud Donnedieu de Vabres.

Le PDG de RFI a constaté que tout le monde, pour le moins, s'accorde sur la définition du périmètre de l'audiovisuel extérieur français, composé de quatre entités : RFI, la chaîne culturelle TV5 et la chaîne tout-info France 24, ainsi que la banque de programmes Canal France International (CFI). "Mais nous avons besoin d'une direction stratégique pour ces quatre entités, qui ne sont pas coordonnées entre elles par leur actionnaire commun qu'est l'Etat", a regretté M. Schwarz.

A l'opposé des Etats-Unis, de la Grande-Bretagne ou de l'Allemagne, "il n'y a que la France qui gère la télévision d'un côté et la radio d'un autre" en doublonnant ses équipes de journalistes basés en France et ses correspondants, a-t-il expliqué. Estimant que, avec 300 millions d'euros, l'ensemble de l'audiovisuel extérieur français n'est pas sous-doté, le PDG de RFI assure que "le problème n'est pas financier mais bien politique".

Ses propositions ? Mutualiser les moyens de production, en centralisant les rédactions qui collectent l'information, à RFI et France 24 ; amener ces rédactions à travailler de manière polyvalente sur les trois médias que sont la télévision, la radio et Internet, comme à la BBC.

Ce rapprochement stratégique pourrait s'appuyer sur une holding d'Etat qui laisserait sa liberté d'action à chaque entité tout en leur fixant de grandes orientations communes.

(http://www.lemonde.fr/web/article/0,1-0@2-3236,36-865627@51-856990,0.html - 09 février 2007)

 

ALLEMAGNE

 

Un autre témoignage de la désaffection des ondes courtes analogiques et des réductions budgétaires : la Voix de l'Allemagne vient de supprimer l'unique fréquence européenne de son service de langue anglaise, qui diffusait sur 6140 kHz, de 0600 à 1000 TU et de 1300 à 1600 TU.

La Voix de l'Allemagne ne diffuse plus que vers l'Afrique et l'Asie en langue anglaise

 

FRANCE

 

Le PDG de Radio France Internationale, Antoine Schwarz, s'est prononcé le 8 février pour une mutualisation des moyens de production de l'audiovisuel extérieur et notamment une centralisation des rédactions de RFI et France 24, la chaîne française internationale d'information.

Dans un discours prononcé devant les membres du Club audiovisuel de Paris, dont il était l'invité, Antoine Schwarz a jugé nécessaire d'"affirmer de nouvelles ambitions" pour réorganiser l'audiovisuel extérieur français en mutualisant ses moyens de production et en affirmant la dimension européenne de l'audiovisuel extérieur.

Le PDG de RFI a donné en exemple "l'immense rédaction" de BBC News, avec ses 2000 journalistes et ses 58 bureaux, qui travaille désormais en multimédia. Il a proposé une centralisation des rédactions de RFI et de France 24.

Il a souligné d'autre part la nécessité d'"affirmer une dimension européenne de l'audiovisuel extérieur". Il propose de développer l'information européenne (selon lui, seul la chaîne Euronews remplit actuellement cette mission) et de "faire émerger un audiovisuel extérieur européen", avec la mise en commun des efforts déployés par certains opérateurs comme Deutsche Welle, RFI ou France 24 (pour l'arabe) et un financement, au moins en partie, par l'Union européenne.

Pour le PDG de RFI, l'audiovisuel extérieur français doit s'appuyer sur quatre sociétés (France 24, RFI, TV5 et la banque de programmes CFI) qui doivent être rattachées à "une structure unique".

Antoine Schwarz propose à cet égard la création d'une holding d'Etat spécifique à l'audiovisuel extérieur, en utilisant, par exemple, la SOFIRAD, actuellement en cours de liquidation (AFP via voila.fr - 08 février 2006)

 

GUINEE / FRANCE

 

La réception de Radio France Internationale en Guinée, en proie à de violents troubles politiques, est régulièrement perturbée depuis le 10 février en raison de "problèmes techniques" et non politiques, a affirmé RFI le 14 février.

"Il n'y a pas eu de coupure d'émetteur volontaire de la part d'une autorité compte tenu de la situation", a déclaré à l'AFP la direction de la station.

Les évènements "engendrent des problèmes d'alimentation en énergie, et la situation dans les rues de Conakry rend difficiles les interventions des techniciens", a-t-on précisé.

La diffusion de RFI, seule radio internationale reçue à Conakry sur la bande FM, a été interrompue le 10 février. La panne n'a duré que "24 heures" selon RFI mais des coupures continuent de perturber régulièrement la réception.

"La panne se reproduit tant qu'il n'y a pas une alimentation en continu", a ajouté la radio.

