RFI - DOSSIER DE PRESSE 1999/2000 (extraits)

 

 

INTRODUCTION (Jean-Paul Cluzel - Président-Directeur général)

L'actualité des derniers mois a fait apparaître une vague de concentrations sans précédant au sein des médias, principalement dans le monde anglo-saxon. Depuis deux ans, la BBC met en œuvre un vaste programme destiné à renforcer ses synergies entre ses différentes branches de radio et de télévision. Aux Etats-Unis, plusieurs géants privés de la communication se sont constitués, le plus récent issu de la fusion entre Viacom et CBS.

Dans ce mouvement international, le monde francophone n'a pas de retard à prendre. Le service public, pour sa part, n'est pas en reste avec l'adoption prochaine d'une loi qui devrait rationaliser le secteur en regroupant les différentes chaînes de télévision publiques et en renforçant la spécificité de nos missions, qu'il s'agisse de France-Télévision ou de RFI.

Dans ce cadre, notre radio voit en effet ses missions spécifiques d'information internationale confortées, ainsi que réaffirmée sa présence dans le monde du multimédia, en particulier à travers son site Internet. Un plan triennal de développement devrait bientôt être mis en œuvre.

Les efforts de toutes nos équipes visent à faire du groupe RFI le pôle public d'excellence internationale, où chacun puisse reconnaître à travers nos journaux et magazines la spécificité du regard français sur l'actualité mondiale et sur la civilisation planétaire en train de se constituer.

Depuis dix-huit mois, RFI a déjà entrepris un plan ambitieux de modernisation de ses moyens de production et elle renforce ses moyens de diffusion. La numérisation, dont l'essentiel devrait être achevé à la fin de l'an 2000, permettra de diversifier nos émissions et de toujours mieux adapter leur contenu aux différentes régions du monde auxquelles elles sont destinées.

La numérisation parallèle de nos moyens de diffusion doit nous permettre d'améliorer nos horaires de réception en les adaptant aux particularités des écoutes locales, tandis que se poursuivra le développement de notre réseau de relais FM et le renforcement de notre présence sur Internet.

D'autres technologies nouvelles, liées également à la numérisation, permettront d'améliorer considérablement la qualité d'écoute des ondes courtes d'ici quelques années tandis que la réception satellitaire directe devrait connaître des développements spectaculaires dont vous serez bien sûr informés en priorité.

D'ores et déjà, RFI dispose de relais FM 24h/24 dans près de 80 villes du monde, alors que dans 170 autres importantes cités, des radios partenaires reprennent de larges parties de nos émissions , en particulier en langues étrangères.

Tout est ainsi mis en œuvre pour que RFI tienne un rôle de premier plan, non seulement parmi les radios et télévisions publiques françaises, mais également au sein des médias internationaux.

C'est ainsi que RFI a fait bénéficier tout l'audiovisuel français de son expertise dans la couverture de l'actualité dans des situations telles que le conflit au Kosovo ou les événements du Timor oriental. D'une manière permanente, c'est l'un des rares médias internationaux grâce auxquels, quotidiennement , on peut être informé sur les aspects aussi divers que le cours des bourses asiatiques ou l'apparition de nouveaux sites francophones sur Internet.

La nouvelle grille des programmes pour l'automne-hiver 1999/2000 constitue un pas important dans l'enrichissement et la régionalisation de nos émissions.

En Europe centrale et orientale, RFI a renforcé sa présence, plus particulièrement dans la région-clé des Balkans, où nous développons notre réseau et les langues dans lesquelles nous parlons avec nos auditeurs. Après l'albanais, le macédonien sera entendu à l'automne sur nos antennes.