Les forces de l'ordre ont tué au moins huit personnes en Guinée après l'instauration le 12 février de l'état de siège par le président Lansana Conté, portant à 112 le nombre total des victimes de violences depuis début janvier

(http://www.lemonde.fr/web/depeches/0,14-0,39-29773102@7-58,0.html - 14 février 2007)

Par ailleurs, un auditeur au Ghana confirme que la fréquence guinéenne de 7125 kHz est hors service depuis au moins 6 mois. Elle a été entendue fin juillet 2006 mais aurait probablement disparu peu après (Chris Greenway, via DXLD - 14 février 2007)

 

 

 

LITUANIE / PAYS-BAS

 

KBC radio, l'ancienne radio pirate des années 80 est de retour sur les ondes courtes. Depuis le 27 janvier, et chaque samedi soir, entre 2200 et 2300 TU sur 6255 kHz, la station est diffusée via l'émetteur de Sitkunai de 100 kW en Lituanie. Elle peut être entendue également en ondes moyennes sur 1386 kHz depuis l'émetteur de 500 kW de Kaunas, également en Lituanie. La fréquence ondes courtes est susceptible d'êre modifiée en raison des conditions de propagation (Ydun Ritz, via DXLD)

 

L'histoire de la station a débuté en 1974. Un petit émetteur FM a été construit et le non de cette station illégale était alors KPO. Un an plus tard, KPO est passé de la FM sur les ondes moyennes pendant une courte période. En 1975, sur les ondes moyennes, la station prend le nom de Radio Salermo. C'est également cette année que la station a fait l'objet de plusieurs descentes des autorités néerlandaises. Peu après, la station retourne sur la FM jusqu'à la fin des années 70, en ré-utilisant le nom de KPO

En 1980, KPO abandonne la FM pour les ondes moyennes et les ondes courtes. L'année suivante, en 1981, la station était très active sur ces deux gammes d'ondes. En 1983, suite au 5ème raid des autorités néerlandaises, le nom de la station changea pour KBC radio, nom toujours utilisé aujourd'hui.

Au début des années 90, et jusqu'au 23 décembre 2006, KBC fut absente des ondes. En 2007, KBC redémarre sur les ondes courtes, 6255 kHz et sur ondes moyennes 1386 kHz. En 2008, la station espère être présente avec une émission quotidienne de 60 minutes, toujours sur ondes courtes. Aujourd'hui, la station est tout à fait légale. Son site internet est à l'adresse http://www.kbcradio.eu

(extrait de l'histoire de la station sur le site http://www.kbcradio.eu )

 

RUSSIE

 

Un quotidien russe a rapporté que le service russe de la BBC et la Voix de la Russie vont conjointement lancer une nouvelle station FM à Moscou sur 99.6 MHz. Le projet porte le nom de " la grande radio " et les premiers tests sont attendus pour le mois de mars. La station diffusera des productions locales ainsi que des émissions du service russe de la BBC et de la Voix de la Russie pour les expatriés.

Le directeur général de " La grande radio ", Alexander Musalkin, explique que ce projet a pour but d'instaurer un dialogue entre les deux pays, et que cela donne à la BBC l'opportunité de revenir sur la FM à Moscou. Auparavant, la BBC avait un accord avec la station privée Radio Arsenal, mais cette station a mis un terme en novembre dernier à cette coopération

Les experts semblent sceptiques au sujet de l'avenir de ce projet, certains indiquant que le concept visant à partager une fréquence entre deux stations est une alliance étrange

(Lenta via Pavel Mikhaylov, Russian DX League et Kai Ludwig, via blog de Media Network - 11 février 2007)



CUBA

 

Une fois encore, les émissions en créole de Radio Havane Cuba semblent suspendues. Cela se fait au profit des émissions en français qui récupèrent les créneaux horaires.

Ainsi, on peut entendre Radio Havane Cuba en français, à 2130 TU sur la fréquence habituelle de 11760 kHz, mais également sur 9505 et 5965 kHz, à 2200 et à 2230 TU sur 9505 et 5965 kHz, à 2300 TU et à 2330 TU sur 5965 kHz. Il est également probable que l'émission en créole de 0100 TU sur 9550 kHz soit également remplacée. Radio Havane Cuba diffuserait donc en ce moment 5 heures par jour en français.

Il y a quelques mois déjà, les émissions en créole avaient été suspendues, puis étaient revenues quelques temps après.

Une autre façon de recevoir Cuba en ondes courtes et de façon relativement correcte est d'écouter la station domestique Radio Rebelde sur 5025 kHz, le matin en Europe

 

Par ailleurs, toujours sur Cuba, voici un article paru sur le site Internet du quotidien cubain Granma intitulé " Condamnation de l'agression radio-électronique contre Cuba "

" Les transmissions illégales de radio et de télévision provenant des Etats-Unis sont inadmissibles, et plus encore si elles ont pour seule fin de stimuler la subversion intérieure à Cuba, a affirmé Fabio Leite, directeur du Bureau des radiocommunications de l'Union internationale des télécommunications (UIT).

Leite assiste à la 12ème convention et exposition internationale Informatique 2007, où il représente Hamadoun Touré, secrétaire général de l'UIT. Il a assuré que dès son retour à Genève, siège de cette organisation internationale, il dénoncera personnellement l'agression radio-électrique des Etats-Unis contre Cuba : 2425 heures par semaine réparties sur 30 fréquences de radio et de télévision.

Il a souligné que cette agression constante constitue une violation du règlement des radio-communications de l'organisation, selon lequel les transmissions radiales en radiodiffusion commerciale sur ondes moyennes, par modulation de fréquence ou par télévision, doivent être conçues comme un service national de bonne qualité dans les limites du pays concerné.