Enfin, le site Interne de RFI www.rfi.fr mérite à double titre votre visite. D'une part, pour ceux d'entre vous qui ne pourraient nous recevoir en modulation de fréquence ou qui souffrent d'une qualité de réception médiocre en ondes courtes, il constitue une façon simple et économique de bien nous écouter, avec en prime la possibilité de recevoir en écoute simultanée ou au choix, à la carte ou en différé, nos émissions en français et en cinq langues étrangères 24h/24. D'autre part, ce site contient une foule d'informations écrites ou graphiques complémentaires, qui font de nos pages Internet un véritable journal de référence sur les événements quotidiens de l'actualité internationale.

Bienvenue dans le monde des médias du troisième millénaire !

Bienvenue sur RFI !

 

L'INFORMATION (Gilles Schneider - directeur de l'information)

Donner l'info et du sens à l'info

Nous avons atteint en partie nos objectifs de souplesse et de convivialité pour le ton de l'antenne avec à la clef la volonté de développer une stratégie donnant non seulement une info permanente, mais aussi du sens à l'info.

Ainsi, dans la grille autonne-hiver 1999-2000, les présentateurs, qui sont tous des journalistes confirmés et d'expérience sur RFI, vont accroître la crédibilité de l'antenne en multipliant les directs avec les envoyés spéciaux et les spécialistes et en développant les synergies avec les 18 rédactions de langues.

Nous avons institué 5 rendez-vous (07h00, 07h30, 08h00, 13h00, 19h00) où une grande place sera non seulement donnée aux faits mais aussi à l'explication. Le journal de 19h00, par exemple, doit être un véritable dialogue entre nos spécialistes, nos envoyés spéciaux, et l'animateur du journal.

Grâce à la motivation, au travail de nos collaborateurs, de nos techniciens et de nos assistants-réalisateurs, l'audience s'est accrue, notamment en Afrique. Non seulement, on parle de RFI, mais on y vient. Les grands décideurs français et internationaux savent qu'ils touvent à RFI une large tribune qui leur permet d'être entendus au-delà des frontières. C'est dans cet esprit que Pierre Ganz recevra chaque matin à 8h15 une personnalité, que le Monde en français (coproduction RFI / TV5) accueillera chaque mois un grand de ce monde, et que nous ferons découvrir l'Afrique positive avec Eco d'Afrique chaque dimanche (coproduction RFI / CFI), que Madeleine Mukamabano continuera ses débats et que nos éditorialistes poursuivront les rendez-vous qu'ils ont avec vous.

RFI, c'est aussi le reflet du monde, la seule radio qui propose un magazine de grands reportages quotidiens, Reporteurs, diffusé à 19h15.

En mettant un pied dans l'an 2000, cette grille de programmes d'information va bien sûr mettre en perspective l'économie mondiale et les nouvelles technologies. Sa vocation sera aussi d'être un lien entre les entreprises du monde entier.

L'économie, c'est aussi les bourses (Bourses asiatiques à 07h40, Wall Street à 22h40), Jean-Pierre Boris et l'actualité des matières premières, Bonsoir ici RFI, à 20h20, avec un acteur de la vie économique, l'agriculture africaine avec Nicolas Balique, et tous les acteurs de la vie politique et économique africaine dans l'invité Afrique chaque matin.

Avec sa partenaire RMC Moyen-Orient, RFI en français propose un programme pan arabe d'une demi-heure chaque jour entre 18h30 et 19h00. Par ailleurs, une édition complète de 5 minutes sera consacrée à l'Asie sur le modèle des journaux régionaux déjà dédiés à l'Europe ou au Moyen-Orient.

Suivant la stratégie de développement sur l'Europe centrale et orientale, Maria Bejanovska présentera chaque vendredi à 19h40 le magazine L'autre Europe, où l'on trouve déclinées les infos politiques, culturelles et musicales des pays de l'Europe de l'Est.

Tous les samedis à 19h10, Hervé Guillemot, rédacteur en chef du service international présentera RFI Hebdo, coup d'œil périphérique sur l'actualité, mais également émission " alerte ", pour mieux nous préparer à ce qui arrivera demain.

Chaque dimanche, le service culture ira à la rencontre des 550 radios partenaires de RFI. Plus que jamais, le monde sera chez vous.

Sur le front de l'information en ligne, RFI renforce son dispositif, sous la direction d'Hugo Sada avec la rédaction Internet, relais incontournable de toute actualité radiophonique.

Enfin, l'information participera aussi à cet élément de convivialité que vous retrouverez toutes les demi-heures sur RFI : les 100 titres du siècle, ces chansons qui ont marqué ce Xxe siècle et qui sont si souvent attachées aux événements

 

LES PROGRAMMES (Jean-François Acker - Directeur des programmes)

Aujourd'hui, RFI ne se contente plus d'être la radio de référence en matière d'information. Elle veut aller plus loin, affirmer un style, établir une complicité avec l'auditeur, franchir un pas. Celui qui, au-delà des froides dépêches, nous apporte un souffle, une musique, un clin d'œil, une couleur radio que seuls des créateurs issus des programmes sont en mesure de proposer.

Il y a trois nouvelles émissions quotidiennes. Coté musique, présentée par Zéphirin Kouado, s'ouvre à toute l'actualité musicale de RFI, ses découvertes, ses concerts et parrainages, ainsi que RFI Musique.

Le monde change, émission ludique et récréative, est un magazine de la connaissance, ouvert sur le monde et toutes les nombreuses disciplines du savoir. Animé par Patrick Chompré, Le monde change souhaite décrypter notre univers tel qu'il est en rendant accessible le savoir des meilleurs spécialistes. Il fédère pour cela les énergies des services de RFI ayant un but éducatif et se veut convivial, simple et direct.

Yasmine Chouaki, Caroline Lachowsky, Marianne Van Neyendoff et Pascal Paradou unissent leurs forces pour proposer Culture vive, le rendez-vous culturel de RFI.

Tout a été dit sur la culture à la radio, et à chaque fois il est de bon ton de ressortir les mots flatteurs, création, rencontres, dialogue... A RFI, tout est dans la personnalité des présentateurs de Culture vive : pas seulement rendre compte, mais chercher avec les artistes ce qui les pousse à s'exprimer. Essayer de retrouver la pensée avant de commenter l'œuvre, jeter des passerelles, construire l'émission comme un site Internet avec ses liens et ses arborescences. Bref, Culture vive est une émission de débats et de reportages.

Quatre nouvelles émissions hebdomadaires voient le jour. Suivez mon regard, animée par Kathrin Rousseau est une visite guidée dans les musées de France.

Lydie Nicaise, avec Le plus beau marché du monde, s'ouvre au marché de l'art. Collectionneurs, nature des objets vendus... ou volés, artistes, expertises, réseaux, Le plus beau marché du monde reçoit ceux qui font et défont les réputations, les cotes des œuvres.

Croyance, spiritualité africaine et symbolique sont au sommaire de Signe des temps, l'émission de Benson Diakité. Tous les peuples du monde ont leur méthodes d'interrogation du passé, du présent caché ou du futur. De plus, l'homme, se voyant vulnérable face à certaines forces de la nature tente de se protéger par tous les moyens (bagues, talismans, bracelets, gris-gris). Comment aborder ces sujets à la radio sans les dénaturer ? Que reste-t-il de ces pratiques au contact de la modernité ?

Signe des temps tentera l'approche de ces univers parallèles au travers des témoignages de ceux, qui, hommes ou femmes, ont recours à ces cultes tarditionnels, et tentera de découvrir les secrets et croyances de ces sociétés vouées à l'oralité.

Toujours plus de musique avec Jean-Jacques Dufayet qui propose un jeu musical en hebdo.

Et puis trois émissions bi-hebdomadaires au programme, Dernière station avant l'autoroute, de Karine Bonjour, en forme de bilan d'un siècle avant de plonger dans un nouveau millénaire... recette : invitez une personnalité qui a marqué l'époque, faites le point, envisagez avec elle ce qu'elle devrait modifier ou améliorer pour l'avenir et demandez-lui ce qu'elle emporterait volontiers avec elle lors du passage dans le troisième millénaire. Une version humaine et subjectives de " Bilans et perspectives ".