Fabio Leite a fait l'éloge des succès remportés par Cuba dans le domaine des télécommunications, malgré la politique hostile des Etats-Unis, et ila assuré qu'il se chargerait personnellement de faire connaître ces résultats à tous les niveaux de la direction de l'UIT.

 

 

ETATS-UNIS

 

Le budget prévisionnel 2008 pour la radio-télévision internationale américaine demande une augmentation globale de 3,8% par rapport à 2007 pour renforcer une programmation ciblée qui fournirait de l'information à un auditoire exigeant.

Les propositions sont aussi destinées à accroître l'auditoire dans le monde en utilisant les dernières technologies et en renforçant les moyens de transmission.

Sur les 668 millions de dollars demandés, 142 millions seront alloués à la programmation vers le Proche Orient, l'Asie du Sud, l'Asie Centrale et l'Eurasie, 116 millions seront destinés aux programmes vers les pays arabes, 67 millions iront vers l'est de l'Asie, 45 millions vers l'Amérique latine, et enfin, 14 millions de dollars seront alloués pour l'Afrique.

Ces propositions visent à promouvoir la liberté et la démocratie dans des régions sensibles. Elles visent notamment

-         à établir une programmation coordonées entre la Voixs de l'Amérique et Radio Asie Libre de 10 heures par jour vers la Corée du Nord

-         de diffuser un programme télévisé de 3 heures par jour, en direct, produit et diffusé depuis le Moyen-Orient

-         de poursuivre le service quotidien de 30 minutes en langue somali, programme qui a été lancé le 12 février dernier, à destination de la Somalie, de Djibouti et de la Corne de l'Afrique

-         d'améliorer la pénétration de Radio et TV Marti vers Cuba, au travers de nouvelles facilités de transmission. La programmation devrait passer à 7 jours sur 7

 

Le budget financera entièrement des initiatives débutées lors de l'année fiscale 2006 vers l'auditoire musulman. Cela inclut l'expansion du programme télévisé de la Voix de l'Amérique vers l'Iran à 12 heures par jour, mais aussi des programmes radio de la station en pashto vers le Pakistan et l'Afghanistan, des programmes télévisés pour ces deux mêmes pays. On prévoit également le passage à 24 heures sur 24, 7 jours sur 7 de Alhurra Europe, le service pour les arabophones en Europe.

Pour financer ces nouvelles initiatives, plusieurs décisions sont pronées :

-         suppression des émissions en cantonais de la Voix de l'Amérique et de Radio Asie Libre

-         suppression des émissions en ouzbek de la Voix de l'Amérique

-         réduction des émissions de la Voix de l'Améroque et de Radio Europe Libre en ukrainien

-         réduction des émissions de la Voix de l'Amérique et de Radio Asie Libre tibétain

-         réduction des émissions en portugais vers l'Afrique de la Voix de l'Amérique

-         et réduction des émissions de Radio Europe Libre en roumain croate, serbe, bosniaque et kazakh de Radio Europe Libre / Radio Liberté

 


Le budget pour l'année fiscale 2008 liste également des actions prévues dans le budget précédant comme par exemple l'augmentation des émissions en espagnol vers le Venezuela, de nouvelles faciliotés pour la diffusion de Radio Europe Libre / Radio Liberté, la suppression des émisissions de la Voix de l'Amérique en grec, géorgien et thaï ainsi que les émissions en macédonien de Radio Europe Libre

La plupart de ces langues qui quitteraient les ondes radio seraient toutefois conservées en télévision


Enfin, côté anglophone, il est demandé la suppression de l'émission NewsNow diffusée 14 heures par jour, mais de maintenir VOA' English to Africa ainsi que les programmes en anglais simplifié et de renforcer les programmes en anglais sur Internet.

(http://www.unian.net/eng/news/news-183545.html via Zacharias Liangas, DXLD - 10 février 2007)

ROYAUME-UNI

 

Le quotidien Media Guardian rapporte que les journalistes du Service Mondial de la BBC se mobilisent contre des réductions prévues dans le service de langue chinoise qui doivent être annoncés dans le mois. Le service emploie 37 personne à Bush House, à Londres. Le service de langue russe poirrait également être concerné par des réductions. Le personnel a indiqué que ces coupures seront combattues avec acharnement, avec la mise en place éventuelle d'une pétition intitulée " Sauvons le service chinois " au cas où les réductions annoncées seraient importantes. Le Media Guardian note que selon le dernier rapport annuel de la BBC, la pénétration du service mondial à Beihing, Shenyang, Chengdu et Shanghai est tombée de 2.2% en 2004-2005 à 0.3% en 2005-2006. Le quotidien ajoute que la direction de la BBC rencontrera les représentants du personnel au sujet de l'avenir du service chinois le 22 février. (Media Guardian, via blog de Media Network - 14 février 2007)



 

FRANCE / ILE MAURICE

 

 

Radio France Internationale (RFI) a lancé le 18 janvier, son antenne Maurice. La chaîne de radio française internationale, a été officiellement lancée par le Premier ministre mauricien.