Jean-Charles Roche nous raconte Les saisons de Pierre, fiction à base de faits réels qui traversera les années 70 et 80 à la recherche d'Isabelle disparue mystérieusement le 1er janvier 1970. Pierre, le personnage imaginaire charge Jean-Charles Roche de raconter ce récit au fil des jours et des saisons. L'histoire de la recherche, fil rouge de cette émission cheminera entre les grands et petits événements de l'actualité : ainsi, le 8 août 1974, le soir même de la démission du Président Nixon, Pierre est invité à la première du film " Emmanuelle ". Il a plu ce jour-là et il fait chaud à Paris. Mais toujours pas d'Isabelle...

Enfin, une nouvelle émission tri-hebdomadaire, avec Scènes de rue présentée par Laurence Garcia. Il s'agit là de donner " à voir " des instantanés de France à partir de lieux connus, soit par des films, des chansons ou romans célèbres. Laurence Garcia plante ses micros dans l'épicerie face à l'hôtel du Nord, visite l'atelier de confection qui se trouve dans la maison de Casque d'or, rue de la Mare, et relève les petites histoires quotidiennes qui se déroulent au pied d'endroits parfois mythiques.

RFI restera toujours très attachée aux grands thèmes pédagogiques, mais y insufflera plus d'imagination, voire d'insolite ou de poésie. L'approche purement journalistique et objective méritait un contrepoids, un supplément d'âme, un nuage de subjectivité.

 

LES REDACTIONS EN LANGUES ETRANGERES (Erlends Calabuig - Directeur des langues étrangères)

Modernité et proximité sont les axes directeurs des rédactions en langues étrangères pour la grille d'hiver 1999 / 2000 et dans la perspective du troisième millénaire.

Les bouleversements géopolitiques de ces dix dernières années et la métamorphose du panorama audiovisuel dans la plupart de nos zones cibles ont considérablement diversifié les attentes de nos auditeurs actuels ou potentiels. Dans les pays totalitaires, en Afrique, en Asie et partout où sévissent des conflits armés, l'auditoire non francophone attend toujours de nos langues étrangères un vecteur d'informations fiables et exhaustives sur l'actualité locale, régionale et internationale. Les ondes courtes demeurent alors le support de diffusion privilégié et souverain. Dans les pays en transition d'Europe centrale et orientale et en ex-URSS, le regard français sur l'actualité locale intéresse encore bon nombre d'auditeurs mais la dynamique de la construction européenne, l'élargissement de l'OTAN, les questions interrégionales et bilatérales mobilisent de plus en plus l'auditoire. La diffusion FM sur des relais propres ou grâce aux reprises de nos programmes par des radios partenaires y supplante peu à peu les ondes courtes et moyennes. Cette même tendance prévaut en Amérique latine hispanique et lusophone et dans les démocraties installées où, au-delà de l'information " chaude ", le décryptage en profondeur de l'actualité et les magazines culturels rencontrent un succès grandissant.

L'ère du ciblage passe-partout pour un profil d'auditeur unique est donc bel et bien révolue. La modernisation des rédactions en langues étrangères implique une segmentation beaucoup plus précise de notre auditoire en fonction de cibles régionales clairement identifiées, et une diversification des supports de diffusion qui tienne compte des nouvelles technologies et d'Internet. La hiérarchisation de l'information (française, européenne, locale, internationale) et la proportion d'information, de programmes et de musique méritent d'être repensée, cible par cible. La couleur d'antenne, le positionnement horaire, les formats doivent être adaptés aux nouvelles habitudes d'écoute en utilisant pleinement les nouveaux outils numériques de production et de diffusion.