RFI fera de l'actualité, des magazines, des reportages, bref, tout ce que fait RFI normalement avec l'avantage que le monde francophone entendra davantage parler de Maurice puisque comme le dit son PDG, Antoine Schwarz, qui avait tenu à être présent au lancement : "RFI s'intéresse aussi à ses auditeurs." L'accord entre RFI et Maurice (à travers la Mauricius Broadcasting Corporation) a été signé en juillet dernier alors que le Premier Ministre était en visite en France. Le Directeur Général et le président de la MBC travailleront en collaboration avec RFI qui "représente la France et non le gouvernement français", précise le PDG.

Antoine Schwartz a répondu plusieurs questions

 

Question : Qu' espérez-vous de cette implantation de RFI à Maurice ?

Réponse : D'abord, c'est d'avoir un auditoire régulier et significatif. Dans les pays où nous sommes présents et où nous sommes attendus, comme c'est le cas pour l'île Maurice, on atteint généralement des scores de 10 à 20 % d'audience. Cela veut dire qu'il y a 20 % d'auditeurs qui nous écoutent ne serait-ce qu'une fois la semaine. A Maurice, ce n'est pas notre objectif dans le court terme mais plutôt dans deux ans. Ensuite ce qui n'est pas quantifiable, c'est que cette arrivée contribue à resserrer les liens entre la France et l'île Maurice. Enfin et grâce à cette nouvelle collaboration, nous allons prendre plus franchement nos repères dans l'océan Indien et l'Asie.

Question : En ce sens, on parle souvent de Maurice comme un pont entre l'Afrique et l'Asie. De quelle manière RFI peut-elle exploiter ce continuum ?

Réponse : D'une part, nous avons l'intention de réaliser une émission sur l'actualité de l'océan Indien avec la contribution des journalistes de la Mauritius Broadcasting Corporation et de RFI mais aussi avec celle des journalistes qu'on irait chercher en Inde. A ce chapitre, nous avons besoin de bonnes relations que la MBC entretient avec l'Inde. Dans ces relations multilatérales, il reste aussi à exploiter la piste Internet où on pourrait s'assurer de la participation d'un partenaire indien. Je suis prêt à m'investir dans ce dossier.

Question : La mission de RFI est, entre autres, "de contribuer à la diffusion de la culture française auprès des étrangers et des expatriés français". Quelle est sa conception de la culture française et comment vous assurez-vous de sa diffusion ?

Réponse : J'ai une vision assez pragmatique de notre rôle. La diffusion de la culture française comprend plusieurs dimensions. La nôtre consiste à nous intéresser à la vie culturelle. C'est d'ailleurs une constante du journalisme : suivre ce qui se passe dans les différents pays où nous sommes présents et faire écho de ce qui est culturellement universel. C'est un rôle d'information de la vie culturelle en France, en Europe et dans le monde. Nous contribuons aussi à alimenter le débat d'idées non seulement sur le plan politique mais aussi les grandes questions qui occupent les esprits. La France étant un pays où le débat d'idées est très présent, il ne nous est pas difficile de trouver des gens qui participent aux échanges. Globalement, nous récusons l'approche qui consiste à être franco-français. L'important est de ne pas ennuyer les gens. Donc, nous privilégions la plate-forme Internet pour la diffusion de l'information culturelle et le débat d'idées. La tendance pour la radio, elle, reste l'actualité chaude et moins chaude, soit l'actualité générale.

Question : Comment, en étant une radio française, vous vous représentez la prépondérance de l'anglais au niveau des médias et de manière générale ?

Réponse : Il ne faut pas être sur la défensive sur cette question. Il faut admettre le rôle de l'anglais qui est incontournable. Mais il importe de continuer à se battre pour que tous ceux qui veulent apprendre le français ou s'y perfectionner soient dans les meilleures conditions de le faire. A ce titre, il est important que le français soit facile d'accès tout en évitant de créer un sentiment d'obligation ou de contrainte.

Question : Le monde de l'information fait sa révolution avec le numérique. Quelles sont les caractéristiques de ce nouveau monde qui est en train de s'élaborer ?

Réponse : C'est une question pertinente à laquelle il n'y a pas de réponse catégorique. Je pense très profondément que la révolution du numérique fait exploser les médias et les métiers. Il faut bien analyser le phénomène et essayer d'en tirer partie. C'est vrai qu'aujourd'hui, à peu près n'importe qui peut émettre des informations à un coût quasi nul. Mais il est aussi vrai qu'on a toujours besoin de gens qui peuvent trier, analyser et hiérarchiser l'information. La fonction de journaliste est, en ce sens, plus nécessaire que jamais.

On vit dans un monde qui n'a plus de repères. On a donc besoin de gens qui peuvent faire le tri qualitatif et quantitatif même si les médias traditionnels semblent un peu perdus. Puisque chacun est tenté de faire son propre journal (ce qui est déstabilisant), il va falloir que les professionnels de l'information soient encore meilleurs qu'avant. Les médias sont à étages et ce qui aura toujours une valeur, c'est la marque. La marque, c'est la crédibilité. Comme il y aura beaucoup de faux ou potentiels médias, les gens auront besoin de repères. Il ne faut pas être pessimiste.

Question : Quelle est la redéfinition possible des médias traditionnels ?

Réponse : On va passer par une période de désaffection des lecteurs pour les journaux, des téléspectateurs pour la télévision et des auditeurs pour les radios. Mais fondamentalement les gens ont besoin de repères. Les médias sont ainsi appelés à remplir une fonction de service.

Question : Dans le même souffle, quelle est la redéfinition possible du rapport presse écrite et parlée ?

Réponse : On est là dans une sphère de non concurrence et d'une certaine complémentarité. Mais on a beau être complémentaires, on ne peut pas aller loin ensemble. On ne peut, en ce sens, opérer de véritables synergies presse écrite et radio. Les journalistes concernés ne sont pas chauds à une collaboration. Au contraire, on relève une forme de rivalité. Il n'y a donc pas d'avantage à vouloir rapprocher les deux médias. C'est mieux de les laisser évoluer chacun de son côté.
(http://www.lexpress.mu/display_search_result.php?news_id=79414 - 19 janvier 2007)


 

 

PLANIFICATION DES FREQUENCES

L'Union de Radiodiffusion de l'Asie-Pacifique (ABU) incite ses membres à rejoindre l'AMN, le réseau de monitoring asiatique, dans un but de prévention des interférences dans l'utilisation des ondes courtes. Ce mouvement permettrait d'économiser des millions de dollars gaspillés. Par le biais de son Comité de Coordination des Hautes Fréquences, l'ABU espère de mettre en place une organisation qui permette des économies.

Actuellement, la Voix de l'Allemagne, la Voix de la République Islamique d'Iran et la TRT en Turquie ont installé l'application informatique permettant de gérer les éventuelles problèmes. La radiodiffusion pakistanaise, All India Radio et les services extérieurs de la Chine ont exprimé leur intérêt à devenir membre de ce réseau.

" Nous devons promouvoir le suivi de l'écoute sur ondes courtes parmi nos membres " a déclaré le responsable du Comité de Coordination des Hautes Fréquences de l'ABU lors de la conférence de l'organisation tenue en janvier à Kuala Lumpur. Cette conférence de 5 jours avait pour but d'aider les diffuseurs de la région Asie-Pacifique et d'autres partie du monde à se coordonner dans l'emploi saisonnier des fréquences. Le comoté regroupe 40 diffuseurs ondes courtes qui diffusent 5000 services chaque jour pour un total de 10.000 heures de transmission (Asia-Pacific Broadcasting Union, via blog de Media Network - 26 janvier 2007)

 

 

ETATS-UNIS / AZERBAIDJAN

 

Le 1er janvier 2007, les services de langue azéri de la Voix de l'Amérique et de Radio Europe Libre / Radio Liberté ont lancé un nouveau service en FM à Baku. Ce service diffuse 24 heures sur 24, et 7 jours sur 7. La station est audible dans la capitale de l'Azerbaidjan et dans sa banlieue, ce qui couvre 40% de la population totale du pays.

Les deux stations américaines diffuseront en alternance avec des programmes en azéri ainsi que des programmes musicaux et des émissions d'apprentisage de la langue anglaise.

Plus de la moitié des émissions de Radio Europe Libre / Radio Liberté sont préparées localement par le bureau de la station à Baku.

En plus de cette nouvelle fréquence en FM, le service azéri de la Voix de l'Amérique peut être entendu dans tout le pays sur 1296 kHz, en ondes moyennes.

Les programmes télévisés de la Voix de l'Amérique en langue azéri sont également repris par la télévision nationale. (Voix de l'Amérique via blog de Media Network - 26 janvier 2007)

 

INDE

 

Depuis le 26 janvier, l'Inde diffuse des émissions test en DRM depuis son site de Khampur (province de Delhi). Le directeur de All India Radio, Yogendra Pal, a déclaré au quotidien Hindustan Times : " dans son 11ème plan, le gouvernement a proposé de se tourner vers le numérique. Nous avons suggéré de débuter ces émissions en DRM, en premier lieu pour les services extérieurs et pour nos services régionaux ". Le gouvernement importe actuellement des récepteurs numériques afin de tester leur comportement sous le climat de la région (Blog de Media Network - 31 janvier 2007)

Les tests ont eu lieu entre 0330 et 1200 TU sur 7270 et 6100 kHz. On ne sait toutefois pas s'ils se poursuivent encore actuellement (d'après une information de Alokesh Gupta, via DXLD - 27 janvier 2007)

 

FRANCE

 

Le ministre de la Culture et de la Communication, Renaud Donnedieu de Vabres, a assuré qu'il n'était "pas question" de fusionner la chaîne française d'information internationale France 24 et Radio France Internationale

Interrogé à propos du rapport de la mission d'information parlementaire sur l'organisation du financement de l'audiovisuel destiné aux publics à l'étranger, qui propose une fusion de France 24 et de Radio France Internationale, le ministre a répondu : "C'est clair. C'est non".