L'Amérique latine hispanique vient de nouveau illustrer cette logique de développement. La réforme de nos émissions en langue espagnole à l'automne 1997 avait déjà permis à la rédaction hispanique de s'engager dans une politique de diffusion FM et ondes moyennes sur le continent latino-américain en démultipliant et en dynamisant ses rendez-vous horaires. Deux ans après, le nombre de nos reprises a presque quadruplé auprès de nos partenaires locaux, notamment au Mexique où nous sommes présents sur plusieurs réseaux nationaux dans un environnement extrêmement concurrentiel. D'ici à la fin de l'année 1999, l'offre globale de RFI vers notre cible hispanique latino-américaine va franchir un nouveau seuil de développement. Autour de nos actuelles huit séquences quotidiennes d'information et de programmes de 30 minutes viendront s'articuler de nouveaux magazines culturels haut de gamme agrémentés d'une continuité musicale homogène. In fine, RFI sera en mesure de proposer une véritable chaîne hispanique en continu 24h/24 - cohérente et modulable - pour nos futurs relais ou reprises FM.

Dès le début de l'an 2000, nos émissions en langue anglaise emprunteront la même voie. Les 3 heures 30 de diffusion actuelles seront remaniées et repositionnées afin de mieux satisfaire les habitudes d'écoute de nos bassins d'audience anglophones, en particulier en Afrique orientale, australe et aux confins du Sahel. Là aussi, la mise en place d'une chaîne anglophone en continu composée d'information, de programmes et de musique favorisera notre développement FM dans la zone. Le continent africain sera toujours à l'honneur au premier semestre 2000 avec la modernisation de nos émissions en portugais vers l'Afrique lusophone qui permettra de renforcer la présence de RFI dans l'ensemble de la zone, et les synergies entre nos deux antennes d'information en français et langues étrangères.

Actualité oblige, les Balkans et plus largement l'Europe médiane resteront au cœur de notre développement en langues étrangères pendant les prochains mois dans le cadre d'un dispositif éditorial renforcé. Les émissions en albanais relancées pendant le conflit au Kosovo s'installeront dans leur rythme de croisière avec une hiérarchie de l'information élargie à l'actualité européenne et internationale. Le lancement de nouvelles émissions matinales en macédonien est prévu et complètera notre couverture de la région. Nos émissions actuelles en serbe et croate seront repensées pour s'adapter à l'évolution géopolitique de l'ex-Yougoslavie et aux nouvelles réalités linguistiques et identitaires. Sur le flanc oriental des Balkans, aux confins de la mer Noire, nos filiales bulgare et roumaine ne seront pas en reste. Dès ce mois d'octobre 1999, la programmation locale en bulgare de RFI Bulgarie sera très sensiblement accrue. La nouvelle grille repose sur un renforcement de l'animation locale qui fait la part belle aux nouvelles tendances musicales francophones dans un format music and news. Avec l'arrivée de l'an 2000, notre présence en Roumanie se verra renforcée avec la contribution de la rédaction roumaine de RFI2 à Paris qui proposera à ses auditeurs une nouvelle grille articulée sur des tranches d'information matinale (06h00-09h15) et en début de soirée (17h30-19h00). Ces éditions complèteront la programmation locale (information, magazines et musique) de Delta RFI FM, devenue filiale de RFI. Avec les reprises des principaux journaux de RFI1 en français, l'auditeur bucarestois disposera d'une offre complémentaire dans le pays le plus francophone et francophile d'Europe Balkanique. Les possibilités de développement régional en FM dans les principales villes de Roumanie (Iasi, Cluj, Craiova, Constanza) sont encourageantes.

Ce panorama ne saurait être complet sans évoquer la relance de notre filiale à Lisbonne dans le sens d'une meilleure unité d'antenne et d'une plus grande proximité avec l'auditoire lisboète non francophone. Le renforcement de la matinale d'information en portugais, de nouveaux programmes culturels et un format musical rajeuni sont susceptibles d'élargir l'audience de Radio Paris Lisbonne (RPL) dans l'une des principales capitales européennes.