"Par contre, j'ai veillé à ce que France 24 puisse s'appuyer sur les équipes de l'Agence France Presse et de RFI, qui deviennent parfois des correspondants occasionnels. Oui à une coopération intelligente, la fusion c'est non", a-t-il dit. (AFP via voila.fr - 21 janvier 2007)

 

CHINE

 

Voici un extrait du rapport annuel 2007 de Reporters Sans Frontières : " En ville comme à la campagne, la radio reste très populaire. Des centaines de millions de Chinois disposent de postes permettant de capter des stations internationales dont le ton tranche avec celui des radios chinoises. Ainsi, la BBC ou Radio Free Asia disposent de services en chinois qui comptent des dizaines de millions d'auditeurs. Mais leurs émissions sont brouillées. Certaines des antennes qui constituent cette "grande muraille des ondes", ont été vendues par l'entreprise française Thalès. En 2006, Reporters sans frontières a notamment pu tester le brouillage des radios Voice of Tibet et Radio Free Asia au Tibet. Les autorités locales superposent sur les ondes courtes et ondes moyennes de ces radios libres des bruits sourds ou des programmes éducatifs en chinois. "

(http://www.rsf.org/article.php3?id_article=20656 rapport annuel 2007 de RSF)

 

ZIMBABWE

 

Voici un autre extrait d'un rapport de Reporters Sans Frontières, cette fois, sur le Zimbabwe : " Du coup, lorsque les voies purement légales ne sont pas suffisantes, le gouvernement zimbabwéen fait appel à l'armée, et notamment à la puissante Central Intelligence Organisation (CIO). Dans l'impossibilité de faire arrêter le personnel de Voice Of Peace, basé à l'étranger, le gouvernement a ainsi ordonné, à partir de la deuxième quinzaine de juin, le brouillage des émissions de Studio 7, le programme de Voix de l'Amérique destiné au Zimbabwe. Elles sont désormais parasitées par un "bruit de crécelle", identique à celui qui couvre depuis février 2005 les émissions en ondes courtes de la station privée SW Radio Africa, basée à Londres, et celles de Voice Of Peace, basée à Amsterdam, depuis septembre 2005. Selon les informations de Reporters sans frontières, ce brouillage a été rendu possible par la présence, à Harare, d'experts chinois invités pour former leurs homologues zimbabwéens aux télécommunications et aux radiocommunications dans le cadre des accords de coopération économique et technique signés entre les deux pays. "

(http://www.rsf.org/article.php3?id_article=20640 rapport annuel 2007 de RSF)

 

 

FRANCE

 

RFI : Antoine Schwarz veut obtenir des " garanties " pour le budget de RFI en 2008

Alors que RFI voit, pour la première fois, son budget baisser d'une année sur l'autre, le PDG de la radio mondiale, Antoine Schwarz, a souhaité le 9 janvier que la subvention du ministère des Affaires étrangères, principal contributeur au budget de RFI, retrouve en 2008 son niveau de 2006.
Antoine Schwarz, a regretté lors de sa présentation des vœux aux personnels, que la radio ait été " lourdement pénalisée " pour son budget 2007, et a affiché sa volonté d'y remédier pour le budget 2008. " RFI [...] a été largement et lourdement pénalisée sur le plan budgétaire en 2007. Cette pénalisation est d'autant plus douloureuse que nous avons fait des efforts d'économie importants ", a souligné Antoine Schwarz. RFI doit en effet faire face, pour la première fois, à une baisse de ses ressources publiques. Dans la loi de finances pour 2007, la dotation du ministère des Affaires étrangères, principal contributeur au budget de RFI, s'élève à 69,6 milliards d'euros, contre 71,9 milliards pour 2006, en baisse de 3,2 %. Les ressources publiques totales de RFI, incluant la redevance, s'élevaient dans en 2006 à 127,78 milliards, contre 126,16 milliards pour 2007. " Sachez que je ne me résigne pas à la diminution de la subvention du ministère des Affaires étrangères en 2007. Je souhaite obtenir, en amont des arbitrages budgétaires, des garanties pour qu'en 2008 RFI retrouve au moins son niveau de subvention de 2006, qui était d'ailleurs celui de 2005 ", a ajouté le PDG. Estimant qu'" il faut sortir de cette situation de blocage qui, à terme, serait dangereuse pour l'entreprise ", le PDG a appelé l'Etat à prendre ses responsabilités. " Ou bien l'Etat considère que RFI consomme, au regard de l'évolution générale et des priorités gouvernementales, une part de crédits trop importante et il faut le dire clairement et en tirer les conséquences politiques et sociales ; ou bien, reconnaissant les efforts accomplis et la pertinence de la stratégie suivie, l'Etat donne à l'entreprise des moyens suffisants, c'est-à-dire avec une progression à peu près équivalente à celle de Radio France, qui a la même structure de coûts que RFI. "
" On ne peut pas laisser une entreprise dériver ainsi, sans un minimum de perspectives ", a indiqué Antoine Schwarz en marge de sa présentation des vœux. " Mais nous avons des soutiens au Parlement et dans l'administration. Je ne désespère pas de revenir sur les bases du budget 2006. Et je suis prêt à mettre tout mon poids en jeu " sur la question, a-t-il ajouté.

Quatre orientations pour 2007

Le PDG a par ailleurs dressé, au cours de ses vœux, quatre grandes orientations pour RFI en 2007, à commencer par le lancement de la nouvelle antenne multimédia, " prévu pour février-mars ". Cette antenne est un " enjeu majeur " pour la radio car " c'est celui qui nous positionnera de manière visible et je l'espère avantageuse par rapport aux autres opérateurs, je ne dirai pas "concurrents", comme TV5 ou France 24 ", selon le PDG. En outre, l'antenne Monde est appelée à évoluer, avec un renforcement de l'information internationale et un développement de " la fluidité de l'antenne ". Pierre Ganz, directeur de l'antenne Monde, et Geneviève Goetzinger, chargée de l'information et des antennes de RFI, doivent mettre en œuvre cette réforme. Par ailleurs, la réforme des rédactions en langues étrangères va se poursuivre. Le PDG a annoncé qu'une " réforme importante de l'anglais est en gestation et devrait se concrétiser fin mars ", précisant qu'" il s'agit de développer le temps d'antenne du programme radio qui serait ciblé sur l'Afrique tout en créant un site internet à vocation mondiale ". Dernier chantier : le réexamen de l'organisation du travail de production pour " préciser les fonctions et les conditions d'utilisation des outils numérique avec un double objectif : assurer à tous un travail intéressant et utile et rationaliser ce qui peut l'être ". Le PDG espère voir aboutir les discussions avec les syndicats en février (Satellifax - 10 janvier 2007)

 

ISLANDE

 

Contrairement à ce qui avait été annoncé l'an dernier, la radio islandaise est toujours présente sur ondes courtes, avec un relais de son programme domestique en islandais.

La meilleure réception en France est à 1410 TU sur 13865 kHz, en bande latérale supérieure

 

ETATS-UNIS

 

A compter du 12 février prochain, la Voix de l'Amérique va lancer un nouveau service quotidien en langue somali, à destination de la corne de l 'Afrique. Plusieurs diffuseurs de langue somali vont se joindre à des reporters en Afrique et ailleurs dans le monde pour fournir à des millions de somaliens une information exacte et récative.

" Fournir une telle information, exacte et objective au peuple somalien est vital en ces temps critiques dans la région " précise Dan Austin, le directeur de la Voix de l'Amérique

Cette nouvelle demi-heure sera diffusée 7 jours par semaine et inclura des informations internationales ainsi que des nouvelles en provenance de la Somalie et de la région de la corne de l'Afrique. Les émissions proposeront également de la musique et des forums qui permettront aussi bien à des personnalités qu'à des gens ordinaires d'exprimer leurs opinions sur des sujets divers.

Ce service sera financé par une subvention du Département d'Etat. Il sera un complément aux actuelles émissions de la Voix de l'Amérique en tigrynia, en afan oromo et en amharique.

La Voix de l'Amérique avait dans le passé déjà diffusé en langie somali, entre 1992 et 1994.

Le nouveau service sera diffusé en ondes moyennes, en FM et sur ondes courtes à 1600 TU et une répétition sera faite à 1700 TU. Le programme sera disponible en direct ou à la demande sur le web.

Les fréquences ondes courtes seront les suivantes

1600-1630 TU et 1700-1730 TU: 13580 et 15620 kHz.

(Voix de l'Amérique via blog de Media Network - 29 janvier 2007)

 

 

POLOGNE

 

La radio polonaise va débuter des émissions d'information en hébreu au mois de mars dans une tentative de resserrer les liens entre la Pologne et Israël et de casser une image d'anti sémitisme qu'elle estime injuste. La Pologne comptait la plus forte population juive jusqu'à la Seconde Guerre Mondiale, mais les millions de morts lors de l'Holocauste puis l'hostilité des autorités communistes par la suite ont réduit ce nombre ç quelques milliers dans les années 90.

Les gouverments polonais, depuis l'éclatement du bloc soviétique, ont tenté de rebâtir les relations avec Israël et la communauté juive à l'étranger, et plusieurs milliers de juifs visitent le pays de leurs parents et grands-parents chaque année. " Nous voulons établir de bonnes relations entre la Pologne et Israël et fournir à la communauté juive internatioanle des informations sur la minorité juive en Pologne " a déclaré Adam Burakowski, directeur des services extérieurs de la radio polonaise à l'Agence de Presse Reuter. " Ces programmes sont une nouvelle bataille pour démontrer que la Pologne n'est pas antisémite " ajoute-t-il.

Le porte-parole de la radio polonaise a indiqué que les programmes qui seront diffusés dans un premier temps quelques heures par jour seront audibles en Israël et dans toute l'Europe. Les détails techniques seront communiqués dans quelques temps Reuters, via blog de Media Network - 29 janvier 2007)

 

ETATS-UNIS

 

WYFR, Radio Famille, la station religieuse basée en Floride, a débuté des tests sur ondes courtes dans 3 nouvelles langues : tamil, telugi et marathi, à destination de l'Asie du Sud et de l'Inde. L'horaire est le suivant :

En tamil, entre 1400 et 1500 TU sur 7475 kHz

En telugu, entre 1400 et 1500 TU sur 5880 kHz

En marathi, entre 1400 et 1500 TU sur 6135 kHz

Les émetteurs seraient situés au Tadjiskistan, en Arménie et en Russie

(d'après un message de Sakthi Vel, HCDX - 26 janvier 2007)

 

ARABIE

 

Le gouvernement saoudien a mis un terme aux émissions en turc de Radio Jeddah, ont annoncé des officiels saoudiens. Ils ont indiqué que ces émissions en turc étaient diffusées sur ondes courtes depuis 35 ans, deux heures par jour. Les citoyens turcs vivant notamment dans les villes de Medina et de Al-Damman ainsi que les habitants turcophones des républiques d'Asie Centrale écoutaient ces programmes.