A l'aube de l'an 2000, le processus de modernisation des rédactions en langues étrangères semble bien engagé et devrait permettre de conquérir de nouveaux auditeurs au-delà des frontières de la francophonie.

 

LES AFFAIRES INTERNATIONALES (Hugues Salord - Directeur des Affaires Internationales)

Les développements 2000 répondront aux priorités suivantes :

Afrique, océan indien

En Afrique francophone, RFI poursuivra l'installation de relais en FM (24h/24) dans les deuxièmes et troisièmes villes des pays où elle est déjà implantées dans les capitales. Elle s'attachera à finaliser ses projets d'implantation dans les capitales des pays où elle n'a pu - en raison du contexte audiovisuel local - ouvrir des relais en modulation de fréquence (Guinée Conacry, Cameroun...). RFI concrétisera également des accords de partenariat avec des réseaux privés, qu'elle pourra accompagner dans leurs développements, afin d'étendre la diffusion d'une partie de ses programmes dans les autres villes de province.

En Afrique anglophone, après l'ouverture début 1999 d'un relais à Accra (Ghana), RFI poursuivra ses négociations en vue de l'installation de relais en modulation de fréquence (24h/24) dans les pays ouvrant progressivement leur paysage radiophonique : Nigeria, Soudan, Kenya, Tanzanie, Namibie, Lesotho... La programmation de ces relais sera constituée d'un panachage entre RFI en français, RFI en anglais et RFI Musique.

Proche et Moyen-Orient

L'ouverture de relais FM au Qatar et au Bahrein illustre l'attitude nouvelle des pays du Golfe à l'égard d'opérateurs de l'audiovisuel internationaux. C'est ainsi que RFI et RMC-MO poursuivront les négociations avec Oman, le Yemen et les Emirats Arabes Unis.

Europe

En 1999, RFI comptait 22 relais FM/OM 24h/24, 14 reprises sur le câble et 75 reprises de programmes RFI en langues étrangères sur des radios locales FM ou OM. Le développement de ce réseau sera rigoureusement poursuivi.

La modernisation des programmes des langues européennes actuellement en cours s'accompagnera de la recherche de nouveaux partenaires locaux (FM ou OM). L'accent sera particulièrement mis sur des reprises de RFI en russe, polonais, roumain, serbe et croate.

RFI est par ailleurs candidate à des relais FM en Irlande, en Macédoine et en Hongrie en coopération avec la BBC World Service et la Deutsche Welle.

Asie de l'est et du sud, pacifique

En raison du contexte audiovisuel, la priorité de RFI sur cette zone restera la diffusion en ondes courtes. Des possibilités de reprise en FM existent cependant, comme le montre la diffusion de RFI à Singapour en FM (deux heures par jour) depuis le 12 octobre 1998.

L'ouverture de relais FM et la reprise de programmes par des radios locales seront donc limitées au Laos et éventuellement à Taiwan. Des reprises de RFI en français et de RFI en langues étrangères seront envisageables en Australie.

Amérique du Nord

RFI continuera de promouvoir sa fréquence en français 24h/24 sur le satellite de réception directe Echostar III.

De nombreuses radios communautaires étrangères (latino-américaines, chinoises, vietnamiennes, iraniennes, russes, polonaises) reprennent les programmes de RFI.

Amérique du sud et centrale, Caraïbes

Tant en Amérique latine hispanophone qu'au Brésil, RFI poursuivra sa politique de partenariat avec des radios locales FM ou AM pour la reprise de ses programmes en espagnol et en brésilien. Par ailleurs, chaque fois que le contexte audiovisuel le permettra, et sur le modèle du relais installé à La Paz (RPL), RFI s'efforcera d'implanter des relais FM en partenariat avec les Alliances Françaises, les lycées français et les radios " classiques " dans les grandes métropoles latino-américaines : Buenos Aires, Asuncion, Rio...