La raison d'arrêter les émissions en turc n'a pas été announcée. Les citoyens turcs ont indiqué que des dizaines de milliers de personnes travaillent en Arabie Saoudite depuis des années et écoutaient ce programme. Selon d'autres sources, des officiels de l'ambassade turque ont lancé des initiatives auprès du gouvernement saoudien pour la reprise des programmes (Agence de Presse Anatolia, via BBC Monitoring, via blog de Media network - 24 janvier 2007)

 

FRANCE

 

Les émissions en langue allemande de Radio France Internationale (RFI) sont menacées, selon la rédaction allemande de la radio publique.

Les journalistes de cette rédaction basés à Paris estiment que les émissions en langue allemande de RFI "sont sérieusement menacées". De son côté, la direction de RFI assure qu'elle n'a "pas l'intention de supprimer les émissions en langue allemande".

Les signataires du communiqué indiquent notamment que la direction "a supprimé quatre postes de journalistes sur dix" à Paris. Pour sa part, la direction de RFI, en reconnaissant cette réduction d'effectifs, souligne qu'il s'agit de départs volontaires de journalistes qui ont rejoint d'autres rédactions de la radio. RFI a des émissions en 19 langues.

Selon le communiqué, "RFI et l'Etat français mettent en péril la plus grande plate-forme audio en langue allemande vouée à l'information sur la France, qui s'adresse au plus grand réservoir d'auditeurs en Europe avec 110 millions de germanophones".

Le président de RFI avait souligné, à l'occasion de ses voeux au personnel le 9 janvier, que RFI avait été "lourdement pénalisée sur le plan budgétaire en 2007".

(AFP via voila.fr - 19 janvier 2007)

 

 

BANGLADESH

 

Les services extérieurs de Bangladesh Betar qui sont diffusés sur ondes courtes en bengali et en 5 autres langues (dont l'anglais) sont dans une situation déplorable, en raison de la dégradation du signal émis par le vieil émetteur ondes courtes. C'est ce qu'a déclaré un dirigeant de la radio au journal " The New Nation "

Le service extérieur a été populaire en Inde, au Pakistan, au népal et au Moyen-Orient, durant la guerre de Libération du Bangladesh, a-t-il poursuivi. Aujourd'hui, le service a perdu la plupart de ses auditeurs à cause de l'état des installations. " La réception est très faible depuis deux ans. Le signal est devenu trop faible pour être entendu. Mais les autorités ne veulent pas s'occuper du problème " ajoute cet officiel.

Il devient également difficile pour la radio de trouver des experts dans les langues de diffusion, indique un autre responsable. Qui précise que la station pense à mettre à débuter des discussions avec les autorités afin de remplacer l'émetteur actuel.

(Outre le bengali et l'anglais, la station diffuse en arabe, oudou, népalais et hindi, sur 7185 kHz, entre 1315 et 1730 TU et entre 1815 et 2000 TU)

(The New Nation, via blog de Media Network - 16 janvier 2007)

 

 

 

FINLANDE

 

Le 1er janvier, les émissions en ondes courtes de Radio Finlande sur ondes courtes ont été supprimées. Depuis plusieurs années, la station réduisait ses programmes, avec notamment la suppression des émissions en français, puis en allemand et anglais. Après la disparition de Radio Norvège Internationale, de Radio Danemark et de la radio islandaise, Radio Suède demeure la seule station d'Europe du Nord sur ondes courtes.

 

ALLEMAGNE

 

La Voix de l'Allemagne a fait l'objet de nouvelles réductions le premier janvier.

Ainsi, les émissions en albanais, bosniaque, bulgare, croate, serbe, macédonien, polonais, roumain, turc et en langue rom ont disparu des ondes courtes.

Le programme albanais était diffusé 1 heure et demi par jour, le programme bosniaque 45 minutes par jour, le programme en bulgare était sur les ondes 2 heures par jour, les émissions en croate 50 minutes par jour, les émissions en macédonien pendant 1 heure et demi par jour, celles en polonais 30 minutes par jour, celles en serbe pendant 1 heure et demi par jour, celles en roumain pendant 2 heures par jour, et enfin celles en langue rom, une demi heure par semaine. Le programme en turc était diffusé pendant1 heure et demi du lundi au samedi et pendant une heure seulement le dimanche..

(R BulgariaDX MIX News, Ivo Ivanov, via wwdxc BC-DX, via Wolfgang Bueschel - 12 décembre 2006)

 

 

[page d'accueil] [Horaires & fréquences] [Qui suis-je] [Liens] [Audio] [Adresses] [ Archives ] [ En direct sur Internet ]